Connect with us

Santé Et Nutrition

Des doses de chimiothérapie incomplètes

Published

on

[ad_1]

Des patients atteints de cancer n’ont pas reçu la pleine dose de chimiothérapie prévue dans le cadre de leur traitement en raison d’un problème avec le protocole d’administration, lequel a été corrigé en août. Selon Québec, les patients n’ont pas subi « d’effets négatifs ».

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confirmé au Devoir avoir découvert une « anomalie technique qui faisait que, dans certaines situations, 10 à 15 % » des doses n’étaient pas administrées aux patients. Une partie du médicament restait dans la tubulure entre le soluté et l’intraveineuse et le protocole « ne permettait pas de vider la ligne d’infusion », précise le MSSS.

Le MSSS n’a pas pu préciser les médicament en cause. Québec a révisé la procédure pour tous les antinéoplasiques.

Dans au moins trois autres provinces canadiennes, les médicaments touchés par le même problème sont des molécules innovantes d’immunothérapie. Elles sont utilisées pour ralentir la progression de la maladie ou améliorer le confort de patients dont le cancer est par ailleurs généralement incurable et avancé, et ne visent pas la guérison.

Combien de patients ont été touchés ? Dans combien d’hôpitaux ? Ont-ils été avertis de l’incident ? « Aucun établissement n’a signifié de situation systématique de dose non administrée en établissement. Des situations peuvent être constatées dans les centres, mais il n’y a pas d’inventaire provincial », a répondu le MSSS à ces questions.

Le ministère évalue que « la situation n’a pas eu d’effets négatifs sur les résultats et ne change pas les chances de survie des patients, ni les taux de réponse, puisque la proportion restante du médicament n’est pas considérée comme significative », indique la responsable des communications, Marie-Claude Lacasse. « De plus, les doses de chimiothérapie doivent souvent être réduites en raison des effets secondaires », ajoute-t-elle. Le MSSS ajoute que « différentes études indiquent qu’un écart entre la dose prescrite et la dose administrée est acceptable sans causer de préjudice au patient ».

En août, la direction générale de cancérologie a publié un nouveau protocole d’administration de la chimiothérapie par voie intraveineuse. Le processus de révision avait été amorcé avant que des incidents d’administration incomplète soient signalés dans d’autres provinces, notamment en Ontario, en juin, affirme Québec.

« La technique d’administration est de toujours administrer la chimiothérapie au complet », indique Mme Lacasse. Le nouveau protocole doit assurer cela.

Le document publié en août précise que 14 méthodes d’administration différentes étaient utilisées à travers le Québec.

Le Collège des médecins du Québec a indiqué ne pas être au courant de cette problématique. L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, de son côté, bien que siégeant au comité ayant révisé le protocole d’administration, n’a pas participé activement à sa révision. L’Ordre des pharmaciens a indiqué « ne pas avoir été interpellé officiellement » dans ce dossier par le MSSS.

La Protectrice du citoyen n’a reçu aucune plainte de patient ni eu aucune discussion à ce sujet avec le MSSS.

Le Devoir a tenté pendant plusieurs jours de joindre l’Association des médecins hématologues et oncologues du Québec, mais aucune entrevue n’a été accordée.

Problème pancanadien

C’est l’hôpital de Mississauga, en Ontario, qui a sonné l’alarme le premier, en juin dernier. L’établissement a réalisé que la tubulure et la pompe utilisées dans l’administration de certaines chimiothérapies laissaient des quantités variables de médicament non administrées, rapportait CBC en août. C’est à la suite de cet article que Le Devoir a demandé au MSSS si cette situation s’était produite au Québec.

Dès le 26 juin, un bulletin de sécurité était envoyé à tous les hôpitaux ontariens pour les avertir et leur demander d’adapter leur protocole.

Après enquête, Cancer Care Ontario a découvert que 1063 patients avaient été touchés, indique un bref rapport que l’organisme a rendu public en août. Sa porte-parole, la Dre Robin McLeod, a également indiqué à CBC que les médicaments concernés étaient plus concentrés dans une plus petite quantité de liquide que les autres, ce qui a accentué le problème. Il s’agit des agents anticancéreux pembrolizumab, nivolumab et panitumumab, des médicaments récents qui font partie de l’arsenal de l’immunothérapie. Ils visent le ralentissement et le confort des patients, et non pas la guérison. Ce sont tous des médicaments très coûteux qui font l’objet d’autorisations restreintes d’utilisation au Québec depuis 2016.

En Ontario, tous les patients ont été contactés, et 10 % ont dû subir un nouveau traitement.

Cancer Care Ontario a alerté les autres provinces ainsi que Santé Canada et a lancé une enquête, en collaboration avec l’Institut pour la sécurité des médicaments aux patients du Canada, processus qui devrait prendre six mois.

Au Nouveau-Brunswick, Horizon Health Network a enquêté et recensé 248 patients touchés par la même erreur de protocole. Tous ont été contactés : 128 étaient toujours vivants et 120 avaient succombé à leur maladie. L’erreur n’a pas eu d’impact sur les chances de survie, a déclaré la Dre Margot Burnell, de Horizon Health, à Global News en septembre.

Cancer Care Manitoba, de son côté, a recensé 175 patients touchés, mais ne les a pas avertis, croyant que le tout causerait de l’anxiété alors que l’erreur était sans conséquence, a indiqué son directeur médical à CBC.

Divulgation obligatoire ?

Lorsqu’« un événement indésirable est survenu, a touché l’usager, mais que les conséquences ou leur niveau de gravité sont inconnus au moment de la déclaration », il est facultatif de le déclarer au patient, selon le plus récent rapport sur les incidents et accidents publié par le MSSS.

Dans le cas d’un problème d’administration de la chimiothérapie, l’avocat spécialisé en droit de la santé Patrick Ménard-Martin estime que les patients auraient dû être informés, même si le MSSS considère qu’il est peu probable que les patients aient été victimes de répercussions.

« Il y a un devoir absolu de divulgation, explique-t-il. Que l’incident ait ou non une conséquence pour les patients, ils doivent être informés, et ensuite pouvoir discuter avec leur médecin des mesures à envisager, s’il y a lieu. »

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Santé Et Nutrition

Démystifier la dyslexie

Published

on

By

(EN) Les enfants entament une nouvelle année scolaire au cours de laquelle ils vont se faire des amis, s’adapter à leurs nouveaux enseignants et faire face à de nouveaux défis. Certains d’entre eux auront plus de difficultés que d’autres, mais comment savoir si un trouble d’apprentissage ne nuit pas à votre enfant et à sa capacité de réussir ?

L’un des troubles les plus fréquents est la dyslexie. Environ 15 % des Canadiens en sont atteints et pourtant, selon une étude récente, moins d’un tiers d’entre nous serait capable d’en reconnaître les signes.

Bien que la dyslexie ne se guérisse pas, il est possible de la contrôler grâce à une détection précoce et à un enseignement adéquat. C’est pourquoi il est important de pouvoir reconnaître la dyslexie.

Voici ce qu’il faut savoir :

Qu’est-ce que c’est ? La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui se caractérise par des difficultés à identifier les sons produits en parlant et à reconnaître les lettres, les mots et les chiffres. Le cerveau interprète mal les sons, les lettres et les chiffres quand il les assemble et en arrive souvent à tout mélanger, ce qui est déroutant pour la personne. La dyslexie touche tout le monde de la même façon, sans considération de genre et peu importe le milieu socio-économique ou l’origine ethnique de la personne.

Que peut-on faire ? Si vous pensez que votre enfant peut être dyslexique, n’attendez pas pour réagir. Il existe de nombreux tests à passer en ligne qui peuvent vous aider à l’identifier. Si vous croyez que c’est le cas, demandez à accéder à des ressources supplémentaires à votre école ou communiquez avec un tuteur spécialisé en littératie structurée. Faites appel à des groupes d’entraide pour en apprendre davantage.

Comment favoriser la réussite ? « Ce n’est pas parce qu’une personne a reçu un diagnostic de trouble d’apprentissage qu’elle ne peut pas réussir dans la vie. Ses apprentissages se font tout simplement d’une manière différente », explique Christine Staley, directrice générale de Dyslexia Canada. « Une détection précoce et un enseignement adéquat en lecture sont essentiels pour contrôler la dyslexie et ouvrir la voie à un brillant avenir. »

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Les extincteurs portatifs améliorent la sécurité à domicile

Published

on

By

(EN) Lorsqu’un incendie se déclare, chaque seconde compte. S’ils sont utilisés rapidement et de façon efficace, les extincteurs de feu portatifs peuvent aider à sauver des vies. C’est pourquoi ils font partie de ces éléments importants qui permettent d’assurer votre sécurité et celle de votre famille à domicile.

Suivez ces conseils concernant la façon d’utiliser un extincteur de feu et le meilleur endroit pour l’installer afin d’être prêt en cas d’urgence :

Comparez les caractéristiques. Choisissez un extincteur résidentiel doté d’une goupille de métal et d’un levier de commande, aussi durable qu’un extincteur de qualité commerciale, ainsi que d’un manomètre à code couleur facile à lire afin de vous assurer que l’appareil est chargé. Sachez qu’il n’est pas sécuritaire d’utiliser un extincteur qui a déjà été déchargé, surtout qu’il existe maintenant des extincteurs rechargeables qui peuvent être rechargés par un professionnel certifié si vous avez utilisé l’appareil.

Sachez comment vous en servir : Tous les extincteurs de feu sont vendus avec des instructions d’utilisation. Toutefois, plus de 70 % des consommateurs qui possèdent un extincteur affirment ne pas se sentir à l’aise de le faire fonctionner. Solution pratique et conviviale, le pulvérisateur d’incendie First Alert est une bombe aérosol au design simple qui constitue un dispositif supplémentaire efficace pour les incendies domestiques. Grâce à une buse précise qui permet de pulvériser sur une grande surface, l’utilisateur peut mieux contrôler l’application. De plus, comme il n’y a pas de goupille à tirer ni de levier à serrer, il est possible d’éteindre un incendie rapidement.

Gardez à portée de la main : Lorsque chaque seconde compte, il est essentiel d’avoir un extincteur de feu à proximité afin de réagir rapidement. Il est préférable de placer un extincteur à chaque étage de la maison et dans les pièces où le risque d’incendie est plus élevé, comme la cuisine et le garage. La National Fire Protection Association (NPFA) recommande d’installer des extincteurs à la sortie des pièces afin de les décharger et de vous sauver rapidement par la suite si l’incendie ne peut être maîtrisé.

Sachez quand quitter la maison. Une des composantes d’un plan d’intervention en cas d’incendie consiste à essayer d’éteindre un petit incendie avec un extincteur de feu, mais l’objectif principal doit être l’évacuation de la famille en toute sécurité. Un extincteur n’est pas un substitut à la mise en place d’un plan d’évacuation résidentielle en cas d’incendie, qui doit être pratiqué régulièrement, ni à l’installation d’avertisseurs de fumée fonctionnels dans toute la maison – un à chaque étage et dans chaque chambre, afin de permettre la détection rapide d’un incendie.

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Comment aider un bébé à développer son goût

Published

on

By

(EN) Un bébé qui n’est pas encouragé à manger une variété d’aliments dès son plus jeune âge aura de fortes chances à devenir un enfant difficile qui n’acceptera que ses plats préférés, comme des croquettes de poulet ou des hotdogs.

Pour faire en sorte que votre bébé soit ouvert et enthousiaste lorsque vient le moment d’essayer de nouveaux aliments, Nanny Robina, l’une des plus grandes expertes en matière d’éducation des enfants au Canada, vous propose des conseils pour faire de votre un enfant un gourmet aventureux :

  • Offrez de la variété. Restez constants et introduisez autant de nouveaux aliments que possible, ainsi que des collations colorées et attrayantes.  Offrir au bébé une variété de saveurs et de textures et même des aliments qui fondent facilement dans la bouche est un excellent moyen de s’assurer qu’il demeure ouvert à une variété d’options.
  • Mangez avec lui. Asseyez-vous près de votre bébé et mangez à côté de lui. Les enfants imitent souvent ce qu’ils voient, alors manger avec eux et leur montrer à quel point vous appréciez le repas en lançant quelques exclamations du type « Hummm! C’est vraiment bon! » peut avoir d’excellentes répercussions. Nanny Robina ajoute que leur donner des collations faciles à saisir, comme des barres tendres faciles à mâcher, est une autre façon de les encourager à essayer des nouveautés et à manger seuls.
  • Soyez patients. Les goûts de votre bébé sont peut-être limités et difficiles à élargir, mais poursuivez son éducation sans baisser les bras. Il est utile de toujours avoir quelques options prêtes à manger sous la main comme les fondants de smoothie PC Biologique : Ils fondent facilement dans la bouche et sont offerts en deux délicieuses saveurs, dont banane, mangue et fruit de la passion, puis banane et fraise.
Continue Reading

Chat

Actualités13 heures ago

Containerteelt geeft voedselzekerheid boven 60e breedtegraad in Canada

Actualités13 heures ago

La COVID longue durée: aux sources d’un mal à long terme

Actualités13 heures ago

Le visage des défenseurs de Fairy Creek

Actualités13 heures ago

2,2 milliards de dollars pour rétablir l’industrie de la biofabrication au Canada

Sex3 semaines ago

Dix films avec des scènes de sexe non simulées qui ont fait polémique

Sex3 semaines ago

Sexe et cannabis : mélange miraculeux ou poison pour le couple ?

Sex3 semaines ago

Chantage émotionnel, dénigrement, harcèlement sexuel : Une jeune scientifique écrit aux comités nationaux d’éthique

Sex3 semaines ago

10 films sur le sexe et le plaisir pour oublier la distanciation sociale

Sex3 semaines ago

Les meilleurs sextoys pour le clitoris

Sex3 semaines ago

Dua Lipa, la reine du melting-pop qui allège le quotidien confiné de ses millions de fans

Sex3 semaines ago

Une série d’ici primée à l’étrange

Technologie4 semaines ago

TELUS adopte une nouvelle promesse de marque

Technologie4 semaines ago

La tech agricole Farmers Edge entre en Bourse à 18 fois ses revenus

Technologie4 semaines ago

NEC Canada accueille Combat Networks en tant que revendeur officiel de UNIVERGE® BLUE CLOUD SERVICES

Technologie4 semaines ago

La relance économique sera verte dans le Bas-Saint-Laurent

Technologie4 semaines ago

Ottawa injecte 2,75 milliards $ pour électrifier la flotte d’autobus au pays

Technologie4 semaines ago

L’entreprise montréalaise Native Touch fait l’acquisition du studio Candy Banners

Actualités4 semaines ago

Lionbridge conclut la vente de sa division d’intelligence artificielle (IA) à TELUS International

Actualités4 semaines ago

Le rôle stratégique et essentiel des métaux rares pour la santé

Actualités4 semaines ago

«Crypto-art» : l’œuvre numérique de la chanteuse Grimes vendue 6 millions de dollars

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition3 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending