Connect with us

Mode

Un repas de Noël 100% bio qui ne vous mettra pas sur la paille

Published

on

[ad_1]

Article réalisé en partenariat avec les magasins bio Naturalia ♡ Pour en savoir plus à propos des partenariats Go Green cliquez ici !

En 2018, on a bien tenu notre pacte imaginaire avec Monsieur Hulot : glisser dans nos gosiers uniquement des produits bio (ok… si on exclut les repas dominicaux chez Mamie et la cantoche du boulot).

Mais nous voilà début décembre : un truc commence à nous filer des sueurs froides, et ce ne sont pas les 5°C affichés au thermomètre. NOËL. Le mot qui suinte la dinde bon marché, les blinis sous blister et les feuilletés surgelés.
Autant le reste de l’année, c’est assez facile de se tenir à carreaux sur le bio : on a commandé toutes les semaines notre petit panier de légumes estampillé AB, collé notre signature sur la pétition contre le glyphosate… On a “fait notre part”, comme dit le petit oiseau.

Sauf que dans quelques jours, il va falloir cuisiner un repas pour 15 personnes… Intégralement issu d’une production responsable, histoire de tenir les engagements pris avec notre propre conscience.
Du bio de l’apéro à la bûche : autant dire, on est marron. Pour renflouer nos bourses, on peut tout de suite commencer à manger des patates, leurs épluchures et la terre qui va avec jusqu’au 24.

Allez, cessons de grelotter, j’ai dans mon traîneau quelques bons tuyaux pour un repas 100% labellisé à moindre frais !

Bah oui, désolée d’en remettre une louche (ou plutôt de vous en resservir une tranche), mais c’est #labase. Sans même parler de la souffrance animale – c’est Noël, pas le moment de vous foutre les boules – écarter le budget dinde est la garantie de ne pas se faire plumer. Comptez environ 150€ en moins sur l’addition.
Et je ne parle même pas du foie gras qui plombe sérieusement la note… et la conscience. “Ce n’est qu’une fois dans l’année”, rétorque votre beau-frère avec sa serviette coincée dans le col de la chemise : oui, c’est vrai, in fine ça ne fait que 37 millions de canards abattus tous les ans pour finir tartinés sur du pain de mie. Anecdotique.
Oups, pardon… j’avais dit que je ne voulais pas vous mettre le moral dans les chaussettes-flocons. Bon, passons vite à la suite pour raviver la bonne humeur de Noël ^^.

Non pas pour se venger de tonton Bernard qui nous a fait le coup du “cri de la carotte” dès l’apéro, mais pour se mettre aux fourneaux.
Je sais, ça fait du boulot, pourtant c’est la meilleure façon de faire fondre la facture comme neige au soleil. Alors évidemment, ça implique de cuisiner des choses simples : on évitera la pièce montée sur 5 étages sous peine de finir en PLS sous le sapin le soir du réveillon.

Préférons, par exemple :

  • A l’apéro :
  • En entrée :
  • En plat :
  • En dessert :

Et pour vous épargner la cohue des supermarchés, notez que Naturaliainspirés par les méthodes d’un entrepreneur barbu vêtu de rouge – livre vos ingrédients dans toute la France.

Pour rappel, c’est quand même Noël : il va falloir faire pétiller les becs des invités. Et ce n’est pas avec une salade d’endives à l’huile ou des patates vapeur qu’on va leur faire atteindre l’extase digne des grands soirs.

Donc il va falloir miser sur des ingrédients à fort potentiel, nobles ou qui s’anoblissent lors de la préparation, qui apportent un goût puissant et sont capables de pimper avec classe les plats les plus fadasses.

On laissera de côté la truffe qui coûte plus cher au kilo que des vacances all inclusive à Djerba pour une famille de 5 personnes, et à la place on pourra choisir de bons champignons de Paris (qui viennent de France, n’est-ce pas ?! Au risque de défriser la barbe du Père-Noël, je tiens à rappeler que 70% d’entre eux sont chinois).
Quelques cèpes et bolets séchés, en petites touches, seront parfait pour réhausser le goût de certains plats.

N’importe quelle nourriture d’oiseau qui vous tombe sous la main : pignons, sésame, tournesol, lin, sarrasin… Non seulement ces graines sont bourrées de nutriments, mais en plus, elles rendent les plats plus croquants et savoureux (par pitié, épargnons-nous le “croquant-gourmand” de Lignac, ça me donne envie de me rouler en boule en geignant sous la table de la cuisine). Mon astuce, c’est de les faire torréfier quelques minutes à la poêle, sans matière grasse, pour intensifier les arômes et apporter des notes fumées et musquées qui rappellent celles de la viande (ça fera le bonheur des carnassiers de la tablée ^^).

Sur une base de recette simple, elles font des miracles : les herbes fraîches (bon d’accord, congelées de cet été, mais elles feront le job) et les épices traditionnelles de Noël comme la cannelle (même dans un plat salé !), la badiane, le cumin, la cardamome, la muscade, le gingembre frais… Pour un réveillon pimenté et une facture moins salée, il est fort recommandé d’en saupoudrer allègrement sur toutes les plâtrées !

Mais pas n’importe lesquels ! Mes favoris pour impressionner la galerie : les zestes d’orange, les tomates séchées, la noix de coco râpée, et bien sûr, les incontournables châtaignes & marrons qui mettront tout le monde au diapason.

Miso, sauce soja, huile de sésame, algues : on peut faire confiance aux Japonais pour transcender le palais. En parsemer avec légèreté relèvera subtilement les plats sans altérer les saveurs traditionnelles de Noël.
Quelques gouttes de vinaigre balsamique, d’huile de noix, de sirop d’érable ou de miel font aussi des miracles.

C’est le moment de mettre en application les savoirs culinaires ingurgités par nos cerveaux en veille devant Top Chef cet hiver.

Pour la cuisson, on enferme le cuit-vapeur à double tour dans le placard : une assiette de légumes à l’eau ne fera jamais rappliquer le Père-Noël. A la place, on utilise un grand plat que l’on tapisse d’huile d’olive et d’herbes fraîches, sur lequel on dispose les légumes avec quelques gousses d’ail et encore un généreux filet d’huile (nota bene : la maison ne fournit pas les cures minceur post-réveillon) : on recouvre de papier alu et on enfourne tout ça pendant environ 1h jusqu’à ce les légumes aient un peu bruni et donc… confit.

Point de purée pour réveillonner : on préfèrera s’émoustiller sur les mousses, nettement plus légères et gastronomie-friendly.
L’astuce : cuire puis mixer des légumes – par exemple des champignons – avec de l’oignon, de l’ail, de la crème de soja et du tofu nature, placer au frais pour que le mélange épaississe puis utiliser une poche à douille pour dresser sur des blinis. Effet “réception de l’ambassadeur” garanti.

Bien plus chic que le pâté, plus distingué que les rillettes : les terrines. Ca fonctionne avec n’importe quel légume mixé, pourvu qu’on y ajoute de l’agar agar qui va gélifier la préparation. Cette recette sur le blog de Naturalia est un très bon exemple.

C’est aussi le moment de mettre le paquet sur la présentation avec, par exemple, des étoiles de badiane, des branches de romarin séchées, des tranches d’oranges confites disposés avec parcimonie sur les assiettes pour un effet visuel flamboyant.

 

Vous voilà avec tous les ingrédients pour un Noël super bio, alléchant et étincelant… Qui ne vous laissera pas sur la paille (rapport à la crèche, pour ceux qui ne l’avaient pas ^^).

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Mode

LA Jet Society: découvrez la nouvelle boutique de vêtements «streetwear» au concept unique de la Rive-Sud! [PHOTOS]

Published

on

By

Ouverte depuis peu, la nouvelle et troisième boutique LA Jet Society des Promenades Saint-Bruno est certainement votre prochaine destination mode à découvrir. Alors qu’elle devait, à la base, être éphémère à l’occasion d’un pop-up d’un mois, celle-ci s’est finalement établie de façon permanente dans le centre d’achat, suite au succès monstre qu’elle a connu depuis son ouverture.

Mise sur pieds par deux amis, Jean-Michel Blais et Jason Audet, qui sont aujourd’hui les deux propriétaires des 3 boutiques éponymes (situées à Montréal, à Québec et maintenant, à Saint-Bruno), LA Jet Society est une marque qui a été créée dans le but de rendre la mode « amusante », grâce à ses clins d’oeil taquins aux élites de l’industrie.

Imaginée dans un esprit un peu provocateur (mais qui reste toujours de bon goût), LA Jet Society se veut une entreprise permettant à ses créateurs et clients de s’exprimer, et « de faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent »!

Combinant vêtements, accessoires et pièces d’art (qui sont d’ailleurs disponibles pour achat), les boutiques allient parfaitement le monde éclaté des magasins de Miami (avec ses géantes figurines à l’entrée et ses néons colorés) à celui plus accueillant et urbain des commerces montréalais.

Proposant une trentaine de marques en boutique, dont Kuwalla, Kata Fashion Co., Kollar, Mitchell and Ness (des camisoles/jerseys Jordan, Kobe et d’autres joueurs all-stars, que l’on ne retrouve pratiquement nulle part ailleurs au Québec), Champion, Reebok Classics et Puma, la nouvelle succursale de la Rive-Sud regorge de produits exclusifs et uniques.

Continue Reading

Mode

5 friperies montréalaises à découvrir

Published

on

By

L’arrivée du printemps nous donne des envies de renouveau dans la garde-robe? Pour de belles pièces uniques à prix mini, on fait la tournée des friperies. Voici cinq boutiques à Montréal qui deviendront vite des incontournables!

Hadio

On cherche une veste en jeans Levi’s vintage ou un t-shirt Harley Davidson trendy? Ça se trouve chez Hadio! Cette friperie offre des morceaux intemporels pour tous les goûts!

308-314 avenue du Mont-Royal Est, Montréal

Marché Floh

Le Marché Floh est une friperie populaire de Montréal regroupant plusieurs revendeurs qui ont tous une spécialité. Qu’on soit adepte de la tendance Y2K ou qu’on aime le streetwear, on est certaines d’y trouver ce qu’on cherche!

4301 rue Saint-Denis, Montréal

Kapara vintage

Maintenant déménagée à Montréal, la friperie Kapara offre des pièces sélectionnées avec soin. Pour de véritables bijoux rétro, c’est l’endroit à visiter! Sa particularité? On peut aussi commander en ligne puisque l’inventaire est le même qu’en boutique! kapara.life

4324 boulevard Saint-Laurent, Montréal

Kilofripe vintage

Si on est adepte des années 80, on se doit d’aller visiter Kilofripe! On y retrouve des coupe-vents aux couleurs rétro, des chemises hawaïennes parfaites pour l’été et même des mom jeans très tendance! kilofripe.com

3800 boulevard Saint-Laurent, Montréal

Continue Reading

Mode

Le Canada appuie l’innovation en matière de bioplastiques compostables

Published

on

By

QUÉBEC, le 9 avril 2021 /CNW/ – Le gouvernement du Canada encourage la recherche de solutions à l’accumulation de déchets de plastique. En investissant dans des solutions aux changements climatiques, il crée de l’emploi et stimule l’innovation.

Le secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et député de Louis-Hébert, Joël Lightbound, a annoncé aujourd’hui au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan Jr., l’octroi d’un million de dollars à BOSK Bioproduits dans le cadre de la deuxième phase du Défi sur le plastique. Le Défi a pour but d’aider les petites entreprises à réduire la pollution en transformant les résidus forestiers en matières plastiques durables pour usage domestique.

À l’aide de ce financement, l’entreprise BOSK Bioproduits se concentrera sur l’installation d’une petite chaîne de production pour le prototypage des formules de bioplastiques compostables faits de biomasse forestière que le Conseil national de recherches du Canada a élaborées. Elle pourra aussi travailler à la formulation du produit et améliorer sa compatibilité avec le matériel de production actuellement utilisé dans l’industrie.

Dans le cadre de la première phase du Défi, BOSK Bioproduits a mis au point, à partir de boues de papeterie et de résidus de fibre ligneuse, un bioplastique à excellente compostabilité et à bon rapport efficacité-coût qui peut entre autres servir à l’impression 3D et entrer dans la fabrication d’emballages alimentaires, de bouteilles de plastique et de contenants pour les cosmétiques.

Ressources naturelles Canada a collaboré avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour lancer ce défi dans le cadre du Défi des plastiques domestiques du programme fédéral Solutions innovatrices Canada (SIC). SIC est un programme doté d’un budget de 100 millions de dollars pour aider les entrepreneurs et les petites entreprises à trouver des solutions novatrices viables à des défis environnementaux complexes. Le gouvernement du Canada pourrait ensuite être le premier client de ces petites entreprises, ce qui les aiderait à commercialiser leur innovation, à prendre de l’expansion et à créer de bons emplois pour les Canadiens.

L’innovation propre est un atout pour notre économie, nos collectivités et notre bien-être. Les investissements dans les bioplastiques ouvrent un éventail de nouvelles possibilités dans le secteur forestier tout en contribuant à lutter contre la pollution à l’échelle mondiale et en permettant d’adopter un mode de vie durable pour l’avenir.

Continue Reading

Chat

Anglais4 jours ago

‘We’re back’: Montreal festival promoters happy to return but looking to next year

Anglais4 jours ago

MELS new major movie studio to be built in Montreal

Anglais4 jours ago

Birdhouse Wingerie & Bar is the Latest to Hatch in West Island’s Bubbling Restaurant Scene

Anglais4 jours ago

Where to Eat in Old Montreal

Anglais4 jours ago

Montreal company gives staff ‘100 per cent flexibility and freedom’

Anglais4 jours ago

Aéro Montréal welcomes governments’ commitment to support the sustainable recovery of the aerospace industry

Anglais4 jours ago

Protesters in Montreal pressure Ottawa to regularize migrant workers’ status

Anglais4 jours ago

Airbus partners with Montreal group to develop cleaner jet fuel

Anglais4 jours ago

‘A Holocaust and genocide connection’: Nazi artifact auction draws criticism in Montreal

Anglais6 jours ago

7 tips to play slot machines

Anglais1 semaine ago

3 things to know about Canadian online casino games

Styles De Vie2 semaines ago

Ce diner de Montréal fait de la bouffe végane qui semble sortir du Pop’s dans Riverdale

Styles De Vie2 semaines ago

Ce job à Montréal offre 19,89 $/h avec une prime de 1000 $ pour travailler dehors cet été

Styles De Vie2 semaines ago

Un vélo vintage a « disparu » à Montréal et tu pourrais le gagner si tu le trouves

Affaires2 semaines ago

Un étudiant de l’UdeM remporte le troisième prix du concours «Ma thèse en 180 secondes»

Affaires2 semaines ago

OUTFRONT Media Inc. et Mission Bon Accueil s’associent pour Montréal AIDE Montréal

Affaires2 semaines ago

Reprise de la desserte en autocar entre Montréal et Gatineau-Ottawa

Affaires2 semaines ago

Un parc d’affaires à Montréal-Est?

Affaires2 semaines ago

Le temps brouille le destin de la «Montréal Works»

Affaires2 semaines ago

Pollution lumineuse : aussi pire à Montréal qu’à New York

Anglais3 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie3 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais3 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition3 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais3 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais3 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition3 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Anglais3 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Mode3 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Styles De Vie3 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais3 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais3 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais3 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending