Connect with us

Santé Et Nutrition

Alison Cayne Handles a Cooking School, a Café, a Sauce Business, and Five Kids | Healthyish

Published

on

[ad_1]

In Entrepreneurs Run the World, we get advice and insight from game-changing entrepreneurs with big ideas. This week we talked to Alison Cayne, manager of Haven’s Kitchen and creator of In The Sauce, a podcast on Heritage Radio Network.

Today I spent two hours painting while listening to Spotify’s All Out ‘10s playlist. I did an online dance class in my living room and rewarded myself with hummus, butter, and Vegemite on toast (oh, get over it). I paid some bills and sent an invoice because freelance life. And then, finally, I sat on my floor and wrote this piece.

In comparison, on any normal day you’ll find Alison Cayne simultaneously managing Haven’s Kitchen—a cooking school, event space, and cafe in a lofty, three story building in Manhattan—while also tending to the needs of her five (!!) children. She might spend some time peddling her brand new range of fresh-made, Haven’s-branded sauces, or organizing an interview at Heritage Radio Network for her podcast In The Sauce. (It’s a show designed to debunk nerdy food-industry challenges in much the same way Haven’s demystifies dinner.)

If I’m human, Alison Cayne is Superwoman.

The Haven’s mission, Cayne says, is to tackle some of the core issues with big food—that she learned about while getting her masters in food studies from NYU—in a way that isn’t overly intellectualized. “You know, like farm subsidies, the fact that about a quarter of our crops are being grown for fuel rather than food, GMOs, and food deserts,” she says.

Exasperated with the lack of general knowledge around these issues, Cayne decided to open a recreational cooking school. “I figured that if the average consumer can learn to cook from home, and use their kitchens to shift the system a little bit, then they don’t need to learn all of this stuff—they’ll just be making a change every time they make a meal.”

Haven’s Kitchen is a unique sanctuary where you can witness biodiversity practices firsthand (using produce sourced from the Union Square Greenmarket), while learning to cook better at home. But, rest assured, Cayne is always wary of things getting too virtuous. “I love cheese. I really like alcohol. I put gluten in things,” she says.

Here, Cayne explains what it’s like to build a physical space from the ground up, how we can put the joy back in cooking, and why she doesn’t believe in competition.

What was your original plan for starting Haven’s Kitchen?

I’d find a small space in a building, and take people on farmers’ market tours in the mornings. We’d then go back to the kitchen and we’d make a meal. I’d send them out, lock up, and go home. And then I came upon this three-story carriage house, and my face morphed into that emoji with the heart eyes.

What did you envision when you first saw it?

I immediately imagined this communal beehive, where all things food systems, justice, and love came together. A place where all the movements happening in the food world could have a physical space to exist. While I was picturing it, everyone and their mother was like, « Very bad idea. Don’t do that. Retail sucks. It’s a nightmare. »

But you did it anyway?

It was 2010-ish, and I had a nest egg, and it seemed to me no bigger of a bet doing this than trusting someone else with it. I met with the landlord. He was like, « All right, lady. I’m not going to put in any money, but I’ll give you a year free rent if you want to go and build it out and get all of the permits. »

There wasn’t a kitchen here already?

There was nothing. Everything you see here, I built. Meanwhile, I also built out a forecast of sales based on fully booking three cooking classes a day, seven days a week. Which is hilarious. And I didn’t count on my expenses being what they were. But I also didn’t count on the events business or our cafe doing so well—because I had no idea.

With events, classes, and the café all at once, your model seems complex. Can you simplify why you did it all?

I think the cooking classes are the heart. The café is like the big arms that are open to everybody. And the events are like the legs that makes the thing run.

And now you retail your own line of Haven’s Kitchen ready-made sauces. Can you elaborate?

My rent isn’t getting any cheaper and brick-and-mortars are hard even when they’re doing well. So I kind of looked around saw an incredible team that needed career opportunities and a brand that needed a place to shine. We were already teaching our students how to make all these great sauces and selling them in the store. So it was a bit of a lightbulb moment.

Why did you decide on the pouch, not a jar?

My mom loves to paint, and she had these squeezy tubes of paint in her studio. And I’m like, « That makes me feel like painting. » I thought that maybe I could get people to want to cook by making it a more creative, fun experience. I want people to tap into that freedom of kindergarten, of self-actualizing through cooking a meal.

Speaking of, how old were your FIVE kids when you first started building all of this?

My oldest was 14, and my youngest was six. And I have, you know, however many in between.

How does the whole tribe-of-kids-and-a-demanding-business thing work?

I feel like I did my life a little bit in reverse. I got married and had kids at 25, and then started my career at 40. I was very fortunate that when I started all this my kids were a bit older and more self-sufficient. They have needs and time is not 100 percent my own, but I’m not running around with little ones.

Do you feel balanced?

I hate answering discussions about balance without being very, very mindful of the fact that I have support, and I have a babysitter that can pick up when I can’t. But, I think, for me, the more that I have on my plate, the less I can perseverate on one thing. There are times when I’m like, « This is a little bit much. » But I think I’d be a helicopter mom without work. And I think work would overwhelm me without my kids.

Do you feel like it’s good for your kids, to watch their mom build and succeed at something?

My kids, thank goodness, they tell me that they’re grateful for that almost every day. I feel like my job as a parent is basically very simple. It goes back to identity. I don’t want them to make decisions based on what I think. I want them to be able to figure out what tummies are telling them, and what they think. To do that, your kids need to know that you ALSO have a self.

What’s something you’re still working on?

Confidence in myself. For my generation, that was not something we were told to have. We were meant to be a little more self-deprecating and a little more humble. I mean, people would ask me to talk on panels about starting my own business, and I would always ask if they were sure I was the right person.

Has anyone given you any advice that’s been instrumental?

I believe it was Liz Neumark who told me that competition isn’t real. For example, you could build Haven’s Kitchen literally next door to here, and you could have cooking classes and a beautiful loft on the third floor. People might go in for their first cup of coffee, but they’re not going in for their second. Because at the end of a day, what makes a place is the energy in the space, your products, and the brand. You can’t replicate energy.

Do you have any rituals that help you stay sane?

I am a fierce guardian of my sleep. I’ve been known to leave my own dinner party and be like, « You guys are all welcome to stay. I’ve got to go nite nite. » I like taking an Epsom salt bath—they really help me go to sleep. And I read a lot of essays and memoirs.

Do you work out?

I do Kundalini yoga twice a week, which I think is probably the reason why I am alive. I’ve been doing it for 14 years, and it got me through a lot of really rough patches in my life. I don’t know what it does on a cellular level but…it’s doing it something.

What’s in your arsenal of key ingredients?

Sesame oil, lemon zest, Maldon. And I’m a Seed + Mill tahini diehard. And I think my sauces, at this point. But all that aside, I would eat pasta with bottarga, oil, and garlic every night of my life if I could.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Santé Et Nutrition

Démystifier la dyslexie

Published

on

By

(EN) Les enfants entament une nouvelle année scolaire au cours de laquelle ils vont se faire des amis, s’adapter à leurs nouveaux enseignants et faire face à de nouveaux défis. Certains d’entre eux auront plus de difficultés que d’autres, mais comment savoir si un trouble d’apprentissage ne nuit pas à votre enfant et à sa capacité de réussir ?

L’un des troubles les plus fréquents est la dyslexie. Environ 15 % des Canadiens en sont atteints et pourtant, selon une étude récente, moins d’un tiers d’entre nous serait capable d’en reconnaître les signes.

Bien que la dyslexie ne se guérisse pas, il est possible de la contrôler grâce à une détection précoce et à un enseignement adéquat. C’est pourquoi il est important de pouvoir reconnaître la dyslexie.

Voici ce qu’il faut savoir :

Qu’est-ce que c’est ? La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui se caractérise par des difficultés à identifier les sons produits en parlant et à reconnaître les lettres, les mots et les chiffres. Le cerveau interprète mal les sons, les lettres et les chiffres quand il les assemble et en arrive souvent à tout mélanger, ce qui est déroutant pour la personne. La dyslexie touche tout le monde de la même façon, sans considération de genre et peu importe le milieu socio-économique ou l’origine ethnique de la personne.

Que peut-on faire ? Si vous pensez que votre enfant peut être dyslexique, n’attendez pas pour réagir. Il existe de nombreux tests à passer en ligne qui peuvent vous aider à l’identifier. Si vous croyez que c’est le cas, demandez à accéder à des ressources supplémentaires à votre école ou communiquez avec un tuteur spécialisé en littératie structurée. Faites appel à des groupes d’entraide pour en apprendre davantage.

Comment favoriser la réussite ? « Ce n’est pas parce qu’une personne a reçu un diagnostic de trouble d’apprentissage qu’elle ne peut pas réussir dans la vie. Ses apprentissages se font tout simplement d’une manière différente », explique Christine Staley, directrice générale de Dyslexia Canada. « Une détection précoce et un enseignement adéquat en lecture sont essentiels pour contrôler la dyslexie et ouvrir la voie à un brillant avenir. »

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Les extincteurs portatifs améliorent la sécurité à domicile

Published

on

By

(EN) Lorsqu’un incendie se déclare, chaque seconde compte. S’ils sont utilisés rapidement et de façon efficace, les extincteurs de feu portatifs peuvent aider à sauver des vies. C’est pourquoi ils font partie de ces éléments importants qui permettent d’assurer votre sécurité et celle de votre famille à domicile.

Suivez ces conseils concernant la façon d’utiliser un extincteur de feu et le meilleur endroit pour l’installer afin d’être prêt en cas d’urgence :

Comparez les caractéristiques. Choisissez un extincteur résidentiel doté d’une goupille de métal et d’un levier de commande, aussi durable qu’un extincteur de qualité commerciale, ainsi que d’un manomètre à code couleur facile à lire afin de vous assurer que l’appareil est chargé. Sachez qu’il n’est pas sécuritaire d’utiliser un extincteur qui a déjà été déchargé, surtout qu’il existe maintenant des extincteurs rechargeables qui peuvent être rechargés par un professionnel certifié si vous avez utilisé l’appareil.

Sachez comment vous en servir : Tous les extincteurs de feu sont vendus avec des instructions d’utilisation. Toutefois, plus de 70 % des consommateurs qui possèdent un extincteur affirment ne pas se sentir à l’aise de le faire fonctionner. Solution pratique et conviviale, le pulvérisateur d’incendie First Alert est une bombe aérosol au design simple qui constitue un dispositif supplémentaire efficace pour les incendies domestiques. Grâce à une buse précise qui permet de pulvériser sur une grande surface, l’utilisateur peut mieux contrôler l’application. De plus, comme il n’y a pas de goupille à tirer ni de levier à serrer, il est possible d’éteindre un incendie rapidement.

Gardez à portée de la main : Lorsque chaque seconde compte, il est essentiel d’avoir un extincteur de feu à proximité afin de réagir rapidement. Il est préférable de placer un extincteur à chaque étage de la maison et dans les pièces où le risque d’incendie est plus élevé, comme la cuisine et le garage. La National Fire Protection Association (NPFA) recommande d’installer des extincteurs à la sortie des pièces afin de les décharger et de vous sauver rapidement par la suite si l’incendie ne peut être maîtrisé.

Sachez quand quitter la maison. Une des composantes d’un plan d’intervention en cas d’incendie consiste à essayer d’éteindre un petit incendie avec un extincteur de feu, mais l’objectif principal doit être l’évacuation de la famille en toute sécurité. Un extincteur n’est pas un substitut à la mise en place d’un plan d’évacuation résidentielle en cas d’incendie, qui doit être pratiqué régulièrement, ni à l’installation d’avertisseurs de fumée fonctionnels dans toute la maison – un à chaque étage et dans chaque chambre, afin de permettre la détection rapide d’un incendie.

Continue Reading

Santé Et Nutrition

Comment aider un bébé à développer son goût

Published

on

By

(EN) Un bébé qui n’est pas encouragé à manger une variété d’aliments dès son plus jeune âge aura de fortes chances à devenir un enfant difficile qui n’acceptera que ses plats préférés, comme des croquettes de poulet ou des hotdogs.

Pour faire en sorte que votre bébé soit ouvert et enthousiaste lorsque vient le moment d’essayer de nouveaux aliments, Nanny Robina, l’une des plus grandes expertes en matière d’éducation des enfants au Canada, vous propose des conseils pour faire de votre un enfant un gourmet aventureux :

  • Offrez de la variété. Restez constants et introduisez autant de nouveaux aliments que possible, ainsi que des collations colorées et attrayantes.  Offrir au bébé une variété de saveurs et de textures et même des aliments qui fondent facilement dans la bouche est un excellent moyen de s’assurer qu’il demeure ouvert à une variété d’options.
  • Mangez avec lui. Asseyez-vous près de votre bébé et mangez à côté de lui. Les enfants imitent souvent ce qu’ils voient, alors manger avec eux et leur montrer à quel point vous appréciez le repas en lançant quelques exclamations du type « Hummm! C’est vraiment bon! » peut avoir d’excellentes répercussions. Nanny Robina ajoute que leur donner des collations faciles à saisir, comme des barres tendres faciles à mâcher, est une autre façon de les encourager à essayer des nouveautés et à manger seuls.
  • Soyez patients. Les goûts de votre bébé sont peut-être limités et difficiles à élargir, mais poursuivez son éducation sans baisser les bras. Il est utile de toujours avoir quelques options prêtes à manger sous la main comme les fondants de smoothie PC Biologique : Ils fondent facilement dans la bouche et sont offerts en deux délicieuses saveurs, dont banane, mangue et fruit de la passion, puis banane et fraise.
Continue Reading

Chat

Affaires2 jours ago

Prudence avec le passeport vaccinal

Affaires2 jours ago

Le secteur touristique autochtone s’attendait à beaucoup plus du budget fédéral

Affaires2 jours ago

La fintech canadienne Mogo ajoute 146 autres Ethereum à son portefeuille de crypto

Affaires2 jours ago

Les entreprises canadiennes estiment que l’épuisement professionnel nuira au résultat net des entreprises cette année, selon une nouvelle étude de Sage au Canada

Affaires2 jours ago

Chaire de recherche du Canada sur les matériaux de construction multifonctionnels durables

Affaires2 jours ago

Les Canadiens seront vaccinés

Affaires2 jours ago

Samsung Canada et Tim Hortons poursuivent la transformation numérique des services au volant en prévoyant la mise en place de 2 600 écrans extérieurs dans tout le Canada d’ici la fin de 2021.

Affaires2 jours ago

Le Canada mise sur le nucléaire pour réduire les GES

Affaires2 jours ago

Les mesures sanitaires font reculer les ventes de Tim Hortons

Affaires2 jours ago

L’Université de Montréal a caché un laboratoire nucléaire pendant la guerre

Affaires2 jours ago

Économie : les postes vacants coûtent 8 M $ par jour au secteur de la transformation alimentaire

Opinions3 jours ago

J’ai peur du projet de loi 59

Opinions3 jours ago

La protection de nos enfants, c’est aussi l’affaire du municipal

Opinions3 jours ago

Crise du logement : le Parti libéral du Québec en mode solutions

Opinions3 jours ago

Des témoins condamnent le comportement de certains députés envers elles

Opinions3 jours ago

Québec solidaire demande à ses membres de se prononcer sur une faction du parti

Opinions3 jours ago

Chevaliers de la «libarté»

Opinions3 jours ago

Se taire ou faire usage de sa liberté d’expression citoyenne?

Opinions3 jours ago

Contrer les féminicides: de la considération à la préoccupation!

Actualités5 jours ago

Des normes pour l’industrie de l’ÉPI demandées

Anglais3 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie3 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Santé Et Nutrition3 années ago

Gluten-Free Muffins

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais3 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie3 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais3 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending