Connect with us

Actualités

Les conservateurs recrutent dans l’entourage de la CAQ | JOËL-DENIS BELLAVANCE

Published

on



Le lieutenant politique d’Andrew Scheer au Québec, le député de Richmond-Arthabaska Alain Rayes, confirmera aujourd’hui que François Desrochers, ancien député de l’ADQ dans la circonscription de Mirabel, portera les couleurs du Parti conservateur aux élections fédérales d’octobre 2019 dans la circonscription d’Argenteuil-Papineau-Mirabel.

M. Rayes tiendra une conférence de presse à Mirabel en compagnie du principal intéressé et de l’ancien chef du Bloc québécois Michel Gauthier, qui a rejoint les rangs du Parti conservateur en mai après avoir tourné le dos à l’option souverainiste défendue par son ancienne formation politique.

À l’heure actuelle, la circonscription d’Argenteuil-Papineau-Mirabel est détenue par le député du Bloc québécois Serge Marcil, élu pour la première fois en 2015.

Issu du monde de l’éducation, ayant occupé les fonctions de vice-président de l’Assemblée nationale durant son mandat comme député adéquiste, François Desrochers fait partie d’une liste de candidats ayant des liens avec la CAQ qui comptent faire le saut avec les conservateurs d’Andrew Scheer aux prochaines élections.

« Un bon signe pour nous »

Dans les rangs conservateurs, on soutient que la présence de Michel Gauthier à cette annonce démontre que le Parti conservateur a dans sa ligne de mire les 10 circonscriptions détenues par le Bloc québécois au Québec. « Nous voulons mettre la main sur les comtés bloquistes. Nous avons aussi dans notre mire la couronne nord de Montréal, et nous pensons que la percée de la CAQ est un bon signe pour nous », a indiqué une source conservatrice.

Autre signe que les stratèges conservateurs préconisent des liens étroits avec le nouveau gouvernement caquiste à Québec, le chef conservateur Andrew Scheer a envoyé une lettre au premier ministre François Legault, hier, dans laquelle il l’assure que le Parti conservateur va respecter les désirs du Québec en matière d’immigration s’il prend le pouvoir aux élections d’octobre 2019.

« J’ai pris connaissance de votre plan pour l’immigration du Québec 2019 et j’ai également entendu les réactions paternalistes du premier ministre du Canada et des membres de son gouvernement. Comme j’ai eu la chance de vous le mentionner lors de notre rencontre en novembre dernier, un gouvernement conservateur sous mon leadership permettra au Québec d’avoir plus d’autonomie en matière d’immigration », affirme M. Scheer dans sa lettre.

« Au lendemain de notre élection en 2019, notre gouvernement conservateur sera un partenaire positif pour le Québec et nous entamerons rapidement des discussions avec vous et les membres de votre gouvernement pour discuter de vos besoins et de vos préoccupations », ajoute-t-il.



Source link

قالب وردپرس

Actualités

Pacte sur les migrations: pas de changement dans la loi canadienne en vue | MYLÈNE CRÊTE

Published

on

By



« Non, ça n’aura pas d’impact, a-t-il répondu à une question de La Presse canadienne. Évidemment, en tant que membre de la communauté internationale, nous demeurons attentifs à ce que font les autres pays […]. Tout changement à nos politiques d’immigration sera déterminé d’abord et avant tout par les Canadiens et par tous les intervenants au Canada du domaine de l’immigration. »


Le Canada était parmi les 164 États à avoir approuvé cet accord la veille à Marrakech au Maroc. Il devra être adopté formellement lors de l’Assemblée générale de l’ONU le 19 décembre. Les États-Unis et une douzaine d’autres pays ne l’ont pas signé, selon l’ONU.


M. Hussen s’est adressé aux journalistes lors d’une conférence téléphonique mardi en disant vouloir déboulonner quelques mythes.


Il en a profité pour décocher une flèche au chef conservateur Andrew Scheer qui s’oppose au pacte, l’accusant de vouloir faire concurrence au chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier.


« C’est très préoccupant de voir le chef de l’opposition officielle continuer de disséminer de fausses informations sur cet accord non contraignant », a-t-il affirmé.


M. Scheer craint que l’accord porte atteinte à la souveraineté du Canada, alors que M. Bernier y voit une normalisation du phénomène de migration.


Le Bloc québécois émet également des doutes sur l’accord qui, à son avis, devrait faire l’objet d’un débat en chambre avant qu’il ne soit officiellement adopté par l’ONU.


« C’est quand même étrange qu’on amène ça en douce alors qu’au Québec dans le dossier des migrants, M. (Justin) Trudeau, c’est vraiment une incompétence flagrante : pas de plan de triage, pas de plan pour accélérer les demandes d’asile […] », a critiqué le chef intérimaire du Bloc québécois, Mario Beaulieu.


Le ministre Hussen a défendu le pacte, rappelant qu’il s’agit d’un accord non contraignant pour gérer en collaboration le phénomène mondial de migration auquel le monde est confronté depuis quelques années. L’entente affirme également que les droits de la personne s’appliquent aux demandeurs d’asile, peu importe leur statut, a-t-il précisé en soulignant que l’accord avait été approuvé lors de la conférence de Marrakech le jour même du 70e anniversaire de la Déclaration des droits de la personne.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Le SPVM ignore toujours l’ampleur du profilage racial | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Published

on

By



La Commission de la sécurité publique a étudié mardi le plan 2019-2021 du SPVM pour lutter contre le profilage racial. Plusieurs citoyens présents ont toutefois dénoncé le flou entourant les mesures prévues.

« Ça m’inquiète profondément. Depuis 15 ans, rien n’a été fait pour réduire le profilage racial. Ça veut dire qu’on a perdu des vies parce qu’on n’a pas pris des mesures pour le prévenir », s’est désolé Will Prosper, militant des droits civiques et documentariste.

Présent, le nouveau chef du SPVM, Sylvain Caron, a reconnu que le phénomène n’est pas encore mesuré. Des chercheurs indépendants ont justement été embauchés pour brosser ce tableau. « On va attendre de voir le travail des chercheurs en 2019 et on pourra en mesurer l’ampleur », a dit le directeur du corps policier, qui vivait ainsi son baptême du feu alors qu’il ne sera officiellement assermenté que demain après-midi à l’hôtel de ville.

Les deux chercheurs indépendants auront pour mandat d’élaborer des indicateurs pour mesurer la progression des efforts du SPVM. Il s’agit de Massimiliano Mulone, professeur de criminologie de l’Université de Montréal, et de Victor Armony, professeur de sociologie à l’UQAM. Aucun des deux n’étant issu des minorités, le corps policier est à la recherche d’un troisième chercheur pour les épauler.

Demande de recours collectif

La Ligue des noirs a par ailleurs annoncé son intention de déposer une demande de recours collectif contre le profilage racial. La requête compte réclamer 8000 $ pour 500 personnes, soit 4 millions. « Mais c’est un groupe qui est appelé à grossir », prévient Me Jacky-Eric Salvant, avocat pilotant la demande de recours. Pour arriver à ce chiffre, il dit s’être basé sur le nombre de plaintes en discrimination formulées à la Ligue des noirs, en déontologie policière et à la Commission des droits de la personne.

Sylvain Caron a reconnu que le SPVM doit s’améliorer sur la question du profilage racial. « Si c’était parfait, on ne serait pas ici », a-t-il laissé tomber.

L’absence de données sur le profilage racial alors que le sujet est débattu depuis plus de 15 ans sidère Will Prosper. « Si le SPVM ne prend pas le temps de compiler les données, ça veut dire qu’il ne prend pas le temps s’attaquer au problème, qu’il ne veut pas voir ampleur du problème », a-t-il dénoncé.

L’absence de données a mis en lumière le fossé entre Montréal et Toronto. Mardi, la Commission ontarienne des droits de la personne a dévoilé des données permettant de saisir l’ampleur du phénomène dans la Ville-Reine. Ainsi entre 2013 et 2017, il a été établi qu’une personne noire avait 20 fois plus de chances d’être abattue dans une fusillade par des policiers torontois. Bien que les Noirs ne représentent que 8,8 % de la population de Toronto, ils représentaient 30 % des cas de recours à la force et 70 % des fusillades mortelles.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

La hausse du prix des carburants coûte cher à la Ville | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Published

on

By



Dans son budget 2018, Montréal tablait sur une hausse modérée du prix des carburants. La Ville avait ainsi prévu 18,9 millions pour son achat de diesel et d’essence, soit 4 % de plus que l’année précédente.

Mais depuis le début de 2018, « une importante augmentation du coût du diesel et de l’essence a été constatée », écrit le service responsable des approvisionnements à la Ville.

En 2017, Montréal avait payé en moyenne 0,97 $ par litre d’essence et de diesel. Mais depuis le début de l’année, la métropole a plutôt dû débourser 1,15 $ par litre. Le prix avait baissé jusqu’à 90 cents en juillet 2017 pour graduellement monter et atteindre un plafond de 1,20 $ en mai 2018. Achetant d’importantes quantités, la métropole bénéficie d’une économie de volume sur le prix à la pompe.

Cet écart des prix à la pompe engendrera ainsi un déficit de 1,7 million. L’administration Plante doit donc voter aujourd’hui des crédits supplémentaires qui seront puisés à même le fonds consacré aux imprévus.

L’hiver hâtif et la neige pourraient toutefois jouer les trouble-fêtes. La Ville évalue en effet que d’abondantes précipitations pourraient l’obliger à utiliser davantage sa machinerie. La facture pourrait ainsi gonfler de 770 000 $ encore, selon une prévision soumise aux élus.

Le manque à gagner est directement lié à la hausse du prix des carburants. Montréal constate avoir consommé à peu de chose près le même volume de carburant que l’année précédente. Montréal prévoit consommer 14,3 millions de litres de carburant en 2018. À noter, ce volume n’inclut pas la totalité de la consommation de diesel et d’essence, environ le quart du carburant étant acheté à la carte et non au litre.

Si sa consommation actuelle est stable, la Ville prévoit qu’elle devrait diminuer d’ici quelques années. Le service des approvisionnements indique que « l’introduction et la généralisation de nouvelles normes environnementales en matière de motorisation, notamment pour les classes de véhicules lourds, nous permettent à terme d’anticiper une baisse de la consommation Ville de carburant ».

Nombreuses, les voitures de patrouille du Service de police de la Ville de Montréal sont de loin les plus importantes consommatrices de carburant. Les données rendues publiques permettent de constater que le quart de toute l’essence utilisée depuis le début de 2018 a servi aux véhicules policiers. Les camions de pompiers sont aussi d’importants utilisateurs de carburant, ceux-ci représentant tout près de 10 % de la consommation de la Ville depuis le début de l’année.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Affaires10 minutes ago

Les manteaux Canada Goose dans le viseur de boycotteurs chinois

Anglais12 minutes ago

City to rebuild Maple Leaf Pool – Regina

Actualités43 minutes ago

Pacte sur les migrations: pas de changement dans la loi canadienne en vue | MYLÈNE CRÊTE

Styles De Vie47 minutes ago

Les meilleurs canelés de Paris

Santé Et Nutrition49 minutes ago

A Good Rugelach Recipe Is Hard To Find, So We Made One

Arts Et Spectacles54 minutes ago

CBC Music ramène la chanson Baby, It’s Cold Outside

Opinions56 minutes ago

Un congédiement honteux | Le Devoir

Anglais1 heure ago

Meng Wanzhou is out on bail — but could be in legal limbo for years

Actualités2 heures ago

Le SPVM ignore toujours l’ampleur du profilage racial | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Arts Et Spectacles2 heures ago

Beaux livres: ils sont beaux, mais sont-ils lus? | ÉMILIE CÔTÉ

Opinions2 heures ago

May joue la montre | Le Devoir

Affaires2 heures ago

Hausse des prix des maisons plus modeste en 2019

Anglais2 heures ago

My friend Michael Kovrig was arrested in China. Please, pay attention

Actualités3 heures ago

La hausse du prix des carburants coûte cher à la Ville | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Opinions3 heures ago

Droits de la personne: une Déclaration à réécrire

Anglais3 heures ago

Students at Edmonton school get into Christmas spirit by making lunches for city’s homeless – Edmonton

Actualités4 heures ago

Les Québécoises gagnent toujours moins que les hommes

Opinions4 heures ago

Il n’y a rien à craindre dans ce Pacte sur les migrations

Affaires4 heures ago

Investissements de 1,8 milliard pour Enbridge

Anglais4 heures ago

Barn fire kills 1,300 pigs in eastern Ontario

Santé Et Nutrition2 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Santé Et Nutrition3 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Mode2 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais2 semaines ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais2 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Anglais1 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Affaires3 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Actualités2 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Technologie2 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais2 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Anglais2 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Actualités2 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Mode3 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Technologie2 mois ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Affaires3 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Mode1 mois ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Anglais3 semaines ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Trending