Connect with us

Affaires

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Published

on



À partir de lundi 24 septembre à 00h01, le géant asiatique appliquera des droits de douane de 5% ou 10% sur une liste de quelque 5200 produits en provenance des États-Unis, a précisé le gouvernement, dans un communiqué diffusé par le ministère des Finances.

Cette mesure est destinée à «défendre le libre-échange et le multilatéralisme et à protéger les intérêts et droits légitimes» de la Chine, s’est-il justifié.

L’annonce de Pékin, attendue, répond à la décision du président américain Donald Trump de taxer à partir du 24 septembre, à hauteur de 10%, pour 200 milliards de dollars supplémentaires d’importations chinoises aux États-Unis.

Ces droits de douane seront ensuite relevés à 25% au 1er janvier, a prévenu l’hôte de la Maison-Blanche, sans écarter l’éventualité de tarifs douaniers ciblant «quelque 267 milliards de dollars d’importations supplémentaires» en cas de représailles chinoises.

Au risque de déclencher un engrenage et d’envenimer le conflit commercial entre les deux puissances: «Si les États-Unis s’obstinent à augmenter encore davantage les taux de leurs droits de douane, la Chine répliquera en fonction», a prévenu Pékin mardi dans son communiqué, assurant que ces futures mesures «seront annoncées de façon distincte».

En attendant, le pays pourrait ne pas revenir à la table des négociations destinées à trouver un compromis: cette nouvelle salve américaine «ajoute de l’incertitude» aux pourparlers, a insisté plus tôt mardi Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

«De telles discussions doivent se tenir sur la base de l’équité, de l’égalité et de la bonne foi. Or, ce que les États-Unis viennent d’annoncer ne témoigne d’aucune sincérité, d’absolument aucune bonne foi», s’est-il indigné, fustigeant des droits de douane «inacceptables» pour Pékin.

Donald Trump exige de Pékin qu’il réduise de 200 milliards de dollars l’abyssal déficit commercial américain, en ouvrant davantage son marché aux produits des États-Unis, et déplore notamment des transferts technologiques supposés forcés.

Des droits punitifs adoptés en juillet et août par Washington ciblaient déjà des biens chinois représentant 50 milliards de dollars d’importations annuelles aux États-Unis.

Pékin avait alors répliqué «dent pour dent», au dollar prêt, avec ses propres tarifs douaniers sur le même montant de marchandises américaines.

Mais l’ampleur de la nouvelle salve américaine le laisse à court de munitions: la Chine a importé l’an dernier presque quatre fois moins de biens américains (130 milliards de dollars) qu’elle n’en exporte vers les États-Unis.

La Chine importe presque quatre fois moins de biens qu’elle n’en exporte vers les États-Unis, ce qui effrite sa marge de manoeuvre face aux nouvelles sanctions commerciales de Donald Trump. Mais Pékin dispose de nombreuses autres armes de rétorsion possibles.

Le géant asiatique avait jusqu’à présent répliqué «dent pour dent» aux salves de droits de douane punitifs imposés par le président américain, mais il arrive désormais à court de munitions.

Dernière bordée en date: Washington vient d’annoncer lundi des droits de 10% sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés chaque année par les États-Unis, s’ajoutant aux 50 milliards de dollars de marchandises déjà taxées.

Ce montant cumulé dépasse de loin les 130 milliards de dollars de biens américains importés par la Chine l’an dernier.

Pékin s’est contenté mardi de répliquer en taxant 60 milliards de dollars de biens américains… mais se dit prêt à «répondre en fonction», en cas de nouvelles sanctions américaines.

De quels autres leviers dispose le régime communiste ?

Pénaliser les entreprises

L’iPhone X, les voitures Buick, les cafés Starbucks et les productions de Hollywood font partie des meilleures ventes en Chine, tandis que Tesla projette d’y fabriquer ses automobiles électriques.

«La Chine peut se venger sur les firmes américaines actives en Chine (…) en imposant des exigences réglementaires, en retardant les passages en douane», ou en durcissant les contrôles sanitaires et fiscaux, observe dans une note Barry Naughton, de l’Université de Californie.

Même si cette stratégie érode l’image «réformiste» et ouverte que recherche Pékin.

Depuis mai, les inspections des douanes sur la viande de porc et les automobiles américaines ont déjà été renforcées.

Faire capoter des fusions

Pékin a refusé son feu vert à la fusion entre le groupe américain de semi-conducteurs Qualcomm et son concurrent néerlandais NXP, faisant capoter cette méga-opération d’ampleur planétaire. Sa finalisation restait suspendue aux autorités réglementaires chinoises.

Boycottage

Les Chinois pourraient s’en prendre directement aux groupes américains… en cessant d’acheter leurs produits. La contre-attaque serait sanglante pour un groupe comme General Motors, qui vend davantage de voitures en Chine qu’en Amérique du Nord.

Si les médias officiels restent cois, des appels au boycottage enflamment déjà les réseaux sociaux. «Si 1,3 milliard de Chinois sont déçus par l’Amérique, cela sera très dur à réparer», prévient Wu Baiyi, chercheur de l’Académie des sciences sociales.

Selon un sondage publié mi-juillet par le Financial Times, 54% des Chinois assurent qu’ils arrêteraient «probablement» ou «certainement» d’acheter certaines marques.

«Une campagne de propagande s’est révélée efficace et rapide dans le passé», souligne Mark Williams, de Capital Economics. Les campagnes contre le Japon en 2012 ou la Corée du Sud l’an dernier «avaient conduit à un effondrement de 50% des ventes pour les marques automobiles de ces deux pays en un mois».

Risque: cette stratégie pourrait pénaliser les millions de Chinois employés par des entreprises américaines et leurs partenaires locaux.

Étudiants et touristes

Pékin pourrait s’efforcer de limiter le nombre de touristes et d’étudiants se rendant aux États-Unis, en restreignant par exemple les voyages organisés.

Avec 350 000 étudiants chinois l’an dernier, soit le tiers des étudiants étrangers, le montant cumulé des dépenses des Chinois dans l’éducation et le tourisme aux États-Unis approche celui des importations chinoises de soja ou d’avions américains, selon Mark Williams.

Boeing

La Chine est capitale pour Boeing, qui y vend un quart de ses avions, alors que la plupart des compagnies aériennes chinoises sont sous contrôle étatique. Le pays «pourrait ajuster le volume de ses achats d’appareils», menaçait en janvier le journal officiel Global Times.

Dette américaine

La Chine est le principal détenteur de dette américaine (environ 1200 milliards de dollars). Mais en vendre une grosse partie serait risqué, car toute déstabilisation des marchés pourrait entamer la valeur des bons du Trésor détenus par Pékin.

Dévaluer le yuan ?

La banque centrale chinoise peut-elle abaisser le cours de sa monnaie, le yuan, pour soutenir les firmes exportatrices, comme Donald Trump l’en accuse ?

De l’avis général, Pékin n’a pas orchestré la glissade estivale du yuan face au dollar, simplement aggravée par les tensions commerciales, et la banque centrale s’est au contraire efforcée… d’enrayer sa baisse. En effet, un repli prolongé du yuan pourrait provoquer d’importants flux de capitaux hors du pays, ce que les autorités veulent à tout prix empêcher.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affaires

Migrants: Lopez Obrador propose à Trump d’investir en Amérique centrale

Published

on

By



Agence France-Presse
Mexico

Le président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, a discuté mercredi par téléphone avec son homologue américain, Donald Trump, d’un plan d’investissement en Amérique centrale pour ralentir les migrations, a-t-il indiqué jeudi.

« Ç’a été une conversation très amicale et respectueuse », a expliqué M. Lopez Obrador lors de sa conférence de presse quotidienne au Palais national à Mexico.

« Nous avons parlé du thème migratoire et de la possibilité de parvenir à un accord d’investissement pour appuyer des projets productifs et créer des emplois dans les pays d’Amérique centrale et dans notre pays, afin que les gens n’aient plus besoin de migrer », a expliqué le président de gauche.

« Je lui ai indiqué que nous disposons d’un plan – intégré au budget qui sera présenté samedi [au Congrès mexicain] – de 5 milliards de dollars », a précisé celui que l’on surnomme AMLO, suivant ses initiales.

« Il m’a invité à Washington, et je suis disposé à y aller, mais je crois que, pour lui comme pour nous, il faut qu’il y ait un motif et je crois que le plus important sera de signer cet accord » a-t-il affirmé.  

Selon AMLO, le sujet du mur à la frontière américano-mexicaine n’avait pas été évoqué lors de leur conversation téléphonique.  

Jeudi, au lendemain de leur conversation, M. Trump a écrit sur Twitter que, avec l’argent économisé grâce au nouveau traité de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, « le Mexique est en train de payer pour le mur  ! »

Le plan d’investissement mexicain, lancé en accord avec le Guatemala, le Salvador et le Honduras, vise à créer un fonds pour financer des programmes de développement qui généreront de l’emploi pour combattre la pauvreté en Amérique centrale.  

Le gouvernement de AMLO a comparé ce programme au Plan Marshall, un programme américain d’aide à l’Europe mis en place au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il cherche désormais à obtenir l’appui des gouvernements américain et canadien. 

Pour M. Lopez Obrador, ce plan est « d’une importance égale, voire supérieure au traité de libre-échange » signé entre les trois partenaires après de difficiles négociations, a-t-il assuré devant la presse. 

Le continent américain a été le théâtre en 2018 d’une vague de migrations sans précédent, notamment avec l’arrivée à la frontière américano-mexicaine d’une caravane de 7000 migrants, principalement honduriens, fuyant la pauvreté et la violence dans leur pays.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

DavidsTea a creusé sa perte au 3e trimestre

Published

on

By



Il a affiché jeudi une perte nette consolidée de 9,1 millions, soit 35 cents par action, pour le trimestre clos le 3 novembre. En comparaison, il avait réalisé une perte nette de 6,5 millions, ou 25 cents par action, pour la même période l’an dernier.

La perte ajustée s’est établie à 7,4 millions, ou 28 cents par action, comparativement à celle de 4,5 millions, ou 17 cents par action, du troisième trimestre de l’exercice précédent.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont reculé de 4,7 % au cours du trimestre.

Malgré tout, le chiffre d’affaires a avancé de 1,5 % à 43,7 millions, contre celui de 43 millions un an plus tôt.

Le chef intérimaire de la direction de DavidsTea, Herschel Segal, a indiqué dans un communiqué qu’il observe des tendances favorables dans plusieurs secteurs de l’entreprise, et qu’il continue d’entretenir une « grande confiance » envers l’équipe, la marque, les possibilités de croissance et la capacité de l’entreprise à améliorer ses résultats financiers.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

Aurora Cannabis investit dans High Tide

Published

on

By



La Presse Canadienne
Edmonton

Aurora Cannabis a annoncé jeudi s’être entendue pour investir 10 millions dans High Tide, une société privée proposant des magasins de vente au détail de cannabis et d’accessoires pour le cannabis.

En vertu de l’entente, Aurora détiendra des débentures portant un taux d’intérêt annuel de 8,5 %.

Les débentures seront également convertibles en actions de High Tide au prix de 75 cents par action.

High Tide possède quatre magasins de vente au détail de cannabis en Alberta, sous la bannière Canna Cabana, et une participation majoritaire dans KushBar.

La société prévoit également d’ouvrir plus de magasins en Alberta et d’étendre ses activités en Ontario et en Colombie-Britannique.

En plus du secteur de la vente au détail, High Tide compte deux entreprises de vente en gros – Famous Brandz et RGR Canada – et 19 magasins de vente au détail Smoker’s Corner.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Technologie15 minutes ago

Une invention d’Intel pourrait décupler l’efficacité des ordinateurs

Actualités27 minutes ago

COP24: «le Québec repart les mains vides», affirme le PQ | PATRICE BERGERON

Arts Et Spectacles38 minutes ago

Une exposition sur le hockey à la Grande Bibliothèque

Affaires55 minutes ago

Migrants: Lopez Obrador propose à Trump d’investir en Amérique centrale

Anglais57 minutes ago

Ontario government says cannabis stores to be phased in

Actualités1 heure ago

Mises à pied chez Bombardier: les élus québécois se défendent | MYLÈNE CRÊTE

Arts Et Spectacles2 heures ago

Keith Richards annonce avoir réduit l’alcool

Anglais2 heures ago

Council agrees to talks with province about TTC subway upload

Technologie2 heures ago

Californie: un milliardaire crée une app pour éviter des poursuites

Actualités2 heures ago

Brigitte Bishop confirmée à la tête du BIG de Montréal | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Affaires3 heures ago

DavidsTea a creusé sa perte au 3e trimestre

Anglais3 heures ago

Friends of Canadians detained in China say they aren’t national security threats

Technologie3 heures ago

Voici à quoi ressemblerait Super Smash Bros. dans la réalité

Actualités3 heures ago

Le corps retrouvé à Sorel-Tracy serait celui de Josée-Marie St-Germain | ISABELLE GRIGNON-FRANCKE

Santé Et Nutrition4 heures ago

Edible Glitter Is Great and I’m Not Afraid to Say It

Arts Et Spectacles4 heures ago

Ten Years Thailand fait entrer la politique au cinéma | SIPPACHAI KUNNUWONG ET DELPHINE THOUVENOT

Anglais4 heures ago

Braiden Jacob’s death now homicide investigation, say Thunder Bay police

Technologie4 heures ago

Facebook a ouvert quelques heures une boutique à Manhattan

Actualités5 heures ago

Sylvain Caron assermenté comme chef du SPVM

Santé Et Nutrition5 heures ago

The Feel Good Food Plan Is Back! | Healthyish

Santé Et Nutrition2 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 semaines ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition3 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Mode2 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais2 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Actualités2 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Anglais1 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Affaires3 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Technologie2 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais2 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Actualités2 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Anglais3 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Mode3 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Mode1 mois ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Technologie2 mois ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Affaires3 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Anglais4 semaines ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Trending