Connect with us

Technologie

​Google: le lancement de nouveaux téléphones éclipsé par une faille de sécurité | ROB LEVER

Published

on



Quelques heures avant de dévoiler trois nouveaux produits, l’entreprise qui vient de fêter ses vingt ans a été rattrapée à son tour par la controverse sur l’utilisation des informations d’internautes.

Google a annoncé lundi que son réseau social Google+ avait été touché, durant trois ans, par une faille informatique ayant exposé des données personnelles d’un demi-million de comptes.

Au-delà du problème informatique en tant que tel, il est reproché au groupe de ne pas avoir communiqué plus tôt sur cette faille décelée en mars.

D’après le Wall Street Journal, les dirigeants du groupe craignaient d’attirer l’attention des régulateurs et redoutaient un traitement identique à celui réservé à Facebook à la suite du scandale Cambridge Analytica.

Après la révélation de cette faille, Google a annoncé qu’il arrêtait Google+ dans sa version pour les particuliers, dont la disparition sera effective en août 2019.

Lancé en 2011, le réseau social n’a jamais vraiment pris. Il est aujourd’hui très peu utilisé même si Google ne communique aucun chiffre sur cette activité.

Conséquences commerciales ?

Cette révélation a en tout cas relancé les interrogations sur les pratiques des réseaux sociaux, quelques jours après la révélation par Facebook d’un piratage ayant affecté 50 millions de comptes.

L’agence irlandaise de protection des données (DPC) a indiqué mardi à plusieurs médias qu’elle allait envoyer à Google une demande de renseignements sur la faille de Google+.

Malgré des accords sur le consentement passés avec le régulateur américain du commerce (FTC), « aucune de ces entreprises ne semble avoir été particulièrement réprimandée pour ses pratiques en termes de protection des données », a ainsi regretté le sénateur démocrate Mark Warner. « Il semble évident que le Congrès doit renforcer son action » sur le sujet, a-t-il ajouté.  

« Les piratages de données se multiplient, mais la FTC manque de volonté politique pour mettre en oeuvre ses propres décisions », a estimé Marc Rotenberg, président du Centre d’information sur les données personnelles électroniques, en appelant à la création d’une agence dédiée.

Google s’était déjà attiré les foudres des législateurs américains en refusant de participer début septembre à des auditions sur les campagnes d’ingérences politiques étrangères sur les réseaux sociaux, auxquelles ont participé Twitter et Facebook.

La société qui a révolutionné internet est aussi accusée par le président américain Donald Trump de truquer les résultats de son moteur de recherche au profit des médias « de gauche » et, logiquement, au détriment des conservateurs.

En Europe, sanctionné d’une amende record de 4,34 milliards d’euros en juillet pour position dominante de son système d’exploitation Android, Google a annoncé mardi avoir fait appel de la décision.

Autre événement venant parasiter la présentation mardi des téléphones, le renoncement de Google à se positionner sur un contrat massif de stockage de données en ligne (« cloud ») du ministère de la Défense américain pouvant atteindre dix milliards de dollars.

Un désengagement justifié notamment par le fait que le groupe dit n’avoir « pas reçu l’assurance qu’il serait conforme à nos principes en matière d’intelligence artificielle ».  

Le directeur général du groupe Sundar Pichai avait présenté ces principes en juin, qui prévoyaient que Google ne s’impliquerait pas dans des « technologies qui sont ou pourraient être nocives » et « des armes ou d’autres technologies dont le but principal ou la mise en oeuvre causeraient ou faciliteraient l’atteinte physique aux personnes ».

Lors de la présentation de mardi, à New York, nul n’a évoqué l’affaire Google+ même si les intervenants ont bien insisté sur l’importance pour le groupe de la sécurité de ses appareils.

Le groupe a dévoilé le Pixel 3, qui se revendique comme possédant le meilleur appareil photo du marché et a intégré de nombreuses nouveautés rendues possibles par l’intelligence artificielle.

« Je pense que ce téléphone va faire un peu mieux que ses prédécesseurs », a estimé Avi Greengart, analyste de GlobalData, principalement parce que Google est désormais installé dans l’univers du téléphone intelligent, dit-il, mais aussi parce que le Pixel 3 va être vendu dans davantage de pays que les deux premiers modèles.

Autre nouveauté : l’assistant virtuel Google Home Hub, qui doit bousculer l’hégémonie d’Amazon, avec son Echo Show, notamment grâce à un prix « extrêmement agressif », selon Avi Greengart, à 149 dollars pièce.

« Je doute que les consommateurs se soucient » de l’affaire Google+ et des questions de protections des données personnelles, a estimé Carolina Milanesi, analyste du cabinet Creative Strategies.

Mais, ajoute-t-elle, « cela rend un peu plus difficile de convaincre les gens qui n’ont pas encore adopté l’écosystème Google avec un assistant » virtuel.



Source link

قالب وردپرس

Technologie

Quand les algorithmes influencent les peines de prison

Published

on

By



Devant composer avec l’impératif de réduire le nombre de prisonniers sans augmenter le taux de criminalité, le système judiciaire américain se tourne de plus en plus vers des outils technologiques pour tenter d’améliorer son efficacité.

Après les algorithmes prédicteurs de crimes pour les policiers, voilà maintenant que l’intelligence artificielle prétend pouvoir accorder un pointage aux accusés en cour. Ce pointage, obtenu en colligeant des données sur le profil de la personne et des données historiques, permettrait de connaître le risque que poserait l’accusé s’il était remis en liberté.

Il revient ensuite au juge de tenir compte ou non de ce pointage dans ses décisions : choix des services de redressement, emprisonnement ou non pendant le procès, sévérité de la peine, etc.

Les personnes en faveur de l’utilisation de l’intelligence artificielle par les tribunaux estiment que les algorithmes pourraient réduire, voire éliminer la partialité des juges en basant les décisions uniquement sur des données.

Des algorithmes biaisés, dénoncent des opposants

Mais c’est justement la question de la partialité qui dérange les opposants à cette technologie. Ceux-ci croient plutôt que ces algorithmes sont intrinsèquement biaisés, puisqu’ils se basent sur des données historiques pour effectuer certaines prédictions.

Les outils de ce genre tentent de trouver des corrélations dans de grandes quantités de données. Comme les communautés à faible revenu et les minorités ont historiquement été davantage ciblées par les forces de l’ordre, les outils d’intelligence artificielle ont plus de chances de conclure qu’une personne issue de ces communautés pose un risque pour la société, explique le MIT Technology Review.

Or, la corrélation entre deux catégories de données ne signifie pas qu’il y a un lien de cause à effet. En basant leurs conclusions sur des données biaisées, les algorithmes auraient donc tendance à amplifier ces biais, alimentant un cercle vicieux qui pénaliserait les communautés judiciarisées.

Malgré l’appel, en juillet (Nouvelle fenêtre), de l’American Civil Liberties Union et de la National Association for the Advancement of Colored People, des organismes américains de défense des libertés civiles, à tourner le dos à cette technologie, de plus en plus d’États commencent à s’en servir, espérant réduire le taux d’occupation de leurs prisons.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Technologie

WhatsApp limite le partage de messages pour lutter contre «l’infox»

Published

on

By



En juillet, WhatsApp a mis en place des garde-fous en Inde, notamment la limitation du nombre d’utilisateurs auxquels un message peut être transmis. La société a également publié des publicités dans les journaux pour sensibiliser le public au sujet des fausses informations.

La décision a été prise après des sévères critiques du gouvernement indien intervenues après que des foules en colère eurent tué au moins 25 personnes en un an à cause de rumeurs circulant sur WhatsApp, dans un pays qui compte 200 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

WhatsApp a indiqué avoir décidé d’élargir cette mesure à l’ensemble de ses utilisateurs après avoir sondé durant six mois l’opinion des utilisateurs.

«À partir d’aujourd’hui, tous les utilisateurs de la dernière version de WhatsApp peuvent partager un message seulement à cinq personnes ou groupes de personnes à la fois», a expliqué la société dans un communiqué. Auparavant un utilisateur pouvait partager un message jusqu’à vingt fois.

«Nous allons continuer à écouter l’opinion des utilisateurs et avec le temps nous allons chercher de nouvelles méthodes pour répondre aux contenus viraux», explique le communiqué.

La détection des infox sur cette plateforme est particulièrement ardue : les conversations, personnelles ou en groupe, y sont cryptées et privées, et mettent parfois beaucoup de temps à parvenir aux autorités.

Fondé en 2009 et acquis par Facebook en 2014, WhatsApp indiquait début 2018 avoir plus de 1,5 milliard d’utilisateurs qui échangeaient 65 milliards de messages par jour.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Technologie

Jérémy Gabriel se retire des réseaux sociaux

Published

on

By



Dans un message envoyé en fin d’après-midi, celui que plusieurs surnomment encore « le petit Jérémy » affirme avoir reçu « un nombre important de messages haineux, dont plusieurs comportant des menaces de mort ».

Bien qu’il dise « comprendre et respecter » les critiques de ses détracteurs, le jeune artiste ajoute qu’il ne « comprendra jamais autant de haine véhiculée ».

Il a écrit qu’il y avait une « limite à ce qu’un être humain peut supporter ».

Ses comptes seront inactifs à compter de minuit, mardi.

Contacté en soirée, son gérant Jean Perruno ne savait pas si M. Gabriel a l’intention de porter plainte à la police.

Procès contre Mike Ward

Le dossier de Jérémy Gabriel contre l’humoriste Mike Ward a refait surface la semaine dernière, alors que ce dernier conteste en appel le versement de dommages au jeune chanteur.

Le Tribunal des droits de la personne du Québec a conclu en 2016 que Mike Ward avait tenu des propos discriminatoires sur le handicap de Jérémy Gabriel lors de spectacles entre 2010 et 2013. Le tribunal l’a condamné à verser en dommages-intérêts moraux et punitifs 35 000 dollars au jeune Gabriel et 7000 dollars à sa mère. L’humoriste conteste cette décision en Cour d’appel, et un comité de trois juges a entendu les plaidoiries mercredi dernier.

Jérémy Gabriel est atteint du syndrome de Treacher-Collins, une maladie congénitale caractérisée par des déformations du crâne et du visage. Il avait acquis une certaine notoriété au Québec lorsqu’il a chanté, à l’âge de neuf ans, pour le pape Benoît XVI à Rome en 2006.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Anglais10 minutes ago

Toronto officer pleads guilty to misconduct for using database for personal gain – Toronto

Actualités41 minutes ago

Nouvelle suspension pour un policier coupable de trafic de stéroïdes | PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD

Arts Et Spectacles51 minutes ago

Fred St-Gelais a trouvé l’amour

Affaires57 minutes ago

Un Québécois à la retraite toutes les 8 minutes

Anglais1 heure ago

Canada’s wholesale and manufacturing sales fell slightly in November: StatsCan

Actualités2 heures ago

Nouveau Guide alimentaire canadien: adieu portions, place aux proportions | DAPHNÉ CAMERON

Santé Et Nutrition2 heures ago

Bake Crunchy Croutons Directly into Your Soup, Win at Life

Affaires2 heures ago

Wall Street fragilisée à l’ouverture par les craintes sur la croissance

Anglais2 heures ago

Roma, The Favourite lead the Oscar noms with 10 nods each, several Canadians nominated for awards

Actualités3 heures ago

Macron et Legault mettent l’accent sur l’économie

Styles De Vie3 heures ago

10 bonnes tables pour se réchauffer à Paris

Arts Et Spectacles3 heures ago

Huit films en compétition pour l’Oscar du meilleur long métrage | ANDRÉ DUCHESNE

Anglais3 heures ago

Peterborough’s new council makes no move to scrap PDI sale to Hydro One – Peterborough

Actualités4 heures ago

«Le moment est venu de moderniser la DPJ» | KATIA GAGNON

Styles De Vie4 heures ago

nos meilleures adresses pour vivre un week-end inoubliable

Anglais4 heures ago

Last year was the worst year in history for births in Newfoundland and Labrador

Actualités5 heures ago

Le nouveau Guide alimentaire canadien sera dévoilé aujourd’hui | DAPHNÉ CAMERON

Styles De Vie5 heures ago

Haute couture printemps-été 2019:Dior sur la piste aux étoiles

Anglais5 heures ago

‘Humans are suffering’: Axing of basic income pilot project leaves trail of broken dreams

Actualités6 heures ago

Le maire de Montréal-Est sera candidat pour le Parti conservateur | JOËL-DENIS BELLAVANCE

Anglais2 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Santé Et Nutrition3 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 jours ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 mois ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 mois ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 mois ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie4 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Santé Et Nutrition4 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais2 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Arts Et Spectacles3 semaines ago

Le chanteur R. Kelly accusé de pédophilie dans un documentaire

Actualités3 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Mode4 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Technologie1 mois ago

Les cryptomonnaies ont encore du chemin avant de conquérir l’économie | LAURENT BARTHELEMY

Affaires4 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Anglais4 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Anglais3 mois ago

Hackers target federal government networks an average of 474 million times per day, memo shows

Anglais2 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Technologie4 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Actualités3 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Anglais3 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Trending