Connect with us

Affaires

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Published

on



À partir de lundi 24 septembre à 00h01, le géant asiatique appliquera des droits de douane de 5% ou 10% sur une liste de quelque 5200 produits en provenance des États-Unis, a précisé le gouvernement, dans un communiqué diffusé par le ministère des Finances.

Cette mesure est destinée à «défendre le libre-échange et le multilatéralisme et à protéger les intérêts et droits légitimes» de la Chine, s’est-il justifié.

L’annonce de Pékin, attendue, répond à la décision du président américain Donald Trump de taxer à partir du 24 septembre, à hauteur de 10%, pour 200 milliards de dollars supplémentaires d’importations chinoises aux États-Unis.

Ces droits de douane seront ensuite relevés à 25% au 1er janvier, a prévenu l’hôte de la Maison-Blanche, sans écarter l’éventualité de tarifs douaniers ciblant «quelque 267 milliards de dollars d’importations supplémentaires» en cas de représailles chinoises.

Au risque de déclencher un engrenage et d’envenimer le conflit commercial entre les deux puissances: «Si les États-Unis s’obstinent à augmenter encore davantage les taux de leurs droits de douane, la Chine répliquera en fonction», a prévenu Pékin mardi dans son communiqué, assurant que ces futures mesures «seront annoncées de façon distincte».

En attendant, le pays pourrait ne pas revenir à la table des négociations destinées à trouver un compromis: cette nouvelle salve américaine «ajoute de l’incertitude» aux pourparlers, a insisté plus tôt mardi Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

«De telles discussions doivent se tenir sur la base de l’équité, de l’égalité et de la bonne foi. Or, ce que les États-Unis viennent d’annoncer ne témoigne d’aucune sincérité, d’absolument aucune bonne foi», s’est-il indigné, fustigeant des droits de douane «inacceptables» pour Pékin.

Donald Trump exige de Pékin qu’il réduise de 200 milliards de dollars l’abyssal déficit commercial américain, en ouvrant davantage son marché aux produits des États-Unis, et déplore notamment des transferts technologiques supposés forcés.

Des droits punitifs adoptés en juillet et août par Washington ciblaient déjà des biens chinois représentant 50 milliards de dollars d’importations annuelles aux États-Unis.

Pékin avait alors répliqué «dent pour dent», au dollar prêt, avec ses propres tarifs douaniers sur le même montant de marchandises américaines.

Mais l’ampleur de la nouvelle salve américaine le laisse à court de munitions: la Chine a importé l’an dernier presque quatre fois moins de biens américains (130 milliards de dollars) qu’elle n’en exporte vers les États-Unis.

La Chine importe presque quatre fois moins de biens qu’elle n’en exporte vers les États-Unis, ce qui effrite sa marge de manoeuvre face aux nouvelles sanctions commerciales de Donald Trump. Mais Pékin dispose de nombreuses autres armes de rétorsion possibles.

Le géant asiatique avait jusqu’à présent répliqué «dent pour dent» aux salves de droits de douane punitifs imposés par le président américain, mais il arrive désormais à court de munitions.

Dernière bordée en date: Washington vient d’annoncer lundi des droits de 10% sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés chaque année par les États-Unis, s’ajoutant aux 50 milliards de dollars de marchandises déjà taxées.

Ce montant cumulé dépasse de loin les 130 milliards de dollars de biens américains importés par la Chine l’an dernier.

Pékin s’est contenté mardi de répliquer en taxant 60 milliards de dollars de biens américains… mais se dit prêt à «répondre en fonction», en cas de nouvelles sanctions américaines.

De quels autres leviers dispose le régime communiste ?

Pénaliser les entreprises

L’iPhone X, les voitures Buick, les cafés Starbucks et les productions de Hollywood font partie des meilleures ventes en Chine, tandis que Tesla projette d’y fabriquer ses automobiles électriques.

«La Chine peut se venger sur les firmes américaines actives en Chine (…) en imposant des exigences réglementaires, en retardant les passages en douane», ou en durcissant les contrôles sanitaires et fiscaux, observe dans une note Barry Naughton, de l’Université de Californie.

Même si cette stratégie érode l’image «réformiste» et ouverte que recherche Pékin.

Depuis mai, les inspections des douanes sur la viande de porc et les automobiles américaines ont déjà été renforcées.

Faire capoter des fusions

Pékin a refusé son feu vert à la fusion entre le groupe américain de semi-conducteurs Qualcomm et son concurrent néerlandais NXP, faisant capoter cette méga-opération d’ampleur planétaire. Sa finalisation restait suspendue aux autorités réglementaires chinoises.

Boycottage

Les Chinois pourraient s’en prendre directement aux groupes américains… en cessant d’acheter leurs produits. La contre-attaque serait sanglante pour un groupe comme General Motors, qui vend davantage de voitures en Chine qu’en Amérique du Nord.

Si les médias officiels restent cois, des appels au boycottage enflamment déjà les réseaux sociaux. «Si 1,3 milliard de Chinois sont déçus par l’Amérique, cela sera très dur à réparer», prévient Wu Baiyi, chercheur de l’Académie des sciences sociales.

Selon un sondage publié mi-juillet par le Financial Times, 54% des Chinois assurent qu’ils arrêteraient «probablement» ou «certainement» d’acheter certaines marques.

«Une campagne de propagande s’est révélée efficace et rapide dans le passé», souligne Mark Williams, de Capital Economics. Les campagnes contre le Japon en 2012 ou la Corée du Sud l’an dernier «avaient conduit à un effondrement de 50% des ventes pour les marques automobiles de ces deux pays en un mois».

Risque: cette stratégie pourrait pénaliser les millions de Chinois employés par des entreprises américaines et leurs partenaires locaux.

Étudiants et touristes

Pékin pourrait s’efforcer de limiter le nombre de touristes et d’étudiants se rendant aux États-Unis, en restreignant par exemple les voyages organisés.

Avec 350 000 étudiants chinois l’an dernier, soit le tiers des étudiants étrangers, le montant cumulé des dépenses des Chinois dans l’éducation et le tourisme aux États-Unis approche celui des importations chinoises de soja ou d’avions américains, selon Mark Williams.

Boeing

La Chine est capitale pour Boeing, qui y vend un quart de ses avions, alors que la plupart des compagnies aériennes chinoises sont sous contrôle étatique. Le pays «pourrait ajuster le volume de ses achats d’appareils», menaçait en janvier le journal officiel Global Times.

Dette américaine

La Chine est le principal détenteur de dette américaine (environ 1200 milliards de dollars). Mais en vendre une grosse partie serait risqué, car toute déstabilisation des marchés pourrait entamer la valeur des bons du Trésor détenus par Pékin.

Dévaluer le yuan ?

La banque centrale chinoise peut-elle abaisser le cours de sa monnaie, le yuan, pour soutenir les firmes exportatrices, comme Donald Trump l’en accuse ?

De l’avis général, Pékin n’a pas orchestré la glissade estivale du yuan face au dollar, simplement aggravée par les tensions commerciales, et la banque centrale s’est au contraire efforcée… d’enrayer sa baisse. En effet, un repli prolongé du yuan pourrait provoquer d’importants flux de capitaux hors du pays, ce que les autorités veulent à tout prix empêcher.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affaires

Olymel pourrait acheter son principal concurrent | Marissa Groguhé et Marie-Ève Fournier

Published

on

By



Le journaliste Lionel Levac affirmait vendredi sur le blogue Agro Québec que le géant de l’agroalimentaire absorberait son concurrent dans une transaction qui dépasserait le milliard de dollars.

Le quotidien Le Courrier de Saint-Hyacinthe relaie l’information, soutenant que « des sources bien branchées dans le milieu des affaires » ont confirmé qu’une transaction se préparait. F. Ménard regroupe 1000 employés et possède plus de 200 sites de production.

Contactée par La Presse, l’entreprise F. Ménard a indiqué par courriel vendredi qu’elle ne ferait aucun commentaire.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

Un autre syndicat s’intéresse à la SQDC | Lia Lévesque

Published

on

By



Le Syndicat canadien de la fonction publique, qui est affilié à la FTQ, rapporte samedi avoir déposé des requêtes pour représenter les travailleurs de trois succursales de la SQDC, soit celles de Lévis, Drummondville et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ils sont donc maintenant trois grandes organisations syndicales à avoir déposé des requêtes en ce sens, soit les Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) aussi affiliés à la FTQ, et la CSN.

Il appartiendra au Tribunal administratif du travail de déterminer qui a effectivement fait signer une majorité de cartes d’adhésion, comment sera constituée l’unité d’accréditation et si ces adhésions ont été faites de façon libre et volontaire.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Affaires

Près de 50 millions de dollars pour ArcelorMittal | MYLÈNE CRÊTE

Published

on

By



Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, en a fait l’annonce vendredi matin dans les locaux d’une usine de l’entreprise à Hamilton, en Ontario.

Il a par la suite rencontré la direction et des membres de la section locale 707 du syndicat Unifor pour parler du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC).

L’annonce touche également l’usine de Contrecoeur au Québec et ses 1700 employés. L’argent servira à moderniser les installations d’ArcelorMittal pour augmenter sa productivité et sa compétitivité.

L’administration Trump impose depuis le mois de mai des tarifs de 25 % sur les importations canadiennes d’acier et de 10 % sur les produits d’aluminium.

« C’est une bonne nouvelle parce que ça va les aider à souffler un peu, mais ça n’empêche pas que c’est une aide temporaire », a réagi le député Xavier Barsalou-Duval, du Bloc québécois.

L’usine de Contrecoeur se trouve dans sa circonscription.

« Ça va être important que ce ne soit pas juste l’acier qui soit compensé, que ce soit l’industrie de l’aluminium qui est très importante au Québec aussi », a-t-il ajouté.

« Les libéraux n’ont pas été capables d’enlever les tarifs sur l’acier imposés par le gouvernement Trump », a pour sa part souligné le député Alexandre Boulerice.

Le gouvernement libéral fait face à des critiques depuis la signature de l’AEUMC à la fin du mois de septembre parce qu’il n’a pas réussi à éliminer les tarifs américains.

Le ministre de l’Infrastructure, François-Philippe Champagne, qui dirigeait jusqu’à l’été dernier le Commerce international, s’est fait rassurant.

« On s’est mis dans la meilleure position en continuant d’avoir un nouvel accord économique avec les États-Unis qui nous permet d’avoir accès au marché, a-t-il affirmé. Le fait qu’on ait cet accord-là nous met dans une meilleure position pour l’abolition de ces tarifs-là. »

La semaine dernière, le gouvernement Trudeau annonçait à son tour l’imposition d’une surtaxe de 25 % sur certains produits d’acier étrangers afin d’empêcher le dumping.

Cette surtaxe sera imposée à compter du 25 octobre. Elle sera en vigueur pendant 200 jours, dans l’attente des conclusions d’une enquête du Tribunal canadien du commerce extérieur afin de déterminer si des mesures de sauvegarde définitives sont justifiées.

Le Canada a aussi commencé à imposer, il y a plus de trois mois, des droits de douane sur des marchandises américaines d’une valeur de 16,6 milliards $ en guise de représailles aux lourds tarifs américains sur l’acier et l’aluminium en provenance du Canada.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Actualités21 minutes ago

Plus de diversité dans les comités de la Ville de Montréal

Affaires52 minutes ago

Olymel pourrait acheter son principal concurrent | Marissa Groguhé et Marie-Ève Fournier

Anglais54 minutes ago

Construction ‘boot camp’ led to coveted trades jobs. But according to city documents, some say it came at the cost of racial taunts and humiliation

Anglais2 heures ago

Queen’s University homecoming marred by large, unsanctioned street party – Kingston

Arts Et Spectacles3 heures ago

L’animateur Patrick Sébastien confirme s’être fait «virer» de France 2

Anglais3 heures ago

Political dynasties at stake as B.C. voters cast ballots in municipal elections

Actualités3 heures ago

Ottawa condamne le meurtre de Jamal Khashoggi

Arts Et Spectacles4 heures ago

Guy: bien meilleur qu’un «ver d’oreille» ***1/2 | ANDRÉ DUCHESNE

Anglais4 heures ago

One dead in Kennedy subway station stabbing

Actualités4 heures ago

Legault se réserve le «dossier de la laïcité»

Santé Et Nutrition5 heures ago

The Only Pasta I Make For My Best Friend Has 8 Cloves of Garlic

Arts Et Spectacles5 heures ago

L'après-Logan de Richard E. Grant

Anglais5 heures ago

Manitoba burn survivors share struggles, hope at annual conference – Winnipeg

Santé Et Nutrition6 heures ago

Cranberry-Fig Sauce Recipe | Bon Appetit

Arts Et Spectacles6 heures ago

Le directeur de la chaîne Mezzo visé par une enquête pour viol

Anglais6 heures ago

‘It’s a mess’: Pot shop owners say Alberta is running out of weed

Actualités6 heures ago

Éclosion de salmonellose dans l’Ouest du pays

Anglais7 heures ago

Privacy expert steps down from advisory role with Sidewalk Labs

Actualités7 heures ago

Transports: l’important mandat du troisième lien pour Bonnardel | Bruno Bisson

Arts Et Spectacles8 heures ago

Des centaines d’objets liés à Johnny Hallyday mis aux enchères

Mode2 semaines ago

Voici comment nous avons décoré notre nouvel appartement — Mode and The City

Styles De Vie3 semaines ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode2 semaines ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Affaires4 semaines ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Actualités3 jours ago

Cannabis: tolérance zéro pour les policiers de Longueuil | Pierre-André Normandin

Anglais4 semaines ago

3rd tornado hit eastern Ontario last week, says Environment Canada

Technologie2 semaines ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Affaires4 semaines ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Affaires4 semaines ago

Donald Trump répond au patron de JPMorgan Chase

Anglais3 semaines ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Santé Et Nutrition4 semaines ago

Un lien découvert entre l’eczéma et… la flore intestinale

Anglais3 semaines ago

Ontario government to increase mercury disability payments to affected First Nations

Anglais3 semaines ago

Health Canada issues warning on EpiPen devices

Mode4 semaines ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Santé Et Nutrition4 semaines ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Technologie2 semaines ago

Instagram renforce sa lutte contre le harcèlement

Styles De Vie4 semaines ago

Soins 100 % masculins à l’hôtel Lutetia

Actualités3 semaines ago

ALENA: «Le Québec sera sacrifié pour protéger l’Ontario», prévient Lisée | MARTIN CROTEAU

Technologie3 semaines ago

La maison connectée, un paradis pour les pirates

Actualités3 semaines ago

Souveraineté: est-ce que l’élection 2018 marque un tournant au Québec?

Trending