Connect with us

Actualités

Trudeau doit répondre à plusieurs questions

Published

on



L’individu a prétendu que la politique gouvernementale menaçait les libertés. Il a ajouté que l’islam et le christianisme ne faisaient pas bon ménage tout en affirmant que les immigrants voulaient tuer des Canadiens.

Le premier ministre a répondu en déclarant que la population pouvait avoir confiance envers le système. Il a aussi souligné que les immigrants aidaient à renforcer l’économie tout en rendant les collectivités plus résilientes.

M. Trudeau a dû aussi expliquer les raisons pour lesquelles le Canada honorait un contrat de vente de véhicules blindés légers à l’Arabie saoudite. Il a expliqué que le gouvernement fédéral devait respecter les modalités d’un contrat complexe signé par le gouvernement précédent. Il a raffermi ses intentions de toujours défendre les droits de la population.

Pendant ce temps, à l’extérieur, des protestataires manifestaient leur appui envers l’industrie pétrolière. Certains brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire divers slogans comme « Le Canada a besoin des emplois [fournis par les] oléoducs ».

Le premier ministre a donc dû justifier la taxe sur le carbone.

La mesure est loin de faire l’unanimité en Saskatchewan, où la province demande à la Cour d’appel de décider si le plan d’Ottawa est constitutionnel. L’affaire doit être entendue en février.

Jason LeBlanc, originaire d’Estevan, a demandé à M. Trudeau pourquoi il devrait payer la taxe sur le carbone.

M. Trudeau a répondu en disant qu’à la prochaine élection fédérale, cet automne, la population aura le choix de participer ou non à la création d’une solution aux changements climatiques.

L’événement se tenait à l’Université de Régina.



Source link

قالب وردپرس

Actualités

L’épouse de Raïf Badawi garde espoir après sa rencontre avec Trudeau

Published

on

By


L’épouse du blogueur saoudien Raïf Badawi semblait optimiste à sa sortie d’une longue rencontre avec le premier ministre Justin Trudeau, mercredi.

Ensaf Haidar a affirmé que le premier ministre lui a promis de faire « quelque chose de plus » pour tenter d’obtenir la libération de son mari, emprisonné en Arabie saoudite depuis 2012. Raïf Badawi a été condamné à mille coups de fouet et à dix ans de prison pour avoir fait la promotion de la liberté de religion.

M. Trudeau est à Sherbrooke pour la retraite de son cabinet avant la reprise des travaux parlementaires. Mme Haidar, qui s’est installée dans cette ville québécoise en 2013, lui a demandé de faire de son mari un citoyen canadien pour accélérer sa libération.

La rencontre entre Mme Haidar et M. Trudeau, à laquelle a assisté la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a duré plus de trente minutes. Le premier ministre n’aurait pas accepté ou rejeté sa demande, selon Mme Haidar, qui garde espoir d’être réunie un jour avec son mari.

Or, M. Badawi pourrait seulement obtenir une citoyenneté honorifique du Canada, puisqu’il n’est pas en sol canadien et qu’il serait donc impossible pour lui d’effectuer les démarches requises. Ce geste symbolique n’aiderait pas nécessairement sa cause, selon une source gouvernementale au fait du dossier. En plus d’envenimer des relations déjà tendues entre le Canada et l’Arabie saoudite, la citoyenneté honorifique ne donnerait pas accès à une aide consulaire au blogueur.

Par ailleurs, Mme Haidar ne craint pas que l’arrivée de la jeune Saoudienne Rahaf Mohammed au Canada samedi ait un impact négatif sur la cause de son mari. Celle-ci a été accueillie par la ministre Freeland à l’aéroport de Toronto.

La femme de 18 ans a obtenu le statut de réfugiée après avoir lancé un cri du coeur sur les réseaux sociaux. Elle avait profité d’un voyage en famille pour s’échapper. Elle disait avoir été violentée par ses proches, qui tentaient de la contraindre à un mariage forcé, et craignait d’être assassinée si elle retournait dans son pays d’origine.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Les Canadiens consomment un peu moins de sucre | STÉPHANIE MARIN

Published

on

By



Il s’agit de la première étude à se pencher sur la tendance à long terme de la consommation de sucre au moyen des plus récentes données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes datant de 2015, a fait savoir l’organisme fédéral de statistiques.

Dans l’ensemble, la consommation de sucres totaux – qui comprennent les sucres libres et les sucres d’origine naturelle – a diminué pour tous les groupes d’âge de 2004 à 2015.

Les données ont été recueillies auprès de plus de 45 000 Canadiens, âgés de deux ans et plus.

La consommation quotidienne moyenne de sucres totaux en 2015 était de 101 grammes ou l’équivalent (comparativement à 104 grammes en 2004) chez les enfants de 2 à 8 ans, de 115 grammes (comparativement à 128 grammes) chez les enfants de 9 à 18 ans, et de 85 grammes (comparativement à 93 grammes) chez les adultes.

À quoi correspondent 100 grammes de sucre  ? À environ 24 cuillères de thé, est-il indiqué dans l’étude.

Cette diminution est notamment attribuable à une baisse de la consommation de boissons sucrées, ce qui inclut les boissons gazeuses et les boissons aux fruits comportant moins de 100 % de jus.

Malgré ce constat, les boissons sucrées constituent toujours la principale source de sucres totaux chez tous les Canadiens, représentant 22 % des sucres totaux chez les jeunes enfants, 30 % chez les enfants plus âgés et 24 % chez les adultes, a-t-il été calculé.

Ce que la Coalition québécoise sur la problématique du poids n’a pas manqué de relever.

Au Québec, un enfant sur cinq boit des boissons sucrées chaque jour, une mauvaise habitude qui augmente les risques d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires et de caries dentaires, indique la Coalition.

Elle y voit là l’importance de poursuivre et d’intensifier les actions pour diminuer la consommation de boissons sucrées.

« Depuis quelques années, de nombreux professionnels de la santé et organismes, comme la Coalition Poids, ont concentré leurs efforts à sensibiliser et éduquer sur les méfaits de la surconsommation de ces bonbons liquides. Nous sommes ravis de constater que cela porte ses fruits, mais il y a encore beaucoup de travail à faire : les boissons sucrées demeurent la principale source de sucre dans l’alimentation des Canadiens », souligne Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids, dans un communiqué diffusé mercredi.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Évaluation du projet Gazoduq: le ministre Charette corrige le tir | Martin Croteau

Published

on

By



M. Charette, qui a remplacé MarieChantal Chassé il y a un peu plus d’une semaine, a affirmé que seules les émissions qui auront lieu au Québec seront prises en compte dans l’examen du projet.

«L’évaluation qui nous revient, c’est les GES émis sur le territoire québécois, a dit M. Charette. Si jamais ça avait été interprété autrement tout à l’heure, c’est mon erreur.»

«Notre évaluation est en ce qui concerne le territoire québécois, tout simplement, a-t-il ajouté. Donc les GES émis antérieurement à leur arrivée en sol québécois, si je peux m’exprimer ainsi, ils sont calculés de toute façon dans l’évaluation globale à travers le Canada.»

En fin d’avant-midi, M. Charette a défendu sa décision de scinder l’évaluation environnementale du projet. Il a alors indiqué que les émissions causées la production du gaz en amont seraient prise en compte dans l’examen piloté par son ministère.

«Ça va faire partie de l’évaluation et de l’examen environnemental», avait-il assuré.

Les adversaires du gazoduc craignent que le projet encourage directement ou indirectement la production de GES dans l’extraction du gaz. D’autres, comme le Parti québécois, pressent Québec de faire en sorte que la canalisation ne transportera pas du gaz de schiste, produit par le processus de fracturation hydraulique.

Le gouvernement québécois n’est pas seul à se pencher sur le projet, qui prévoit la construction d’un gazoduc de 750 kilomètres entre le nord de l’Ontario et un port qui sera bâti près de Saguenay. Le gouvernement fédéral va également l’étudier par le biais de l’Office national de l’énergie.

La prédécesseure de M. Charette, MarieChantal Chassé, avait affirmé que Québec pourrait accepter ou rejeter le projet.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Technologie5 minutes ago

La Guilde des développeurs de jeux indépendants du Québec reçoit un appui de 750 000 $

Actualités17 minutes ago

L’épouse de Raïf Badawi garde espoir après sa rencontre avec Trudeau

Arts Et Spectacles28 minutes ago

Autobiographies: dépendances au féminin

Opinions29 minutes ago

Choisir ses valeurs | Le Devoir

Affaires33 minutes ago

Embraer révise à la baisse ses estimations de résultats pour 2018

Anglais47 minutes ago

Personal Injury firm to pay an estimated $4 million to settle class-action with former clients

Arts Et Spectacles1 heure ago

Keith Richards réédite l’album Talk is Cheap

Anglais2 heures ago

Westmount Park Elementary School students to be temporarily relocated to 2 separate buildings – Montreal

Actualités2 heures ago

Les Canadiens consomment un peu moins de sucre | STÉPHANIE MARIN

Arts Et Spectacles2 heures ago

Corey Hart entrera au Temple de la renommée de la musique | STÉPHANIE MARIN

Affaires3 heures ago

Le producteur d’aluminium Alcoa renoue avec les bénéfices

Anglais3 heures ago

RCMP seek help finding Canadian actress and nephew ‘considered missing’ from Kamloops since Sunday

Actualités3 heures ago

Évaluation du projet Gazoduq: le ministre Charette corrige le tir | Martin Croteau

Arts Et Spectacles4 heures ago

La Queens’: la volonté de résister | LUC BOULANGER

Anglais4 heures ago

Doug Ford rewrote the rules, now he wants to redraw Ontario’s borders

Technologie4 heures ago

Snap perd un autre directeur financier | BARBARA ORTUTAY

Actualités4 heures ago

La candidate libérale contre Jagmeet Singh se retire | LAURA KANE

Santé Et Nutrition4 heures ago

These Well-Crafted Chile-Chicken Nachos Take Every Component Seriously

Affaires5 heures ago

Orange mis en demeure sur ses obligations sur le marché entreprises

Anglais5 heures ago

Want to warm up to winter in Sask.? Here are a few ways to embrace the cold – Saskatoon

Anglais2 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Santé Et Nutrition3 mois ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition1 mois ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais1 mois ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Styles De Vie4 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 mois ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition4 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais2 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Actualités3 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Mode3 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Technologie4 semaines ago

Les cryptomonnaies ont encore du chemin avant de conquérir l’économie | LAURENT BARTHELEMY

Affaires4 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Anglais2 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Anglais3 mois ago

Hackers target federal government networks an average of 474 million times per day, memo shows

Anglais4 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Technologie3 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais3 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Actualités3 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Arts Et Spectacles2 semaines ago

Le chanteur R. Kelly accusé de pédophilie dans un documentaire

Anglais3 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Trending