Connect with us

Styles De Vie

Ski du bout du monde

Published

on

[ad_1]

De plus en plus nombreux, les amateurs de randonnée poussent leurs spatules de cols en sommets, en quête d’itinéraires magiques où les plaisirs de la glisse se mêlent à ceux du voyage. Les fondus de poudreuse, eux aussi, traversent la planète pour dévaler les pentes rêvées des Rocheuses, du Japon ou de l’Alaska. Tandis que l’héliski fête ses 50 ans, voici un tour d’horizons version grand blanc.

Pourquoi aller voir ailleurs si la neige est plus blanche, quand la France offre, tous massifs confondus, alpin en tête, le plus grand domaine skiable (120 000 hectares) et parmi les plus beaux espaces hors pistes de la planète, les Grands Montets et toutes les descentes de l’aiguille du Midi dans la vallée de Chamonix, le domaine de Val-d’Isère-Tignes, ou encore le spot de freeride de La Grave-La Meije dans les Hautes-Alpes? L’adepte de ski de randonnée répondra que l’attrait, c’est justement ce lointain, cet ailleurs, et la glisse, la clé de sa découverte.

En Géorgie, la découverte culturelle fait partie de l'aventure.
En Géorgie, la découverte culturelle fait partie de l’aventure. Service de presse

C’est en tout cas le credo de Jean Annequin, organisateur de raids à ski pour l’association Montagnes du Monde. Depuis l’Atlas marocain jusqu’aux sommets les plus reculés de Géorgie caucasienne, ce guide de haute montagne pousse ses spatules depuis plus de vingt ans, de cols en sommets, toujours en quête d’itinéraires bis où les plaisirs de la glisse mèneront à ce qui, pour lui, donne du sens au voyage: la rencontre et le partage. Une expérience dont il témoigne dans un beau livre coécrit avec son ami Michel Zalio,À ski autour du monde, les 24 plus beaux voyages (2016, éditions Guérin).

Dans les Zagros en Iran, les skieurs progressent de village en village.
Dans les Zagros en Iran, les skieurs progressent de village en village. Service de presse

Pour découvrir son plus gros coup de cœur, visez l’ancienne Perse, pointez Ispahan puis à l’ouest, au-dessus du désert, à cheval sur l’Irak dont ils constituent le plus grand massif, les monts Zagros. Vous y êtes. «L’Iran est la destination qui m’a le plus touché, raconte ce baroudeur des neiges. J’y suis allé pour la première fois en 2004, conquis par une photo que m’avait montrée un ami guide qui en revenait. On y voyait Ispahan et ses dômes colorés sous la neige, les montagnes en toile de fond… Magique.» Au choc esthétique, ajoutez l’immersion au cœur du grand blanc iranien… Mais à l’écart des pistes, dans ce pays qui compte 19 stations.

Les vallées oubliées s’enchaînent à perte de vue dans les Zagros. Chaque montée à peaux de phoque récompensée par une belle pente et, au bout de la descente, un village où se réfugier. Après plusieurs repérages, Jean Annequin finit par trouver les accès d’une vallée à l’autre. De quoi concevoir un raid de village en village. «Nous logeons chez l’habitant, des bergers Bakhtiaris et leur famille que l’hiver cloue chez eux et qui ont donc tout leur temps pour nous accueillir, ce qu’ils font avec beaucoup de chaleur et de curiosité.» Vaille que vaille, l’envie partagée d’en savoir plus sur l’autre vient à bout des barrières linguistiques. Des moments de connivence se créent qui forgeront de merveilleux souvenirs balayant au passage quelques idées reçues. Las, l’Iran que l’on redécouvrait hier se referme sous les feux de l’actualité.

Aux confins méridionaux de la Taïga

Une forêt boréale dans le massif de l'Altaï.
Une forêt boréale dans le massif de l’Altaï. Service de presse

D’autres horizons promettent semblable alchimie entre passion sportive et émotions culturelles. Un groupe s’envolera ces jours-ci pour la Sibérie où l’association propose une immersion dans le massif de l’Altaï, au sud de la province russe, non loin du Kazakhstan et de la Mongolie. Départ garanti également, en janvier 2019, pour ce programme exclusif de 15 jours (compter 3 950 € vol inclus au départ de Paris) sur le versant chinois du même massif, dans le Xinjiang, aux confins méridionaux de cette taïga que Jean Annequin fut l’un des premiers à sillonner il y a douze ans. Point d’orgue de l’expérience, l’exploration des reliefs bordant le grand lac Kanas depuis le village d’Hemu où vit un peuple d’éleveurs d’origine mongole dont certains affirment qu’ils sont les descendants de soldats du grand Gengis Khan. Ce que leur adresse à cheval pourrait attester. Leurs montures permettront en tout cas au groupe de Montagnes du Monde d’accéder plus facilement aux pieds des pentes. Le soir venu, après une journée de glisse seul au monde dans l’immensité des steppes, la découverte des traditions tuwa, entre chamanisme et lamaïsme, ajoutera à l’évasion un supplément d’âme…

Pour le Haut-Savoyard Jean Collinet, cofondateur en 2004 de l’association franco-suisse Melting Spot: «On va aussi trouver au bout du monde des qualités de neige qu’on n’a pas chez nous, ou rarement.» Ainsi, comme le surfeur pour sa vague mythique, l’amateur de poudreuse traverse la terre pour rider la légende. Ses destinations de prédilection? Le Japon et l’Alaska réputés pour leur neige «sèche», affichant des taux d’humidité parfois inférieurs à 5 %. Une poudreuse si légère qu’au pays du Soleil-Levant, on parle même de «Champaign Powder».

Tout schuss sur les reliefs d'Hokkaïdo.
Tout schuss sur les reliefs d’Hokkaïdo. Service de presse

Dans la région d’Hokkaïdo, Melting Spot propose plusieurs programmes pour tâter de cette matière vaporeuse notamment sur Rishiri, une île volcan au cône parfait dont les pentes offrent à foison grandes combes, couloirs, spines et forêts. La vue sur la mer en prime. En Alaska, Jean Collinet accompagnera pour la sixième fois un groupe en 2020, au cœur du massif des Chugach, renommé pour ses chutes de neige abondantes et la stabilité de son manteau neigeux. «C’est l’un des seuls endroits au monde où l’on peut skier sur des pentes à 55° dans 50 cm de poudreuse collée au mur… Sensations fortes garanties, quand les conditions s’y prêtent!» Dans cet État américain qui reçoit le plus de précipitations, mieux vaut prévoir deux semaines de séjour pour optimiser ses chances. D’autant que le programme se vit en héliski…

Le Canada, patrie de l’héliski

Au Canada, la magie d'une aurore boréale parachève une belle journée de glisse.
Au Canada, la magie d’une aurore boréale parachève une belle journée de glisse. Service de presse

Interdit en France depuis 1977 (mais autorisé en Suisse, en Italie, en Autriche ou encore en Espagne), l’héliski a été inventé il y a cinquante ans par la société Canadian Mountain Héli-Skiing (CMH). Destination Poudreuse, voyagiste spécialisé basé à Annecy, en est le représentant en France depuis plus de vingt ans. Son directeur, Thomas Leufen, explique: «À l’ouest des parcs nationaux de Banff et de Jasper, CMH exploite quatre gigantesques concessions d’au moins 300 kilomètres de long chacune. Elles occupent les meilleurs sites de la chaîne de montagnes intérieure située entre 600 et 1 200 kilomètres de la côte Pacifique.» Ces domaines, Cariboos, Monashees, Selkirks et Purcells, s’étagent entre 500 et 2 000 mètres d’altitude et possèdent de sérieux atouts: de somptueuses forêts, une couverture glaciaire exceptionnelle, des combes alpines à gogo et 1 000 à 1 500 mètres de dénivelées skiables par tous les temps et en toute exclusivité. «Sur ces concessions, on est hébergé dans de grands chalets haut de gamme qui n’accueillent pas plus de 30 à 40 personnes par semaine.» Un must et des prix à la hauteur du rêve. «De manière générale, il faut compter 1 000 € par jour tout inclus, hors vols internationaux, pour pratiquer l’héliski, précise le spécialiste, avec des variations d’une destination à l’autre: la Suède par exemple, destination court séjour par excellence où nous proposons l’héliski au départ de la station de Riksgränsen non loin du cercle polaire, offre le meilleur rapport qualité/prix. Tandis que l’Islande où l’on va skier d’avril à mai, toujours au bord de l’eau, demeure la destination la plus chère au monde. On passe de 4 224 € la formule 4 jours en Suède à 7 400 € en Islande.»

L'hélicoptère permet d'accéder aux meilleurs spots et d'apprécier toute la majesté du Kamtchatka.
L’hélicoptère permet d’accéder aux meilleurs spots et d’apprécier toute la majesté du Kamtchatka. Service de presse

Au Groenland, petite saison (d'avril à début mai) mais sensations fortes dans des paysages hors du temps.
Au Groenland, petite saison (d’avril à début mai) mais sensations fortes dans des paysages hors du temps. Service de presse

D’autres spots sont victimes de leur succès, comme la péninsule du Kamtchatka, qui n’est pas réputée pour la qualité de sa neige mais où l’on évolue dans un cadre grandiose, au milieu des volcans actifs. «Le problème, c’est la capacité sur les sites d’héliski: elle demeure la même tandis que la demande mondiale explose.» Chez Destination Poudreuse, s’il reste quelques places en 2019 sur certains programmes, au Groenland notamment («une destination à découvrir d’urgence»), les réservations pour 2020 sont donc d’ores et déjà lancées. Avis aux amateurs.

Une maison traditionnelle au fin fond de la Sibérie.
Une maison traditionnelle au fin fond de la Sibérie. Service de presse

Pour les autres, reste l’option SnowCat:«C’est le parent pauvre de l’héliski, résume Jean Collinet chez Melting Spot. On le propose en Sibérie ou encore en Colombie-Britannique où notre partenaire, Skeena, organise des camps itinérants: on part dans une grosse dameuse à 12 ou 14 dans la grande cabine arrière. On n’est pas dans le luxe, mais on dort sous de grandes tentes chauffées dans lesquelles on tient debout. On est bien, l’ambiance est conviviale, et l’avantage par rapport à l’héliski, même si l’on arrive moins vite en haut, c’est qu’on peut skier par tous les temps!»

Montagnes du Monde, www.montagnesdumonde.fr
Melting Spot, www.meltingspot.ch
Destination Poudreuse, destination-poudreuse.com

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Styles De Vie

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN

Published

on

By

Le Canadien National (CN) fermerait son centre de contrôle ferroviaire à Montréal afin de centraliser ses opérations en Alberta, déplore le syndicat Teamsters Canada.
Une centaine de postes de contrôleurs de circulation ferroviaire seraient ainsi transférés dans l’ouest du pays.

«L’entreprise a déjà commencé le transfert d’une vingtaine de postes à Edmonton. Les travailleuses et travailleurs en question venaient tout juste d’être transférés de Toronto à Montréal cette année», a soutenu le syndicat dans un communiqué.

En entrevue à TVA Nouvelles, Christopher Monette, directeur des affaires publiques de Teamsters Canada, a indiqué que le CN est en train de déraciner des familles à l’autre bout du pays.

«Certaines de ces familles venaient tout juste de trouver une école ou une garderie pour leurs enfants à Montréal. On ne peut pas jouer de la sorte avec la vie des gens», a précisé le président de Teamsters Canada, François Laporte.

La majorité des contrôleurs ferroviaires au pays, donc quelque 200 contrôleurs qui travaillent pour le CN, est représentée par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC). Leur rôle est de coordonner les mouvements ferroviaires, un peu comme le font les contrôleurs aériens. Ils protègent également les travailleurs sur les voies ferrées.

Le président de la CFTC, Lyndon Isaak, est d’avis que «le CN va probablement perdre des contrôleurs chevronnés et leur connaissance du réseau ferroviaire, ce qui pourrait mettre en danger les cheminots, les préposés à l’entretien des voies et le public en général».

De son côté, la direction du CN a expliqué que «pour des raisons d’efficacité et de gestion, il a été décidé que les opérations pour le nord de l’Ontario seraient contrôlées d’Edmonton à partir du printemps 2020».

«Il faut noter que ce bureau (Nord de l’Ontario) est à Montréal que depuis tout récemment puisque le CN évalue constamment ses besoins et prend des décisions sur une base opérationnelle et continue, a-t-on ajouté. Moins d’une quinzaine d’employés sont touchés par ce changement.»

L’entreprise a ajouté qu’il y avait des discussions avec le syndicat pour déterminer les modalités des relocalisations, assurant que «les employés ne désirant pas être relocalisés auront droit aux bénéfices prévus à leur convention collective».

Rappelons qu’en raison d’un ralentissement de l’économie nord-américaine, le CN a confirmé le mois dernier qu’il procède à des mises à pied au sein de ses effectifs. L’entreprise basée à Montréal n’a toutefois pas voulu confirmer les informations du «Globe and Mail» voulant que 1600 travailleurs soient mis au chômage.

Par ailleurs, l’entreprise ferroviaire a dû faire face à un conflit de travail lorsque quelque 3200 chefs de train et membres d’équipes de manœuvre du Canadien National (CN) ont déclenché une grève.

Le débrayage, qui a duré une semaine, a perturbé les activités de nombreuses industries, incluant les agriculteurs dont les livraisons de propane avaient été réduites ou même arrêtées, ce qui avait de graves conséquences sur la récolte et le séchage du grain au Québec.

Continue Reading

Styles De Vie

Le Canada renforce les droits des passagers aériens

Published

on

By

À compter de ce 15 décembre, les passagers aériens disposent de nouveaux droits en vertu du Règlement sur la protection des passagers aériens (RPPA) de l’Office des transports du Canada (OTC).

Les compagnies aériennes offrant des vols à destination/au départ du Canada doivent verser aux passagers des indemnités pouvant atteindre 1000 dollars canadiens en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (sauf pour des raisons de sécurité); fournir aux passagers des commodités en cas de retard ou d’annulation de vol attribuable à la compagnie aérienne (nourriture et boissons en quantité raisonnable; accès à des moyens de communication; et hébergement pour les retards se prolongeant jusqu’au lendemain).

De plus, les compagnies aériennes doivent prendre les mesures nécessaires pour attribuer, sans frais supplémentaires, des sièges aux enfants de moins de 14 ans à proximité de l’adulte qui les accompagne. Pour faire en sorte qu’un enfant ne soit pas assis trop loin, les parents devaient parfois payer d’importants frais de réservation de sièges. Désormais, cela n’est plus nécessaire : le règlement exige qu’un enfant de 4 ans ou moins soit assis à côté d’un parent, qu’un enfant de 5 à 11 ans soit placé dans la même rangée, séparé par un voyageur tout au plus, alors qu’un adolescent de 12 ou 13 ans ne doit pas être séparé d’un parent par plus d’une rangée.

Ces règles s’ajoutent à la charte canadienne des droits des passagers aériens (ou charte des voyageurs) qui était entrée partiellement en vigueur à l’été 2019 et qui prévoyait déjà des obligations en matière de communication claire, de surréservation, de retard sur le tarmac, de perte ou de bris de bagages et de transport d’instruments de musique.

Pour aider les passagers aériens à se retrouver dans leurs droits, l’OTC leur offre un service en ligne : il s’agit d’un guichet unique où les passagers aériens peuvent se renseigner sur leurs droits, déposer une plainte contre une compagnie aérienne et trouver des astuces pour voyager sans tracas.

Continue Reading

Styles De Vie

L’environnement fiscal est plus profitable aux entreprises au Canada qu’aux E. U.

Published

on

By

Le ministre des Finances Bill Morneau était au courant que l’environnement fiscal des entreprises ayant des activités au Canada était supérieur à celui des États-Unis _ même après les fortes réductions du gouvernement dirigé par Donald Trump _ plusieurs mois avant de donner un nouveau coup de main aux entreprises canadiennes.

L’analyse réalisée en août 2018 souligne que les réformes fiscales «avaient réduit, mais n’avaient pas éliminé» l’avantage fiscal dont jouissent les entreprises au nord de la frontière.

En novembre 2018, M. Morneau a publié un énoncé politique contenant des mesures permettant aux entreprises de passer en charge immédiate du coût total des machines et du matériel et de déduire une plus grande part du coût des biens nouvellement acquis lors de l’année pendant laquelle un investissement est effectué. Ces mesures devraient coûter 14 milliards $ sur cinq ans au Trésor public.

M. Morneau devrait présenter lundi une mise à jour qui exposera les perspectives de l’économie et des finances fédérales. Bien que peu s’attendent à des mesures comme celles annoncées dans l’énoncé économique de l’an dernier, la mise à jour dressera le tableau du budget fédéral de 2020 et devrait indiquer comment les mesures de 2018 ont été utilisées.

Les données sur l’investissement des entreprises sont mitigées depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles.

L’incertitude entourant le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM) devrait disparaître lorsqu’il sera ratifié. Cela pourrait encourager les entreprises à utiliser davantage les règles d’amortissement accéléré, estime Brian Kingston,vice-président aux politiques internationale et budgétaire au Conseil canadien des affaires.

Selon lui, M. Morneau devrait toujours viser à abaisser le taux d’imposition combiné fédéral-provincial aux entreprises à 20 % par rapport au taux actuel d’un peu moins de 27 %, ce qui est supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE.

«Quand on essaie d’attirer des capitaux en Amérique du Nord, en particulier dans un environnement protectionniste défendu par le président américain. Les entreprises veulent être à l’intérieur de la forteresse américaine. Le Canada, en tant que petite économie, a toujours un avantage sur les États-Unis pour se rendre plus attrayant.»

En juillet, le ministère des Finances a publié un document qui examinait le «taux d’imposition effectif marginal», qui tient compte des taxes provinciales et autres pour estimer le coût pour les entreprises de faire de nouveaux investissements. Le taux d’imposition effectif a servi de base à l’analyse de l’été 2018 qui a révélé que les taxes des entreprises du Canada étaient inférieures à celles des États-Unis, et pour les chiffres de la mise à jour de novembre 2018.

Le Canada est le seul pays à avoir adopté des mesures concernant l’amortissement accéléré en réponse aux réductions fiscales de M. Trump. Une vingtaine de pays ont préféré réduire le taux d’imposition des sociétés, mentionne Jack Mintz, expert en politique fiscale à l’Université de Calgary.

Les propres calculs de M. Mintz, qui tiennent compte de secteurs comme le pétrole et le gaz que le ministère laisse de côté, laissent entendre que le taux d’imposition effectif du Canada sur le capital était un peu plus élevé qu’aux États-Unis avant et après les changements de l’an dernier.

«Le leur était inférieur, affirme-t-il. Mais si c’était vraiment le cas, cela soulève des questions. Pourquoi prôner l’amortissement accéléré? C’est une mauvaise politique qui génère des distorsions.»

La décision américaine permettant l’annulation immédiate des coûts de certains équipements a été considérée comme la mesure la plus importante par les entreprises indépendantes au sud de la frontière, soutient Dan Kelly, président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

La réponse du Canada a été un pas dans la bonne direction, ajoute-t-il. Mais les modifications apportées à la taxe sur les petites entreprises adoptées en 2017, la taxe fédérale sur les émissions de carbone, les augmentations des cotisations au Régime de pension du Canada pour financer ce programme ont nui aux sociétés.

«Tout cela nous a coupé l’herbe sous les pieds, dit M. Kelly. On veut stimuler l’économie d’une main, mais on la freine de l’autre. On peut ainsi comprendre pourquoi cela n’avait pas vraiment fouetté le monde des affaires.»

Continue Reading

Chat

Sex2 semaines ago

Dix films avec des scènes de sexe non simulées qui ont fait polémique

Sex2 semaines ago

Sexe et cannabis : mélange miraculeux ou poison pour le couple ?

Sex2 semaines ago

Chantage émotionnel, dénigrement, harcèlement sexuel : Une jeune scientifique écrit aux comités nationaux d’éthique

Sex2 semaines ago

10 films sur le sexe et le plaisir pour oublier la distanciation sociale

Sex2 semaines ago

Les meilleurs sextoys pour le clitoris

Sex2 semaines ago

Dua Lipa, la reine du melting-pop qui allège le quotidien confiné de ses millions de fans

Sex2 semaines ago

Une série d’ici primée à l’étrange

Technologie4 semaines ago

TELUS adopte une nouvelle promesse de marque

Technologie4 semaines ago

La tech agricole Farmers Edge entre en Bourse à 18 fois ses revenus

Technologie4 semaines ago

NEC Canada accueille Combat Networks en tant que revendeur officiel de UNIVERGE® BLUE CLOUD SERVICES

Technologie4 semaines ago

La relance économique sera verte dans le Bas-Saint-Laurent

Technologie4 semaines ago

Ottawa injecte 2,75 milliards $ pour électrifier la flotte d’autobus au pays

Technologie4 semaines ago

L’entreprise montréalaise Native Touch fait l’acquisition du studio Candy Banners

Actualités4 semaines ago

Lionbridge conclut la vente de sa division d’intelligence artificielle (IA) à TELUS International

Actualités4 semaines ago

Le rôle stratégique et essentiel des métaux rares pour la santé

Actualités4 semaines ago

«Crypto-art» : l’œuvre numérique de la chanteuse Grimes vendue 6 millions de dollars

Actualités4 semaines ago

Un rapport révèle des inégalités pour les femmes de couleur dans les postes de direction canadiens qui font écho au secteur de la technologie

Actualités4 semaines ago

La demande de main-d’œuvre des startups canadiennes montre des signes de reprise au quatrième trimestre: rapport

Actualités4 semaines ago

En attendant la fibre optique

Affaires4 semaines ago

L’Alberta demande à Ottawa d’investir des milliards dans la capture du carbone

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending