Connect with us

Styles De Vie

ces plantes qui améliorent la terre

admin

Published

on


AU JARDIN CE WEEK-END – Phacélie, trèfle incarnat, vesce: en les semant maintenant, ces végétaux «intérimaires» protégeront et enrichiront votre sol pendant la trêve de l’hiver. Pour de meilleures récoltes l’an prochain!

Si l’automne nous sépare encore de l’hiver, il est déjà temps, malgré tout, de préparer le jardin au froid et aux intempéries. C’est notamment le cas sur les parcelles du potager plantées de pommes de terre, de choux ou de haricots qui viennent d’être récoltées et qui ne seront plus cultivées avant le printemps. Or, sauf dans les terrains lourds et argileux où, après un bon bêchage, le gel fera éclater les mottes sans que le jardinier n’ait à verser la moindre goutte de sueur, il n’est pas bon pour un sol de rester nu trop longtemps.

L’exposition répétée à l’impact des gouttes de pluie forme, en effet, ce que les agronomes appellent une «croûte de battance», particulièrement en présence de limons. Autrement dit l’apparition, en surface, d’une couche de terre tassée, plus ou moins épaisse, qui, non contente d’asphyxier le sol, rendra sa reprise plus difficile au printemps. En outre, si l’hiver est doux et humide, les mauvaises herbes auront tôt fait d’investir l’espace laissé vacant. Ce qui n’arrangera pas vos affaires!

Jachères temporaires

Moutarde blanche en fleur.
Moutarde blanche en fleur. Harald Lange/Omika – stock.adobe.com

Une solution, déjà maintes fois évoquée dans cette rubrique, consiste à recouvrir ces jachères temporaires de paille, de feuilles mortes ou de résidus végétaux de toutes sortes afin de faire écran aux précipitations et à la lumière. Privées de cette dernière, les graines de mauvaises herbes ne pourront pas germer et votre terre ne sera pas déstructurée par la pluie.

À condition de s’y prendre suffisamment tôt, c’est-à-dire dès maintenant, le semis d’un «engrais vert» permet d’aboutir au même résultat mais d’une façon, je dirais, plus élégante. Ce vocable désigne des végétaux à croissance rapide, capables d’ «habiller» le sol en un temps très court mais aussi de l’enrichir en humus et en éléments fertilisants que leurs racines vont chercher en profondeur. D’où leur nom. Autre avantage: pendant l’intérim, ce couvert végétal stimule la vie microbienne du sol, sert de nourriture aux lombrics, infatigables laboureurs naturels, tout en occupant le terrain avant que les mauvaises herbes ne s’y installent.

À lire également – Des idées et des remèdes pour soigner la terre

Sarrasin en fleur.
Sarrasin en fleur. Rasbak sous licence CC

À cette période de l’année, vous avez le choix entre plusieurs espèces végétales: le trèfle incarnat dont la fleur rouge carmin attire le printemps venu papillons et insectes pollinisateurs, la vesse d’hiver, l’avoine ou le seigle, la moutarde blanche (dont les fleurs sont jaunes…) ou encore le sarrasin ou blé noir, dont on fait les crêpes.

Après avoir travaillé votre sol superficiellement au moyen d’une houe ou d’un trident, semez les graines à la volée en essayant de les répartir le plus harmonieusement possible. Enterrez-les en donnant des petits coups de râteau puis arrosez copieusement si la sécheresse persiste, afin de hâter la germination et la levée. Pour que l’opération soit efficace, votre parcelle doit être entièrement végétalisée avant l’arrivée des premiers froids. D’où l’importance de ne pas trop attendre, sachant qu’il sera toujours possible, en cas d’échec, de recourir à un bon vieux paillage.

À lire également – HORTIQUID – Comment alléger une terre grasse?

Au retour des beaux jours, lorsqu’il aura fait son office, broyez l’engrais vert au moyen d’une tondeuse à gazon (réglée en position haute) et enfouissez les résidus dans les premiers centimètres du sol pour qu’ils se décomposent et nourrissent le sol. En captant l’azote atmosphérique, les légumineuses, comme le trèfle ou la vesce, agissent en effet comme de précieux fertilisants. Prévoyez un délai d’un mois minimum entre le retournement de l’engrais vert et les nouveaux semis ou plantations afin de laisser le temps aux bactéries et aux champignons décomposeurs de «faire le job».

