Connect with us

Santé Et Nutrition

Des prescriptions du médecin pour le… musée? Bientôt possible au MBAM.

Published

on



Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Un médecin qui vous donne une prescription pour le… musée ? Ce sera désormais possible, et les ordonnances seront acceptées au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). L’initiative de l’institution muséale et de l’organisation Médecins francophones du Canada (MFdC) serait la première en son genre dans le monde, selon le MBAM. À compter du 1er novembre, les médecins membres de l’organisation pourront prescrire à leurs patients des visites au musée, qui seront alors gratuites. L’idée est de permettre aux patients et à leurs proches (famille et aidants) de profiter des bienfaits de l’art sur la santé. Les visites muséales pourront être prescrites aux personnes souffrant de maladies mentales comme physiques.



Source link

قالب وردپرس

Santé Et Nutrition

Le Petit Mousso: un Mousso pas si «petit» que ça | Iris Gagnon-Paradis

Published

on

By


Ouvert au début de l’été et mené en cuisine par le chef Benjamin Mauroy-Langlais (Hôtel Herman, Automne boulangerie), Le Petit Mousso occupe les lieux de l’ancien Mousso qui, pour sa part, a déménagé juste à côté, dans un élégant local qui abritait autrefois La Réserve du Comptoir.

Les habitués du Mousso ne seront pas désorientés; le local, où est accrochée en évidence une oeuvre rétroéclairée de Jean-Paul Mousseau, n’a pas subi de modifications majeures. La cuisine au sous-sol n’a pas bougé, ni les longues tables communales en bois, où nous avons mangé, tout au fond de la salle.

Dans cet espace exigu et assez bruyant, la proximité est de mise; pas trop le choix d’aimer ses voisins… ou, à défaut, de les endurer!

Justement, le groupe avec qui nous partageons notre table termine son repas à notre arrivée. Un de nos voisins tient à nous faire connaître, plusieurs fois, ses impressions, qu’on pourrait résumer ainsi: c’est bon et même parfois incroyable, mais les portions sont petites et les prix, élevés.

Il est vrai que le Petit Mousso, comme son grand frère, ne fait pas dans les portions très généreuses et que, alcool aidant, la facture peut rapidement devenir salée. Mais, aurions-nous envie d’ajouter, on vient d’abord ici pour l’expérience gustative, pour être étonnés et, souvent, ravis. Et la formule à la carte du Petit Mousso permet, pour les budgets plus serrés, de s’en tenir à quelques plats et à un verre de vin.

Cuisine de précision

Mais trêve de préambule, la soif se fait sentir et nous demandons à Nikolas, notre sympathique et très informé serveur et sommelier, de nous faire voir la carte de vins – car ici, on fonctionne d’abord «à l’ancienne», à la voix, pour guider les clients assoiffés, sauf s’ils sont trop curieux, comme nous.

Après quelques tergiversations, nous optons pour un verre de La Divina, de jolies bulles en biodynamie du Domaine de l’Écu, de la région de la Loire, un mélange minéral et vif, idéal pour l’apéro. Plus tard suivra une bouteille d’Ograde, un vin de macération biologique du producteur Skerk, de la région du Frioul, en Italie, très aromatique avec son nez rappelant la pêche et qui se mariera à merveille à notre kyrielle de petits plats.

Inspirés par l’esprit communal qui règne dans notre section, notre groupe, au nombre de quatre, décide d’opter pour le partage. Une dizaine de plats de saison, aux descriptions sibyllines telles que «Concombre/Chèvre/Verveine», sont au programme. Bien guidés, nous en sélectionnons sept, dont une «Volaille pour deux», qui s’annonce plus généreuse.

Non, tout n’est pas parfait au Petit Mousso. Certains plats ravissent complètement, d’autres étonnent franchement, et quelques-uns sont moins mémorables. Chose certaine, ils sortent tous des sentiers battus.

On a affaire à une cuisine très réfléchie, qui intègre différentes techniques culinaires dans ses préparations et met de l’avant des produits méconnus ou alors plus communs, mais apprêtés de façon nouvelle, surprenante, créative. Une cuisine de précision où la petitesse des portions permet de mettre l’accent sur chacune de ses composantes, travaillées avec soin.

L'un de nos plats favoris a été, grâce... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 2.0

Agrandir

L’un de nos plats favoris a été, grâce à son originalité et au mariage réussi de ses saveurs, le shishito et sauce tonnato, une variation inattendue sur le thème du vitello tonnato.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Parlant de ravissement, notre repas s’amorce en grand avec la mousse au foie de volaille. Non seulement l’assiette est-elle magnifique, surmontée de feuilles du très photogénique oxalis pourpre et de violacées baies de sureau caramélisées au sucre, mais encore la mousse, savoureuse, est d’une onctuosité qui frise la perfection. Étalée à l’envi sur un moelleux pain au levain maison, elle fait l’unanimité.

Quant à nos mystérieux concombres du début, ils sont un exemple manifeste de la créativité qui est à l’oeuvre dans la cuisine et qui peut aussi rimer avec simplicité. Les concombres en tranches ont été marinés dans un kombucha maison, puis déposés sur un savoureux fromage de chèvre frais. Le tout est parsemé de fleurs de verveine. C’est surprenant, frais et vif. Voilà comment on élève un aliment souvent banal, le concombre, vers d’autres cieux.

Bon coup, moins bon coup

L’un de nos plats favoris de la soirée, grâce à son originalité et au mariage réussi de ses saveurs, est le shishito et sauce tonnato, une variation inattendue sur le thème du vitello tonnato. Ici, la peau légèrement brûlée sur le grill des piments vient contrebalancer une sauce divinement crémeuse à base de thon, sans oublier la poudre de «bottarga» (la poutargue, une délicatesse méditerranéenne typique faite à partir de poisson séché et salé, ici le maquereau) et les fines lamelles de lardo qui donnent au plat profondeur et intensité.

Du lot, c’est le maquereau qui sera le moins mémorable. Le plat manque d’équilibre, le goût prononcé du poisson prenant le dessus sur les autres, plus subtils, de l’espuma de piment habanero (qu’on goûte à peine) et du mélange de laitues fraîche et marinée.

En finale du repas, notre «volaille» pour deux est un tendre coquelet, apprêté de deux façons et servi avec sa verdurette colorée de fleurs comestibles, qui vient avec une vinaigrette verte à l’estragon et habanero, celle-ci bien relevée.

D’un côté, des poitrines bien tendres, nappées d’une incroyable sauce beurre blanc au xérès, sont servies avec des carrés croustillants de patates compressées, alors que de fines lamelles de truffe australienne ont été insérées sous la peau. Un plat enveloppant, automnal et satisfaisant.

De l’autre arrivent les pattes entières de l’animal, laquées d’une sauce à l’érable bonne à s’en lécher les doigts et sur lesquelles ont été déposées des baies de sureau immatures et fermentées, des câpres québécoises en quelque sorte, d’une belle acidité. Un exemple inspirant de ce qu’on peut réussir à créer avec les produits issus du terroir québécois.

Les desserts, par ailleurs fort esthétiques, ne constituent pas le moment fort de notre soirée. Le plat de pudding (ou gruau?) de sarrasin surmonté de sa nougatine croustillante de poudre de pollen ou la pomme cuite dans une croûte de sucre et cassée à table à la cuillère, accompagnée d’une glace à l’azote aux herbes, font montre d’une belle exploration de diverses techniques, mais ils semblent tout deux s’adresser plutôt à l’intellect qu’aux plaisirs des sens.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Santé Et Nutrition

This Broccoli Caesar Salad Proves That Raw Veg Rules

Published

on

By


I consider a Caesar salad to be a pretty perfect food. In fact, it is probably one of my Top 10 Favorite Foods of All Time. I know! It’s a salad! But it’s a salad with a creamy, anchovy-packed, cheesy dressing and golden-brown bread nuggets (also known as croutons). I am not a professional, so I can tell you that when I “taste” my Caesar dressing, I do it by inserting a big ol’ spoonful of it into my mouth. Followed by a second one, just to be sure it’s right.

But do you know who is a professional? Chris Morocco. That is why I jumped at the opportunity to make his Broccoli Caesar, which is every bit as delectable as the original, and an even a better match for that dinner party you’re hosting this fall weekend.

Chris used both raw broccoli (more on that in a minute) and Napa cabbage as the base instead of Romaine, two heartier, sturdier greens that stand up well, long after dressing. “In fact, it’s only going to improve with age,” Chris says. So prep it ahead of time and let the flavors—spicy garlic, briny anchovy, bracing lemon zest—really soak in.

broccoli caesar

Photo by Michael Graydon + Nikole Herriott, food styling by Rebecca Jurkevich, prop styling by Kalen Kaminski

Peel. Those. Stems.

“There’s something pleasant about keeping a salad raw, even when it’s a root vegetable like carrots, or the cruciferous greens in this recipe,” Chris says. “It’s a good counterpoint to the richer and more decadent food you’re generally eating in the fall.” The key, though, is to make sure the texture is, indeed, pleasant—not the squeaky kind of raw that is difficult to chew.

