Connect with us

Actualités

Les sables mouvants de SNC-Lavalin

admin

Published

on



C’est une patate très chaude que Justin Trudeau a entre les mains avec le dossier SNC-Lavalin. Ciblé par l’opposition, le premier ministre nie avoir exercé des pressions sur son ancienne ministre de la Justice pour qu’elle accorde à la compagnie québécoise un accord de poursuite suspendue (comme le souhaite le gouvernement québécois). Le dossier a des ramifications juridiques et économiques, mais il ébranle aussi les relations entre le gouvernement Trudeau et les Autochtones. Décryptage en six aspects.

Panier de crabes politique

Encore vendredi, le premier ministre Justin Trudeau constatait en point de presse qu’il doit « faire très attention par rapport » à ce qu’il peut dire [ou pas] publiquement au sujet des discussions qu’il a eues avec son ex-ministre Jody Wilson-Raybould. Les échanges du Conseil des ministres sont confidentiels… et ils le restent même si Mme Wilson-Raybould a choisi de démissionner.

Ainsi, bien des éléments de ce dossier risquent de ne jamais être dévoilés. Et dans le contexte actuel, il est impossible de juger si les conversations entre l’équipe Trudeau et l’ex-ministre de la Justice au sujet de SNC-Lavalin relevaient de ce qui est permis (discuter de l’enjeu) ou de ce qui ne l’est pas (faire pression sur la ministre). M. Trudeau martèle qu’il a souligné à la ministre que la décision d’accorder un accord de poursuite suspendue à SNC ne pouvait relever que d’elle-même — la procureure des poursuites pénales du Canada ayant pour sa part jugé que SNC n’y était pas admissible. Il soutient aussi que son ancienne ministre ne lui a jamais fait part d’un quelconque problème quand elle était au cabinet.

Reste que, pour les partis d’opposition, le fond de l’histoire permet une conclusion : Mme Wilson-Raybould a été tassée du ministère de la Justice parce qu’elle résistait aux pressions du cabinet du premier ministre, qui voulait donner un coup de main à une compagnie québécoise accusée de corruption. Et le refus des libéraux de laisser les principaux protagonistes de l’histoire témoigner devant le Comité permanent de la justice montrerait qu’ils ont des choses à cacher. « C’est un aveu de culpabilité », tranchait un député conservateur cette semaine.

 

Démêlés judiciaires

Plusieurs dossiers liés de près ou de loin à SNC-Lavalin se trouvent présentement devant les tribunaux. Mais un seul concerne l’accord de poursuite suspendue demandé à Ottawa : celui où SNC-Lavalin (comme compagnie) fait face à deux accusations pour fraude et corruption d’agents publics étrangers pour des actes commis en Libye entre 2001 et 2011. Selon les accusations portées par la GRC en 2015, la firme aurait versé près de 48 millions à des agents libyens dans le but d’influencer les décisions de leur gouvernement. L’enquête préliminaire est en cours.

Un autre dossier mis en lumière cette semaine rappelait que la GRC travaille avec le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec afin de déposer des chefs d’accusation pour un stratagème de corruption visant l’obtention du contrat de réfection du pont Jacques-Cartier au début des années 2000.

Autrement, certaines causes pendantes concernent des ex-employés de la firme de génie-conseil. L’ancien vice-président contrôleur, Stéphane Roy, est personnellement accusé de fraude et de corruption d’agent étranger pour avoir participé au versement de pots-de-vin sous le régime du dictateur Kadhafi. L’ancien vice-président directeur, Sami Bebawi, fait face à des accusations semblables. Au début du mois, l’ancien p.-d.g. de SNC, Pierre Duhaime, a pour sa part plaidé coupable à un chef d’accusation d’abus de confiance pour un autre dossier ayant miné la crédibilité de l’entreprise — celui de la construction du Centre universitaire de santé McGill.

 

Contrats publics en jeu

SNC-Lavalin ne le cache pas : ses activités canadiennes ont généré des revenus de 2,9 milliards en 2017, soit 31 % du total, suivi des États-Unis (17 %), de l’Australie (13 %) et de l’Arabie saoudite (11 %). Essayez de prédire l’effet potentiel d’une condamnation criminelle, cependant, et vous voilà dans le brouillard, car l’entreprise refuse de ventiler la part qui provient des contrats publics au Canada. Qu’adviendrait-il si la compagnie en était éventuellement exclue ?