Sachez enfin que les engrais verts peuvent rester en place toute une saison. C’est la pratique de l’assolement dit quadriennal. Un quart de la surface est cultivé chaque année avec du trèfle violet ou du sainfoin et ce de manière tournante, afin de «reposer» la terre, de l’enrichir et d’améliorer sa structure, notamment en sol argileux. Intéressant si vous avez un grand potager.

Vos rendez-vous «jardin» à ne (surtout) pas manquer

• 21-22 et 23 septembre: Fête des plantes d’automne de Saint-Jean-de-Beauregard (Essonne) sur le thème des «plantes insolites».

• 22 septembre: animation organisée par l’association Jardinot sur le thème «Pour de bonnes cultures: connaître mon sol et mon environnement», Cité de l’Avre, Longueau (Somme).

• Jusqu’au 28 septembre: 6e édition du concours «Jardins d’expression». 39 jardins à découvrir au potager du parc de Pignerolle à Angers et à Saint-Barthélemy d’Anjou (Maine-et-Loire).

• 29-30 septembre: 11e fête des plantes «Entre cours et jardins», Cité Plantagenêt, Le Mans.

Domaine de Saint Jean de Beauregard

• 29-30 septembre: 2e édition de la manifestation «Jardins ouverts en Île-de-France», organisé par la Région Île-de-France autour du thème du potager.

• 29-30 septembre: Fête des plantes, château du Pin, Champtocé-sur-Loire (Maine-et-Loire).Conférence sur les légumes anciens à 16 heures.

• 29-30 septembre: Journées du potager, château de Villandry (Indre-et-Loire).

• 29-30 septembre: Journées des plantes & Art du jardin, château de Jossigny (Seine-et-Marne).

• Du 29 septembre au 7 octobre: Portes ouvertes d’automne chez Vacherot & Lecoufle, créateur et sélectionneur d’orchidées, du mardi au dimanche, Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne).

• Du 4 octobre au 25 novembre: exposition «Les pratiques agricoles, d’hier à demain», château de La Roche-Guyon (Val-d’Oise).

• 5, 6 et 7 octobre: Tauzia fête les jardins sur le thème «Jardinons sain, jardinons zen», château de Tauzia, Gradignan (Gironde).

• 5, 6 et 7 octobre: 12e Festival international des orchidées, Abbaye de Fontfroide, Narbonne (Aude).

• 6 et 7 octobre: Grande expo-vente de plus de 250 espèces d’animaux d’agrément, ferme de Beaumont, Eu (Seine-Maritime).

• 7 octobre: 11e édition des «Jardins secrets», manoir de Pouldouran, Côtes d’Armor.

• 7-8 octobre: Portes ouvertes, pépinière Hortiflor Bureau, spécialisée dans les aromatiques et les légumes anciens, Savennières (Maine-et-Loire). Entrée gratuite.

• 12, 13 et 14 octobre: Plantes en fête, château d’Orcher, Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime).

Domaine de Chantilly

• 16-17 octobre: Colloque scientifique sur les bio-agresseurs du buis (pyrale, maladies), Université de Tours (Indre-et-Loire). Inscription: afpp@afpp.net.

• 19-20 et 21 octobre: Journées des plantes d’automne de Chantilly (Oise).

• 20-21 octobre: 29e journées des plantes d’automne, arboretum de la Sédelle, Crozant (Creuse).

• 20-21 octobre: 12e fête du végétal et de la nature «Flor’automnale», Yvignac-la-Tour (Côtes-d’Armor)

• Jusqu’au 21 octobre: 18e Festival des Jardins, «les Cités Végétales de Luc Schuiten» à la Saline royale, Arc-et-Senans (Doubs).

• Jusqu’au 21 octobre: 9e festival «Art, villes & paysage», Hortillonnages d’Amiens (Somme).

• 27-28 octobre: 29e Hortomnales, les cucurbitacées dans tous leurs états, prieuré de Saint-Rémy-la-Varenne (Maine-et-Loire).

• Du 27 au 31 octobre: 3e «fête de l’automne», animations et nouveautés pour petits et grands, parc Terra Botanica, Angers (Maine-et-Loire).

• Jusqu’au 4 novembre: 27e festival international des jardins, sur le thème «Jardins de la pensée», domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher).

• 29 novembre: 1ères journée des acteurs des ressources phyto-génétiques des espèces cultivées et apparentées sauvages, Paris. Inscription avant le 30 septembre.



Source link

قالب وردپرس

Styles De Vie

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

admin

Published

on

By

Le Canadien National (CN) fermerait son centre de contrôle ferroviaire à Montréal afin de centraliser ses opérations en Alberta, déplore le syndicat Teamsters Canada.
Une centaine de postes de contrôleurs de circulation ferroviaire seraient ainsi transférés dans l’ouest du pays.

«L’entreprise a déjà commencé le transfert d’une vingtaine de postes à Edmonton. Les travailleuses et travailleurs en question venaient tout juste d’être transférés de Toronto à Montréal cette année», a soutenu le syndicat dans un communiqué.

En entrevue à TVA Nouvelles, Christopher Monette, directeur des affaires publiques de Teamsters Canada, a indiqué que le CN est en train de déraciner des familles à l’autre bout du pays.

«Certaines de ces familles venaient tout juste de trouver une école ou une garderie pour leurs enfants à Montréal. On ne peut pas jouer de la sorte avec la vie des gens», a précisé le président de Teamsters Canada, François Laporte.

La majorité des contrôleurs ferroviaires au pays, donc quelque 200 contrôleurs qui travaillent pour le CN, est représentée par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC). Leur rôle est de coordonner les mouvements ferroviaires, un peu comme le font les contrôleurs aériens. Ils protègent également les travailleurs sur les voies ferrées.

Le président de la CFTC, Lyndon Isaak, est d’avis que «le CN va probablement perdre des contrôleurs chevronnés et leur connaissance du réseau ferroviaire, ce qui pourrait mettre en danger les cheminots, les préposés à l’entretien des voies et le public en général».

De son côté, la direction du CN a expliqué que «pour des raisons d’efficacité et de gestion, il a été décidé que les opérations pour le nord de l’Ontario seraient contrôlées d’Edmonton à partir du printemps 2020».

«Il faut noter que ce bureau (Nord de l’Ontario) est à Montréal que depuis tout récemment puisque le CN évalue constamment ses besoins et prend des décisions sur une base opérationnelle et continue, a-t-on ajouté. Moins d’une quinzaine d’employés sont touchés par ce changement.»

L’entreprise a ajouté qu’il y avait des discussions avec le syndicat pour déterminer les modalités des relocalisations, assurant que «les employés ne désirant pas être relocalisés auront droit aux bénéfices prévus à leur convention collective».

Rappelons qu’en raison d’un ralentissement de l’économie nord-américaine, le CN a confirmé le mois dernier qu’il procède à des mises à pied au sein de ses effectifs. L’entreprise basée à Montréal n’a toutefois pas voulu confirmer les informations du «Globe and Mail» voulant que 1600 travailleurs soient mis au chômage.

Par ailleurs, l’entreprise ferroviaire a dû faire face à un conflit de travail lorsque quelque 3200 chefs de train et membres d’équipes de manœuvre du Canadien National (CN) ont déclenché une grève.

Le débrayage, qui a duré une semaine, a perturbé les activités de nombreuses industries, incluant les agriculteurs dont les livraisons de propane avaient été réduites ou même arrêtées, ce qui avait de graves conséquences sur la récolte et le séchage du grain au Québec.

Continue Reading

Styles De Vie

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

admin

Published

on

By

À compter de ce 15 décembre, les passagers aériens disposent de nouveaux droits en vertu du Règlement sur la protection des passagers aériens (RPPA) de l’Office des transports du Canada (OTC).

Les compagnies aériennes offrant des vols à destination/au départ du Canada doivent verser aux passagers des indemnités pouvant atteindre 1000 dollars canadiens en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (sauf pour des raisons de sécurité); fournir aux passagers des commodités en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (nourriture et boissons en quantité raisonnable; accès à des moyens de communication; et hébergement pour les retards se prolongeant jusqu’au lendemain).

De plus, les compagnies aériennes doivent prendre les mesures nécessaires pour attribuer, sans frais supplémentaires, des sièges aux enfants de moins de 14 ans à proximité de l’adulte qui les accompagne. Pour faire en sorte qu’un enfant ne soit pas assis trop loin, les parents devaient parfois payer d’importants frais de réservation de sièges. Désormais, cela n’est plus nécessaire : le règlement exige qu’un enfant de 4 ans ou moins soit assis à côté d’un parent, qu’un enfant de 5 à 11 ans soit placé dans la même rangée, séparé par un voyageur tout au plus, alors qu’un adolescent de 12 ou 13 ans ne doit pas être séparé d’un parent par plus d’une rangée.

Ces règles s’ajoutent à la charte canadienne des droits des passagers aériens (ou charte des voyageurs) qui était entrée partiellement en vigueur à l’été 2019 et qui prévoyait déjà des obligations en matière de communication claire, de surréservation, de retard sur le tarmac, de perte ou de bris de bagages et de transport d’instruments de musique.

Pour aider les passagers aériens à se retrouver dans leurs droits, l’OTC leur offre un service en ligne : il s’agit d’un guichet unique où les passagers aériens peuvent se renseigner sur leurs droits, déposer une plainte contre une compagnie aérienne et trouver des astuces pour voyager sans tracas.

Continue Reading

Styles De Vie

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

admin

Published

on

By

Le ministre des Finances Bill Morneau était au courant que l’environnement fiscal des entreprises ayant des activités au Canada était supérieur à celui des États-Unis _ même après les fortes réductions du gouvernement dirigé par Donald Trump _ plusieurs mois avant de donner un nouveau coup de main aux entreprises canadiennes.

L’analyse réalisée en août 2018 souligne que les réformes fiscales «avaient réduit, mais n’avaient pas éliminé» l’avantage fiscal dont jouissent les entreprises au nord de la frontière.

En novembre 2018, M. Morneau a publié un énoncé politique contenant des mesures permettant aux entreprises de passer en charge immédiate du coût total des machines et du matériel et de déduire une plus grande part du coût des biens nouvellement acquis lors de l’année pendant laquelle un investissement est effectué. Ces mesures devraient coûter 14 milliards $ sur cinq ans au Trésor public.

M. Morneau devrait présenter lundi une mise à jour qui exposera les perspectives de l’économie et des finances fédérales. Bien que peu s’attendent à des mesures comme celles annoncées dans l’énoncé économique de l’an dernier, la mise à jour dressera le tableau du budget fédéral de 2020 et devrait indiquer comment les mesures de 2018 ont été utilisées.

Les données sur l’investissement des entreprises sont mitigées depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles.

L’incertitude entourant le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM) devrait disparaître lorsqu’il sera ratifié. Cela pourrait encourager les entreprises à utiliser davantage les règles d’amortissement accéléré, estime Brian Kingston,vice-président aux politiques internationale et budgétaire au Conseil canadien des affaires.

Selon lui, M. Morneau devrait toujours viser à abaisser le taux d’imposition combiné fédéral-provincial aux entreprises à 20 % par rapport au taux actuel d’un peu moins de 27 %, ce qui est supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE.

«Quand on essaie d’attirer des capitaux en Amérique du Nord, en particulier dans un environnement protectionniste défendu par le président américain. Les entreprises veulent être à l’intérieur de la forteresse américaine. Le Canada, en tant que petite économie, a toujours un avantage sur les États-Unis pour se rendre plus attrayant.»

En juillet, le ministère des Finances a publié un document qui examinait le «taux d’imposition effectif marginal», qui tient compte des taxes provinciales et autres pour estimer le coût pour les entreprises de faire de nouveaux investissements. Le taux d’imposition effectif a servi de base à l’analyse de l’été 2018 qui a révélé que les taxes des entreprises du Canada étaient inférieures à celles des États-Unis, et pour les chiffres de la mise à jour de novembre 2018.

Le Canada est le seul pays à avoir adopté des mesures concernant l’amortissement accéléré en réponse aux réductions fiscales de M. Trump. Une vingtaine de pays ont préféré réduire le taux d’imposition des sociétés, mentionne Jack Mintz, expert en politique fiscale à l’Université de Calgary.

Les propres calculs de M. Mintz, qui tiennent compte de secteurs comme le pétrole et le gaz que le ministère laisse de côté, laissent entendre que le taux d’imposition effectif du Canada sur le capital était un peu plus élevé qu’aux États-Unis avant et après les changements de l’an dernier.

«Le leur était inférieur, affirme-t-il. Mais si c’était vraiment le cas, cela soulève des questions. Pourquoi prôner l’amortissement accéléré? C’est une mauvaise politique qui génère des distorsions.»

La décision américaine permettant l’annulation immédiate des coûts de certains équipements a été considérée comme la mesure la plus importante par les entreprises indépendantes au sud de la frontière, soutient Dan Kelly, président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

La réponse du Canada a été un pas dans la bonne direction, ajoute-t-il. Mais les modifications apportées à la taxe sur les petites entreprises adoptées en 2017, la taxe fédérale sur les émissions de carbone, les augmentations des cotisations au Régime de pension du Canada pour financer ce programme ont nui aux sociétés.

«Tout cela nous a coupé l’herbe sous les pieds, dit M. Kelly. On veut stimuler l’économie d’une main, mais on la freine de l’autre. On peut ainsi comprendre pourquoi cela n’avait pas vraiment fouetté le monde des affaires.»

Continue Reading

Chat

Santé Et Nutrition2 mois ago

Nouveaux projets pour le Club de ski de fond de Sept-Îles

Styles De Vie2 mois ago

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

Styles De Vie2 mois ago

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

Styles De Vie2 mois ago

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

Styles De Vie2 mois ago

Pourquoi le Canada doit-il ratifier le nouvel ALENA?

Santé Et Nutrition4 mois ago

Une boisson frappée végétalienne pour tous les amateurs de desserts

Santé Et Nutrition4 mois ago

Cet été, ajoutez de la saveur à vos pâtes

Santé Et Nutrition4 mois ago

Une nouvelle technologie donne plus de libertés aux personnes atteintes de diabète

Santé Et Nutrition4 mois ago

Une nouvelle façon de percevoir le diabète de type 1

Santé Et Nutrition4 mois ago

Comment freiner la crise des opioïdes dans les petites villes

Styles De Vie4 mois ago

Les jeunes et les opioïdes : Ce que les parents doivent savoir

Styles De Vie4 mois ago

Prenez soin de vous cet été

Styles De Vie4 mois ago

Survivre à un voyage en famille

Styles De Vie4 mois ago

Magasiner pour un véhicule en 2019

Styles De Vie4 mois ago

5 bonnes raisons de louer un bateau de plaisance

Affaires6 mois ago

Le stress financier affecte-t-il votre santé physique et mentale ?

Affaires6 mois ago

Les plans de location avec option d’achat vous conviennent-ils?

Affaires6 mois ago

Utiliser votre auto comme garantie pour un prêt : ce qu’il faut savoir

Affaires6 mois ago

Les fraudes par carte de crédit sont de plus en plus fréquentes – quoi faire si vous en êtes victime

Affaires6 mois ago

Vous achetez une maison? Attention à la fraude hypothécaire

Anglais1 année ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie1 année ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais1 année ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais1 année ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition1 année ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition1 année ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais1 année ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Anglais1 année ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais1 année ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais1 année ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie1 année ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 année ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode1 année ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais1 année ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais1 année ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais1 année ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie1 année ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Styles De Vie1 année ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Anglais1 année ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Affaires1 année ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Trending