Connect with us

Santé Et Nutrition

How Dunkin’ Donuts Shaped My Parents’ New Life In America

Published

on

[ad_1]

No restaurant has been as influential in my parents’ lives as Dunkin’ Donuts (or rather—Dunkin’, the restaurant formerly known as Dunkin’ Donuts, a name change that was announced last week).

It’s a funny thing to say out loud, considering my mom is a health nut, my dad is a homebody, and neither of them regularly eats fast food. But whenever they talk about their favorite food memories, the conversation always turns to the first time they had doughnuts and coffee at Dunkin’ Donuts.

After they got married in India in 1980, my parents settled down in New Hampshire. Dunkin’ Donuts, which was founded three decades earlier, was a fixture of the Northeast. Neither of them could tell me with certainty about the circumstances surrounding their maiden visit. What my dad does remember perfectly is what he heard upon entering the store: “I’ll have a donut and a regulaaaaaah,” as he recalls to me in his exaggerated imitation of a New England customer (a regular meant coffee with a little bit of cream and sugar, he says).

“It was love at first sight,” my mom says of her inaugural taste of Dunkin’ (a glazed doughnut and a coffee). It reminded her of Indian sweets, like balushahi, circular puffs of dough deep-fried in ghee and dunked in sugar syrup. My dad’s order was a chocolate doughnut and a coffee. (It’s worth mentioning that my dad hadn’t realized doughnuts were deep fried until I called him for this story. “Are doughnuts fried?” he asks me, incredulously. “Oh, boy.”)

My parents quickly developed their standard order: a glazed doughnut for my mom, a chocolate-chocolate doughnut for my dad, and black coffee for both of them. At that time, their lives involved nonexistent office snacks and terrible instant coffee (Starbucks had yet to go mainstream). At Dunkin’, the donuts were always fresh, the coffee was always good, and the whole experience never cost more than a few bucks. When the weather got cold, a shock to my parents coming from India, the hot coffee warmed them up. My mom reminisced on the phone with me about driving down New England roads lined with vibrant orange and yellow trees, en route to doughnuts.

Perhaps they won’t outright admit it, but my parents are Dunkin’ Donuts superfans. They can both recite frame-by-frame accounts of the iconic Dunkin’ Donuts “Time to Make the Donuts” commercial (if you ever meet my dad, please ask him to do his impression of the doughnut guy). They don’t eat any other doughnuts besides Dunkin’ Donuts (though my dad has been occasionally tempted by Krispy Kreme). And when they moved to Dallas, my mom says she genuinely felt forlorn that she no longer lived near a Dunkin’. A few locations eventually opened up in the city as Dunkin’ expanded across the country, but my mom claims it wasn’t the same.

When the time came, my sister and I both decided to go to college in New Hampshire—I guess the state had just become part of our family’s collective memory, and even my sister and I felt some strange pull to that part of the country. My parents would visit every leaf peeping season, making a necessary pit stop on the drive from Logan airport to Hanover at a Dunkin’ Donuts.

Fast-food spots can hold a special appeal for people when they arrive to a new place. They’re often the most affordable and consistent option as you’re getting the lay of the land. The glowing signs are ubiquitous and recognizable. They feel accessible. I ask my parents if Dunkin’ Donuts was special to them because it made them feel like they were assimilating to America. They both give a forceful no. “We spoke the language!” my dad says. “We just liked the doughnuts.”

My parents have now lived in Dallas for almost thirty years, and they have fully bought into Texas culture: my dad wears a cowboy hat on his walks, my mom is snobby about salsa, they are both weirdly loyal to various Texas brands. But Dunkin’ Donuts is the lasting legacy of their time in the Northeast; it represents the part of their life when they were newly married, not yet parents, and learning to appreciate the unfamiliar (foods, weather) about America.

dunkin text

When Dunkin’ Donuts announced it was dropping the “Donuts” from its name a few weeks ago, my dad was the first one to tell me. He quoted a fan in an article who said, “I’ll call them Dunkin’ Donuts until I die.” An hour later, he sent me another text: “New Englanders are passionate about their donuts!” In that moment, I could see him, probably out for his walk during a hot Dallas afternoon, dreaming about the days of chocolate-chocolate donuts and coffee, sipped in the front seat of his Dodge Omni 024, driving with my mom down the Massachusetts Turnpike on a cool, crisp day—both of them young and hopeful about their yet unwritten story in this foreign country they would come to call their home.

Priya Krishna’s cookbook Indian-ish, documenting her journey of learning to make the distinct, hybridized cuisine of her chic, extremely skilled-in-the-kitchen mom, Ritu, will be out from Houghton Mifflin Harcourt in spring 2019. Follow her progress on Instagram @PKgourmet.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Santé Et Nutrition

Démystifier la dyslexie

Published

on

By

(EN) Les enfants entament une nouvelle année scolaire au cours de laquelle ils vont se faire des amis, s’adapter à leurs nouveaux enseignants et faire face à de nouveaux défis. Certains d’entre eux auront plus de difficultés que d’autres, mais comment savoir si un trouble d’apprentissage ne nuit pas à votre enfant et à sa capacité de réussir ?

L’un des troubles les plus fréquents est la dyslexie. Environ 15 % des Canadiens en sont atteints et pourtant, selon une étude récente, moins d’un tiers d’entre nous serait capable d’en reconnaître les signes.

Bien que la dyslexie ne se guérisse pas, il est possible de la contrôler grâce à une détection précoce et à un enseignement adéquat. C’est pourquoi il est important de pouvoir reconnaître la dyslexie.

Voici ce qu’il faut savoir :

Qu’est-ce que c’est ? La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui se caractérise par des difficultés à identifier les sons produits en parlant et à reconnaître les lettres, les mots et les chiffres. Le cerveau interprète mal les sons, les lettres et les chiffres quand il les assemble et en arrive souvent à tout mélanger, ce qui est déroutant pour la personne. La dyslexie touche tout le monde de la même façon, sans considération de genre et peu importe le milieu socio-économique ou l’origine ethnique de la personne.

Que peut-on faire ? Si vous pensez que votre enfant peut être dyslexique, n’attendez pas pour réagir. Il existe de nombreux tests à passer en ligne qui peuvent vous aider à l’identifier. Si vous croyez que c’est le cas, demandez à accéder à des ressources supplémentaires à votre école ou communiquez avec un tuteur spécialisé en littératie structurée. Faites appel à des groupes d’entraide pour en apprendre davantage.

Comment favoriser la réussite ? « Ce n’est pas parce qu’une personne a reçu un diagnostic de trouble d’apprentissage qu’elle ne peut pas réussir dans la vie. Ses apprentissages se font tout simplement d’une manière différente », explique Christine Staley, directrice générale de Dyslexia Canada. « Une détection précoce et un enseignement adéquat en lecture sont essentiels pour contrôler la dyslexie et ouvrir la voie à un brillant avenir. »

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Les extincteurs portatifs améliorent la sécurité à domicile

Published

on

By

(EN) Lorsqu’un incendie se déclare, chaque seconde compte. S’ils sont utilisés rapidement et de façon efficace, les extincteurs de feu portatifs peuvent aider à sauver des vies. C’est pourquoi ils font partie de ces éléments importants qui permettent d’assurer votre sécurité et celle de votre famille à domicile.

Suivez ces conseils concernant la façon d’utiliser un extincteur de feu et le meilleur endroit pour l’installer afin d’être prêt en cas d’urgence :

Comparez les caractéristiques. Choisissez un extincteur résidentiel doté d’une goupille de métal et d’un levier de commande, aussi durable qu’un extincteur de qualité commerciale, ainsi que d’un manomètre à code couleur facile à lire afin de vous assurer que l’appareil est chargé. Sachez qu’il n’est pas sécuritaire d’utiliser un extincteur qui a déjà été déchargé, surtout qu’il existe maintenant des extincteurs rechargeables qui peuvent être rechargés par un professionnel certifié si vous avez utilisé l’appareil.

Sachez comment vous en servir : Tous les extincteurs de feu sont vendus avec des instructions d’utilisation. Toutefois, plus de 70 % des consommateurs qui possèdent un extincteur affirment ne pas se sentir à l’aise de le faire fonctionner. Solution pratique et conviviale, le pulvérisateur d’incendie First Alert est une bombe aérosol au design simple qui constitue un dispositif supplémentaire efficace pour les incendies domestiques. Grâce à une buse précise qui permet de pulvériser sur une grande surface, l’utilisateur peut mieux contrôler l’application. De plus, comme il n’y a pas de goupille à tirer ni de levier à serrer, il est possible d’éteindre un incendie rapidement.

Gardez à portée de la main : Lorsque chaque seconde compte, il est essentiel d’avoir un extincteur de feu à proximité afin de réagir rapidement. Il est préférable de placer un extincteur à chaque étage de la maison et dans les pièces où le risque d’incendie est plus élevé, comme la cuisine et le garage. La National Fire Protection Association (NPFA) recommande d’installer des extincteurs à la sortie des pièces afin de les décharger et de vous sauver rapidement par la suite si l’incendie ne peut être maîtrisé.

Sachez quand quitter la maison. Une des composantes d’un plan d’intervention en cas d’incendie consiste à essayer d’éteindre un petit incendie avec un extincteur de feu, mais l’objectif principal doit être l’évacuation de la famille en toute sécurité. Un extincteur n’est pas un substitut à la mise en place d’un plan d’évacuation résidentielle en cas d’incendie, qui doit être pratiqué régulièrement, ni à l’installation d’avertisseurs de fumée fonctionnels dans toute la maison – un à chaque étage et dans chaque chambre, afin de permettre la détection rapide d’un incendie.

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Comment aider un bébé à développer son goût

Published

on

By

(EN) Un bébé qui n’est pas encouragé à manger une variété d’aliments dès son plus jeune âge aura de fortes chances à devenir un enfant difficile qui n’acceptera que ses plats préférés, comme des croquettes de poulet ou des hotdogs.

Pour faire en sorte que votre bébé soit ouvert et enthousiaste lorsque vient le moment d’essayer de nouveaux aliments, Nanny Robina, l’une des plus grandes expertes en matière d’éducation des enfants au Canada, vous propose des conseils pour faire de votre un enfant un gourmet aventureux :

  • Offrez de la variété. Restez constants et introduisez autant de nouveaux aliments que possible, ainsi que des collations colorées et attrayantes.  Offrir au bébé une variété de saveurs et de textures et même des aliments qui fondent facilement dans la bouche est un excellent moyen de s’assurer qu’il demeure ouvert à une variété d’options.
  • Mangez avec lui. Asseyez-vous près de votre bébé et mangez à côté de lui. Les enfants imitent souvent ce qu’ils voient, alors manger avec eux et leur montrer à quel point vous appréciez le repas en lançant quelques exclamations du type « Hummm! C’est vraiment bon! » peut avoir d’excellentes répercussions. Nanny Robina ajoute que leur donner des collations faciles à saisir, comme des barres tendres faciles à mâcher, est une autre façon de les encourager à essayer des nouveautés et à manger seuls.
  • Soyez patients. Les goûts de votre bébé sont peut-être limités et difficiles à élargir, mais poursuivez son éducation sans baisser les bras. Il est utile de toujours avoir quelques options prêtes à manger sous la main comme les fondants de smoothie PC Biologique : Ils fondent facilement dans la bouche et sont offerts en deux délicieuses saveurs, dont banane, mangue et fruit de la passion, puis banane et fraise.
Continue Reading

Chat

Actualités13 heures ago

Containerteelt geeft voedselzekerheid boven 60e breedtegraad in Canada

Actualités13 heures ago

La COVID longue durée: aux sources d’un mal à long terme

Actualités13 heures ago

Le visage des défenseurs de Fairy Creek

Actualités13 heures ago

2,2 milliards de dollars pour rétablir l’industrie de la biofabrication au Canada

Sex3 semaines ago

Dix films avec des scènes de sexe non simulées qui ont fait polémique

Sex3 semaines ago

Sexe et cannabis : mélange miraculeux ou poison pour le couple ?

Sex3 semaines ago

Chantage émotionnel, dénigrement, harcèlement sexuel : Une jeune scientifique écrit aux comités nationaux d’éthique

Sex3 semaines ago

10 films sur le sexe et le plaisir pour oublier la distanciation sociale

Sex3 semaines ago

Les meilleurs sextoys pour le clitoris

Sex3 semaines ago

Dua Lipa, la reine du melting-pop qui allège le quotidien confiné de ses millions de fans

Sex3 semaines ago

Une série d’ici primée à l’étrange

Technologie4 semaines ago

TELUS adopte une nouvelle promesse de marque

Technologie4 semaines ago

La tech agricole Farmers Edge entre en Bourse à 18 fois ses revenus

Technologie4 semaines ago

NEC Canada accueille Combat Networks en tant que revendeur officiel de UNIVERGE® BLUE CLOUD SERVICES

Technologie4 semaines ago

La relance économique sera verte dans le Bas-Saint-Laurent

Technologie4 semaines ago

Ottawa injecte 2,75 milliards $ pour électrifier la flotte d’autobus au pays

Technologie4 semaines ago

L’entreprise montréalaise Native Touch fait l’acquisition du studio Candy Banners

Actualités4 semaines ago

Lionbridge conclut la vente de sa division d’intelligence artificielle (IA) à TELUS International

Actualités4 semaines ago

Le rôle stratégique et essentiel des métaux rares pour la santé

Actualités4 semaines ago

«Crypto-art» : l’œuvre numérique de la chanteuse Grimes vendue 6 millions de dollars

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition3 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending