Connect with us

Styles De Vie

Le Paris de Simenon en 12 adresses

admin

Published

on


Alors que l’on célèbre le 30e anniversaire de la disparition du romancier belge, le Figaroscope propose une déambulation en deux temps, six adresses rive gauche et six rive droite, qui permet de mieux cerner la personnalité complexe et fascinante du créateur du commissaire Maigret.

Georges Simenon, le romancier prodigieux, l’Écrivain aux 400 Livres, l’homme de tous les excès qui jurait avoir eu 10 000 femmes dans sa vie, est mort à Lausanne le 4 septembre 1989. Mais il y a plus joyeux à célébrer cette année que la mort de l’un des romanciers majeurs du XXe siècle: le 90e anniversaire de la création du personnage de Maigret dans la pétillante cervelle de Simenon, deux ans avant son entrée en scène officielle dans quatre romans. Né le vendredi 13 février 1903 à Liège, le romancier avait 26 ans en 1929. Il signait sous pseudonyme des romans populaires rédigés à la chaîne. Publié sous le nom de Christian Brulls, Train de nuit a paru chez Fayard en 1930. Maigret apparaît à la fin de cette histoire de meurtre à bord du train Paris-Marseille. Avec déjà l’esquisse de la devise qui sera toujours celle de ce «raccommodeur de destinées» au fil de soixante-quinze romans et vingt-huit nouvelles: «Comprendre et ne pas juger».

Pour saluer Simenon et le commissaire principal figuré à l’écran par Michel Simon, Jean Gabin, Jean Richard et Bruno Cremer, les Éditions Omnibus vont faire paraître, entre janvier et avril 2019, une édition en dix volumes de Tout Maigret, avec des couvertures originales dessinées par Jacques de Loustal — l’artiste auquel on doit déjà des éditions en couleurs de Touriste de bananes, Les Frères Rico, Un nouveau dans la ville et Le Passager clandestin. Sans oublier six enquêtes de Maigret illustrées pour Omnibus. Les lecteurs du Figaroscope verront dans ces pages que Loustal ne se lasse pas de dessiner Maigret avec sa pipe, son chapeau, son pardessus à col de velours. On n’en a jamais fini avec ce héros. Dans certains restaurants parisiens, sa place est encore marquée par une plaque. Cette année 2019, il est temps de le dire enfin: Maigret est un mythe.

1. À Montparnasse

La Coupole (XIVe).
La Coupole (XIVe). Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

À la fin des années 1920, Georges Simenon évolue en petit périmètre à Montparnasse. En début de soirée, il a ses habitudes à la Coupole. Puis il passe à la Rotonde, où il croise parfois Léon Trotski. Vient ensuite l’heure des cabarets de la rue Delambre et de la rue Huyghens, où se trouvent aujourd’hui les Éditions Albin Michel, qui publient Amélie Nothomb, laquelle occupe le fauteuil du romancier liégeois à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

La Coupole. 102, bd du Montparnasse (XIVe).

2. Bal anthropométrique

Le 20 février 1931, c’est à la Boule Blanche, rue Vavin, que Simenon fête la parution des deux premières enquêtes de Maigret, Monsieur Gallet, décédé et Le Pendu de Saint-Pholien. Pour l’occasion, le cabaret martiniquais a été redécorée dans l’esprit du Quai des Orfèvres. De faux policiers vérifient les cartons d’invitation imprimés comme des fiches de renseignements de la PJ. Ce «bal anthropométrique» est resté dans l’histoire littéraire.

La Boule blanche. 33, rue Vavin (VIe).

3. 80 pages par jour!

L'hôtel Aiglon 232, bd Raspail (XIVe).
L’hôtel Aiglon 232, bd Raspail (XIVe). SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

En février 1931, Simenon s’installe à l’Hôtel Aiglon, près du cimetière du Montparnasse, pour rédiger La Tête d’un homme, 9e volet des aventures du commissaire. L’écrivain, au mieux de sa forme, est seul dans sa chambre avec sa machine à écrire, dans cet établissement sans portier mais avec un gardien de nuit dormant dans un cagibi. Il abattait de la copie: 80 pages par jour! Les admirateurs de Simenon passeront boulevard Raspail pour constater que l’hôtel existe toujours.

Hôtel Aiglon. 232, bd Raspail (VIe).