Selon un portrait sectoriel produit par Industrie Canada en 2013, les « gouvernements, organismes à but non lucratif et établissements publics » représentaient alors 22 % des ventes pour les firmes de génie, comparativement à 40 % pour les services en architecture. Au Québec seulement, 39 % du chiffre d’affaires des firmes de génie-conseil est lié aux marchés publics, mentionnait l’été dernier l’Association des firmes de génie-conseil du Québec dans un mémoire.

Au Québec et au niveau fédéral, SNC-Lavalin a toujours le droit de participer aux contrats publics. Si jamais l’entreprise était reconnue coupable des accusations qui pèsent sur elle, sa santé financière pourrait dépendre de l’étendue précise des marchés publics desquels elle serait exclue. À Ottawa, une condamnation peut mener à une radiation de dix ans pour les contrats publics, comparativement à cinq ans au Québec. Quand Le Devoir a demandé à un analyste financier ses commentaires sur les impacts potentiels, ce dernier a estimé que « personne ne sait ». La situation, selon lui, est tout simplement sans précédent.

 

Accord pour la compétitivité

Dès novembre 2015, le p.-d.g. de SNC-Lavalin annonce ses couleurs. Un régime d’accords de poursuite suspendue — auquel l’entreprise n’a toujours pas accès aujourd’hui malgré ses demandes — permettrait d’éviter un procès. Mais surtout de demeurer compétitif.

« Ça ferait en sorte que les entreprises canadiennes ne sont plus désavantagées par rapport aux entreprises de pays qui en ont, comme le Royaume-Uni et les États-Unis », dit alors Neil Bruce, dont l’argument reviendra plus tard, repris par d’autres, lors de la consultation fédérale. Dans son rapport annuel 2017, la compagnie prend même soin de nommer les multinationales qui en ont bénéficié : « Hewlett Packard, Rolls-Royce, Siemens et Alstom ».

Le projet de loi omnibus C-74, qui a reçu la sanction royale en juin 2018, est toutefois clair : dans les cas de corruption à l’étranger, « le poursuivant ne doit pas prendre en compte les considérations d’intérêt économique national, les effets possibles sur les relations avec un État autre que le Canada ou l’identité des organisations ou individus en cause ».

 

Tensions nationales

Autre particularité du dossier SNC-Wilson-Trudeau ? Sa perception au Québec par rapport à celle du Rest of Canada. Plusieurs chroniqueurs anglophones soulignaient cette semaine que SNC-Lavalin est une multinationale québécoise, qu’elle a des liens historiques avec les libéraux fédéraux, que la province sera au coeur de la bataille électorale cet automne… « Vous pouvez imaginer comment cela va être perçu en Alberta », écrivait Greg Mason dans le Globe and Mail mercredi.

Vu de l’ouest du pays, « Ottawa fait des contorsions pour protéger les emplois d’une firme de Montréal, alors que son inaction sur les pipelines ébranle l’économie albertaine », ajoutait John Ibbitson dans le même journal vendredi. Au Québec, plusieurs voix se sont fait entendre pour réclamer que SNC puisse profiter d’un accord de poursuite suspendue, au premier rang desquelles celle de François Legault : le premier ministre souhaite une entente « le plus tôt possible » entre Ottawa et SNC pour « protéger ce siège social et les milliers de bons emplois ».

 

Remous autochtones

Au-delà des impacts politiques directs que pourrait avoir cette crise pour Justin Trudeau, un dommage collatéral s’ajoute au portrait : l’effet du conflit avec Jody Wilson-Raybould (une femme autochtone) dans les relations entre le gouvernement et les communautés autochtones. Car le traitement réservé à Mme Wilson-Raybould mettrait à mal le projet de réconciliation d’Ottawa, ont laissé entendre plusieurs leaders autochtones cette semaine.

L’Union of British-Columbia Indian Chiefs a notamment appelé le premier ministre à condamner les « sous-entendus racistes et sexistes » de la campagne de salissage à l’égard de Mme Wilson-Raybould. Le chef de l’Assemblée des Premières Nations a rappelé que la nomination de Mme Wilson-Raybould comme procureure générale avait été accueillie comme un « accomplissement extraordinaire »… et ajouté que son départ soulevait conséquemment de nombreuses préoccupations.

Vendredi, Justin Trudeau a fait écho à ces tensions en disant que « les commentaires racistes et sexistes qu’il y a eus sont absolument inacceptables ».



Source link

قالب وردپرس

Actualités

Andrew Scheer demande une mise à jour économique d’ici l’été

admin

Published

on

By

OTTAWA — Le gouvernement fédéral réfléchit à la “meilleure façon” de partager ses prévisions économiques pour les mois à venir, selon le premier ministre Justin Trudeau.

“Je n’exclus absolument rien. Je pense que c’est important de pouvoir donner confiance aux Canadiens, (de démontrer) qu’on a un plan pour réagir, pour répondre à ce défi”, a déclaré M. Trudeau, lundi, lors d’un point de presse devant sa résidence.

L’opposition conservatrice demande à ce que le gouvernement présente “au minimum” une mise à jour économique avant que le Parlement ajourne ses travaux pour l’été.

Selon le chef conservateur Andrew Scheer, il est grand temps de penser aux prochains mois alors que les provinces ont déjà commencé à lever certaines restrictions.

“On va mettre de la pression pour s’assurer que le gouvernement (soit) transparent avec les Canadiens autour de son plan pour gérer l’impact de cette pandémie”, a-t-il dit.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, devait présenter le budget fédéral le 30 mars, mais celui-ci a été reporté en raison de la pandémie.

Depuis, le gouvernement fédéral a annoncé des milliards de dollars en soutien direct et indirect pour les individus et les entreprises. Le directeur parlementaire du budget affirme que le déficit fédéral pour l’année pourrait atteindre 252,1 milliards $.

Selon M. Trudeau, la situation serait peut-être trop imprévisible pour présenter un budget en bonne et due forme.

“Un budget, en situation normale, c’est une prévision de ce qui va se passer dans l’année à venir et on est maintenant dans une période d’incertitude extraordinaire sur ce qui pourrait se passer le mois prochain ou dans trois mois”, a-t-il affirmé.

M. Trudeau dit que son gouvernement n’a pas encore déterminé comment il partagerait ses prévisions économiques, même incertaines.

“On est en réflexion sur la meilleure façon de regarder… soit un budget, soit un énoncé économique, soit d’autres façons de partager un peu plus avec les Canadiens ce qu’on voit pour les mois à venir”, a-t-il offert.

Continue Reading

Actualités

Plusieurs tours cellulaires incendiées au cours des derniers jours

admin

Published

on

By

MONTRÉAL — Dimanche, la ville de Prévost, dans les Laurentides, a jugé nécessaire de publier un message sur sa page Facebook précisant que sa tour de télécommunications n’avait pas de capacité 5G en réponse à de nombreuses questions de citoyens rendus inquiets par des théories conspirationnistes.

Vers 4 h lundi matin, la tour de cette municipalité était la proie des flammes. Vingt minutes plus tôt, les autorités avaient été appelées sur les lieux d’un autre incendie de tour de télécommunications dans la municipalité voisine de Piedmont. La Sûreté du Québec (SQ) croit qu’il s’agit de deux gestes criminels.

Ces incendies, qui se sont produits à environ 70 kilomètres au nord de la métropole, sont survenus après qu’une autre tour de télécommunications ait été visée par un incendie tôt vendredi matin à Laval.

Mariepièr Des Lauriers, une porte-parole de la ville de Prévost, a déclaré que ces dernières semaines, de nombreux résidents avaient partagé des théories du complot non fondées associant la cinquième génération du réseau de communications mobiles à la COVID-19. La 5G est une norme technologique que les entreprises de téléphonie cellulaire déploient progressivement dans le monde entier.

Mme Des Lauriers a expliqué en entrevue avec La Presse canadienne que ce n’est pas la première fois que des gens prennent peur à la suite de fausses informations ou de choses qu’ils voient sur Internet.

Les fausses informations au sujet de la 5G et du coronavirus ont été partagées des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, notamment que les nouvelles installations 5G ont créé le virus.

Une cinquantaine d’incendies ciblant des tours de télécommunications et d’autres équipements ont été signalés au Royaume-Uni ce mois-ci, entraînant trois arrestations. Seize incendies ont été déclarés aux Pays-Bas, et des méfaits ont également été signalés en Irlande, à Chypre et en Belgique.

Jean-François Albert, le directeur de la municipalité de Piedmont, a déclaré qu’il n’avait pas eu vent d’inquiétudes de la part de citoyens concernant la sécurité de la technologie 5G. La tour de téléphonie cellulaire est située sur la propriété de la ville et était exploitée par Telus, mais il a déclaré que la ville avait récemment signé un nouveau contrat avec Bell.

Il ne s’agit cependant pas d’une tour de type 5G, a-t-il précisé lundi en entrevue.

Continue Reading

Actualités

Danemark: le déconfinement ne semble pas avoir accéléré la propagation de la COVID-19

admin

Published

on

By

MONTRÉAL — Un allègement des mesures de confinement ne semble pas avoir accéléré la propagation du coronavirus au Danemark, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Les petites et moyennes entreprises du pays ont reçu la permission de reprendre leurs activités le 28 avril, deux semaines après les écoles et les services de garde.

L’agence gouvernementale responsable de la lutte aux maladies infectieuses assure qu’il n’y a «aucune indication que l’épidémie de COVID-19 s’accélère».

Le nombre de nouvelles victimes infectées par une personne porteuse du virus demeure inférieur à 1,0.

Le Danemark a été le premier pays d’Europe à imposer un confinement. Le virus y a fait près de 500 morts et le nombre d’hospitalisations a glissé systématiquement en avril.

La première ministre Mette Frederiksen devrait annoncer de nouvelles mesures de déconfinement d’ici quelques jours.

Continue Reading

Chat

Technologie4 semaines ago

Service de traduction de documents PDF en ligne en toute simplicité et abordable – Protranslate est disponible 24 heures par jour et est offert en plus de 60 langues

Anglais3 mois ago

These US entities partnered with the Wuhan Institute of Virology — time for a criminal investigation?

Anglais3 mois ago

New U.S. analysis finds that lab in Wuhan, China was “most likely” origin of coronavirus release

Anglais3 mois ago

The biggest media lies about the coronavirus: Origins, treatments and vaccines

Actualités3 mois ago

Andrew Scheer demande une mise à jour économique d’ici l’été

Actualités3 mois ago

Plusieurs tours cellulaires incendiées au cours des derniers jours

Actualités3 mois ago

Danemark: le déconfinement ne semble pas avoir accéléré la propagation de la COVID-19

Actualités3 mois ago

Le maire de Joliette peu rassuré par le déconfinement en cours

Actualités3 mois ago

Un homme de 61 ans tué à l’arme blanche à Montréal

Actualités3 mois ago

Pas de déconfinement pour les commerces de Kahnawake

Actualités3 mois ago

Quel avenir pour les restos-bars sportifs?

Actualités3 mois ago

Éclosions de COVID-19 à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil

Anglais3 mois ago

Nobel Prize winner who discovered HIV says coronavirus was definitely released from Wuhan lab, contains HIV DNA

Anglais3 mois ago

Must-see infographic: The “Death Science” Depopulation Trifecta … Biological weapons, vaccines and 5G, all aimed at humanity

Anglais3 mois ago

Dead coronavirus victims found stacked in U-haul trucks in front of New York City funeral home

Anglais3 mois ago

Bill and Melinda Gates are preppers: Couple began storing food in their home years ago in case of a pandemic

Anglais3 mois ago

Nearly half of severe coronavirus cases involve neurological complications

Anglais3 mois ago

Global survey of deaths reveals coronavirus kills 10% of those diagnosed with symptoms, making it 100 times deadlier than flu

Anglais3 mois ago

Homeland security scientist confirms that natural sunlight kills coronavirus

Anglais3 mois ago

Big Pharma is rigging everything to make sure approved coronavirus “treatments” don’t actually work at all, while things that do work are discredited or criminalized

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais1 année ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais2 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie2 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais1 année ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie1 année ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending