Connect with us

Opinions

Alanis Obomsawin, à hauteur de murale

Published

on

[ad_1]

Il pleuvait l’autre matin à l’inauguration de la murale-hommage de Meky Ottawa à Alanis Obomsawin dans la rue Lincoln, près d’Atwater, par l’organisme MU. Les gens s’étaient déplacés quand même. Blancs et Autochtones entassés sous la petite tente d’accueil, face au mur de briques aveugle où la belle fresque illuminait un espace urbain jadis bien terne. Même les branches d’arbre remuant au vent semblaient mieux découpées devant ce nouveau cadre.

La cinéaste abénaquise aux 51 films, qui pond un documentaire après l’autre sous l’égide de l’ONF, est le grand témoin des blessures des Autochtones comme de leur spiritualité, de leurs traditions et des combats identitaires d’une jeunesse entre deux mondes. L’éducation des enfants est le grand combat d’Alanis Obomsawin, qui, à 86 ans, n’en finit plus de viser les lendemains.

La voici vingtième à trôner sur les parois de la ville à travers la série « Les bâtisseurs culturels » de MU, parmi les Leonard Cohen, Janine Sutto, Dany Laferrière, Michel Tremblay, Dominique Michel et d’autres grands artistes de Montréal morts ou vifs.

On la voyait tout émue de se retrouver si grande et si haute dans ce quartier qu’elle habite depuis 50 ans. Il fut un temps où Alanis Obomsawin en bavait comme Amérindienne d’Odanak transplantée à 10 ans à Trois-Rivières avec sa famille. Les moqueries, le harcèlement à l’école. Une « Sauvagesse », pensez donc ! On le lui fit bien voir. Alors, un mur désormais à son effigie… Mieux qu’une médaille, cette vitrine permanente offerte aux passants.

Certaines voix avaient contesté en amont une mise en candidature destinée uniquement aux artistes autochtones pour brosser cette murale, mais ça a permis à Meky Ottawa d’y semer des motifs puisés à sa culture. Et ont-ils tant d’occasions de peindre la ville aux couleurs de leurs peuples, les artistes des Premières Nations ?

La jeune Attikamek native de Manawan, avant le coup de pouce de Rafael Sottolichio pour l’exécution, a eu l’idée de placer une couronne de broderies des plantes médicinales aquatiques et terrestres autour de la tête de la cinéaste, reproduite à partir d’une photo de jeunesse d’Alanis (également musicienne et chanteuse) tenant un tambour. Une de ces plantes fait référence au fameux canot d’écorce de César Newashish, ancien chef de Manawan, immortalisé dans le documentaire de Bernard Gosselin en 1971 : « Pour qu’on ne coule jamais, nous, les Autochtones », précisait Meky Ottawa.

En fond de scène : une nuit étoilée où les constellations de la Grande Ourse et de la Petite Ourse symbolisent des légendes que la grand-mère de l’artiste lui contait. Un bas-relief montre la cinéaste au milieu d’enfants dans une cour d’école. La murale est harmonieuse, mystérieuse et délicate comme Alanis.

Mémoire urbaine

L’art de rue a métamorphosé le visage de la métropole depuis une douzaine d’années. Notre ville hirsute, longtemps vouée surtout aux graffitis entre corniches et surfaces planes de bâtiments industriels, est devenue une sorte de galerie aux quatre vents, avec portraits d’artistes et oeuvres d’imagination pure surgies au détour d’une ruelle. L’engouement mondial pour l’art urbain a trouvé ici un parfait terrain d’élection, meilleur apport du nouveau millénaire pour orner et animer le visage citadin.

Le Festival MURAL, créé en 2012, d’abord consacré aux oeuvres éphémères, lègue à Montréal des fresques d’artistes venus des quatre coins du monde, en explosion de créativité. Mais c’est d’abord à l’organisme de charité MU qu’on doit l’omniprésence de cet art public à travers les quartiers excentrés comme au coeur de la cité. The Tower of Songs, portrait géant de Cohen rue Crescent, bientôt illuminé la nuit, est une des icônes de la ville.

Cofondatrice de MU en 2007, Elizabeth-Ann Doyle, ancienne du Cirque du Soleil, avait eu à Philadelphie, foyer de la peinture murale, la vision de Montréal en musée à ciel ouvert. Depuis, des artistes montréalais sont mis à contribution dans 95 % des cas pour des oeuvres à portée surtout sociale. Cent dix d’entre elles ont poussé dans le giron de MU. Il en viendra d’autres.

« Elles apportent de la couleur et de la vie, me dit Elizabeth-Ann Doyle, en plus de raconter notre histoire aux générations montantes et aux nouveaux venus. D’ailleurs, plus ça va, plus on mesure l’impact de ces fresques-là dans l’espace urbain. Il y a moins de vandalisme autour des murales, les gens plantent des fleurs, la Ville installe des poubelles. On sent une fierté… »

Je la sentais percer, cette fierté-là, au moment du dévoilement de la murale d’Alanis Obomsawin. Pour la quatrième fois, une fresque de Montréal célèbre l’apport des premiers peuples à travers MU. La métropole est une mosaïque de fragments composites, messagers de visions culturelles multiformes. Et tant mieux si nos murs affichent autant d’histoires différentes et de formes d’art pour les évoquer.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Opinions

COVID-19 – Massé à Trudeau: pas de bailout pour les pétrolières et les gazières de l’Alberta

Published

on

By

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, presse le gouvernement Trudeau d’abandonner son plan de sauvetage du secteur pétrolier et gazier canadien, dont l’annonce est attendue la semaine prochaine et qui pourrait s’élever à 15 milliards de $.

« Quand l’économie coule, donner le premier canot de sauvetage à l’industrie pétrolière et gazière n’a aucun bon sens. Alors que les Québécoises et les Québécois se préparent à des pertes d’emploi massives, le gouvernement fédéral doit faire preuve de lucidité et intervenir pour rendre l’économie plus résiliente, pas l’exposer encore plus aux lubies de l’Arabie saoudite et aux tendances de fond du marché mondial de l’énergie. La priorité, c’est la santé financière des travailleurs et des familles, pas celle des actionnaires du pétrole et du gaz », a affirmé Mme Massé.

« Les nuages s’accumulent au-dessus de l’économie mondiale. Dans un contexte plus ensoleillé, les hydrocarbures étaient déjà un puit sans fond pour les finances publiques. Au Québec comme au Canada, nous devons maintenant nous demander si le jeu en vaut encore la chandelle. Le meilleur service que nous pouvons rendre aux travailleurs et aux travailleuses du secteur, c’est de leur donner un rôle à jouer dans la transition énergétique vers une économie verte et durable », a conclu la porte-parole de Québec solidaire.

Continue Reading

Opinions

Matériel pédagogique – Des ressources pour favoriser l’égalité des chances, demande Christine Labrie

Published

on

By

La députée de Sherbrooke et responsable pour Québec solidaire en matière d’éducation, Christine Labrie, appelle le ministre Jean-François Roberge à bonifier son offre de matériel pédagogique afin de répondre aux besoins de tous les élèves, et lui demande de déployer rapidement un plan de rattrapage pour les élèves qui en auront besoin lorsque les mesures de distanciation physique seront levées.

« L’École ouverte est un bon point de départ pour enrichir la vie de nos enfants pendant les mesures de distanciation physique. Malheureusement, ça ne permet pas aux enfants de poursuivre leur parcours scolaire et ça ne suffira pas non plus pour remplacer plusieurs mois d’absence à l’école », déplore Mme Labrie.

« Le choix de proposer des ressources en ligne est pratique pour plusieurs familles, mais les élèves qui n’ont pas accès à des outils informatiques adéquats ou qui ont certaines limitations fonctionnelles, par exemple un handicap visuel, ne pourront pas les utiliser. Ça creuse un écart déjà grand entre les enfants. Il faut pallier à ce problème et fournir à tous les élèves une vraie trousse de matériel couvrant le contenu spécifique de leur niveau, par exemple en leur envoyant par la poste », ajoute-t-elle, en invitant aussi le ministre Roberge à augmenter les ressources d’Allô-prof, qui possède une expertise en soutien à distance.

Vers un plan de rattrapage

La députée de Sherbrooke appelle également le ministre de l’Éducation à rassurer les parents et les élèves en dévoilant rapidement les mesures de rattrapage qui seront mises en place au sortir de la crise pour venir en aide aux élèves qui se trouveraient en situation d’échec à la fin de l’année scolaire.

« Certains enfants ont la chance de poursuivre leur cursus scolaire avec leurs parents, mais c’est loin d’être le cas de tout le monde. Bien des parents travaillent encore et ne sont pas en mesure de consacrer du temps à la scolarisation de leurs enfants. Certains élèves ont aussi besoin de services spécialisés auxquels leurs parents ne peuvent pas répondre. Le ministère de l’Éducation a la responsabilité de l’égalité des chances et doit mettre des solutions en place pour éviter que ces élèves soient pénalisés. Je propose qu’on fournisse aux élèves qui seront en situation d’échec une occasion de faire du rattrapage pour qu’ils puissent être au même niveau que leur cohorte à la prochaine année scolaire », conclut la députée solidaire.

Continue Reading

Opinions

Québec solidaire propose un Plan d’indépendance alimentaire pour subvenir aux besoins du Québec

Published

on

By

Manon Massé, porte-parole de Québec solidaire, et Émilise Lessard-Therrien, députée de Rouyn-Noranda–témiscamingue et porte-parole solidaire en matière d’agriculture, proposent un Plan d’indépendance alimentaire afin d’assurer la sécurité alimentaire des Québécoises et Québécois durant toute la durée de la crise de la COVID-19.
« Avec la crise de la COVID-19, il y a beaucoup d’insécurité qui s’installe dans la population. À l’aube de notre prochaine saison agricole, l’incertitude plane sur nos producteurs agricoles, aurons-nous toutes les ressources nécessaires pour répondre aux besoins alimentaires de la population québécoise? En hiver et au printemps, c’est environ 40% des aliments consommés au Québec qui proviennent ou transitent par les États-Unis. Alors qu’on sait que le combat contre le coronavirus sera long, si on veut se garantir des récoltes abondantes à l’automne, il ne faut pas manquer la fenêtre d’opportunité que nous offre les semaines à venir avec le temps des semis », a expliqué Mme Lessard-Therien.
« On est face à l’éventualité d’une crise mondiale sans précédent. C’est le moment de se serrer les coudes et se donner les moyens de passer à travers la pandémie. Le Québec aurait la capacité de nourrir son monde si on faisait les choix politiques qui s’imposent. Il s’agit que chacun et chacune y contribue et que nos gouvernements fassent le nécessaire pour rendre ça possible. Que ce soit sur les balcons, dans les plates-bandes des villes et des familles, ou bien dans les champs, un maximum d’espaces disponibles et cultivables doivent être mis à profit pour nous permettre d’assurer notre indépendance alimentaire », affirme Manon Massé.
Se déployant en deux volets, le plan solidaire prévoit dans un premier temps des mesures pour soutenir le monde agricole et renforcer sa capacité de production, notamment en misant sur une main-d’oeuvre locale avec des incitatifs financiers. Le plan prévoit également l’autorisation de l’accès aux services de garde d’urgence pour les enfants d’agriculteurs et agricultrices ainsi que l’augmentation des seuils de production hors quota pour les petits producteurs.
Parallèlement, le plan comprend une série de changements réglementaires pour encourager la mise en place de Jardins de la victoire inspirés de ceux de la Deuxième Guerre mondiale. En 1943, près de 60% de la population des États-Unis avait un potager. Cette année-là, 42% des légumes consommés provenaient des potagers citoyens. Visant à stimuler le jardinage citoyen, la mesure stimulerait la production alimentaire dans l’ensemble des municipalités du Québec.
Plan d’indépendance alimentaire de Québec solidaire
Soutenir le monde agricole : faire fonctionner les fermes à plein régime
  • Subventionner une partie des salaires des employés agricoles en instaurant une prime salariale de 4$ l’heure pour les travailleurs et travailleuses agricoles.
  • Stimuler le recrutement d’une main-d’œuvre agricole locale en permettant aux personnes qui le souhaitent, retraité-es ou personnes sans emplois, d’être formées et rémunérées pour travailler sur une ferme pour la saison estivale sans pénalité sur les prestations reçues;
  • Augmenter les seuils de production hors quota pour les petits producteurs, notamment pour les œufs et la volaille;
  • Autoriser l’accès aux services de garde d’urgence pour les enfants d’agriculteurs et d’agricultrices;
  • Reconnaître les marchés publics et kiosques à la ferme dans la liste des « services essentiels ».

    Instaurer les Jardins de la Victoire : cultiver partout où c’est possible

  • Encourager les potagers collectifs et le jardinage citoyen dans toutes les municipalités du Québec;
  • Autoriser la culture potagère en cour avant dans l’ensemble des municipalités du Québec;
  • Convertir les serres ornementales publiques municipales et privées vers la production maraîchère;
  • Convertir un maximum d’espaces prévus pour l’ornementation florale municipale en espaces de culture maraîchère.

Continue Reading

Chat

Sex3 semaines ago

Dix films avec des scènes de sexe non simulées qui ont fait polémique

Sex3 semaines ago

Sexe et cannabis : mélange miraculeux ou poison pour le couple ?

Sex3 semaines ago

Chantage émotionnel, dénigrement, harcèlement sexuel : Une jeune scientifique écrit aux comités nationaux d’éthique

Sex3 semaines ago

10 films sur le sexe et le plaisir pour oublier la distanciation sociale

Sex3 semaines ago

Les meilleurs sextoys pour le clitoris

Sex3 semaines ago

Dua Lipa, la reine du melting-pop qui allège le quotidien confiné de ses millions de fans

Sex3 semaines ago

Une série d’ici primée à l’étrange

Technologie4 semaines ago

TELUS adopte une nouvelle promesse de marque

Technologie4 semaines ago

La tech agricole Farmers Edge entre en Bourse à 18 fois ses revenus

Technologie4 semaines ago

NEC Canada accueille Combat Networks en tant que revendeur officiel de UNIVERGE® BLUE CLOUD SERVICES

Technologie4 semaines ago

La relance économique sera verte dans le Bas-Saint-Laurent

Technologie4 semaines ago

Ottawa injecte 2,75 milliards $ pour électrifier la flotte d’autobus au pays

Technologie4 semaines ago

L’entreprise montréalaise Native Touch fait l’acquisition du studio Candy Banners

Actualités4 semaines ago

Lionbridge conclut la vente de sa division d’intelligence artificielle (IA) à TELUS International

Actualités4 semaines ago

Le rôle stratégique et essentiel des métaux rares pour la santé

Actualités4 semaines ago

«Crypto-art» : l’œuvre numérique de la chanteuse Grimes vendue 6 millions de dollars

Actualités4 semaines ago

Un rapport révèle des inégalités pour les femmes de couleur dans les postes de direction canadiens qui font écho au secteur de la technologie

Actualités4 semaines ago

La demande de main-d’œuvre des startups canadiennes montre des signes de reprise au quatrième trimestre: rapport

Actualités4 semaines ago

En attendant la fibre optique

Affaires4 semaines ago

L’Alberta demande à Ottawa d’investir des milliards dans la capture du carbone

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending