Connect with us

Arts Et Spectacles

The Crimes of Grindelwald fait escale à Paris | SÉVERINE ROUBY

Published

on



Deux ans après la sortie du premier volet de cette nouvelle saga, Les crimes de Grindelwald est présenté en avant-première mondiale à Paris ce jeudi soir. Il sortira dans les salles le mercredi 14 novembre dans une série de pays dont la France, puis le 16 aux États-Unis.

Si le premier épisode des Animaux fantastiques n’évoquait que lointainement l’univers d’Harry Potter, celui-ci plonge plus directement dans le passé du sorcier, avec un retour à l’école de Poudlard et des retrouvailles avec les professeurs Albus Dumbledore (sous les traits de Jude Law) et Minerva McGonagall (jouée par Fiona Glascott).

«Cette histoire-ci est plus dense et complexe, mettant en scène de nouveaux personnages qui connaissent une vraie trajectoire, et elle est aussi beaucoup plus sombre. Mais elle m’a surtout impressionné par sa façon de créer une atmosphère de thriller et des rebondissements qui m’ont pris au dépourvu», raconte dans le dossier de présentation le réalisateur David Yates, qui a également dirigé les quatre derniers épisodes de Harry Potter.

Avec ses effets spéciaux époustouflants, Les crimes de Grindelwald s’ouvre sur l’évasion spectaculaire de Gellert Grindelwald, un sorcier charismatique et manipulateur interprété par Johnny Depp qui veut que ses semblables règnent sur le monde des «non-maj» (les humains ordinaires).

Pour l’arrêter, Dumbledore fait appel à son ancien élève Norbert Dragonneau (Newt Scamander en anglais, interprété par l’acteur britannique oscarisé Eddie Redmayne), spécialiste des animaux fantastiques qui avait déjà aidé à sa capture dans l’épisode précédent.

Aux côtés de ce héros rebelle et fantasque, on retrouve Tina Goldstein, agent d’élite du Congrès magique des États-Unis, sa soeur Queenie et Jacob Kowalski, improbable «non-maj».  

De nouveaux personnages les épaulent, comme la sorcière Leta Lestrange (Zoé Kravitz) ou l’alchimiste Nicolas Flamel (Brontis Jodorowsky).

«Ce devait être Paris»

Le quatuor mène l’enquête dans les rues de Paris en 1927, où derrière les décors de carte postale de la Tour Eiffel ou du Père Lachaise (reconstitués en studio), s’épanouit un monde parallèle magique dont les accès sont dissimulés dans le mobilier urbain. Une fontaine Wallace permet par exemple d’entrer au ministère français de la Magie.

«Dans le premier opus, on est en Amérique, où le monde des sorciers semble assez fermé. Pour ce nouveau chapitre, je cherchais à évoluer dans un univers où il y aurait une relation plus directe entre la magie et le quotidien. Et dans les années 1920, ce devait être Paris», explique J. K. Rowling, auteure de la saga et scénariste du film, qui a par ailleurs vécu dans la capitale française et ressent «une proximité forte avec cette ville».

Pour le plus grand plaisir des fans, l’action fait également escale outre-Manche pour retrouver Dumbledore enseignant la défense contre les forces du mal à des apprentis sorciers en uniforme. Une allusion est aussi faite à son histoire d’amour avec Grindelwald.

«Grindelwald est mentionné pour la première fois dans Harry Potter à l’école des sorciers, si bien qu’il est présent depuis le début, mais en demeurant un personnage énigmatique. […] J’étais surtout intéressée par cette histoire, parce qu’elle est primordiale pour comprendre Dumbledore, qui est mon personnage préféré», estime J. K. Rowling.

Immense succès mondial, les sept volumes de la saga Harry Potter, qui fête ses 20 ans cette année, se sont vendus à plus de 450 millions d’exemplaires dans le monde et leur adaptation au cinéma a rapporté 7,7 milliards de dollars.

Les animaux fantastiques, préquel porté par le studio Warner Bros, devrait compter trois autres volets dont l’action se déroulera dans des villes différentes. Le premier opus avait totalisé plus de 4 millions d’entrées en France.



Source link

قالب وردپرس

Arts Et Spectacles

Le prix Paul-Émile Borduas décerné à Geneviève Cadieux | ÉRIC CLÉMENT

Published

on

By



De réputation internationale, Geneviève Cadieux a appris la nouvelle qu’elle recevrait le prix Borduas l’été dernier. Elle a dit, ce vendredi à La Presse, avoir été alors « très touchée, très émue et très honorée » par cette reconnaissance du Québec.

« J’étais à Paris quand je l’ai su, dit-elle. On m’a appelée pour me le dire. Je me rendais voir l’exposition Delacroix au Louvre. On sait que Borduas a fini ses jours à Paris, qu’il est l’initiateur d’un mouvement important, de Refus global, alors ce prix me fait vraiment très plaisir. C’est le prix du Québec et je réside ici. Alors c’est important. »

Quand on demande à Geneviève Cadieux à qui elle voudrait dédier cet honneur qui lui est fait, elle répond spontanément « Françoise Sullivan ».

« Françoise Sullivan a en ce moment une rétrospective au Musée d’art contemporain de Montréal, elle a été signataire de Refus global et puis Françoise Sullivan, comme Betty Goodwin, fait partie de cette génération de femmes qui ont été des pionnières, dit-elle. Je fais partie de la première génération de femmes artistes qui sont plus reconnues qu’avant. J’ai été la première femme à représenter le Canada en solo à la Biennale de Venise, en 1990. »

Geneviève Cadieux ajoute avoir été chanceuse de pouvoir bénéficier des expériences artistiques de Françoise Sullivan et de Betty Goodwin. « Elles ont été des modèles pour moi, dit-elle. Car à l’époque, il n’y avait pas beaucoup de femmes artistes. Et j’ai toujours été très sensible au travail des femmes artistes. La parole féminine m’intéresse. »

Les amateurs du travail de Geneviève Cadieux pourront retrouver son regard photographique singulier et sensible dans une exposition qui sera présentée chez son galeriste René Blouin en février prochain. Elle exposera la suite de sa série d’images très picturales découlant de ses pérégrinations dans le désert du Nouveau-Mexique. Elle en avait montré un échantillon en 2016 à la galerie René Blouin, avec notamment son oeuvre Ghost Ranch, une photo retravaillée qui suggère l’ambiance irréelle d’un relief désertique près de Santa Fe, un paysage qui plaisait énormément à la peintre Georgia O’Keeffe.

Par ailleurs, Geneviève Cadieux verra une de ses oeuvres installée prochainement au coeur de la nouvelle station de métro Rideau, à Ottawa. « L’oeuvre Flot est constituée d’un cours d’eau et représente une réflexion autour du thème de l’eau, dit-elle. C’est stylisé avec des reflets dorés. L’oeuvre est disposée sur deux murs de 13 pieds par 40 pieds. »

Avant Geneviève Cadieux, 41 grands artistes plasticiens ont reçu le prix Paul-Émile Borduas, notamment Guido Molinari (1980), Jean-Paul Riopelle (1981), Alfred Pellan (1984), Betty Goodwin (1986), Françoise Riopelle (1987), Fernand Leduc (1988), Claude Tousignant (1989), Michel Goulet (1990), Armand Vaillancourt (1993), René Derouin (1999), Jocelyne Alloucherie (2002), Gabor Szilasi (2009), John Heward (2012), Marcel Barbeau (2013), Cozic (2015), Rita Letendre (2016) et Jana Sterbak, l’an dernier.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Arts Et Spectacles

L’auditoire de La joute loin devant Mordus de politique

Published

on

By



Déception sur ICI RDI, où l’arrivée de Mordus de politique avec Sébastien Bovet n’a pas donné l’impulsion souhaitée aux cotes d’écoute de l’antenne en après-midi, cet automne. Pour la période du 13 août au 10 novembre, de 16 h à 17 h, l’auditoire est resté sensiblement le même que la défunte deuxième édition des Ex, passant de 45 000 à 44 000, ce qui représente le tiers de l’auditoire de La joute, la rivale à LCN. Sans surprise, l’émission animée par Paul Larocque l’emporte haut la main, réunissant chaque jour 147 000 fidèles, dans la même case horaire.

On aurait pu croire que les départs de Luc Lavoie et de Bernard Drainville feraient mal, mais l’émission de LCN a même connu une hausse, en plein automne électoral. L’an dernier, à pareille date, 136 000 personnes étaient au rendez-vous. L’ajout d’une heure supplémentaire à La joute, de 15 h à 16 h, a aussi donné un élan aux chiffres, puisqu’ils sont passés de 73 000 à 107 000 durant cette heure. Si on fait la moyenne des deux heures, LCN retient 127 000 irréductibles contre 104 000 l’an dernier. – Richard Therrien, Le Soleil



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Arts Et Spectacles

A Private War: une guerre intérieure ***1/2 | ANDRÉ DUCHESNE

Published

on

By



Elle nous prend avec elle, dans ses bras, sur son dos, dans son coeur, et nous fait vivre ses émotions. On rit, on pleure, on souffre avec elle.

Après avoir perdu son oeil gauche en 2001 au Sri Lanka, Marie Colvin s’est lancée avec la rage de vivre et de communiquer dans une série de reportages partout au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie centrale. 

Or, dans le film, plus le temps avance, plus le corps et l’esprit de Marie se dégradent, à l’image des villes en ruine qu’elle visite. 

Entre deux assignations sous le feu des balles et des bombes, ses échanges avec ses proches lèvent le voile sur ses interrogations, ses doutes, ses angoisses, ses cauchemars, sa colère.

* * * 1/2

A Private War. Drame biographique de Matthew Heineman. Avec Rosamund Pike, Tom Hollander, Jamie Dornan. 1 h 50.

> Consultez l’horaire du film



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Affaires15 minutes ago

Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

Anglais16 minutes ago

This Syrian refugee is living the classic Canadian dream. ‘We are so proud of Canada and want to make Canada proud of us’

Actualités47 minutes ago

La nécessité de réfléchir, mais surtout d’agir, du Parti québécois

Styles De Vie52 minutes ago

La veste, accessoire essentiel du chef

Arts Et Spectacles58 minutes ago

Le prix Paul-Émile Borduas décerné à Geneviève Cadieux | ÉRIC CLÉMENT

Opinions1 heure ago

Le message du Canada anglais

Anglais1 heure ago

Louis Riel honoured on anniversary of execution, part of Métis Week celebrations

Styles De Vie2 heures ago

«Je porte la veste pour cuisinier depuis 1995 !»

Mode2 heures ago

Bonne adresse : le Centre Element

Arts Et Spectacles2 heures ago

L’auditoire de La joute loin devant Mordus de politique

Opinions2 heures ago

Le chef du PQ n’est plus le chef du mouvement souverainiste québécois

Affaires2 heures ago

Donald Trump envisage un accord commercial avec Pékin «très bientôt» | DELPHINE TOUITOU

Anglais2 heures ago

Why some killers end up in minimum security and others don’t

Actualités3 heures ago

Francophonie ontarienne: Sonia LeBel s’entretient avec Caroline Mulroney | Hugo Pilon-Larose

Arts Et Spectacles3 heures ago

A Private War: une guerre intérieure ***1/2 | ANDRÉ DUCHESNE

Opinions3 heures ago

Relance de l’est de Montréal: repenser la gouvernance portuaire?

Affaires3 heures ago

Chine et États-Unis étalent leurs divergences avant le sommet de l’APEC | ANDREW BEATTY

Anglais3 heures ago

Man in Brampton charged with sexually assaulting a woman after breaking into her home

Actualités4 heures ago

Un tunnel sous la rue Sainte-Catherine pour limiter les chantiers ? | Pierre-André Normandin

Mode4 heures ago

Fooding 2019 : les meilleurs restos kids friendly

Santé Et Nutrition4 semaines ago

Gluten-Free Muffins

Styles De Vie1 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode1 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais1 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Santé Et Nutrition2 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Affaires2 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Actualités3 semaines ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Technologie1 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Actualités4 semaines ago

Cannabis: tolérance zéro pour les policiers de Longueuil | Pierre-André Normandin

Mode2 semaines ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Anglais2 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Affaires2 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Actualités1 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Anglais2 mois ago

3rd tornado hit eastern Ontario last week, says Environment Canada

Styles De Vie1 mois ago

Motorhell Master, l’exclusivité à la française

Mode2 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Anglais3 semaines ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Anglais2 mois ago

Ontario government to increase mercury disability payments to affected First Nations

Santé Et Nutrition2 mois ago

Un lien découvert entre l’eczéma et… la flore intestinale

Actualités2 mois ago

ALENA: «Le Québec sera sacrifié pour protéger l’Ontario», prévient Lisée | MARTIN CROTEAU

Trending