4. Le rêve Gallimard

imenon a longtemps rêvé d’être publié chez Gallimard. Il a envoyé deux premiers manuscrits dès 1928, l’un et l’autre refusés par le comité de lecture. Cinq ans plus tard, le contact est enfin établi avec Gaston Gallimard. L’écrivain belge publie quelques-uns de ses chefs-d’œuvre: Les Pitard (1935), Les Inconnus dans la maison (1940), La Veuve Couderc (1942) ou La Vérité sur Bébé Donge (1942)..

Éditions Gallimard. 5, rue Sébastien-Bottin (VIIe)

5. Hôtel particulier

«Une nouvelle affaire? demanda sa femme. – Un crime, semble-t-il, avenue du Parc-Montsouris.» Publié en feuilleton dans Le Figaro du 22 novembre au 23 décembre 1966, Maigret et l’affaire Nahour est la 168e enquête du commissaire. Le policier enquête sur l’assassinat de Félix Nahour, un Libanais maronite qui a été retrouvé assassiné dans le bureau de son hôtel particulier.

Avenue du Parc-Montsouris (fictive. Rue du Parc-de-Montsouris (XIVe).

6. Un pont très présent

À Paris, j’ai cherché aussi à connaître l’homme nu, et à connaître la France, confiait Simenon en 1975. Et j’ai voulu le faire par les rivières et les canaux (…). La vraie face de Paris, c’est le bord de la Seine.» Les spécialistes de l’écrivain ont relevé les nombreuses apparitions du pont d’Austerlitz dans son œuvre. Rive gauche ou rive droite? Au lecteur attentif de le retrouver.

Pont d’Austerlitz. (Ve et XIIIe).

7. Premier appartement

Place des Vosges (IIIe).
Place des Vosges (IIIe). Pierre Olivier Deschamps/Pierre Olivier Deschamps

Rastignac belge débarqué à Paris en 1922, Georges Simenon a longtemps vécu à l’hôtel avant de poser ses valises dans un deux-pièces sur cour de la place des Vosges. C’était en 1924, à l’époque de son mariage avec Régine Renchon, dite Tigy. Trois ans plus tard, ses travaux d’écriture permettent au couple bohème de louer au deuxième étage de cet hôtel particulier chargé d’histoire.

Place des Vosge. 21, place des Vosges (IIIe).

8. Le «36»

À la grande époque, le «36» abritait le siège, l’état-major et les services de la Direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris. Tous les grands criminels du XXe siècle sont passés dans ses murs, du Dr Petiot aux frères Zemmour. Longtemps après que les flics du temps jadis ont disparu de l’île de la Cité, cette adresse reste mythique. C’est à la fin de La Première Enquête de Maigret, 1913 (1949) que le policier est affecté quai des Orfèvres.

État-major de la police judiciaire. 36, quai des Orfèvres (Ier).

9. Méditation à l’écluse

Homme du Nord, le romancier belge affectionnait les canaux. Ceux de Paris semblent avoir provoqué en lui une certaine mélancolie. Écrit en 1955, Maigret et le corps sans tête débute dans un bistrot du quai de Valmy dont le patron a disparu. Du côté de l’écluse des Récollets, Maigret médite en regardant passer le reflet des suspects dans l’eau noire du canal Saint-Martin.

Écluse des Récollets. 86, quai de Valmy (Xe).

10. Tendre Montmartre

Simenon avait une tendresse particulière pour le quartier, décrit dans Maigret et le client du samedi (1962). «Son théâtre de l’Atelier qui avait l’air d’un jouet ou d’un décor, ses bistrots, ses boutiques, représentait aux yeux du commissaire le vrai Montmartre populaire.» Inutile cependant de partir à la recherche du «poste de police de la rue des Abbesses» évoqué dans Maigret et la jeune morte (1954). Comme la brasserie Dauphine, il est né de l’imagination du romancier.

Quartier Montmartre. Place des Abbesses (XVIIIe).

11. Madame Maigret!

24, avenue de la République (XIe).
24, avenue de la République (XIe). SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

Simenon, à qui l’on demandait un jour quel était son idéal féminin, répondit sans hésiter: «Madame Maigret.» Dans les enquêtes du commissaire natif de l’Allier, son épouse l’attend dans leur appartement du 132, boulevard Richard-Lenoir, dans le XIe arrondissement, une adresse donnée dans Maigret et son mort en 1947. Parfaite cuisinière, Louise régale le policier gastrosophe avec des quiches (Chez les Flamands, 1932) ou du cassoulet (Maigret hésite, 1968).

L’adresse fictive de Maigret. 132, bd Richard-Lenoir (XIe).

12. Plaisirs vénéneux

Trottoir de l’Élysé’-Palace / Dans la nuit en velours / Où nos cœurs nous semblaient si lourds / Et notre chair si lasse: quatre vers de Paul-Jean Toulet évoquent la ville nocturne qu’a aimée Simenon durant les Années folles. «Les Champs-Élysées n’avaient pas encore un seul magasin. Il n’y avait aucune enseigne, ni au néon, ni autre. Le seul point légèrement lumineux, le soir, était le Fouquet’s», se souviendra le romancier.

Avenue des Champs-Élysées. (VIIIe).

L’intégrale Tout Maigret (10 tomes), de Georges Simenon, illustrée par Loustal, aux éditions Omnibus, à paraître entre le 31 janvier et le mois d’avril.

Les adresses de Simenon à Paris.
Les adresses de Simenon à Paris.



Source link

قالب وردپرس

Styles De Vie

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

admin

Published

on

By

Le Canadien National (CN) fermerait son centre de contrôle ferroviaire à Montréal afin de centraliser ses opérations en Alberta, déplore le syndicat Teamsters Canada.
Une centaine de postes de contrôleurs de circulation ferroviaire seraient ainsi transférés dans l’ouest du pays.

«L’entreprise a déjà commencé le transfert d’une vingtaine de postes à Edmonton. Les travailleuses et travailleurs en question venaient tout juste d’être transférés de Toronto à Montréal cette année», a soutenu le syndicat dans un communiqué.

En entrevue à TVA Nouvelles, Christopher Monette, directeur des affaires publiques de Teamsters Canada, a indiqué que le CN est en train de déraciner des familles à l’autre bout du pays.

«Certaines de ces familles venaient tout juste de trouver une école ou une garderie pour leurs enfants à Montréal. On ne peut pas jouer de la sorte avec la vie des gens», a précisé le président de Teamsters Canada, François Laporte.

La majorité des contrôleurs ferroviaires au pays, donc quelque 200 contrôleurs qui travaillent pour le CN, est représentée par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC). Leur rôle est de coordonner les mouvements ferroviaires, un peu comme le font les contrôleurs aériens. Ils protègent également les travailleurs sur les voies ferrées.

Le président de la CFTC, Lyndon Isaak, est d’avis que «le CN va probablement perdre des contrôleurs chevronnés et leur connaissance du réseau ferroviaire, ce qui pourrait mettre en danger les cheminots, les préposés à l’entretien des voies et le public en général».

De son côté, la direction du CN a expliqué que «pour des raisons d’efficacité et de gestion, il a été décidé que les opérations pour le nord de l’Ontario seraient contrôlées d’Edmonton à partir du printemps 2020».

«Il faut noter que ce bureau (Nord de l’Ontario) est à Montréal que depuis tout récemment puisque le CN évalue constamment ses besoins et prend des décisions sur une base opérationnelle et continue, a-t-on ajouté. Moins d’une quinzaine d’employés sont touchés par ce changement.»

L’entreprise a ajouté qu’il y avait des discussions avec le syndicat pour déterminer les modalités des relocalisations, assurant que «les employés ne désirant pas être relocalisés auront droit aux bénéfices prévus à leur convention collective».

Rappelons qu’en raison d’un ralentissement de l’économie nord-américaine, le CN a confirmé le mois dernier qu’il procède à des mises à pied au sein de ses effectifs. L’entreprise basée à Montréal n’a toutefois pas voulu confirmer les informations du «Globe and Mail» voulant que 1600 travailleurs soient mis au chômage.

Par ailleurs, l’entreprise ferroviaire a dû faire face à un conflit de travail lorsque quelque 3200 chefs de train et membres d’équipes de manœuvre du Canadien National (CN) ont déclenché une grève.

Le débrayage, qui a duré une semaine, a perturbé les activités de nombreuses industries, incluant les agriculteurs dont les livraisons de propane avaient été réduites ou même arrêtées, ce qui avait de graves conséquences sur la récolte et le séchage du grain au Québec.

Continue Reading

Styles De Vie

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

admin

Published

on

By

À compter de ce 15 décembre, les passagers aériens disposent de nouveaux droits en vertu du Règlement sur la protection des passagers aériens (RPPA) de l’Office des transports du Canada (OTC).

Les compagnies aériennes offrant des vols à destination/au départ du Canada doivent verser aux passagers des indemnités pouvant atteindre 1000 dollars canadiens en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (sauf pour des raisons de sécurité); fournir aux passagers des commodités en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (nourriture et boissons en quantité raisonnable; accès à des moyens de communication; et hébergement pour les retards se prolongeant jusqu’au lendemain).

De plus, les compagnies aériennes doivent prendre les mesures nécessaires pour attribuer, sans frais supplémentaires, des sièges aux enfants de moins de 14 ans à proximité de l’adulte qui les accompagne. Pour faire en sorte qu’un enfant ne soit pas assis trop loin, les parents devaient parfois payer d’importants frais de réservation de sièges. Désormais, cela n’est plus nécessaire : le règlement exige qu’un enfant de 4 ans ou moins soit assis à côté d’un parent, qu’un enfant de 5 à 11 ans soit placé dans la même rangée, séparé par un voyageur tout au plus, alors qu’un adolescent de 12 ou 13 ans ne doit pas être séparé d’un parent par plus d’une rangée.

Ces règles s’ajoutent à la charte canadienne des droits des passagers aériens (ou charte des voyageurs) qui était entrée partiellement en vigueur à l’été 2019 et qui prévoyait déjà des obligations en matière de communication claire, de surréservation, de retard sur le tarmac, de perte ou de bris de bagages et de transport d’instruments de musique.

Pour aider les passagers aériens à se retrouver dans leurs droits, l’OTC leur offre un service en ligne : il s’agit d’un guichet unique où les passagers aériens peuvent se renseigner sur leurs droits, déposer une plainte contre une compagnie aérienne et trouver des astuces pour voyager sans tracas.

Continue Reading

Styles De Vie

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

admin

Published

on

By

Le ministre des Finances Bill Morneau était au courant que l’environnement fiscal des entreprises ayant des activités au Canada était supérieur à celui des États-Unis _ même après les fortes réductions du gouvernement dirigé par Donald Trump _ plusieurs mois avant de donner un nouveau coup de main aux entreprises canadiennes.

L’analyse réalisée en août 2018 souligne que les réformes fiscales «avaient réduit, mais n’avaient pas éliminé» l’avantage fiscal dont jouissent les entreprises au nord de la frontière.

En novembre 2018, M. Morneau a publié un énoncé politique contenant des mesures permettant aux entreprises de passer en charge immédiate du coût total des machines et du matériel et de déduire une plus grande part du coût des biens nouvellement acquis lors de l’année pendant laquelle un investissement est effectué. Ces mesures devraient coûter 14 milliards $ sur cinq ans au Trésor public.

M. Morneau devrait présenter lundi une mise à jour qui exposera les perspectives de l’économie et des finances fédérales. Bien que peu s’attendent à des mesures comme celles annoncées dans l’énoncé économique de l’an dernier, la mise à jour dressera le tableau du budget fédéral de 2020 et devrait indiquer comment les mesures de 2018 ont été utilisées.

Les données sur l’investissement des entreprises sont mitigées depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles.

L’incertitude entourant le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM) devrait disparaître lorsqu’il sera ratifié. Cela pourrait encourager les entreprises à utiliser davantage les règles d’amortissement accéléré, estime Brian Kingston,vice-président aux politiques internationale et budgétaire au Conseil canadien des affaires.

Selon lui, M. Morneau devrait toujours viser à abaisser le taux d’imposition combiné fédéral-provincial aux entreprises à 20 % par rapport au taux actuel d’un peu moins de 27 %, ce qui est supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE.

«Quand on essaie d’attirer des capitaux en Amérique du Nord, en particulier dans un environnement protectionniste défendu par le président américain. Les entreprises veulent être à l’intérieur de la forteresse américaine. Le Canada, en tant que petite économie, a toujours un avantage sur les États-Unis pour se rendre plus attrayant.»

En juillet, le ministère des Finances a publié un document qui examinait le «taux d’imposition effectif marginal», qui tient compte des taxes provinciales et autres pour estimer le coût pour les entreprises de faire de nouveaux investissements. Le taux d’imposition effectif a servi de base à l’analyse de l’été 2018 qui a révélé que les taxes des entreprises du Canada étaient inférieures à celles des États-Unis, et pour les chiffres de la mise à jour de novembre 2018.

Le Canada est le seul pays à avoir adopté des mesures concernant l’amortissement accéléré en réponse aux réductions fiscales de M. Trump. Une vingtaine de pays ont préféré réduire le taux d’imposition des sociétés, mentionne Jack Mintz, expert en politique fiscale à l’Université de Calgary.

Les propres calculs de M. Mintz, qui tiennent compte de secteurs comme le pétrole et le gaz que le ministère laisse de côté, laissent entendre que le taux d’imposition effectif du Canada sur le capital était un peu plus élevé qu’aux États-Unis avant et après les changements de l’an dernier.

«Le leur était inférieur, affirme-t-il. Mais si c’était vraiment le cas, cela soulève des questions. Pourquoi prôner l’amortissement accéléré? C’est une mauvaise politique qui génère des distorsions.»

La décision américaine permettant l’annulation immédiate des coûts de certains équipements a été considérée comme la mesure la plus importante par les entreprises indépendantes au sud de la frontière, soutient Dan Kelly, président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

La réponse du Canada a été un pas dans la bonne direction, ajoute-t-il. Mais les modifications apportées à la taxe sur les petites entreprises adoptées en 2017, la taxe fédérale sur les émissions de carbone, les augmentations des cotisations au Régime de pension du Canada pour financer ce programme ont nui aux sociétés.

«Tout cela nous a coupé l’herbe sous les pieds, dit M. Kelly. On veut stimuler l’économie d’une main, mais on la freine de l’autre. On peut ainsi comprendre pourquoi cela n’avait pas vraiment fouetté le monde des affaires.»

Continue Reading

Chat

Technologie4 semaines ago

Service de traduction de documents PDF en ligne en toute simplicité et abordable – Protranslate est disponible 24 heures par jour et est offert en plus de 60 langues

Anglais3 mois ago

These US entities partnered with the Wuhan Institute of Virology — time for a criminal investigation?

Anglais3 mois ago

New U.S. analysis finds that lab in Wuhan, China was “most likely” origin of coronavirus release

Anglais3 mois ago

The biggest media lies about the coronavirus: Origins, treatments and vaccines

Actualités3 mois ago

Andrew Scheer demande une mise à jour économique d’ici l’été

Actualités3 mois ago

Plusieurs tours cellulaires incendiées au cours des derniers jours

Actualités3 mois ago

Danemark: le déconfinement ne semble pas avoir accéléré la propagation de la COVID-19

Actualités3 mois ago

Le maire de Joliette peu rassuré par le déconfinement en cours

Actualités3 mois ago

Un homme de 61 ans tué à l’arme blanche à Montréal

Actualités3 mois ago

Pas de déconfinement pour les commerces de Kahnawake

Actualités3 mois ago

Quel avenir pour les restos-bars sportifs?

Actualités3 mois ago

Éclosions de COVID-19 à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil

Anglais3 mois ago

Nobel Prize winner who discovered HIV says coronavirus was definitely released from Wuhan lab, contains HIV DNA

Anglais3 mois ago

Must-see infographic: The “Death Science” Depopulation Trifecta … Biological weapons, vaccines and 5G, all aimed at humanity

Anglais3 mois ago

Dead coronavirus victims found stacked in U-haul trucks in front of New York City funeral home

Anglais3 mois ago

Bill and Melinda Gates are preppers: Couple began storing food in their home years ago in case of a pandemic

Anglais3 mois ago

Nearly half of severe coronavirus cases involve neurological complications

Anglais3 mois ago

Global survey of deaths reveals coronavirus kills 10% of those diagnosed with symptoms, making it 100 times deadlier than flu

Anglais3 mois ago

Homeland security scientist confirms that natural sunlight kills coronavirus

Anglais3 mois ago

Big Pharma is rigging everything to make sure approved coronavirus “treatments” don’t actually work at all, while things that do work are discredited or criminalized

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais1 année ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais2 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie2 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 année ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie1 année ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending