Connect with us

Mode

Marc-Olivier Fogiel raconte son expérience de la GPA

Published

on

[ad_1]

Ce « don » d’enfant qu’elle vous fait à la naissance n’est-il pas un moment éprouvant ?
Ce n’est en aucun cas un don. Michelle se considère comme une super nounou à qui on a confié un embryon qui n’est pas le sien, qu’elle a simplement gardé d’une manière un peu particulière, in utero. Il n’en demeure pas moins qu’à la naissance de Mila, notre première fille, alors que François, mon mari, coupait le cordon ombilical, moi j’ai demandé à Michelle si elle allait bien. Elle pensait que je lui parlais de son état physique et quand elle a compris que je pensais plutôt à son ressenti, à ses émotions, elle m’a regardé avec de grands yeux : « Tu n’as donc pas compris ce qu’on a fait ? Il n’y a pas de lien à défaire. Ce n’est pas mon enfant, c’est le vôtre, que j’ai simplement porté. » La naissance fut un moment de joie et d’amour absolu, la concrétisation de ce long parcours commun, sans aucun déchirement. Ce moment que je raconte se fait néanmoins dans un cadre très précis, la GPA éthique, où chacun sait exactement ce qu’il fait. Dans d’autres cas moins encadrés, dans lesquels l’argent devient le motif principal, ce moment-là peut être plus tabou, on ne parle pas des mêmes histoires. Mais la GPA, aujourd’hui, en France, se fait essentiellement aux États-Unis, dans ce cadre.

Quand avez-vous commencé à raconter leur histoire à vos filles ?
À la première seconde de leur naissance ! J’ai pris ma fille dans les bras, en larmes, et je lui ai tout raconté. Ce furent les premières bases de la vérité, et aujourd’hui elles parlent toutes les deux de leur histoire très facilement, sans aucun tabou, sans lourdeur, tout en ayant conscience que c’est une histoire différente, car il ne s’agit pas de leur faire croire que c’est la norme. Dans leur cœur, tout est clair.

Le titre de votre livre est une question en forme de réponse aux regards critiques…
Ma famille est joyeusement banale. Cette histoire que je raconte, on ne vit pas avec en permanence. On vit surtout avec des petites filles qui vont à la danse, apprennent à lire, jouent avec leurs cousins, sont heureuses dans la vie. Elles ont, certes, une particularité, mais qui ne les définit pas au quotidien. J’ai rencontré beaucoup plus de bienveillance à l’égard de notre histoire que ce que j’imaginais. À partir du moment où les gens voient du bonheur, de l’amour, les a priori tombent. On habite un quartier dit bourgeois, le 7
e, que l’on pourrait penser plus intolérant que la moyenne. Eh bien non ! Mes filles sont les stars de la rue, tout le monde les adore : la boulangère, la bouchère, les voisins de l’immeuble, le cafetier… Je pense que la société est bien plus ouverte qu’on veut bien le dire.

Pensez-vous que l’on soit sur le chemin d’un nouveau modèle de famille, plus ouvert ?
Je crois que ce modèle existe déjà. On est loin de la famille telle qu’elle est représentée sur les affiches de la Manif pour tous : un papa, une maman, deux enfants. Les familles monoparentales et recomposées existent depuis longtemps ; il commence à y avoir beaucoup de familles homoparentales, qui ont adopté en tant que célibataires ou qui ont eu recours à la GPA. Dans la réalité, la notion de famille a évolué. Il y a un modèle majoritaire, traditionnel, et c’est très bien comme ça. Et il y a les nouvelles familles, qui n’enlèvent rien à celui-là. C’est une richesse.

Grandir avec deux parents du même sexe ne génère-t-il pas un manque d’altérité ?
Dans un couple du même sexe, l’altérité existe. Chacun a un rôle différent. Souvent, l’un a un rôle plus paternel, l’autre plus maternel. Et des modèles féminins, il y en a partout autour : tantes, marraines, cousines, grands-mères… Si vous voyiez la chambre de mes filles, c’est bien trop rose, ça déborde de poupées, et elles veulent déjà se maquiller ! Elles développent une féminité à travers tous les modèles féminins qui les entourent. Elles ne vivent pas dans un ghetto gay !

Dans votre livre, vous évoquez Pagnol et ces mots de César à son fils : « Le père, c’est celui qui aime. » Quelle est votre définition du parent ?
Le parent, c’est celui qui aime, qui élève au quotidien, qui crée la cellule familiale. J’ai vu des généticiens pour préparer le livre, qui ont affaire à des parents qui viennent les voir parce qu’un enfant est malade. Ils remontent le patrimoine génétique pour essayer de trouver l’origine du gène défectueux, et, dans 9,3 % des cas, ils doivent chercher hors de l’arbre généalogique « officiel ». Pour être clair, quasiment un enfant sur dix n’a pas le père que l’on croit ! Cela n’enlève rien au fait que le père est celui qui élève l’enfant, peu importe le lien biologique, qui n’est pas essentiel. De même, il ne viendrait à l’idée de personne de dire que les parents des enfants adoptés ne sont pas ceux qui les élèvent mais ceux qui les ont conçus.

À quel moment êtes-vous devenu père ?
La gestation m’a conduit vers le fait de me sentir papa, mais cela a été une évidence au moment où Mila est née. J’avais déjà changé pour en arriver là, et, aujourd’hui, c’est ce qui me définit. Je suis d’abord père, et je suis le reste après. Je n’avais pas soupçonné cet amour absolu. Cet amour-là, l’amour filial, me submerge. Comme tous les parents.


« Qu’est-ce qu’elle a ma famille ? », de Marc-Olivier Fogiel, Grasset.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Mode

Ashley Graham jugée «trop grosse» pour la une de Sports Illustrated

Published

on

By

Ashley Graham, le mannequin qui a bousculé les mentalités dans l’industrie de la mode, revient sur un moment marquant et difficile de sa carrière. Elle s’est confiée à Naomi Campbell dans son émission No Filter With Naomi.

C’était en 2016, elle fait alors la couverture du magazine Sports Illustrated spécial maillots de bain, le fameux numéro tant attendu de l’année. Une vraie consécration en soi et une première historique. Mais difficile à vivre…

«Un autre mannequin (…) a dit que j’étais très grosse et que des femmes de ma taille ne devraient pas être en couverture de magazine.»

Ashley Graham revient sur sa première rencontre avec Naomi Campbell, c’est à ce moment-là qu’Ashley avait dû faire face à ces déclarations concernant son physique. Naomi l’avait alors défendue.

«Je t’ai rencontrée juste après cette couverture de [NDLR: Sports Illustrated Swimsuit]. C’était aux CFDA Awards et nous marchions sur le tapis rouge. Nous avions rapidement discuté parce qu’il y avait un autre mannequin qui était révoltée que je décroche la couverture, elle a dit que j’étais très grosse et que des femmes de ma taille ne devraient pas être en couverture de magazine.»

C’était Cheryl Tiegs, le mannequin en question, qui avait elle aussi fait la couverture de Sports Illustrated à son époque. Elle avait soutenu alors trouver malsain de présenter des mannequins taille plus en couverture des magazines.

« Je n’aime pas qu’on parle des femmes en chair parce qu’on les rend glamour, alors que notre taille ne devrait pas être de plus de 35 pouces. C’est ce que dit Dr. Oz et je m’y tiens », a-t-elle indiqué en entrevue avec E! News.

Elle avait même ajouté à l’endroit d’Ashley Graham: « Non, je ne crois pas que c’est sain. Son visage est beau, beau. Mais je ne crois pas que c’est sain à long terme.»

Une époque fort heureusement révolue.

Ces dernières années, Ashley Graham, une publication à la fois, a permis de bousculer les mentalités que ce soit sur son métier de mannequin tout comme la réalité d’être une jeune maman. Naomi Campbell l’avait aussi fait en son temps. Elle été le premier mannequin noir à faire la couverture du Vogue Paris en son temps, en 1988.

Continue Reading

Mode

Les aventuriers de Kids on the Moon

Published

on

By

[ad_1]

Créer des pièces confortables, vivantes et pointues, inspirées de l’imaginaire créatif des enfants : voici le mantra de Kids on the Moon. Pour la collection printemps-été 2019, la marque polonaise dévoile des silhouettes looses, aérées, empreintes de vibes estivales et de souvenirs d’enfance. Avec des imprimés minimalistes, des couleurs douces, du lin et coton pur.

Chaque saison, Kids on the Moon conte des histoires à travers des modèles drôles et conforts pour tous les jours. Cette saison, la collection”Playground” se veut être le compagnon des folles escapades et des rêves en grand. Ambiance sortie de plage et cheveux salés. Des robes et jupes légèrement  tie & dye, des tee-shirts et pulls loose à messages pour laisser place à l’imagination enfantine et leur créativité débordante.

Un collection pensée pour les petits curieux, les rêveurs et avides de nouvelles aventures. Avec comme terrain de jeu, le monde entier.


kidsonthemoon.com

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Mode

Pink lady by Karla Jean Davis

Published

on

By

[ad_1]

Look crazy pour Olive aujourd’hui. Vêtue d’une robe créateur de Caroline Bosmans associée à des chaussettes sportswear, elle est pile dans la tendance Athleisure!


Karla Jean Davis/ Réalisatrice/ USA

Deux filles: Olive et Ora

Excentrique/ Crazy/ décalé


 

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Sex2 semaines ago

Dix films avec des scènes de sexe non simulées qui ont fait polémique

Sex2 semaines ago

Sexe et cannabis : mélange miraculeux ou poison pour le couple ?

Sex2 semaines ago

Chantage émotionnel, dénigrement, harcèlement sexuel : Une jeune scientifique écrit aux comités nationaux d’éthique

Sex2 semaines ago

10 films sur le sexe et le plaisir pour oublier la distanciation sociale

Sex2 semaines ago

Les meilleurs sextoys pour le clitoris

Sex2 semaines ago

Dua Lipa, la reine du melting-pop qui allège le quotidien confiné de ses millions de fans

Sex2 semaines ago

Une série d’ici primée à l’étrange

Technologie4 semaines ago

TELUS adopte une nouvelle promesse de marque

Technologie4 semaines ago

La tech agricole Farmers Edge entre en Bourse à 18 fois ses revenus

Technologie4 semaines ago

NEC Canada accueille Combat Networks en tant que revendeur officiel de UNIVERGE® BLUE CLOUD SERVICES

Technologie4 semaines ago

La relance économique sera verte dans le Bas-Saint-Laurent

Technologie4 semaines ago

Ottawa injecte 2,75 milliards $ pour électrifier la flotte d’autobus au pays

Technologie4 semaines ago

L’entreprise montréalaise Native Touch fait l’acquisition du studio Candy Banners

Actualités4 semaines ago

Lionbridge conclut la vente de sa division d’intelligence artificielle (IA) à TELUS International

Actualités4 semaines ago

Le rôle stratégique et essentiel des métaux rares pour la santé

Actualités4 semaines ago

«Crypto-art» : l’œuvre numérique de la chanteuse Grimes vendue 6 millions de dollars

Actualités4 semaines ago

Un rapport révèle des inégalités pour les femmes de couleur dans les postes de direction canadiens qui font écho au secteur de la technologie

Actualités4 semaines ago

La demande de main-d’œuvre des startups canadiennes montre des signes de reprise au quatrième trimestre: rapport

Actualités4 semaines ago

En attendant la fibre optique

Affaires4 semaines ago

L’Alberta demande à Ottawa d’investir des milliards dans la capture du carbone

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending