Connect with us

Mode

Paris : chez Stella et Thomas, Suncoo

Published

on

[ad_1]

Vous vous-êtes rencontrés à Paris à LISAA, quel est votre parcours à tous les deux ?
On a tous les deux des parcours artistiques. Stella, des études de stylisme en France, et Thomas a fait les Beaux Arts en Chine puis a étudié le graphisme ici.  

Pourquoi être venus à Paris (et pourquoi y être restés pour développer votre marque) ?
Paris, c’est la capitale de la mode et de la création, il y a tellement de choses à faire, on ne s’ennuie jamais !  On a décidé d’y rester parce que c’est une ville magique, une source d’inspiration au quotidien. Créer la marque Suncoo s’est imposé comme une évidence car la « femme parisienne » incarne un hymne à la féminité, et un certain état d’esprit de liberté. 

On a lu que vous comptiez lancer une collection plus « responsable », où en êtes-vous ?
C’est encore en projet. C’est un sujet auquel nous sommes sensibles, il y a une prise de conscience générale qui bouleverse la mode et les tendances. Nous sommes attentifs à la provenance de nos mailles et travaillons aujourd’hui sur de la fausse-fourrure. A terme, pourquoi ne pas trouver de nouveaux matériaux ou créer une collection en co-branding, à nous de trouver les bons partenaires !

Comment vous répartissez-vous le travail au quotidien ?
Stella est directrice artistique : elle intervient sur la création, le développement des collections jusqu’au suivi de la production. Thomas lui, gère toute la partie financière et le développement du réseau de distribution. Chacun a son domaine d’activité et prend ses décisions, on est très complémentaires. En revanche, quand il s’agit de stratégie de marque, nous nous y penchons ensemble.

Quelle est la pièce « signature » pour vous chez Suncoo ?
Les imprimés forts et les couleurs. La maille également, qui est déclinée chaque saison dans des couleurs et matières différentes, et les robes aux détails féminins (volants, broderies, jeux de transparence, touche de lurex…). 

Votre pièce préférée dans la collection cette saison ?
Stella : Cet hiver, j’adore le pull jacquard colorblock Priti dans les tons rouge pour son cote fun et sa qualité toute douce, ou le gilet Gaby pour son look sportwear chic.

Quels sont vos objectifs, vos rêves pour le futur de Suncoo ?
J’avoue, nous ne pensons jamais vraiment « long terme », nous n’avons pas d’objectifs chiffrés. On se laisse porter par nos envies et nos instincts. En tous cas, nous aimons apprendre et améliorer sans cesse nos vestiaires pour qu’ils correspondent au plus près aux attentes et désirs de nos clientes. Des collections, que chaque femme peut s’approprier quotidien, c’est une façon de repousser sans cesse les limites de la créativité !

Quels sont les avantages de travailler en couple ? Et les inconvénients ? 
D’abord, le fait de pouvoir discuter facilement, de se comprendre et surtout de se soutenir. Cela renforce notre complicité. Les inconvénients ? Difficile de couper complètement en arrivant chez nous ! Le travail est un sujet qui revient régulièrement au quotidien.

Comment réussir à décrocher le soir justement ? Quel est votre secret quant à l’équilibre pro/perso ?
Partager des moments en famille, retrouver les filles, les écouter jouer du piano le soir… Tout cela nous permet de décrocher du travail. Etre chef d’entreprise demande beaucoup de temps et d’investissement, nous rentrons parfois tard le soir, mais nous profitons un maximum de chaque moment en famille, ce sont des instants privilégiés et joyeux !
Et puis la communication est très importante. Les filles comprennent nos passions, nos métiers, mais également les enjeux associés. Elles ne nous reprochent jamais de rentrer trop tard, au contraire, chaque soir, les retrouvailles sont un moment heureux ! C’est peut-être parce que nous séparons notre environnement de travail à notre milieu de vie. Une fois rentrés chez nous, notre temps est à 100% dédié à elles !

Comment transmettez-vous à vos filles la fibre artistique ?
Assez naturellement. On partage des moments le week-end pour peindre et dessiner. D’ailleurs, je crois qu’elles prennent plaisir à observer Stella dessiner pour le travail, sur la tablette ! Et puis bien sûr, on fait beaucoup de de musées et de voyages pour les ouvrir au monde.

Un conseil aux parents entrepreneurs ?
Trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et familiale. S’aménager du temps libre en famille pour déconnecter et surtout en profiter à 100%. Se dire aussi que, la communication est la clé d’une famille soudée !  Nous pensons avoir transmis de vraies valeurs humaines à nos filles, à savoir le respect et le travail. Un leitmotiv chez nous, ne jamais baisser les bras !

Racontez-nous l’histoire de cette maison… Où viviez-vous avant ? Pourquoi Saint-Cloud ?
C’est une maison d’architecte datée 70’s. Nous y avons emménagé en 2014, après 2 mois de recherches. Nous avons tout de suite cru à son potentiel puisqu’il y avait possibilité de la personnaliser en rajoutant des extensions. Un vrai challenge donc ! Nous rêvions d’une maison qui corresponde à notre univers, tout en faisant cocon familial. Avant, nous vivions dans Paris mais nous avons tout lâché pour Saint Cloud après avoir flashé sur cette bâtisse. 

Quelle est votre pièce préférée ? 
Sans hésiter, notre « salon soleil » à l’étage, c’est une grande pièce de vie où nous aimons nous retrouver le week-end en famille. L’espace est baigné de lumière et possède une très belle vue. On s’y sent bien ! 

Quels sont vos objets préférés dans la maison ? 
Nous aimons les objets qui ont une âme, une histoire à raconter. Notre préféré reste l’un des tableaux à l’entrée, réalisé par DEVERNE. C’est une œuvre que nous avons trouvée aux Puces du Design ; un travail minutieux nécessitant une technique incroyable ! A cet endroit, selon l’heure à laquelle on l’observe, la luminosité change et on retrouve des nuances complètement différentes. C’est presque magique !

 

Quel est votre prochain achat ? 
Nous aimerions trouver un lampadaire pour la chambre parentale. Quelque chose d’un peu retro ou vintage, on adore mixer les styles et les cultures. 

Les meilleurs spots où dénicher de la déco ? 
On adore flâner sur les marchés aux Puces le week-end, on y découvre souvent de belles surprises !

Vos meilleures adresses kids friendly pour un week-end en famille ? 
Le Marais et ses petites rues pavées, ses galeries, boutiques de déco ou expositions. Mais on aime aussi beaucoup la nature : souvent, direction le parc de Saint-Cloud ou le Bois de Boulogne pour de grandes balades à vélo !  


@suncoo
www.suncoo-paris.com

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mode

LA Jet Society: découvrez la nouvelle boutique de vêtements «streetwear» au concept unique de la Rive-Sud! [PHOTOS]

Published

on

By

Ouverte depuis peu, la nouvelle et troisième boutique LA Jet Society des Promenades Saint-Bruno est certainement votre prochaine destination mode à découvrir. Alors qu’elle devait, à la base, être éphémère à l’occasion d’un pop-up d’un mois, celle-ci s’est finalement établie de façon permanente dans le centre d’achat, suite au succès monstre qu’elle a connu depuis son ouverture.

Mise sur pieds par deux amis, Jean-Michel Blais et Jason Audet, qui sont aujourd’hui les deux propriétaires des 3 boutiques éponymes (situées à Montréal, à Québec et maintenant, à Saint-Bruno), LA Jet Society est une marque qui a été créée dans le but de rendre la mode « amusante », grâce à ses clins d’oeil taquins aux élites de l’industrie.

Imaginée dans un esprit un peu provocateur (mais qui reste toujours de bon goût), LA Jet Society se veut une entreprise permettant à ses créateurs et clients de s’exprimer, et « de faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent »!

Combinant vêtements, accessoires et pièces d’art (qui sont d’ailleurs disponibles pour achat), les boutiques allient parfaitement le monde éclaté des magasins de Miami (avec ses géantes figurines à l’entrée et ses néons colorés) à celui plus accueillant et urbain des commerces montréalais.

Proposant une trentaine de marques en boutique, dont Kuwalla, Kata Fashion Co., Kollar, Mitchell and Ness (des camisoles/jerseys Jordan, Kobe et d’autres joueurs all-stars, que l’on ne retrouve pratiquement nulle part ailleurs au Québec), Champion, Reebok Classics et Puma, la nouvelle succursale de la Rive-Sud regorge de produits exclusifs et uniques.

Continue Reading

Mode

5 friperies montréalaises à découvrir

Published

on

By

L’arrivée du printemps nous donne des envies de renouveau dans la garde-robe? Pour de belles pièces uniques à prix mini, on fait la tournée des friperies. Voici cinq boutiques à Montréal qui deviendront vite des incontournables!

Hadio

On cherche une veste en jeans Levi’s vintage ou un t-shirt Harley Davidson trendy? Ça se trouve chez Hadio! Cette friperie offre des morceaux intemporels pour tous les goûts!

308-314 avenue du Mont-Royal Est, Montréal

Marché Floh

Le Marché Floh est une friperie populaire de Montréal regroupant plusieurs revendeurs qui ont tous une spécialité. Qu’on soit adepte de la tendance Y2K ou qu’on aime le streetwear, on est certaines d’y trouver ce qu’on cherche!

4301 rue Saint-Denis, Montréal

Kapara vintage

Maintenant déménagée à Montréal, la friperie Kapara offre des pièces sélectionnées avec soin. Pour de véritables bijoux rétro, c’est l’endroit à visiter! Sa particularité? On peut aussi commander en ligne puisque l’inventaire est le même qu’en boutique! kapara.life

4324 boulevard Saint-Laurent, Montréal

Kilofripe vintage

Si on est adepte des années 80, on se doit d’aller visiter Kilofripe! On y retrouve des coupe-vents aux couleurs rétro, des chemises hawaïennes parfaites pour l’été et même des mom jeans très tendance! kilofripe.com

3800 boulevard Saint-Laurent, Montréal

Continue Reading

Mode

Le Canada appuie l’innovation en matière de bioplastiques compostables

Published

on

By

QUÉBEC, le 9 avril 2021 /CNW/ – Le gouvernement du Canada encourage la recherche de solutions à l’accumulation de déchets de plastique. En investissant dans des solutions aux changements climatiques, il crée de l’emploi et stimule l’innovation.

Le secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et député de Louis-Hébert, Joël Lightbound, a annoncé aujourd’hui au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan Jr., l’octroi d’un million de dollars à BOSK Bioproduits dans le cadre de la deuxième phase du Défi sur le plastique. Le Défi a pour but d’aider les petites entreprises à réduire la pollution en transformant les résidus forestiers en matières plastiques durables pour usage domestique.

À l’aide de ce financement, l’entreprise BOSK Bioproduits se concentrera sur l’installation d’une petite chaîne de production pour le prototypage des formules de bioplastiques compostables faits de biomasse forestière que le Conseil national de recherches du Canada a élaborées. Elle pourra aussi travailler à la formulation du produit et améliorer sa compatibilité avec le matériel de production actuellement utilisé dans l’industrie.

Dans le cadre de la première phase du Défi, BOSK Bioproduits a mis au point, à partir de boues de papeterie et de résidus de fibre ligneuse, un bioplastique à excellente compostabilité et à bon rapport efficacité-coût qui peut entre autres servir à l’impression 3D et entrer dans la fabrication d’emballages alimentaires, de bouteilles de plastique et de contenants pour les cosmétiques.

Ressources naturelles Canada a collaboré avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour lancer ce défi dans le cadre du Défi des plastiques domestiques du programme fédéral Solutions innovatrices Canada (SIC). SIC est un programme doté d’un budget de 100 millions de dollars pour aider les entrepreneurs et les petites entreprises à trouver des solutions novatrices viables à des défis environnementaux complexes. Le gouvernement du Canada pourrait ensuite être le premier client de ces petites entreprises, ce qui les aiderait à commercialiser leur innovation, à prendre de l’expansion et à créer de bons emplois pour les Canadiens.

L’innovation propre est un atout pour notre économie, nos collectivités et notre bien-être. Les investissements dans les bioplastiques ouvrent un éventail de nouvelles possibilités dans le secteur forestier tout en contribuant à lutter contre la pollution à l’échelle mondiale et en permettant d’adopter un mode de vie durable pour l’avenir.

Continue Reading

Chat

Anglais4 semaines ago

12 strategies to manage credit card payments and debt

Affaires1 mois ago

Prudence avec le passeport vaccinal

Affaires1 mois ago

Le secteur touristique autochtone s’attendait à beaucoup plus du budget fédéral

Affaires1 mois ago

La fintech canadienne Mogo ajoute 146 autres Ethereum à son portefeuille de crypto

Affaires1 mois ago

Les entreprises canadiennes estiment que l’épuisement professionnel nuira au résultat net des entreprises cette année, selon une nouvelle étude de Sage au Canada

Affaires1 mois ago

Chaire de recherche du Canada sur les matériaux de construction multifonctionnels durables

Affaires1 mois ago

Les Canadiens seront vaccinés

Affaires1 mois ago

Samsung Canada et Tim Hortons poursuivent la transformation numérique des services au volant en prévoyant la mise en place de 2 600 écrans extérieurs dans tout le Canada d’ici la fin de 2021.

Affaires1 mois ago

Le Canada mise sur le nucléaire pour réduire les GES

Affaires1 mois ago

Les mesures sanitaires font reculer les ventes de Tim Hortons

Affaires1 mois ago

L’Université de Montréal a caché un laboratoire nucléaire pendant la guerre

Affaires1 mois ago

Économie : les postes vacants coûtent 8 M $ par jour au secteur de la transformation alimentaire

Opinions1 mois ago

J’ai peur du projet de loi 59

Opinions1 mois ago

La protection de nos enfants, c’est aussi l’affaire du municipal

Opinions1 mois ago

Crise du logement : le Parti libéral du Québec en mode solutions

Opinions1 mois ago

Des témoins condamnent le comportement de certains députés envers elles

Opinions1 mois ago

Québec solidaire demande à ses membres de se prononcer sur une faction du parti

Opinions1 mois ago

Chevaliers de la «libarté»

Opinions1 mois ago

Se taire ou faire usage de sa liberté d’expression citoyenne?

Opinions1 mois ago

Contrer les féminicides: de la considération à la préoccupation!

Anglais3 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie3 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition3 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition3 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais3 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais3 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais3 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending