Connect with us

Arts Et Spectacles

Tous les hommes désirent naturellement savoir: s’assumer **** | Nathalie Collard

Published

on



Ce sont ces sentiments si opposés et déchirants que décrit Bouraoui dans cet ouvrage divisé en courts chapitres – intitulés «savoir», «se souvenir», «devenir» -, dans lesquels l’auteure alterne entre les scènes d’enfance en Algérie et la découverte du Katmandou, bar du 6e arrondissement de Paris fréquenté par les lesbiennes dans les années 90.

«Savoir», c’est l’histoire familiale, celle des grands-parents et des parents, l’arbre généalogique de l’auteure.

«Se souvenir», c’est l’enfance de Bouraoui: sa mère, omniprésente, à qui elle voue un amour profond. C’est aussi Ali, l’ami, le complice et le témoin des premières expériences. C’est surtout la compréhension intuitive, dès un très jeune âge, qu’on n’est peut-être pas comme les autres, qu’on est différente. 

L’enfance, c’est aussi le soleil de l’Algérie que l’auteure quittera pour venir s’installer à Paris avec sa mère et sa soeur. Déracinée, différente, la jeune Nina tentera de reconstruire son identité.

«Devenir», c’est la découverte du monde de la nuit, un peu glauque, menaçant, parfois violent, peuplé de personnages inquiétants, du moins aux yeux de la jeune femme de 18 ans qui se méfie de ses propres pulsions. C’est la peur, la violence, la honte, puis la lente acceptation de soi et, ultimement, la joie d’«être».

Les chapitres sont comme de petits tableaux que Bouraoui peint d’un coup de pinceau vif et nerveux. La langue est belle, évocatrice. Un très beau roman qu’on souhaiterait glisser dans les mains de bien des jeunes en quête de leur identité.

* * * *

Tous les hommes désirent naturellement savoir. Nina Bouraoui. JC Lattès.



Source link

قالب وردپرس

Arts Et Spectacles

Une amende pour une cigarette sur scène à Québec | SIDHARTHA BANERJEE

Published

on

By



Les inspectrices ont informé le directeur général de la salle présentant la pièce qu’il recevrait une amende de 500 $ pour avoir enfreint les sévères lois antitabac du Québec.

Marc Gourdeau, du théâtre Premier Acte, se demande s’il va contester le constat d’infraction – qu’il n’avait pas encore reçu, jeudi – lié à la production Conversations avec mon pénis.

Le directeur général a fait valoir qu’une éventuelle contestation «n’aurait pas pour but de se sauver» de l’amende de 500 $, mais idéalement, de «créer une jurisprudence qui réglerait le problème une fois pour toutes». Ce qui permettrait l’utilisation de ces cigarettes de théâtre, qui sont «totalement inoffensives», selon lui.

Il a expliqué jeudi en entrevue qu’il s’agit de cigarettes qui ne contiennent aucun tabac, aucune nicotine, et que la plupart de «ces cigarettes, dites de théâtre, contiennent de la sauge».

Or, au Québec, même les cigarettes remplies de sauge sont considérées comme un danger.

«Si on nous demande de faire la promotion de l’antitabagisme, ce n’est pas le rôle de l’art», a fait valoir M. Gourdeau.

La Loi concernant la lutte contre le tabagisme stipule que tout produit «que l’on porte à la bouche pour inhaler toute substance contenant ou non de la nicotine» est interdit dans tous les lieux «où se déroulent des activités sportives ou de loisirs, judiciaires, culturelles ou artistiques, des colloques ou des congrès ou autres activités semblables» et dans «tous les autres lieux fermés qui accueillent le public».

M. Gourdeau a expliqué que deux inspectrices étaient arrivées quelques minutes après le début de la représentation du 3 décembre, à la suite d’une plainte.

Après avoir observé l’allumage d’une cigarette accessoire, elles ont annoncé le lendemain à M. Gourdeau que son théâtre se verrait infliger une amende. Elles ont dit que l’acteur fumeur serait épargné, lui qui aurait également pu être condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 250 $.

Une question de liberté artistique

Une porte-parole du ministère de la Santé, Marie-Claude Lacasse, a simplement souligné que l’amende concernait le fait de fumer dans un lieu où cela est interdit.

«Tous les produits destinés à être fumés, qu’ils contiennent de la nicotine ou non, sont considérés comme relevant de la loi sur le tabac», a dit Mme Lacasse.

M. Gourdeau y voit une question de liberté artistique : les acteurs peuvent représenter sur scène d’autres actes illégaux, tels que le meurtre ou la consommation de drogue, mais fumer une cigarette à proprement parler – un acte tout à fait légal – n’est pas autorisé.

«Il y a à peine 30 ans, c’est le pénis qui aurait effectivement choqué. Les curés seraient montés aux barricades. C’est paradoxal. Il y a un peu d’hypocrisie sociale là-dedans», a estimé le directeur général de Premier Acte.

M. Gourdeau s’est demandé quelle incidence la loi pourrait avoir sur d’autres oeuvres.

«Imaginez si quelqu’un montait une pièce historique sur la vie de René Lévesque», a-t-il lancé, à propos de l’ancien premier ministre du Québec, fumeur invétéré.

Conversations avec mon pénis, une pièce écrite par Dean Hewison, de la Nouvelle-Zélande, a été présentée du 27 novembre au 7 décembre, mais la cigarette a été retirée du script après la visite des responsables de la santé.

M. Gourdeau a ajouté que si la raison est de protéger les spectateurs de la fumée secondaire, les fines herbes ne présentent aucun danger.

Il a dit espérer convaincre d’autres théâtres de faire pression sur les autorités.

Il y a environ un an, le Théâtre du Trident à Québec avait reçu une amende dans des circonstances similaires.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Arts Et Spectacles

Une exposition sur le hockey à la Grande Bibliothèque

Published

on

By



L’exposition intitulée À nous la glace ! – L’ADN du hockey amateur puise dans les collections de BAnQ pour dresser un portrait vivant de l’univers du hockey amateur au moyen d’archives animées, de séquences de films, de photos et de témoignages. Elle montre notamment des entrevues avec des jeunes athlètes, des entraîneurs, des parents, des personnalités et des joueurs retraités.

Le court métrage Les Pee-Wees sur glace, réalisé en 1961 sous la direction photo de Jean-Claude Labrecque et avec une narration du célèbre descripteur de hockey René Lecavalier, fait partie des documents en montre. Les images montrent l’ancienne grande étoile du hockey, Jean Béliveau, qui s’amuse sur une patinoire extérieure avec de jeunes joueurs.

Jean-Louis Roy, président directeur-général de BAnQ, estime que cette exposition témoigne de la nordicité du Québec et de la passion des Québécois pour un sport qui traverse toute leur histoire.

L’exposition offre un parcours interactif sous la forme d’un jeu sur tablettes et cellulaires qui consiste à répondre à une série de questions à l’aide d’informations glanées dans l’exposition.

Les visiteurs sont invités à donner leur propre témoignage sur le hockey grâce à une installation sonore interactive. Ils pourront enregistrer leurs propos, puis les réentendre dans un espace mettant en scène des sons de parties de hockey à l’aréna.

L’humoriste Jean-Thomas Jobin est le porte-parole de l’exposition.

L’accès à l’exposition est gratuit du mardi au jeudi de 12 h à 21 h, le vendredi de 10 h à 21 h et le samedi et le dimanche de 10 h à 17 h.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Arts Et Spectacles

Keith Richards annonce avoir réduit l’alcool

Published

on

By



Agence France-Presse
New York

Keith Richards, le guitariste des Rolling Stones dont le nom est synonyme d’excès, de drogue, de sexe et de rock’n’roll, a annoncé avoir arrêté l’alcool. Ou presque.

«C’était le moment d’arrêter», a expliqué le musicien britannique de 74 ans, connu pour son amour du whisky, dans une entrevue au magazine culturel américain Rolling Stone.

«Ça fait un an maintenant», a-t-il précisé. «J’en avais marre».

«Je ne vois pas vraiment de différence», a continué le meilleur ennemi de Mick Jagger.

Son compère guitariste au sein des Stones, Ronnie Wood, sobre depuis 2010, a pour sa part expliqué qu’il trouvait dorénavant Richards «plus doux».   

«C’est un plaisir de travailler avec lui», a-t-il dit à Rolling Stone. «Il est ouvert à plus d’idées».

Mais Keith Richards, arrêté plusieurs fois pour possession de drogue au cours de son exténuante carrière, a reconnu ne pas avoir totalement arrêté. Il consomme toujours «à l’occasion» une bière ou un verre de vin.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Arts Et Spectacles3 minutes ago

Une amende pour une cigarette sur scène à Québec | SIDHARTHA BANERJEE

Affaires9 minutes ago

Walmart et Target poursuivis pour vente de jouets contaminés

Anglais22 minutes ago

Regina Pioneer Village resident says long-term solution needed now – Regina

Technologie41 minutes ago

Une invention d’Intel pourrait décupler l’efficacité des ordinateurs

Actualités53 minutes ago

COP24: «le Québec repart les mains vides», affirme le PQ | PATRICE BERGERON

Arts Et Spectacles1 heure ago

Une exposition sur le hockey à la Grande Bibliothèque

Affaires1 heure ago

Migrants: Lopez Obrador propose à Trump d’investir en Amérique centrale

Anglais1 heure ago

Ontario government says cannabis stores to be phased in

Actualités2 heures ago

Mises à pied chez Bombardier: les élus québécois se défendent | MYLÈNE CRÊTE

Arts Et Spectacles2 heures ago

Keith Richards annonce avoir réduit l’alcool

Anglais2 heures ago

Council agrees to talks with province about TTC subway upload

Technologie3 heures ago

Californie: un milliardaire crée une app pour éviter des poursuites

Actualités3 heures ago

Brigitte Bishop confirmée à la tête du BIG de Montréal | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Affaires3 heures ago

DavidsTea a creusé sa perte au 3e trimestre

Anglais3 heures ago

Friends of Canadians detained in China say they aren’t national security threats

Technologie4 heures ago

Voici à quoi ressemblerait Super Smash Bros. dans la réalité

Actualités4 heures ago

Le corps retrouvé à Sorel-Tracy serait celui de Josée-Marie St-Germain | ISABELLE GRIGNON-FRANCKE

Santé Et Nutrition4 heures ago

Edible Glitter Is Great and I’m Not Afraid to Say It

Arts Et Spectacles4 heures ago

Ten Years Thailand fait entrer la politique au cinéma | SIPPACHAI KUNNUWONG ET DELPHINE THOUVENOT

Anglais4 heures ago

Braiden Jacob’s death now homicide investigation, say Thunder Bay police

Santé Et Nutrition2 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 semaines ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition3 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Mode2 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais2 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Affaires3 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Actualités2 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Anglais1 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Technologie2 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais2 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Actualités2 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Anglais3 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Mode3 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Mode1 mois ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Technologie2 mois ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Affaires3 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Anglais4 semaines ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Trending