Connect with us

Santé Et Nutrition

Quand des Mexicaines apprennent à « sexter » en toute sécurité | JEAN LUIS ARCE

Published

on



La quadragénaire se dit fière d’appartenir à un petit groupe de femmes qui explorent leur sexualité et pimentent leurs relations en partageant des égoportraits coquins pris avec leur téléphone.

Gratuit, l’atelier intitulé « Je sexte, et toi ? » est organisé par un groupe de défense des droits des femmes baptisé Luchadoras (Les lutteuses). En le soutenant, les autorités veulent encourager les femmes à considérer les sextos comme une forme de liberté d’expression et de libération sexuelle, mais les aider aussi à prendre conscience des dangers de cette pratique.  

« Les sextos me donnent la liberté d’exprimer ma sensualité », explique Marytrini Aguilar, cheveux bruns et tatouages sur le bras et le buste. « Ça flatte ma vanité et me rassure. Je suis contente de faire plaisir à la personne à qui j’envoie la photo », dit-elle. « Je pense que mes amies le font aussi, mais elles ne l’avoueront jamais », explique cette femme d’affaires, qui aime sexter avec son mari.

Elle dit que l’atelier – enseigné en trois sessions de quatre heures – lui a permis de se sentir plus à l’aise. Une session est notamment consacrée à aider les femmes à avoir une meilleure connaissance de leur corps. « Nous avons appris que nous sommes toutes pareilles, que nous pouvons continuer à explorer notre sexualité et notre sensualité, et que chacune d’entre nous peut être sensuelle », explique la quadragénaire.

Sexe et technologie

Mais dans un monde désormais hyperconnecté, le sexe et la technologie peuvent constituer un mélange dangereux, en particulier pour les femmes.

Le « revenge porn », qui consiste à publier des photos compromettantes d’anciens partenaires, s’est développé au point que 40 États américains l’ont interdit, ainsi que des pays comme la Grande-Bretagne ou le Japon.

Au Mexique, un pays possédant une longue histoire de machisme avec des niveaux alarmants de violence à l’égard des femmes, huit États l’ont également prohibé. Des pirates ont cependant développé une activité consistant à voler des photographies intimes sur le portable de leurs victimes.

Lulu Barrera, fondatrice de Luchadoras qui dirige l’atelier, rappelle que cette pratique est très répandue dans tout le pays, « d’une manière massive et organisée ».

Mais au sein de la société et dans la loi, « cette idée selon laquelle les femmes qui sextent doivent faire attention, ne pas s’exprimer sexuellement » revient à « en faire des coupables et les victimiser à nouveau », juge-t-elle.

« Amplifier le plaisir »

Gisela Rubio, une autre participante à cet atelier, a commencé à sexter à 17 ans. « C’est magnifique, car tout le monde peut le faire, il n’y a aucun risque de grossesse ou de maladies sexuellement transmissibles. Vous amplifiez votre plaisir et vos horizons sexuels », dit-elle.

Cette étudiante en psychologie de 22 ans rédige une thèse sur la pratique chez les lycéens. Selon elle, ce sont presque toujours les filles qui sont victimes d’un échange de sextos qui tourne mal.

« Au lieu de dire « Ne verse pas dans les sextos », car tu vas finir par te suicider ou être renvoyé du lycée, on devrait plutôt élaborer des politiques de sensibilisation et permettre aux gens de le faire en toute sécurité », plaide cette étudiante.  

Des participantes reconnaissent que la pratique d’envoyer des sextos est surtout féminine. « La femme est plus encline à exprimer sa sensualité, peut-être que l’homme ne se voit pas comme ça ou on ne le projette pas comme ça », estime Marytrini Aguilar.  

« Le corps de la femme a toujours été considéré comme un objet de consommation par les hommes, je pense que c’est pour cela qu’il est plus courant » dans les sextos, analyse Gisela Rubio.  

L’étudiante suggère de ne pas limiter l’échange d’images aux parties génitales, surtout masculines. « Peut-être que votre partenaire aime votre dos, vos jambes, vos pieds ou vos mains », dit-elle.

Une partie de l’atelier consiste d’ailleurs à apprendre à échanger des images de détails physiques autres que les parties génitales.

L’atelier comprend également des cours sur la cybersécurité, les métadonnées, la géolocalisation, ou encore sur les applications permettant d’obscurcir les visages, de sécuriser les discussions ou d’envoyer des messages qui s’autodétruisent.

« Nous grandissons avec des téléphones portables à la main », rappelle Rio, une photographe qui apprend aux participantes à mieux prendre des photos de nus.

« Mais nous devons mettre fin à ces tabous qui constituent une violence contre les jeunes, en particulier contre les jeunes femmes qui exercent simplement leur droit d’utiliser leur corps, et vivre leur sexualité », dit-elle.



Source link

قالب وردپرس

Santé Et Nutrition

Le réseau de la santé à l’heure des changements climatiques

Published

on

By


Vagues de chaleur, hivers qui font le yoyo et inondations : les événements météorologiques extrêmes, liés aux changements climatiques, risquent d’augmenter les hospitalisations et les décès dans les prochaines années au Québec. Mais devant un système de santé déjà à bout de souffle, des experts tirent la sonnette d’alarme et appellent au changement, et vite.

« Les risques liés aux changements climatiques vont s’amplifier, se cumuler à un système qui a déjà de la difficulté à fonctionner. […] C’est plus qu’urgent de changer la façon dont on voit notre système de santé », prévient au téléphone Céline Campagna, responsable scientifique du programme Changement climatique et santé de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Avec trois de ses collègues de l’Institut — Diane Bélanger, Pierre Gosselin et Ray Bustinza —, elle cosigne le livre Changements climatiques et santé. Prévenir, soigner et s’adapter, qui fera son entrée dans les librairies québécoises mercredi prochain.

L’ouvrage dresse un portrait exhaustif des impacts directs et indirects des changements climatiques sur la santé de la population. Nombre de personnes perdent la vie ou finissent à l’hôpital chaque année, à la suite d’une tempête, d’inondations, d’une canicule ou encore d’une vague de froid. Mais ces événements climatiques extrêmes sont aussi à l’origine de problèmes cardiovasculaires, rénaux ou respiratoires ; ils engendrent également des cas de stress post-traumatique, d’anxiété ou de détresse psychologique. Sans oublier leur rôle dans la contamination de l’eau ou des aliments, qui propagent alors divers virus et bactéries.

Résultats : les urgences débordent et les agendas des professionnels de la santé — du médecin de famille, au travailleur social en passant par le psychologue — se remplissent à grande vitesse. « Il y a déjà de longues listes d’attente, et la population vieillissante apporte son lot de maladies supplémentaires. Si on ajoute l’impact des changements climatiques, c’est impossible que le système actuel soit en mesure de s’adapter si on ne change pas nos façons de faire », redoute Céline Campagna, rappelant le manque criant de personnel dans le réseau de la santé.

Gare à la canicule

Elle donne l’exemple des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) au Québec. Si l’organisation et la qualité des soins prodigués y sont souvent critiquées, la situation est d’autant plus problématique en pleine canicule. « La plupart de nos CHSLD sont dans de vieux hôpitaux non climatisés, situés dans des îlots de chaleur. Avec ça, on a à peine assez d’infirmières et de préposés aux bénéficiaires pour faire le tour des patients. Comment s’assurer en pleine canicule que ces personnes vulnérables — qui souffrent parfois de démence et ne sont plus capables de dire si elles ont froid, chaud ou soif — ne sont pas déshydratées ou en hyperthermie ? », se questionne la chercheuse.

J’ose espérer que ça va changer, mais il va falloir sans doute des morts pour qu’on se rende compte, au niveau politique, qu’il faut changer des choses

Une situation d’autant plus préoccupante que la population vieillissante augmentera la demande de places en CHSLD et que les canicules seront plus fréquentes.

Rappelons que près de 90 personnes sont décédées en pleine canicule en juillet dernier dans la province, selon un bilan préliminaire. En 2010, ce sont pas moins de 106 décès liés à la chaleur accablante qui avaient été recensés, dont une quinzaine en centre hospitalier.

C’est de l’impact des changements climatiques que le Québec devrait le plus se préoccuper selon Mme Campagna, qui précise que, d’ici 2050, les épisodes de chaleur extrême par été devraient doubler dans la province. « On est tous vulnérables à la chaleur, et encore plus les personnes déjà fragiles, comme les personnes âgées ou celles avec des problèmes cardiovasculaires ou pulmonaires entre autres. »

Davantage de formation

Pour les auteurs du livre, le système de santé n’a d’autre choix que de s’adapter au plus vite à cette réalité, puisque le réchauffement climatique est tel qu’un retour en arrière semble désormais impossible. « Même si on élimine demain matin les émissions mondiales de gaz à effet de serre, [ceux] déjà présents dans l’atmosphère vont continuer à changer le climat pour le prochain siècle. Le système de santé et ses professionnels doivent se préparer en conséquence. »

Les médecins omnipraticiens sont même les premiers à estimer qu’ils manquent de formation face aux enjeux climatiques dans leur pratique. C’est du moins l’opinion de 65 % des médecins ayant répondu à un sondage réalisé par l’INSPQ et l’Université Laval en 2015 à ce sujet. « Et il est fort probable que ce besoin de formation soit aussi ressenti chez d’autres intervenants de première ligne, comme les infirmiers, les travailleurs sociaux et les psychologues », notent les auteurs.

Leur ouvrage est d’ailleurs l’outil principal d’une formation en ligne offerte par l’INSPQ à partir de lundi. Elle vise à éduquer les professionnels de la santé sur le lien entre les changements climatiques et la santé des individus, afin qu’ils sensibilisent et renseignent au mieux leurs patients.

Mme Campagna espère toutefois que l’ouvrage aura un impact plus large et saura interpeller la classe politique. Les gouvernements pourraient en faire plus en matière de prévention, d’organisation, d’ajout de personnel et même d’aménagement du territoire. « J’ose espérer que ça va changer, mais il va falloir sans doute des morts pour qu’on se rende compte, au niveau politique, qu’il faut changer des choses », laisse-t-elle toutefois tomber avec regret.

Changements climatiques et santé. Prévenir, soigner et s’adapter

Céline Campagna, Diane Bélanger, Pierre Gosselin et Ray Bustinza, Presses de l’Université Laval, Québec, 2019, 236 pages



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Chicken and Rice Soup with Garlicky Chile Oil Recipe

Published

on

By


Time to make the garlic-chile oil! (Doubling or tripling it wouldn’t be a bad idea, just saying.) Heat ¼ cup plus 2 Tbsp. vegetable oil in a large saucepan over medium. Add garlic and cook, swirling pan often, until golden brown, 3–5 minutes; the garlic will continue to cook and darken slightly after it’s off the heat, so be conservative here. Transfer to a small heatproof bowl, leaving 1 Tbsp. garlic oil in pot. Stir 2 tsp. crushed red pepper flakes into garlic oil in bowl; set aside.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Fresh Fruit with Cheese and Nuts Recipe

Published

on

By


Combine nuts and oil in a small skillet and set over medium heat. Cook, stirring often, until golden brown, about 5 minutes. Remove from heat and mix in honey; season with salt and lots of pepper. Add 1 tsp. vinegar. Dressing should be sweet and fatty and lip-smacky and spiced. Adjust with more oil, honey, salt, pepper, and/or vinegar until you’re pleased.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Anglais3 minutes ago

Small Alberta village honours founding families for Black History Month

Technologie22 minutes ago

Facebook qualifié de «gangster numérique» par les parlementaires britanniques

Actualités34 minutes ago

Coup de frein sur les vols de voitures près de l’aéroport Trudeau | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN

Opinions43 minutes ago

Campagne de financement de «La Presse +»

Anglais1 heure ago

Eat Smart kale salad kit recalled due to possible Listeria contamination

Actualités2 heures ago

Accès aux soins de santé: Québec amorce un grand virage | DENIS LESSARD

Opinions2 heures ago

L’Égypte totalitaire | Le Devoir

Anglais2 heures ago

Man beats fentanyl trafficking charge due to charter violation. Here’s the video of the dog sniffing the car

Actualités3 heures ago

Les médecins sont «prêts» à donner plus de place aux infirmières, selon McCann

Opinions3 heures ago

Une tempête canadienne | Le Devoir

Anglais3 heures ago

After Wilson-Raybould cartoon, Halifax artist says he’ll stop drawing women in violent situations

Opinions4 heures ago

Notre histoire, ce n’est pas du passé

Anglais4 heures ago

Princeton-area man credits Facebook group with helping save his life

Santé Et Nutrition5 heures ago

Le réseau de la santé à l’heure des changements climatiques

Opinions5 heures ago

Cannabis: le parti pris des jeunes

Anglais5 heures ago

Mount Cashel: After 30 years, the pain still has not gone away

Actualités6 heures ago

Marche contre la construction d’une prison pour migrants | NICOLAS BÉRUBÉ

Opinions6 heures ago

Au-delà de SNC-Lavalin | Le Devoir

Anglais6 heures ago

Five outside-the-box housing ideas that Toronto should try, according to report

Actualités7 heures ago

Équité réclamée entre stagiaires et travailleurs

Anglais3 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Santé Et Nutrition4 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 mois ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais1 mois ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Anglais4 semaines ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 mois ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Santé Et Nutrition2 semaines ago

Redécouvrir les plaisirs de la neige grâce aux sports d’hiver | CHRISTIAN GEISER

Anglais2 mois ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Santé Et Nutrition5 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais3 mois ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Arts Et Spectacles1 mois ago

Le chanteur R. Kelly accusé de pédophilie dans un documentaire

Styles De Vie5 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode1 mois ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais4 jours ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais1 mois ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Anglais2 semaines ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Actualités4 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Styles De Vie4 semaines ago

Le Michelin salue le dynamisme de la gastronomie française

Styles De Vie1 mois ago

quel avenir pour le Carré des Horlogers?

Trending