Connect with us

Opinions

Chronique d’Aurélie Lanctôt: «Le progrès, dans l’ordre»

admin

Published

on


J’en conviens, il est ironique de parler encore de la légalisation du cannabis pour s’étonner du spectacle auquel nous avons assisté cette semaine. N’empêche. Mercredi, dès l’aurore, mon Devoir m’envoie une alerte pour m’inviter à suivre sa couverture de la légalisation sur toutes ses plateformes. J’y serai, oui, sur toutes, toutes les plateformes. À la radio de nos impôts, on est en poste devant les succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC). On évalue la longueur de la file, on décrit la composition de la file, le magasin, les sacs remis dans le magasin, ce qu’on trouve sur le site Web du magasin. J’ouvre Twitter, une autre plateforme, encore plus de contenu, toujours, bien remplir les boîtes de contenu. Vite, j’ai encore des questions.

Pas de chance, ai-je pensé, pour la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, qui tombait aussi ce jour-là. « Vous savez, chaque année, le 17 octobre, ce n’est pas facile de faire parler de la pauvreté. On a l’habitude que ça ne fasse pas les manchettes », nuance Virginie Larivière, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, peu surprise qu’on passe sous silence les soucis des plus vulnérables d’entre nous. « L’important, c’est les activités en marge de la ronde médiatique, ajoute-t-elle. Le rassemblement devant l’Assemblée nationale, les prises de parole de personnes en situation de pauvreté. » Faire vivre la solidarité autour de ceux qui en arrachent, oui.

J’ai l’impression que nous en avons appris plus cette semaine sur la logique qui préside au fonctionnement de nos médias que sur la capacité de la société civile et des institutions à accueillir la légalisation du pot. Il y avait pourtant quelque chose de fascinant à observer les hoquets d’un système se mettant soudain au diapason de la société. En direct, le tâtonnement des institutions qui tentent d’asseoir et d’assumer leur contrôle sur cette substance dont il faut désormais parler dans les termes de la légalité.

Le correspondant du New York Times à Montréal, Dan Bilefsky, rapportait ainsi les propos d’un badaud en file devant une succursale de la SQDC : « Le Canada est encore une fois un leader progressiste mondial ! » Mais qu’en est-il vraiment ? Il me semble plutôt que nous avons vu cette semaine les reflux d’un progressisme de façade, qui, en déployant un imposant arsenal réglementaire, essaie de dissimuler son malaise.

Bien sûr, la légalisation du cannabis a extirpé quelque chose au champ de la criminalité. À mon sens, les gestes de décriminalisation sont souvent souhaitables pour faire de la société un espace plus tolérant, plus ouvert, moins étouffant pour les individus. Mais il est présomptueux de croire qu’il suffit de lever l’interdit juridique pour dissiper un tabou. Le cas qui nous occupe est probant : un appareil technocratique et rigide s’est aussitôt emparé de ce que le droit pénal a relâché.

Au lieu d’avoir une réflexion ouverte et nuancée sur la marginalisation produite et reproduite par la criminalisation des drogues, l’utilisation de la marijuana pour soulager des souffrances physiques là où l’industrie pharmaceutique échoue, ou même sur le rôle de l’État dans le choix des individus quant à leur état de conscience, on s’est replié sur nos habituelles lubies régulatoires. Au Québec, du moins, on distille la panique morale suscitée par la légalisation du cannabis dans une espèce d’hygiénisme social suranné : microgestion, paramétrage culpabilisant de la consommation, encadrement de la visibilité même de cette plante soi-disant acceptée.

Nos sociétés dites progressistes prétendent s’être débarrassées de la morale bourgeoise et du fétiche de la loi et l’ordre. Pourtant, les voilà qui reviennent en douce par l’administration bureaucratique de tout, y compris, semble-t-il, de notre état de conscience, à l’intérieur même cadre de la légalité. Le progrès, bien sûr, mais dans l’ordre.

Je relisais hier un essai du médecin et neurologue Oliver Sacks, publié en 2012 dans le New Yorker. Il y parle de ses propres expériences avec la drogue, sans verser ni dans la banalisation ni dans la moralisation. Il souligne que la recherche d’un état qui transcende l’ordinaire, la quête d’absolu et de sens, sont au coeur de l’expérience humaine. Il admet avoir longtemps canalisé, à tort, cette quête dans la prise de drogue, jusqu’au jour où la littérature s’est substituée aux délires chimiques. Mais toujours, cette recherche de quelque chose qui nous dépasse. On ne dit évidemment pas que la drogue est un moyen d’évasion comme un autre. Il me semble néanmoins qu’on met ici le doigt sur une dimension qui manque cruellement à tous ces débats sur la marijuana : une dimension humaine, empathique et profonde. Quelque chose qui transcende le paternalisme et l’horizontalité bornée de l’obsession réglementaire.



Source link

قالب وردپرس

Opinions

Pourquoi le prix des smartphone s’affole

admin

Published

on

By

A Barcelone, Huawei a présenté un smartphone Mate X à plus de 2000 euros, Samsung aussi. Pourquoi y a-t-il une telle surenchère dans le prix des téléphones ? Cela permet-il aux fabricants de redresser leurs marges ?

2 290 euros, c’est le prix affiché pour le dernier smartphone de Huawei, le Mate X présenté à Barcelone, au MWC 2019. Certes, il dispose de trois capteurs photo Leica, d’un écran 8 pouces pliable, le plus grand du marché, il est aussi compatible 5G. Mais ce prix record, qui correspond à quasiment deux SMIC, en fait le plus cher des smartphones au monde. Il y a de quoi se demander où va le marché des smartphones.

C’est une tendance de fond de ce MWC 2019. Le Galaxy Fold de Samsung a aussi affolé les compteurs. Son prix sera de 2.000 euros en France. Très cher, mais ses composants sont impressionnants : il bénéficiera d’un écran haut de gamme amoled de 4,6 pouces plié, qui passe à 7,3 pouces déplié. Sa batterie atteint 4.380 mAh, il dispose de 12 go de RAM pour un disque dur interne de 512 go et comprend en tout 6 capteurs photos et devrait sortir début mai en France. Là aussi la technologie d’écran pliable fait grimper la note.

Continue Reading

Opinions

Des cartes microSD encore plus rapides grâce au standard microSD Express

admin

Published

on

By

La SD Association (SDA) a profité du MWC de Barcelone pour dévoiler un nouveau standard pour les cartes microSD, qui met en oeuvre les technologies PCI Express et NVMe. Avec le standard microSD Express, les cartes microSD pourront atteindre des débits records de 985 Mo/s, contre actuellement environ 160 Mo/s au maximum.

Ce standard avait était annoncé en juin 2018 pour les cartes SD, sous le nom de SD Express, mais n’était pas encore disponible pour les cartes microSD.

Pour en tirer parti, il faudra également que les lecteurs des smartphones ou d’autres appareils, tels que des drones, soient compatible microSD Express. Toutefois, les cartes peuvent également fonctionner en mode traditionnel UHS-I. Pour l’instant, aucun constructeur n’a annoncé d’appareil avec un lecteur de carte microSD Express. Il faudra donc être patient pour profiter de ces performances impressionnantes.

Continue Reading

Opinions

Jurassic Park : les dinosaures envahissent Netflix en mars !

admin

Published

on

By

Comme tous les mois, le service de vidéos à la demande américain fait le plein de nouveautés dans son catalogue. Netflix va donc ajouter la saga Jurassic Park à partir du 1er mars prochain à savoir les trois premiers films de la franchise (Jurassic Park, Le Monde Perdu et Jurassic Park 3) créée par Steven Spielberg.

Les 5 millions d’abonnés français que compte Netflix vont pouvoir voir ou revoir ces premiers épisodes et le géant américain de la SVOD ne va pas s’arrêter là ! En effet, la plateforme proposera également le 15 mars Jurassic World sorti en 2015 et qui initie la seconde trilogie avec Chris Pratt.

Ce n’est pas la première fois que Netflix ajoute une saga de cette envergure dans son catalogue. En novembre dernier, le service avait régalé ses abonnés avec la mise à disposition de tous les films Harry Potter. C’était pour eux en quelque sorte Noël avant l’heure. La saga du jeune sorcier avait connu un fort succès auprès des fans car le premier opus, Harry Potter à l’école des sorciers avait été visionné plus de 1,5 million de fois comme le souligne nos confrères de chez PureMédias soit un record pour un film de cinéma sur Netflix.

Continue Reading

Chat

Santé Et Nutrition3 mois ago

Nouveaux projets pour le Club de ski de fond de Sept-Îles

Styles De Vie3 mois ago

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

Styles De Vie3 mois ago

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

Styles De Vie3 mois ago

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

Styles De Vie3 mois ago

Pourquoi le Canada doit-il ratifier le nouvel ALENA?

Santé Et Nutrition6 mois ago

Une boisson frappée végétalienne pour tous les amateurs de desserts

Santé Et Nutrition6 mois ago

Cet été, ajoutez de la saveur à vos pâtes

Santé Et Nutrition6 mois ago

Une nouvelle technologie donne plus de libertés aux personnes atteintes de diabète

Santé Et Nutrition6 mois ago

Une nouvelle façon de percevoir le diabète de type 1

Santé Et Nutrition6 mois ago

Comment freiner la crise des opioïdes dans les petites villes

Styles De Vie6 mois ago

Les jeunes et les opioïdes : Ce que les parents doivent savoir

Styles De Vie6 mois ago

Prenez soin de vous cet été

Styles De Vie6 mois ago

Survivre à un voyage en famille

Styles De Vie6 mois ago

Magasiner pour un véhicule en 2019

Styles De Vie6 mois ago

5 bonnes raisons de louer un bateau de plaisance

Affaires7 mois ago

Le stress financier affecte-t-il votre santé physique et mentale ?

Affaires7 mois ago

Les plans de location avec option d’achat vous conviennent-ils?

Affaires7 mois ago

Utiliser votre auto comme garantie pour un prêt : ce qu’il faut savoir

Affaires7 mois ago

Les fraudes par carte de crédit sont de plus en plus fréquentes – quoi faire si vous en êtes victime

Affaires7 mois ago

Vous achetez une maison? Attention à la fraude hypothécaire

Anglais1 année ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie1 année ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais1 année ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais1 année ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition1 année ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 année ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition1 année ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais1 année ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais1 année ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais2 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie2 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 année ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode1 année ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais1 année ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais1 année ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais1 année ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie1 année ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Styles De Vie1 année ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Anglais1 année ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Affaires1 année ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Trending