Connect with us

Affaires

Justin Trudeau parlera commerce à l’étranger

Published

on



M. Trudeau se rendra d’abord en France, puis à Singapour et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où il fera valoir un objectif souvent énoncé par son gouvernement : diversifier les échanges au-delà des États-Unis.

Des observateurs estiment que le plus gros test de M. Trudeau aura lieu à l’occasion des deux derniers arrêts. Il tentera alors de convaincre des pays de l’Asie-Pacifique que le Canada accordera plus d’attention à cette région, où les accords commerciaux dépendent souvent des relations personnelles.

Des experts en politique étrangère qui suivent de près les intérêts commerciaux du Canada dans cette région soulignent que M. Trudeau reviendra probablement au pays avec une série d’accords de projets plutôt que des nouveaux traités commerciaux majeurs.

Le premier ministre subit également des pressions pour qu’il demande au président français Emmanuel Macron de ratifier les derniers éléments d’un accord de libre-échange avec l’Europe avant les élections européennes de l’année prochaine.

Mais dans un premier temps, M. Trudeau visitera la crête de Vimy, samedi, et se tiendra dimanche aux côtés d’autres dirigeants mondiaux dans le centre de Paris pour souligner le 100e anniversaire de l’Armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.



Source link

قالب وردپرس

Affaires

Grande marche pour défendre la gestion de l’offre à Montréal

Published

on

By



La marche, organisée par l’Union des producteurs agricoles (UPA), s’est déroulée en après-midi, entre le parc La Fontaine et la place des Festivals, à Montréal.

Plusieurs personnes brandissaient des pancartes ou frappaient sur des casseroles. D’autres poussaient devant eux un panier d’épicerie.

L’événement appelé «Garde-manger en danger» interpelle plus particulièrement les producteurs québécois sous gestion de l’offre, qui disent «avoir fait les frais des négociations».

Des élus de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, y compris du gouvernement caquiste, devaient y participer.

L’UPA souligne qu’à l’instar des ententes commerciales précédentes, le gouvernement canadien n’a imposé aucune exigence sur les aliments importés, même si les normes sanitaires, sociales et environnementales au Québec et au Canada sont parmi les plus sévères au monde. L’organisation affirme que «cette incohérence désavantage fortement les agriculteurs et l’industrie agroalimentaire canadienne».

Selon son président Marcel Groleau, les producteurs québécois doivent verser des salaires plus élevés à leurs employés tout en devant respecter des normes environnementales plus rigoureuses qu’aux États-Unis et au Mexique.

Il a exhorté les gouvernements québécois et canadien à appuyer les produits locaux et à s’assurer que les produits importés respectent les mêmes normes auxquelles doivent se plier les fermiers d’ici.

«L’avenir d’une nation dépend d’abord et avant tout de ses capacités à se nourrir elle-même», a-t-il déclaré.

En vertu de l’entente, le gouvernement fédéral a ouvert 3,59% du marché aux producteurs américains, mais il a promis de dédommager les fermiers pour les pertes qu’ils subiront.

La marche s’étendait sur plusieurs pâtés de maisons au centre-ville de Montréal. Plusieurs manifestants étaient venus à Montréal à bord d’autobus nolisés.

Parmi eux, on retrouvait Monia Grenier, une productrice laitière et membre du conseil d’administration de l’UPA-Estrie. Selon elle, l’incertitude sur l’avenir des marchés demeure la conséquence la plus difficile à supporter. Elle espère que les fermiers recevront l’appui de la population canadienne et que celle-ci s’engagera à n’acheter que des produits locaux.

Selon elle, la manifestation était un appel à la solidarité. Elle dit avoir conscience que le gouvernement Trudeau ne reviendra pas sur les concessions accordées.

«Protester et faire du bruit ne suffisent plus. On doit sensibiliser les gens de la bonne façon, a-t-elle dit. Tout ce qu’on veut, c’est que la population soit derrière nous et achète des produits locaux le plus possible.»

Ce message a reçu un écho favorable chez un autre manifestant, Rob Nadeau. Celui-ci dit ne pas s’opposer au libre-échange, mais il souhaite que les produits soient clairement étiquetés et que les producteurs étrangers se soumettent «aux mêmes normes que nos gars».

M. Nadeau estime qu’il est de l’intérêt de tous de défendre les agriculteurs locaux. «C’est important pour tout le monde au Canada. S’il y avait une manifestation en Ontario, j’irais là-bas aussi.»



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

Le conflit est terminé chez Pages Jaunes

Published

on

By



Dans un communiqué de presse publié en début de soirée, la FTQ a indiqué que 65% des membres présents lors de l’assemblée générale à Laval s’étaient prononcés en faveur des dernières offres de la direction.

La FTQ dit que l’exécutif avait recommandé de voter pour les offres à cause de «l’intransigeance de l’employeur et des difficultés financières de l’entreprise».

Selon la directrice exécutive du Syndicat des employés professionnels et de bureau (SEPB) affilié à la FTQ, Kateri Lefebvre, les options des syndiqués «devenaient limitées».

«Plus le temps avançait et plus la perspective d’un point de non-retour s’approchait. Bien entendu des reculs marqués des conditions de travail ont dû être concédés. Cela dit, nous estimons que les bases permettant la survie de l’entreprise sont jetées et ce, tout en conservant des garanties fondamentales quant à la rémunération des représentants aux ventes», a-t-elle commenté.

De son côté, la direction des Pages Jaunes s’est réjouie de la décision des syndiqués. « Non seulement cette nouvelle entente nous donne la flexibilité nécessaire pour opérer dans un marché hautement concurrentiel, mais elle nous permet de rémunérer nos équipes de vente en fonction de leurs performances exceptionnelles, de leur capacité à générer des revenus pour la Société et de leur rôle dans le succès de nos clients », a déclaré le président et chef de la direction de l’entreprise, David Eckert.

Aucune des parties n’a dévoilé les modalités salariales de l’entente.

La direction de Pages jaunes avait tout d’abord décrété un lock-out de ces 130 travailleurs, le 10 septembre, disant constater une impasse dans les négociations en vue du renouvellement de la convention collective.

À leur tour, ces représentants commerciaux ont déclenché la grève, la semaine suivante, pour dénoncer le lock-out de l’employeur.

Au début de la grève, Mme Lefebvre avait précisé que plusieurs points étaient en litige, notamment la rémunération. Ces représentants touchent un salaire de base et des commissions, qui sont négociés. De même le «plancher d’affectation» est en litige, à savoir le nombre de dossiers à traiter par les employés.

Les deux parties se sont ensuite retrouvées en conciliation.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

Grande marche pour défendre la gestion de l’offre à Montréal

Published

on

By



Une marche, organisée par l’Union des producteurs agricoles (UPA), s’est déroulée en après-midi, entre le parc La Fontaine et la place des Festivals, à Montréal.

Plusieurs personnes brandissaient des pancartes ou frappaient sur des casseroles. D’autres poussaient devant eux un panier d’épicerie.

L’événement appelé « Garde-manger en danger » interpelle plus particulièrement les producteurs québécois sous gestion de l’offre, qui disent « avoir fait les frais des négociations ».

Des élus de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, y compris du gouvernement caquiste, devaient y participer.

L’UPA souligne qu’à l’instar des ententes commerciales précédentes, le gouvernement canadien n’a imposé aucune exigence sur les aliments importés, même si les normes sanitaires, sociales et environnementales au Québec et au Canada sont parmi les plus sévères au monde. L’organisation affirme que « cette incohérence désavantage fortement les agriculteurs et l’industrie agroalimentaire canadienne ».

Les manifestants, parmi lesquels on retrouvait des consommateurs, estiment que l’avenir alimentaire du Canada et du Québec passe par le respect de notre agriculture et le soutien aux producteurs et aliments d’ici.

Parmi eux, on retrouvait Monia Grenier, une productrice laitière et membre du conseil d’administration de l’UPA-Estrie. Selon elle, l’incertitude sur l’avenir des marchés demeure la conséquence la plus difficile à supporter. Elle espère que les fermiers recevront l’appui de la population canadienne et que celle-ci s’engagera à n’acheter que des produits locaux.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Affaires9 minutes ago

Grande marche pour défendre la gestion de l’offre à Montréal

Anglais10 minutes ago

Government to pledge $400 million for transport projects in Canada’s North

Actualités41 minutes ago

Francophones: la décision revenait à Doug Ford, fait valoir Andrew Scheer

Arts Et Spectacles52 minutes ago

Le Festival Image + Nation débute jeudi | MARC-ANDRÉ LUSSIER

Affaires1 heure ago

Le conflit est terminé chez Pages Jaunes

Anglais1 heure ago

114th Santa Claus Parade marked largest parade in city’s history

Anglais2 heures ago

Puppies saved from Korean meat trade up for adoption in Calgary

Actualités3 heures ago

Appel aux dons pour les réfugiés traumatisés

Affaires3 heures ago

Grande marche pour défendre la gestion de l’offre à Montréal

Anglais3 heures ago

‘Just something you do’: Bystanders save man from burning vehicle

Technologie4 heures ago

Des passionnés de jeux vidéo se réunissent à Moncton pour une bonne cause

Actualités4 heures ago

Ingérence russe: Ottawa met en garde les électeurs | MICHAEL MACDONALD ET KEITH DOUCETTE

Anglais4 heures ago

One dead after shooting in West Hill neighbourhood, police say

Actualités5 heures ago

Francophonie: la décision revenait à Doug Ford, dit Scheer

Arts Et Spectacles5 heures ago

Un Picasso volé à Rotterdam peut-être retrouvé enterré en Roumanie | IONUT IORDACHESCU

Affaires5 heures ago

Viola Desmond: le billet de 10$ en circulation lundi

Anglais5 heures ago

Montreal sportscaster Randy Tieman dies at 64, remembered as ‘warm and kind’ – Montreal

Actualités6 heures ago

Le NPD demande au commissaire à l’éthique de se pencher sur le cas Di Iorio

Affaires6 heures ago

Viola Desmond: le billet en circulation lundi

Anglais6 heures ago

Trudeau ‘deeply disappointed’ by cuts to Ontario French services

Santé Et Nutrition4 semaines ago

Gluten-Free Muffins

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode1 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais1 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Santé Et Nutrition2 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais1 semaine ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Affaires2 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Technologie1 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Actualités3 semaines ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Anglais24 heures ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Actualités1 mois ago

Cannabis: tolérance zéro pour les policiers de Longueuil | Pierre-André Normandin

Mode2 semaines ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Anglais2 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Affaires2 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Actualités1 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Styles De Vie1 mois ago

Motorhell Master, l’exclusivité à la française

Anglais2 mois ago

3rd tornado hit eastern Ontario last week, says Environment Canada

Anglais3 semaines ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Mode2 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Anglais2 mois ago

Ontario government to increase mercury disability payments to affected First Nations

Trending