You do this by making sure the broccoli florets are not so small that they would turn to fluff and disappear into the dressing, but not so big that they’d be confused for crudit´e. When it came to the stems, I made sure to peel them before slicing, just like the recipe instructs. No cheating here. Those stems have a bad rap, but once the firmer outside is gone, I find them to be the most tender and flavorful part of the whole veg.

Full disclosure: I did not make this recipe for a dinner party, though I plan to soon. I made it for myself. And though it doesn’t call for it, I also added golden-brown bread nuggets in there, because it was dinner, and I was hungry. Like I said, I’m not a professional, but I don’t think Chris would complain.

Get the recipe:

broccoli-caesar.jpg



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Gluten-Free Muffins

Published

on

By



Inspired by bircher muesli, these protein-packed muffins get extra texture and flavor from almonds, grated raw apples, and oats folded into the gluten- and dairy-free batter. Spiced with just enough cinnamon and sweetened with maple syrup, they’re the breakfast treat of the season.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Actualités12 minutes ago

Ligne de dénonciation: des médecins de famille se vident le coeur | Caroline Touzin

Styles De Vie19 minutes ago

À la découverte des plus beaux arboretums de France

Santé Et Nutrition21 minutes ago

Le Petit Mousso: un Mousso pas si «petit» que ça | Iris Gagnon-Paradis

Mode23 minutes ago

La veste Levi’s que j’ai cherchée pendant 2 ans ! — Mode and The City

Arts Et Spectacles25 minutes ago

Le Prix Albert Londres décerné à Élise Vincent du Monde | MICHEL MOUTOT

Anglais44 minutes ago

‘It’s devastating’: Barge cancellation taking a toll on Kugluktuk business, residents

Actualités1 heure ago

Immigration et laïcité: Anglade et David affronteront la CAQ | Hugo Pilon-Larose

Styles De Vie1 heure ago

Sony et Skullcandy pour jouer différemment

Santé Et Nutrition1 heure ago

This Broccoli Caesar Salad Proves That Raw Veg Rules

Arts Et Spectacles1 heure ago

Gala Country 2018: la chanson country francophone à l’honneur

Affaires2 heures ago

Le fabricant des Kleenex change de patron après un recul des résultats

Anglais2 heures ago

Ballot points: your questions answered about voting in Toronto’s election

Actualités2 heures ago

Laval suspend son projet de centre animalier | Kathleen Lévesque

Styles De Vie2 heures ago

10 films à voir avec les enfants

Santé Et Nutrition2 heures ago

Gluten-Free Muffins

Mode2 heures ago

Livres : notre sélection d’octobre

Arts Et Spectacles2 heures ago

Sèxe Illégal, duo absurde en herbe | Stéphanie Vallet

Anglais3 heures ago

Ontario to keep funding supervised drug consumption sites, health minister says

Actualités3 heures ago

Les É.-U. demeurent un pays sûr pour les demandeurs d’asile, conclut le Canada | TERESA WRIGHT

Styles De Vie3 heures ago

Un dernier verre avec Nikos Aliagas

Mode2 semaines ago

Voici comment nous avons décoré notre nouvel appartement — Mode and The City

Mode2 semaines ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Styles De Vie3 semaines ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Affaires4 semaines ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Actualités4 jours ago

Cannabis: tolérance zéro pour les policiers de Longueuil | Pierre-André Normandin

Technologie2 semaines ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais4 semaines ago

3rd tornado hit eastern Ontario last week, says Environment Canada

Affaires4 semaines ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Affaires4 semaines ago

Donald Trump répond au patron de JPMorgan Chase

Anglais3 semaines ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Santé Et Nutrition4 semaines ago

Un lien découvert entre l’eczéma et… la flore intestinale

Anglais3 semaines ago

Ontario government to increase mercury disability payments to affected First Nations

Anglais3 semaines ago

Health Canada issues warning on EpiPen devices

Mode4 semaines ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Santé Et Nutrition4 semaines ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Styles De Vie5 jours ago

Motorhell Master, l’exclusivité à la française

Technologie3 semaines ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Technologie2 semaines ago

Instagram renforce sa lutte contre le harcèlement

Actualités3 semaines ago

ALENA: «Le Québec sera sacrifié pour protéger l’Ontario», prévient Lisée | MARTIN CROTEAU

Opinions4 semaines ago

Les jeunes Québécois et le vote

Trending