Connect with us

Opinions

Les visées de l’abandon du traité sur les armes nucléaires

admin

Published

on


Une nouvelle page a été écrite — encore une — dans la série Trump « j’accepte ma mission qui consiste à affaiblir l’ordre international ». En annonçant son intention d’abandonner le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) de 1987, Donald Trump alimente la rivalité entre grandes puissances qui semblait pourtant s’être estompée depuis la signature par Moscou et Washington du traité New START sur les forces nucléaires stratégiques en 2010. Pour le gouvernement Trump, deux puissances révisionnistes — la Chine et la Russie — menacent la sécurité nationale des États-Unis. Le président prône donc un réinvestissement massif pour moderniser l’arsenal nucléaire américain et l’abandon d’un accord que ne respecteraient plus les Russes depuis 2014 et qui ne contraint nullement les Chinois (car ils ne sont pas signataires du FNI). Pourtant, plusieurs pistes auraient pu être explorées avant d’opter pour la solution extrême d’un retrait unilatéral du traité. Le gouvernement Trump aurait pu développer des missiles autres que ceux exclus par le FNI, tout en tentant de négocier avec Moscou un accord pour soit inclure la Chine, soit lui faire contrepoids. Comme d’habitude, Donald Trump ne fait pas dans la nuance. Il a plutôt choisi de frapper un grand coup, et cela, curieusement en pleine saison électorale.

À moins de deux semaines des élections de mi-mandat, Trump veut en effet apparaître comme un président fort qui n’a pas peur d’affronter Moscou. Il souhaite ainsi galvaniser les troupes républicaines et dissiper les doutes quant aux allégations de collusion avec la Russie que scrute toujours le procureur spécial Robert Mueller. Même si le nom du président ne figure pas sur le bulletin de vote lors du scrutin de mi-mandat, ces élections prennent souvent la forme d’un référendum sur le travail de l’occupant du Bureau ovale. Un président faible à la solde de Vladimir Poutine oserait-il se retirer unilatéralement du traité FNI en réponse au présumé non-respect de ses dispositions par Moscou ? Voilà le pari que prend Donald Trump pour restaurer sa réputation ternie par son comportement docile lors de sa rencontre avec le président russe au sommet d’Helsinki, en juillet dernier. Ce changement de cap plaira sans doute à un électorat républicain qui se soucie peu des risques du déclenchement d’une nouvelle course aux armements entre la Russie et les États-Unis — en fait, seulement 32 % des républicains s’en inquiétaient en juillet dernier, selon le Council on Foreign Relations. Même si les enjeux de politique extérieure s’avèrent secondaires lors des élections de mi-mandat, cette décision fortement médiatisée pourrait aider le Parti républicain à limiter les dégâts en mobilisant ses électeurs acquis au président — sa cote de popularité, selon Gallup, dépasse 90 % chez les républicains.

L’influence de John Bolton

Au-delà du contexte électoral, le retrait annoncé du traité FNI semble surtout confirmer la grande influence qu’exerce John Bolton, conseiller pour la sécurité nationale, au sein de la Maison-Blanche. Depuis plusieurs décennies, Bolton ne cesse de critiquer les accords de désarmement qui, selon lui, affaiblissent indûment les États-Unis et leur sécurité — une position appuyée par son président. Déjà, en 2011, il en appelait au retrait du traité FNI, un traité qu’il jugeait « obsolète », dans un texte d’opinion publié par le Wall Street Journal. Or, son dédain pour le droit international et la coopération multilatérale dépasse le cadre des accords sur les armes nucléaires : il a notamment annoncé que les États-Unis cesseraient de financer le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, puis a brandi la menace de sanctions contre le personnel de la Cour pénale internationale si des poursuites pour crimes de guerre étaient intentées contre des Américains.

Le Congrès demeure quant à lui spectateur. Plutôt que de remplir le rôle de garde-fou institutionnel pour contenir les aléas de l’exercice du pouvoir présidentiel, les législateurs ont, à quelques exceptions près, laissé la Maison-Blanche mener la politique étrangère sans entraves. Le Congrès pourrait-il empêcher le président de se retirer du traité FNI ? Cela est peu probable. La Constitution américaine prévoit que les traités signés par le président doivent être ratifiés par une majorité des deux tiers du Sénat, mais elle ne prévoit pas de procédure de retrait pour ce type d’accords. En 2002, le Congrès avait acquiescé au retrait du traité sur les défenses antimissiles (ABM) de 1972 annoncé par George W. Bush. Seule une trentaine de représentants s’étaient insurgés en poursuivant le gouvernement pour ne pas avoir consulté la législature avant de prendre cette décision, mais une cour fédérale avait refusé d’entendre la cause puisqu’il s’agissait, selon elle, d’un débat politique et non juridique. Tout indique que le retrait du traité FNI se fera donc avec l’assentiment tacite du Congrès, d’autant plus que des élus républicains ont amendé le budget de la Défense de 2019 pour justement permettre au gouvernement Trump de suspendre l’application du traité s’il jugeait que la Russie en bafouait les règles. Seule l’élection de majorités démocrates dans les deux chambres du Congrès, le 6 novembre prochain, pourrait complètement transformer la dynamique. Or, les plus récents sondages indiquent que les républicains conserveront le contrôle du Sénat, et pourront donc bloquer les projets de loi émanant d’une éventuelle Chambre des représentants démocrate.

Si le retrait du traité FNI signifie un retour en force de la compétition nucléaire, le non-renouvellement du traité New START, qui arrivera à échéance en 2021, serait bien pire. Grâce à son fameux « art de la négociation », Donald Trump fera-t-il mieux que ses prédécesseurs pour réduire les arsenaux nucléaires et prévenir la prochaine course aux armements ? On est tenté de répondre, cette fois, mission : impossible !



Source link

قالب وردپرس

Opinions

Pourquoi le prix des smartphone s’affole

admin

Published

on

By

A Barcelone, Huawei a présenté un smartphone Mate X à plus de 2000 euros, Samsung aussi. Pourquoi y a-t-il une telle surenchère dans le prix des téléphones ? Cela permet-il aux fabricants de redresser leurs marges ?

2 290 euros, c’est le prix affiché pour le dernier smartphone de Huawei, le Mate X présenté à Barcelone, au MWC 2019. Certes, il dispose de trois capteurs photo Leica, d’un écran 8 pouces pliable, le plus grand du marché, il est aussi compatible 5G. Mais ce prix record, qui correspond à quasiment deux SMIC, en fait le plus cher des smartphones au monde. Il y a de quoi se demander où va le marché des smartphones.

C’est une tendance de fond de ce MWC 2019. Le Galaxy Fold de Samsung a aussi affolé les compteurs. Son prix sera de 2.000 euros en France. Très cher, mais ses composants sont impressionnants : il bénéficiera d’un écran haut de gamme amoled de 4,6 pouces plié, qui passe à 7,3 pouces déplié. Sa batterie atteint 4.380 mAh, il dispose de 12 go de RAM pour un disque dur interne de 512 go et comprend en tout 6 capteurs photos et devrait sortir début mai en France. Là aussi la technologie d’écran pliable fait grimper la note.

Continue Reading

Opinions

Des cartes microSD encore plus rapides grâce au standard microSD Express

admin

Published

on

By

La SD Association (SDA) a profité du MWC de Barcelone pour dévoiler un nouveau standard pour les cartes microSD, qui met en oeuvre les technologies PCI Express et NVMe. Avec le standard microSD Express, les cartes microSD pourront atteindre des débits records de 985 Mo/s, contre actuellement environ 160 Mo/s au maximum.

Ce standard avait était annoncé en juin 2018 pour les cartes SD, sous le nom de SD Express, mais n’était pas encore disponible pour les cartes microSD.

Pour en tirer parti, il faudra également que les lecteurs des smartphones ou d’autres appareils, tels que des drones, soient compatible microSD Express. Toutefois, les cartes peuvent également fonctionner en mode traditionnel UHS-I. Pour l’instant, aucun constructeur n’a annoncé d’appareil avec un lecteur de carte microSD Express. Il faudra donc être patient pour profiter de ces performances impressionnantes.

Continue Reading

Opinions

Jurassic Park : les dinosaures envahissent Netflix en mars !

admin

Published

on

By

Comme tous les mois, le service de vidéos à la demande américain fait le plein de nouveautés dans son catalogue. Netflix va donc ajouter la saga Jurassic Park à partir du 1er mars prochain à savoir les trois premiers films de la franchise (Jurassic Park, Le Monde Perdu et Jurassic Park 3) créée par Steven Spielberg.

Les 5 millions d’abonnés français que compte Netflix vont pouvoir voir ou revoir ces premiers épisodes et le géant américain de la SVOD ne va pas s’arrêter là ! En effet, la plateforme proposera également le 15 mars Jurassic World sorti en 2015 et qui initie la seconde trilogie avec Chris Pratt.

Ce n’est pas la première fois que Netflix ajoute une saga de cette envergure dans son catalogue. En novembre dernier, le service avait régalé ses abonnés avec la mise à disposition de tous les films Harry Potter. C’était pour eux en quelque sorte Noël avant l’heure. La saga du jeune sorcier avait connu un fort succès auprès des fans car le premier opus, Harry Potter à l’école des sorciers avait été visionné plus de 1,5 million de fois comme le souligne nos confrères de chez PureMédias soit un record pour un film de cinéma sur Netflix.

Continue Reading

Chat

Santé Et Nutrition1 mois ago

Nouveaux projets pour le Club de ski de fond de Sept-Îles

Styles De Vie1 mois ago

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

Styles De Vie1 mois ago

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

Styles De Vie1 mois ago

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

Styles De Vie1 mois ago

Pourquoi le Canada doit-il ratifier le nouvel ALENA?

Santé Et Nutrition3 mois ago

Une boisson frappée végétalienne pour tous les amateurs de desserts

Santé Et Nutrition3 mois ago

Cet été, ajoutez de la saveur à vos pâtes

Santé Et Nutrition3 mois ago

Une nouvelle technologie donne plus de libertés aux personnes atteintes de diabète

Santé Et Nutrition3 mois ago

Une nouvelle façon de percevoir le diabète de type 1

Santé Et Nutrition3 mois ago

Comment freiner la crise des opioïdes dans les petites villes

Styles De Vie3 mois ago

Les jeunes et les opioïdes : Ce que les parents doivent savoir

Styles De Vie3 mois ago

Prenez soin de vous cet été

Styles De Vie3 mois ago

Survivre à un voyage en famille

Styles De Vie3 mois ago

Magasiner pour un véhicule en 2019

Styles De Vie3 mois ago

5 bonnes raisons de louer un bateau de plaisance

Affaires5 mois ago

Le stress financier affecte-t-il votre santé physique et mentale ?

Affaires5 mois ago

Les plans de location avec option d’achat vous conviennent-ils?

Affaires5 mois ago

Utiliser votre auto comme garantie pour un prêt : ce qu’il faut savoir

Affaires5 mois ago

Les fraudes par carte de crédit sont de plus en plus fréquentes – quoi faire si vous en êtes victime

Affaires5 mois ago

Vous achetez une maison? Attention à la fraude hypothécaire

Anglais1 année ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie1 année ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais1 année ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais1 année ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition1 année ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition1 année ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais1 année ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Anglais12 mois ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais12 mois ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Styles De Vie1 année ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais12 mois ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Anglais1 année ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Mode1 année ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais1 année ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais1 année ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais1 année ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie11 mois ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Styles De Vie1 année ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Anglais1 année ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Affaires12 mois ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Trending