Connect with us

Styles De Vie

Lamborghini Urus, le diable au corps

Published

on


Avec l’Urus, la firme de Sant’Agata se plie aux desiderata d’un marché mondialisé drogué aux SUV et se met en position d’accélérer son développement.

Depuis le LM002, une espèce non identifiée concoctée au milieu des années 1980 pour une clientèle d’émirs en mal de sensations, l’Urus est la première Lamborghini à pouvoir piétiner la terre battue d’une arène de corrida. Descendant de la race des aurochs, ce nouveau taureau bouscule les schémas traditionnels.

Avec ce Brutus des temps modernes, la firme de Sant’Agata se plie aux desiderata d’un marché mondialisé drogué aux SUV et se met en position d’accélérer son développement. L’Urus va lui permettre de doubler sa production et de se rapprocher des 10. 000 unités par an. Préféré au concept Estoque de berline sportive, il impose le genre familial dans une gamme comptant seulement des supersportives à 2 places.

» LIRE AUSSI – Lamborghini Urus ST-X, le SUV des paddocks

En dehors du LM002, il faut remonter à l’Espada de 1968 pour trouver une Lamborghini capable de transporter une famille. À partir de la plateforme partagée avec le Porsche Cayenne et le Bentley Bentayga, les ingénieurs italiens ont réussi à enfanter un drôle d’engin qui préserve les gènes Lamborghini. Cela transpire au premier regard. Il ne ressemble pas à ses cousins et il est identifiable au premier coup d’œil comme un membre de la famille italienne grâce à la reprise de certains codes des berlinettes.

Ambiance cockpit avec bouton de mise à feu sous un clapet de protection rouge.
Ambiance cockpit avec bouton de mise à feu sous un clapet de protection rouge. Charlie Magee

L’inclinaison très forte de la lunette arrière et la faible hauteur des surfaces vitrées compensent le gabarit hors norme, 5,11 mètres de long et plus de 2 mètres de large. Avec un empattement de 3 mètres, l’habitabilité arrière est remarquable pour trois personnes. Une configuration 4 places facturée 3 600 euros installe deux passagers dans des baquets enveloppants. La place de choix reste celle du conducteur.

Un adepte de la marque ne sera pas dépaysé. On retrouve l’ambiance cockpit, les mêmes décors, le bouton de mise à feu sous un clapet de protection rouge. Il réveille non pas un V10 ou un V12 mais un V8 4 litres biturbo provenant de la banque d’organes Audi. Il délivre la puissance époustouflante de 650 chevaux. La sonorité a été fignolée, mais le double vitrage empêche d’en profiter pleinement.

Pour accéder à des sensations vraiment sportives, il faut actionner les modes Sport ou Corsa, transférant jusqu’à 87 % du couple (850 Nm) sur les roues arrière. Chaque changement de rapport de la boîte automatique à 8 vitesses vous envoie une décharge dans le dos ; des détonations envoûtantes rythment les décélérations. Les performances sont du niveau d’une Huracan. Les 100 km/h sont atteints en 3,6 secondes, les 200 km/h en 12,8 s.

C’est au freinage, malgré les disques carbone-céramique de 400 mm de diamètre, que l’Urus ne peut faire oublier son centre de gravité élevé et sa masse de 2,2 tonnes

L’Urus se déplace à une vitesse supersonique dans un confort de limousine grâce à sa suspension pneumatique. La transmission intégrale lui assure une parfaite motricité, et, sur le réseau secondaire, les roues arrière directrices et le différentiel à répartition vectorielle du couple lui confèrent une agilité inconnue jusqu’ici dans la catégorie des grands SUV. C’est au freinage, malgré les disques carbone-céramique de 400 mm de diamètre, que l’Urus ne peut faire oublier son centre de gravité élevé et sa masse de 2,2 tonnes.

Enfin, on déconseillera les roues de 22 pouces, qui dégradent le confort, et l’on reprochera le manque de consistance de la direction, modulable sur trois niveaux, comme la suspension et la transmission. Ce n’est pas sa vocation première, mais l’Urus pourra s’aventurer dans le sable ou la terre en optant pour le pack off-road (605 euros), qui rehausse la garde au sol et modifie les réglages des aides électroniques.

Lamborghini Urus, 650 ch turbo essence, 205. 715 euros.


Notre avis

Un 4 × 4 Lamborghini: un crime de lèse-majesté? Parlons plutôt de pousse au crime tant le tempérament de ce taureau incite aux excès. L’Urus possède la polyvalence d’une familiale, les prestations d’un SUV tout en étant une Lamborghini. Le constructeur a vu juste. Ferrari va lui emboîter le pas prochainement.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Styles De Vie

L’Alpina B7 s’offre une remise à niveau

Published

on

By


NOUVEAUTÉ – Version sportive de la Série 7, l’Alpina B7 bénéficie de la cure de jouvence apportée à la limousine BMW. Ses performances sont dignes d’une supersportive.

L’Alpina B7 n’a pas attendu longtemps pour profiter des retouches appliquées à la BMW Série 7. Rien de plus normal, puisque tous les véhicules Alpina dépendent de la production du constructeur Munichois. Chaque modification effectuée sur un modèle de la firme à l’hélice impacte donc directement son équivalent chez Alpina. Qu’apporte cette Série 7 ayant abandonné son badge d’origine? Elle constitue le complément sportif à la gamme BMW Série 7, à l’image de la Mercedes S 63 AMG. Certains diront que ce rôle revient déjà à la M760Li animée par un V12, mais ce bloc alourdit sensiblement ce modèle commercialisé uniquement en version limousine. D’ailleurs, en termes de performances, cette dernière ne fait pas mieux que l’Alpina B7 malgré sa cylindrée supérieure.

De l’extérieur, cette Alpina ressemble vraiment à une voiture de sport. La jupe avant dispose d’entrées d’air fonctionnelles et arbore le fameux lettrage «ALPINA», les sorties d’échappement sont doubles et le diffuseur se pare d’ailettes. Les jantes de 20 pouces (21 pouces en option) renforcent également le côté sportif du véhicule. À l’intérieur, la B7 installe les occupants dans une ambiance statutaire et luxueuse. Aides à la conduite et système d’infodivertissement dernier cri, matériaux précieux, plaque de production individuelle, rien ne manque pour un voyage en première classe.

Cette berline haut de gamme soigne aussi son comportement routier. La hauteur de caisse est réglable sur une amplitude de 35 mm, les amortisseurs sont pilotés, le mode «Sport Plus» fait partie des modes spécifiques aux véhicules Alpina, les quatre roues sont motrices et directrices, et le système de freinage haute performance emploie des disques de 395 mm de diamètre à l’avant et 398 mm à l’arrière. Sous le capot, on retrouve le V8 biturbo de 4,4 litres du précédent millésime. Sa puissance et son couple demeurent inchangés: 608 chevaux et 800 Nm.

Une information qui pourrait décevoir les adeptes du «toujours plus». Le couple maximal est toutefois disponible 1 000 tours/minute plus tôt qu’auparavant. Les performances sont dignes d’une supersportive: le 0 à 100 km/h est abattu en 3,6 secondes et la vitesse de pointe s’établit à 330 km/h. Impressionnant pour un engin de plus de deux tonnes.

L’ Alpina B7 sera disponible à la commande dès le mois de mars 2019 au prix de 154 800 euros. Les premières livraisons sont prévues à partir de juillet 2019.

Sous le capot, on retrouve le V8 biturbo de 4,4 litres du précédent millésime.
Sous le capot, on retrouve le V8 biturbo de 4,4 litres du précédent millésime. Alpina



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Styles De Vie

Bentley Bentayga Speed, une affaire d’honneur

Published

on

By


NOUVEAUTÉ – Désormais affublé de la particule «Speed», le Bentayga revendique le titre de SUV le plus rapide du monde.

L’appellation «Speed», apparue pour la première fois sur la Bentley Continental GT en 2007, indique une augmentation des performances du modèle qui la porte. À tel point que Bentley annonce que son Bentayga Speed est le SUV le plus rapide du marché. Le constructeur de Crewe aurait-il oublié que son cousin Lamborghini s’est récemment converti aux véhicules de loisirs avec l’Urus? Pas vraiment. Avec une vitesse maximale de 306 km/h, ce Bentayga vitaminé devance le SUV italien de… 1 km/h. Non content d’être très proches en performances, ces deux véhicules partagent la même plateforme.

Sous le capot, on retrouve le fameux W12 biturbo de 6 litres qui passe de 608 à 635 chevaux.
Sous le capot, on retrouve le fameux W12 biturbo de 6 litres qui passe de 608 à 635 chevaux. Bentley

De l’extérieur, cette version Speed est reconnaissable à son kit carrosserie plus musclé, incluant jupes latérales, spoiler avant, diffuseur et aileron. Les grilles d’aération sont peintes en noir, et des badges «Speed» ornent le bas des portes avant. Enfin, les feux sont teintés et les jantes de 22 pouces lui sont spécifiques. L’habitacle abrite de nombreux logos «Speed», et s’habille, pour la première fois dans un Bentayga, de suédine.

Sous le capot, on retrouve le fameux W12 biturbo de 6 litres qui passe de 608 à 635 chevaux. Malgré le handicap de quatre cylindres, l’Urus conserve l’avantage avec une puissance de 650 chevaux. Le couple, pour sa part, est toujours de 900 Nm. Le mode Sport a été recalibré pour une meilleure réponse du moteur et de la boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Pour achever d’affirmer le tempérament sportif de ce Bentayga Speed, sa suspension a été raffermie et son échappement libéré.

Certes, ce nouveau Bentayga est dorénavant le SUV le plus rapide du marché, mais question accélération il ne peut pas rivaliser avec l’Urus qui ne demande que 3,6 secondes pour atteindre 100 km/h, contre 3,9 secondes pour le 4×4 anglais. D’ailleurs, des modèles bien moins onéreux peuvent aussi se vanter de battre le Bentayga Speed à ce petit jeu.

Le Jeep Grand Cherokee Trackhawk et l’Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio, qui demandent respectivement 3,7 et 3,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h risquent de donner du fil à retordre au nouvel athlète de la firme de Crewe. De plus, avec Aston Martin sous le label Lagonda et Ferrari qui se préparent à investir le marché, le «record» de vitesse du Bentayga risque de ne pas subsister très longtemps.

Le Bentley Bentayga Speed sera dévoilé au Salon de Genève, et sa commercialisation aura lieu courant 2019 à un tarif encore inconnu.

De l'extérieur, cette version Speed est reconnaissable grâce à son kit carrosserie plus musclé, incluant jupes latérales, spoiler avant, diffuseur et aileron.
De l’extérieur, cette version Speed est reconnaissable grâce à son kit carrosserie plus musclé, incluant jupes latérales, spoiler avant, diffuseur et aileron. Bentley



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Styles De Vie

Camélia, proche parent du thé

Published

on

By


FICHE PLANTE – Ce superbe arbuste d’ornement à feuilles persistantes nous vient d’Extrême-Orient. Outre le camélia du Japon, le plus connu, il en existe un très grand nombre d’espèces et de variétés.

Nom latin: Camellia japonica.

Famille botanique: Théacées.

DESCRIPTION

Origine: Le camélia (Camellia japonica) ou Rose du Japon est un superbe arbrisseau d’ornement à feuilles persistantes, pouvant atteindre 15 m de haut et 7 à 8 m d’envergure qui nous vient d’Extrême-Orient où il fut longuement sélectionné, en particulier par certains Samouraïs dont il était l’emblème et dont les formes «Higo» à fleurs simples sont l’exemple le plus accompli. 

Il a été découvert au Japon dès 1682 par le docteur Engelbert Kaempfer, attaché à la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales. 

Décrit scientifiquement par Linné en 1735, le genre Camellia fut dédié au père jésuite Joseph Kamel qui signait ses envois du nom latinisé de Pater Camellus, en hommage à ses nombreux travaux botaniques, probablement sans aucun rapport avec le camélia, qu’il effectua aux Philippines jusqu’à sa mort en 1706.

L’introduction de C. japonica en Europe est inséparable de celle du thé, dont la végétation est fort similaire et que les botanistes considèrent d’ailleurs aujourd’hui comme une espèce voisine, le Camellia sinensis. Cultivé en chine depuis 3000 ans, le thé s’est répandu à l’ouest vers la Perse et à l’est au Japon au Ve siècle de notre ère. 

Les camélias, arrivés par hasard à Londres, dès la fin du XVIIIe siècle, déçurent beaucoup les Anglais qui voulaient cultiver le thé dans leurs colonies. Erreur d’achat de graines ou tromperie délibérée des Chinois soucieux de protéger leur patrimoine économique? Les camélias firent au moins le bonheur des jardiniers qui commençaient à diversifier activement leurs collections ornementales.

Le XIXe siècle verra arriver diverses espèces de Camellia d’origines chinoise ou japonaise, notamment grâce au grand «corsaire» botanique que fut Robert Fortune. Le XXe siècle sera à son tour redevable à l’écossais Forrest de nouvelles espèces.

De grands collectionneurs et sélectionneurs européens ont puissamment contribué à la renommée de la Rose du Japon ou Tsubaki. L’engouement des élégantes et élégants de la monarchie de Juillet pour cette fleur rendit pour un temps, sa culture fortement rémunératrice. L’image de la Dame aux Camélias (avec un seul l, selon l’orthographe d’Alexandre Dumas fils, couramment utilisée depuis) ou la gravure de Grandville sont dans tous les esprits.

Principaux types:

llee_wu sous licence CC

Outre C. japonica, on recense aujourd’hui pas moins de 38.000 variétés et cultivars du genre Camellia consignés dans un registre tenu à jour par l’Australie. Citons parmi les principales: 

• C. lutchuensisarbuste à fleurs blanches de 3 m environ. C’est le plus parfumé de tous.

• C. eeticulata: très appréciée pour ses grandes fleurs, cette espèce atteint 8 à 10 m de haut à l’état sauvage, 4 à 6 m en culture (difficile chez nous). 

• C. sasanqua, ou «camellia d’automne. On le reconnaît facilement à ses feuilles plus petites, pointues et à sa floraison automnale simple, blanche, et délicatement parfumée. De nombreuses variétés sont issues d’hybridation de C. sasanqua avec d’autres espèces.

• C. saluenensis, originaire de Formose et très tôt hybridé avec C. japonica.

• C. reticulata, dont les grandes et belles fleurs rachètent la fragilité. Cette espèce, introduite en 1820 par Robert Fortune, entra dans de nombreuses hybridations et donna, entre autres, la célèbre race des X Williamsii.

• C; transnokoenesis donne une multitude de petits boutons roses sur des tiges très souples, qui s’ouvrent en fleurs parfumées blanches. Les jeunes pousses sont couleur bronze. 

Cette liste s’est encore enrichie récemment d’espèces sur lesquelles les hybrideurs fondent de grands espoirs. C’est notamment le cas du C. granthamiana, découvert à Hong Kong en 1955, puis de diverses espèces vietnamiennes à fleurs jaunes telles que C. chrysantha découvertes entre 1992 et 2002. 

Période de floraison: Le Camellia japonica fleurit de mars à mai.

Rusticité: Ces arbustes peuvent, tout au plus, souffrir de la neige qui dessèche leurs feuilles persistantes et qu’il suffit alors de faire tomber. 

CULTURE

72783539/tsach – Fotolia

Sol: On a longtemps cru que les camellias exigeaient la serre et la terre de bruyère, très acide. Il est vrai que les hivers du XIXe siècle furent longtemps rigoureux (ce fut jusque dans les années 1880, le «petit âge glaciaire» des climatologues).

En fait, ils peuvent dépasser dix mètres de haut à l’air libre, pourvu que le pH du sol et la douceur du climat leur soient favorables, comme c’est notamment le cas sur la façade atlantique française.

Toute situation de jardin favorable à l’hortensia (Hydrangea macrophylla) l’est aussi pour le camellia car leurs exigences sont assez voisines.

Semis/plantation: La multiplication par greffage est une affaire de spécialiste, mais le bouturage, voire le marcottage aérien, sont à la portée de l’amateur.

Certaines variétés fructifient régulièrement. Elles donnent des capsules pouvant atteindre la taille d’une petite pomme. La curiosité peut conduire à semer les graines qu’elles contiennent. Avec des soins et beaucoup de patience, le nouveau camélia donnera peut-être de jolies fleurs, sans doute différentes de celles du pied d’origine, entre cinq et dix ans après le semis.

Conduite de culture: La croissance des camélias est lente. Ils supportent bien la taille. Pour avoir de beaux arbustes, il faut les fertiliser. Leurs racines étant plutôt fragiles, on apportera une fumure organique très décomposée au moment de la plantation et des fertilisants à libération lente après la floraison.

Ne jamais laisser le sol d’un camellia se dessécher. Arroser régulièrement avec une eau non calcaire, bien sûr, surtout l’année qui suit la plantation.

Maladies et parasites courants:

• Pucerons: ces minuscules insectes sucent la sève, freinent le développement de l’arbre et favorisent l’apparition de la fumagine (cf ci-dessous). 

• Otiorhynque: ce petit coléoptère nocturne se nourrit des feuilles en faisant des découpes sur les bords. Sa larve mange l’écorce au niveau du collet. 

• Fumagine: c’est un champignon noir qui s’installe sur les exsudats sucrés laissés par les pucerons. Disgracieux mais pas dangereux. Pour le prévenir, il faut pulvériser un produit huileux en fin de printemps qui ne permet pas aux exsudats d’insectes de se coller aux feuilles. Eu égard à la réduction de l’emploi des pesticides au jardin, on pourra se rappeler l’efficacité du savon noir.

• La chlorose, décoloration des feuilles qui perdent leur belle teinte vert foncé pour adopter un jaune inquiétant avant de tomber. La chlorose, ou déficience en fer, est le symptôme d’un sol trop riche en calcium et qu’il faudra amender, soit trop peu drainant et causant une asphyxie racinaire.

Il ne faut pas confondre la chlorose avec les taches, stries, ponctuations irrégulières provoquées par des virus. Un sujet virosé pousse peu et fleurit peu, voire pas du tout. Il faut l’éliminer car il ne sera pas possible de le guérir.

• Chute des boutons floraux: provoquée souvent pas une baisse de température. Il faut protéger votre pied par une couverture ou un voile de forçage à l’annonce d’un coup de froid.

Fiche rédigée par Daniel Lejeune, administrateur de la SNHF et Martine Soucail de la section Arbres et arbustes d’ornement.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Santé Et Nutrition1 minute ago

Fresh Fruit with Cheese and Nuts Recipe

Opinions5 minutes ago

L’historien heureux | Le Devoir

Anglais25 minutes ago

Canadian captured in Syria admits to role in gruesome ISIS execution videos

Actualités56 minutes ago

Andrew Scheer dans une manifestation pour les oléoducs | STEPHANIE TAYLOR

Opinions1 heure ago

Le Québec à la traîne en agriculture artisanale

Anglais1 heure ago

Critics call for ‘robust’ oversight of CBSA following CBC reports on staff misconduct

Actualités2 heures ago

Collecte des déchets: les Longueuillois devront changer leurs habitudes | KATHLEEN LÉVESQUE

Arts Et Spectacles2 heures ago

Lou-Adriane Cassidy: des morts, une naissance ***1/2 | CHARLES-ÉRIC BLAIS-POULIN

Opinions2 heures ago

Les signes religieux | Le Devoir

Affaires2 heures ago

L’élan se poursuit sur les marchés | Agence France-Presse, La Presse canadienne

Anglais2 heures ago

Are shadowy agents targeting Canadians who criticize an Israeli spyware firm? – National

Actualités3 heures ago

Hells Angels: Cazzetta prêt à payer des impôts… mais pas trop | DANIEL RENAUD

Opinions3 heures ago

Navrant, navrant! | Le Devoir

Anglais3 heures ago

In-bounds avalanche buries 2 people at Castle Mountain Resort

Actualités4 heures ago

L’opposition libérale accuse la CAQ de manquer de transparence

Opinions4 heures ago

L’immobilier se normalise | Le Devoir

Affaires4 heures ago

Le pétrole au plus haut depuis trois mois

Anglais4 heures ago

Peel Police charge father of dead girl, 11, with first-degree murder

Santé Et Nutrition5 heures ago

Pomegranate-Parsley Tabbouleh

Arts Et Spectacles5 heures ago

Arctic: survivre à l'Arctique ***1/2

Anglais3 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Santé Et Nutrition4 mois ago

Gluten-Free Muffins

Anglais1 mois ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais1 mois ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Anglais4 semaines ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 mois ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Santé Et Nutrition1 semaine ago

Redécouvrir les plaisirs de la neige grâce aux sports d’hiver | CHRISTIAN GEISER

Anglais2 mois ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais3 mois ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition5 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Arts Et Spectacles1 mois ago

Le chanteur R. Kelly accusé de pédophilie dans un documentaire

Styles De Vie5 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode1 mois ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais3 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais1 mois ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Anglais2 jours ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais1 semaine ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Actualités4 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Styles De Vie4 semaines ago

Le Michelin salue le dynamisme de la gastronomie française

Styles De Vie4 semaines ago

quel avenir pour le Carré des Horlogers?

Trending