Connect with us

Actualités

Yves Ouellet «va livrer ce que va lui demander le politique» | Denis Lessard

Published

on



Tombée de rideau pour Philippe Couillard qui a rencontré hier la haute fonction publique, des adieux d’une trentaine de minutes où M. Ouellet, le choix de François Legault comme premier fonctionnaire, était absent. M. Couillard entreprendra sous peu deux semaines de vacances en Europe, un voyage organisé par sa conjointe dont il ne connaît que la première étape, Marseille, a-t-il raconté, ironique, aux mandarins.

Longtemps dans l’ombre de ses mentors, Yves Ouellet est considéré comme un fonctionnaire d’une grande prudence et d’une grande efficacité. Ce n’est pas lui qui ira au front pour s’opposer à la volonté d’un politicien.

« Il va livrer ce que va lui demander le politique », prédisent déjà ceux qui l’ont côtoyé dans le passé. Préoccupé d’abord par les résultats, il est resté plutôt insensible à l’impact des décisions sur l’opinion publique. Derrière Martin Coiteux, Yves Ouellet a été l’un des principaux acteurs des années de compressions budgétaires du gouvernement Couillard à titre de secrétaire du Conseil du trésor.

Si un ministre relevait qu’une décision aurait des conséquences néfastes sur une clientèle, sa réplique favorite était : « Ça, c’est un autre débat », et il maintenait le chiffre qu’il avait inscrit dans la colonne, résume un membre du gouvernement qui a dû l’affronter.

Ce n’est pas lui qui voudra orienter les décisions du Conseil des ministres comme ont pu le faire dans l’histoire les Guy Coulombe, Louis Bernard, Jean St-Gelais ou André Dicaire, dans les mêmes fonctions.

« IL VA PROTÉGER SES FONCTIONNAIRES »

Il y a plusieurs mois, M. St-Gelais, à qui François Legault avait demandé conseil, avait identifié M. Ouellet comme candidat potentiel au poste de premier fonctionnaire. Son âge – il est dans la jeune cinquantaine – a joué en sa faveur, de même que le fait qu’il a su fonctionner avec des gouvernements libéraux comme péquistes. « Il va protéger ses fonctionnaires », prédit-on, bien qu’on sache en même temps qu’il ne sera pas celui qui mettra sa tête sur le billot si on approche la guillotine – « il n’a rien d’un fighter ; il écoute, mais il reste prudent, ne montera pas au front ».

Comme gardien des dépenses, au Trésor, il a eu des affrontements sérieux avec Michel Fontaine, sous-ministre à la Santé. Avec son ex-collègue Luc Monty, sous-ministre aux Finances, les rapports n’étaient pas chaleureux non plus.

SON PARCOURS

C’est l’aboutissement d’un long parcours pour le mandarin Ouellet. Avec en poche un baccalauréat et une maîtrise en économie de l’UQAM, on le retrouve dans la jeune vingtaine comme économiste au ministère de l’Emploi. En 1997, il entre au ministère des Finances et y noue des amitiés qui le serviront jusqu’à aujourd’hui. À l’époque, il était vu comme « le bon soldat » de son patron, Abraham Assayag, qui régnait sur l’équipe des économistes des Finances, souvent en confrontation avec les « budgétaires » qui fignolent les mesures des budgets.

C’est aux Finances qu’il fait la rencontre de Jean St-Gelais et du regretté Daniel Bienvenu, qui ont rapidement monté en grade à l’époque où Bernard Landry était ministre plénipotentiaire de l’Économie. Quand M. Landry devient premier ministre, le trio se retrouve aux premières loges, au Conseil exécutif, l’équivalent du ministère du premier ministre. Ouellet seconde Bienvenu qui sera, par exemple, l’architecte de « la Paix des Braves » avec les autochtones.

Associé aux « projets stratégiques », puis aux « priorités », Yves Ouellet restera en selle pour tout le mandat des libéraux de Jean Charest, de 2003 à 2012. Il impressionne le secrétaire général de l’époque, André Dicaire.

Son successeur, Gérard Bibeau, parlera souvent du « p’tit Ouellet » comme d’un exécutant hors du commun, capable de produire des « présentations PowerPoint » et des documents de synthèse comme un fusil mitrailleur.

Les choses vont moins bien avec le successeur de M. Bibeau, Gilles Paquin, qui enverra M. Ouellet aux Ressources naturelles, comme sous-ministre en titre toutefois.

LE CONSEIL DU TRÉSOR

Mais les élections arrivent, Pauline Marois est portée au pouvoir. Jean St-Gelais redevient secrétaire général du gouvernement. Son protégé revient comme secrétaire au Conseil du trésor, un poste névralgique. Il travaillera avec Stéphane Bédard, mais restera en selle avec l’arrivée de Martin Coiteux. Déjà, tous ces collègues ont observé une particularité : le matin, M. Ouellet arrive toujours le premier au bureau et, invariablement, le soir, son auto est la dernière à quitter le stationnement.

Le Trésor change de mains, Pierre Moreau arrive en poste et tient à avoir un autre vétéran, Denys Jean, comme sous-ministre. Yves Ouellet va atterrir à la tête de la Société québécoise des infrastructures, poste convoité dans une capitale où les postes lucratifs du secteur public sont moins nombreux que dans la métropole.



Source link

قالب وردپرس

Actualités

Québec hausse les prestations des plus vulnérables | PIERRE SAINT-ARNAUD

Published

on

By



La prestation d’une personne seule présentant des contraintes sévères à l’emploi, qui est actuellement de 1035 $ par mois, augmentera de 72 $sur une base mensuelle, et ce, dès le début de l’année 2019.


Cette hausse continuera de croître graduellement pour atteindre 367 $ par mois dans cinq ans.


« Il s’agit d’un pas important, qu’on est en train de franchir vers l’atteinte d’une société plus égale, plus juste, plus humaine et plus respectueuse des personnes vulnérables et qui sont confrontées à l’exclusion sociale », a déclaré le ministre québécois du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en annonçant mercredi la mise en oeuvre de cette mesure tirée du « Plan d’action sur l’intégration économique et la participation sociale », élaboré par l’ancien gouvernement libéral.


Le ministre a profité de l’occasion pour saluer « le travail des parlementaires de tous les groupes, de tous les partis, pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables de notre société », rappelant que ce plan avait reçu l’appui unanime des élus provinciaux.


L’augmentation de la prestation – qui vise 84 000 personnes – représente un investissement d’un peu plus d’un milliard de dollarsjusqu’en 2023.


Québec a également fait part d’autres mesures, notamment une augmentation de 100 $ des exclusions de revenus de travail pour les personnes à l’aide sociale et la création d’une exclusion de 100 $ pour les dons en argent qu’elles pourraient recevoir.


Pénalités maintenues


Par ailleurs, les prestations de base de l’aide sociale, ainsi que les allocations liées au programme Objectif Emploi seront également rehaussées, mais ces augmentations demeureront modestes.


Le ministre Boulet a toutefois précisé que les pénalités imposées aux prestataires qui refusent de participer aux mesures de recherche d’emploi et d’intégration au marché du travail seront maintenues. Par contre, il a soutenu que seulement une vingtaine de cas d’imposition de pénalité ont été recensés par son ministère et que ces situations ont toutes été corrigées.


La prestation de base pour les bénéficiaires d’aide sociale seuls et aptes à l’emploi est de 648 $ par mois et la pénalité pour un refus de participer à ces mesures est de 224 $. En contrepartie, le simple fait d’y participer donne droit à une allocation supplémentaire de 165 $ par mois.


Jean Boulet a par ailleurs promis de se pencher sur d’autres mesures « pour nous assurer que nos concitoyens à faible revenu aient le meilleur soutien possible ».


Insuffisant


Le Collectif pour un Québec sans pauvreté accueille favorablement les mesures annoncées, tout en déplorant « leur nette insuffisance ».


L’organisme souligne que l’augmentation prévue pour la prestation de base de 648 $ accordée aux personnes aptes à travailler n’est que de 10 $ et que, même si on y ajoute le crédit d’impôt pour solidarité et la prestation spéciale de 50 $ par mois pour les personnes qui n’ont pas de logement subventionné, le tout n’équivaut qu’à 9809 $ par année.


La porte-parole du Collectif, Virginie Larivière, fait valoir que « ces nouvelles dispositions ne permettront pas aux personnes d’atteindre le seuil de faible revenu de la Mesure du panier de consommation (MPC) garantissant la couverture des besoins de base ».


En fait, un revenu 9809 $ par année ne représente qu’un peu plus de la moitié du seuil de la MPC en 2020, qui est de 18 164 $ par année.


Côté politique, le porte-parole péquiste en matière de solidarité sociale et de lutte contre la pauvreté, Harold LeBel, a aussi salué l’annonce du ministre Boulet tout en exprimant des réserves qui rejoignent celles du Collectif.


M. LeBel a souligné que « la situation ne s’améliore pas pour plusieurs personnes qui ne cadrent pas dans cette catégorie (de personnes inaptes au travail), par exemple ceux sur l’aide sociale ou la solidarité sociale ».


Le député de Rimouski reproche au gouvernement caquiste de manquer de vision et d’ambition pour lutter contre la pauvreté et note une occasion ratée « de sortir les pensions alimentaires du calcul de l’aide sociale ».


La porte-parole libérale en matière de solidarité sociale, Monique Sauvé, a voulu rappeler les efforts du précédent gouvernement libéral sur ces enjeux.


« Notre première préoccupation reste toujours les organismes et les citoyens pour qui mon équipe a déposé le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 en mai dernier. Je suis heureuse de constater que nos efforts sont poursuivis par l’actuel gouvernement grâce au travail accompli par François Blais (ancien ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale) au cours des dernières années », a affirmé Mme Sauvé par communiqué.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Direction du Bloc: deux nouveaux appuis pour Yves-François Blanchet | MYLÈNE CRÊTE

Published

on

By



Les députés Xavier Barsalou-Duval et Marilène Gill en ont chacun fait l’annonce vendredi sur Twitter, se disant fiers d’appuyer l’ex-ministre péquiste. Les deux députés étaient restés fidèles à Martine Ouellet jusqu’au bout, lors de la crise qui a secoué le parti et qui s’est soldée par la démission de la chef en juin.


Yves-François Blanchet, alors commentateur politique, n’avait pas ménagé ses critiques envers Mme Ouellet, ce qui pourrait déplaire à certains militants. Le chef intérimaire Mario Beaulieu a tenté depuis de rapprocher les deux camps qui se sont opposés durant des mois.


La course à la direction du Bloc québécois ressemble de plus en plus à un couronnement. Yves-François Blanchet ne fait face à aucun adversaire. Le député Michel Boudrias, qui semblait intéressé de porter sa candidature, a décidé la semaine dernière de ne pas se présenter.


Il est le seul député du caucus bloquiste à ne pas s’être rangé derrière M. Blanchet. Dans une entrevue à La Presse canadienne, le député de Terrebonne avait affirmé il y a une semaine qu’il ne donnerait « aucun chèque en blanc » tout en ne fermant pas la porte à soutenir la candidature de l’ex-commentateur politique.


Yves-François Blanchet lancera sa campagne à la direction du Bloc québécois samedi à Montréal. Celui-ci veut rassembler toutes les forces souverainistes. L’invitation a été lancée au Parti québécois et à Québec solidaire, mais le parti de Manon Massé et de Gabriel Nadeau-Dubois n’avait toujours pas répondu au moment d’écrire ces lignes.


M. Blanchet prévoit amasser les 500 signatures requises pour officialiser sa candidature d’ici une semaine. Il prépare également une tournée en Gaspésie pour rencontrer les militants indépendantistes la semaine prochaine.


La course à la direction du Bloc québécois a débuté officiellement vendredi. Les candidats ont un mois pour amasser 15 000 $ et 500 signatures dans au moins 15 circonscriptions. Si personne ne veut se mesurer à Yves-François Blanchet, celui-ci deviendra chef du parti lorsque se terminera la période de mise en candidature le 15 janvier. Dans l’éventualité où il y aurait d’autres candidatures, le chef serait choisi le 24 février.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

L’hiver hâtif force Montréal à suspendre 10 chantiers | Pierre-André Normandin

Published

on

By



«Même si nous avons eu un été exceptionnel, la saison des travaux 2018 a été très courte», note Sylvain Ouellet, élu responsable des infrastructures.

Le froid et les chutes de neige en novembre ont perturbé la progression de plusieurs chantiers. La Ville a jugé préférable de suspendre 10 d’entre eux pour terminer le tout en 2019.

«Nous allons réaliser un asphaltage temporaire sur les tronçons concernés, afin d’assurer la mobilité, la sécurité et le confort des Montréalais pendant la pause hivernale», poursuit M. Ouellet.

La couche d’asphaltage temporaire sera ensuite enlevée au printemps pour permettre la reprise des travaux. La Ville assure que cet asphalte sera recyclé dans d’autres travaux.

Montréal évalue la facture de cet asphaltage temporaire et du report des travaux à 1,5 million. Ceci représente 1,6% de la valeur de ces 10 chantiers, soit 94 millions.

***

Liste des chantiers suspendus:

  • Rue Clark, entre l’avenue Laurier et rue de l’Arcade.  
  • Rue Coleraine, de la rue Butler à la rue Charon.  
  • Rue de Lanaudière, entre la rue Rachel Est et la rue Marie-Anne Est.  
  • Rue Drolet, entre les rues de Liège et Guizot.  
  • Rue Jeanne-Mance, entre l’avenue du Mont-Royal et la rue Villeneuve.  
  • Boulevard Lacordaire, entre les rues Chauveau et Sherbrooke.  
  • Rue Meunier, entre le boulevard Crémazie et la rue Legendre.  
  • Rue Saint-Denis, entre les rues Jean-Talon et Jarry.  
  • Rue Saint-Patrick phase 2, entre les rues Wellington et Island.  
  • Boulevard Viau, entre le boulevard Rosemont et la rue Beaubien.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Arts Et Spectacles26 minutes ago

Paris sous le charme de la BD canadienne | ÉRIC DELHAYE

Anglais45 minutes ago

EXCLUSIVE: China, Meng Wanzhou and Canada — how Huawei CFO’s arrest is playing out behind the scenes

Technologie1 heure ago

Mise en garde contre une fraude par cartes iTunes

Actualités1 heure ago

Québec hausse les prestations des plus vulnérables | PIERRE SAINT-ARNAUD

Santé Et Nutrition1 heure ago

This Cookie Scoop Will Fool Your Friends Into Thinking the Rest of Your Life Is Perfect Too

Arts Et Spectacles1 heure ago

Décès de la légende du jazz Nancy Wilson

Affaires2 heures ago

Trump remercie Apple pour ses investissements aux États-Unis

Anglais2 heures ago

GM working to retrain employees affected by Oshawa plant closure

Actualités2 heures ago

Direction du Bloc: deux nouveaux appuis pour Yves-François Blanchet | MYLÈNE CRÊTE

Santé Et Nutrition2 heures ago

These Braisey Chicken Legs in Coconut Milk Are Almost Too Easy to Make | Healthyish

Arts Et Spectacles2 heures ago

Elisapie Isaac dans le vent | MARC CASSIVI

Affaires3 heures ago

Livraison des colis par Postes Canada: la situation s’améliore

Anglais3 heures ago

Justin Trudeau links China’s detention of two Canadians to U.S. extradition request for Huawei executive

Actualités3 heures ago

L’hiver hâtif force Montréal à suspendre 10 chantiers | Pierre-André Normandin

Styles De Vie3 heures ago

Les cinq Porsche les plus rapides au monde

Affaires4 heures ago

Hydro-Québec: un employé sur trois fait plus de 100 000 $

Anglais4 heures ago

Tay Township deputy mayor Jim Crawford has died – Barrie

Technologie4 heures ago

Les photos de 6,8 millions utilisateurs de Facebook exposées à la suite d’une faille de sécurité

Actualités4 heures ago

Rencontre entre Ottawa et Washington en plein bras de fer avec Pékin | FRANCESCO FONTEMAGGI

Styles De Vie4 heures ago

L’univers d’un chef sommelier – Le Figaro Vin

Santé Et Nutrition2 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 semaines ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition3 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Mode2 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais2 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Actualités2 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Anglais1 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Affaires3 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Technologie2 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais2 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Actualités2 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Anglais3 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Mode3 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Technologie2 mois ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Mode1 mois ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Anglais4 semaines ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Affaires3 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Trending