Un choix déconcertant du ministre de l’Education

[ad_1]

Bien qu’il faille saluer les bonnes intentions du ministre Roberge dans différents dossiers touchant l’école publique, son choix de l’école privée pour ses enfants suscite un questionnement légitime. Vous me direz sans doute que c’est son droit, comme parent, d’opter pour une institution privée et qu’il n’est pas le premier titulaire de l’Éducation à le faire.

À cet égard, j’ai toujours eu de la considération pour Pauline Marois et d’autres ministres qui ont fait le choix de la cohérence et donc de l’école publique pour leurs enfants.

M. Roberge n’est pas un parent comme les autres car, compte tenu du poste qu’il occupe, il devrait être par-dessus tout le porte-étendard de l’école publique et son premier défenseur. Son choix induit auprès des parents un renforcement de l´image de supériorité de l’école privée.

Ayant enseigné 35 ans au secteur secondaire public, j’ai toujours trouvé affligeant que certains de mes collègues fassent le même choix que l’actuel ministre de l’Éducation. D’ailleurs, que dirait-on d’un président de Coca-Cola qui annoncerait candidement qu’il préfère le Pepsi ?

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *