A stunning Water Lantern Festival is coming to Montreal

What might just be the most magical night ever is coming up for Montreal this year.

The Water Lantern Festival has announced that it will be gracing Mississauga with thousands of floating lanterns later this year, as part of a celebration that spans the entire world.

According to the festival’s official website, the event is a celebration of life with proceeds going towards charities and non-profit organizations within the area.

“Water Lantern Festival brings together individuals from all ages, backgrounds, and walks of life to join in one emotional and memorable night. At the Water Lantern Festival, we cherish these moments and will do our best to help you have a memorable experience that you’ll never forget as you witness the beauty of thousands of lanterns reflecting upon the water,” the website states.

The festival takes place throughout multiple cities around the world, with the Canadian cities of Quebec, Regina, Vancouver, Hamilton, Calgary, Ottawa, Mississauga, and, of course, Montreal taking part.

For the Calgary event, a date has been confirmed and tickets are already rolling out. Montreal shan’t be far behind, and you can click the Notify Me tab on the event’s site to be kept in the loop.

Expect an evening filled with food trucks, music, lantern designing and finally, a magical launch of the lanterns into the water as the sun goes down.

For our pals over in Calgary, their event includes a floating lantern, a commemorative drawstring bag, a marker, and a wristband. Expect something similar, if not the same, when more details float through about Montreal’s event.

Euthanasia order on hold for Montreal dog that attacked children

A pit bull dog that attacked four children and two adults in August 2018 in Montreal North will not be euthanized in the immediate future.

The euthanasia order has been temporarily suspended pending the appeal of a Quebec Superior Court decision.

On Tuesday, Judge Lukasz Granosik rejected a request to halt the euthanasia order issued by the Montreal North borough, which declared the animal a “dangerous dog.”

The City of Montreal has not changed its mind. This is only a delay before it proceeds with euthanizing the dog, a source told the Canadian Press.

Shotta, the one-year-old dog, was in the care of its owner’s acquaintance in August 2018. The dog attacked four children and two adults, causing serious injuries in separate incidents on the same day.

After the attacks, the dog was taken from the home and entrusted to the SPCA.

WATCH: Dog found dead in Angrignon Park

The Road to Home Rescue Support, an American shelter, asked the court if it could take in the dog. Christa Frineau, the dog’s owner, had also asked that Shotta not be euthanized.

Granosik refused to grant the request.

—With files from Global’s Kalina Laframboise

9 Things To Do In Montreal This Friday, Saturday & Sunday

Today’s sunny skies have me itching to make weekend plans. I absolutely cannot wait to make the most of this warmer weather. This might be the time to inflate my bike tires and dust off my running shoes…

Whether you want to brush up on your cooking skills, let loose, or fill your stomach with amazing food, there’s an event out there for you. Read on for 9 fun things you can do with friends or a fling this weekend.

TL;DR Read on for 9 fun things you can do in Montreal this weekend.

Let Yourself Go At Dress Up

Where: 185 Avenue Van Horne, Montréal.

When: Friday, March 29, 9:00 p.m.

Ce nouveau dispositif pourrait un jour permettre de détecter des plantes dans l’espace

Un chercheur néerlandais s’attelle depuis plusieurs années à concevoir un dispositif dont même les auteurs de science-fiction n’osaient rêver : un détecteur de végétaux extraterrestres. Un outil pourtant bien réel, dont un prototype vient d’être dévoilé.

Même si sa vie fut de courte durée, un plant de coton a bel et bien poussé sur la Lune. Une incursion végétale dans le désert minéral qu’est la surface lunaire, que d’aucuns espèrent pouvoir observer un jour ailleurs dans l’espace, sans que l’Homme n’y soit cette fois pour quelque chose. Un espoir a priori un peu fou, mais appuyé par un dispositif on ne peut plus terre à terre : un détecteur de plantes alien… Un appareil tout droit sorti d’un roman de science-fiction ; mais dont un prototype fait l’objet d’une très sérieuse pré-publication sur le site arXiv.org.

« TreePol spectropolarimeter« . Tel est le nom de ce digne héritier des redoutables « Phaseurs » de la série Star Trek. Une arme optique destinée non-pas à combattre l’ennemi, mais bien à partir en quête d’une hypothétique vie végétale dans l’espace. Clé de voute de ce détecteur high-tech : une émission de lumière polarisée.

Son reflet pourrait en effet permettre d’étudier la « chiralité » des molécules biologiques, une notion liée à l’asymétrie des composés végétaux ; et qui, selon l’auteur de la publication, le biologiste Lucas Patty, de l’Université libre d’Amsterdam, « constitue une biosignature sans équivoque« .

Une plante d’appartement avant celles de l’espace

Pour concevoir son détecteur de plantes alien, le chercheur néerlandais s’attelle depuis 2015 à concevoir des instruments capables de détecter la signature de végétaux terrestres bien connus, tels que le lierre ou le ficus. Des plantes aux accents certes assez peu exotiques, mais dont l’étude ouvre la voie à celle d’éventuels végétaux extraterrestres.

Après de multiples essais, Lucas Patty a fini par mettre au point son fameux TreePol spectropolarimeter, qu’il a alors installé sur le toit de son laboratoire afin de le tester sur les végétaux environnants. Mais le premier essai, mené sur l’herbe du terrain de football voisin, s’est révélé non-concluant. Et pour cause : « Je suis parti vérifier, et il s’est avéré que l’équipe jouait sur du gazon artificiel ! » Une déconvenue sans-doute bien vite oubliée, au vu des résultats obtenus ensuite.

Une arme redoutable

Les arbres et l’herbe – du gazon véritable, cette fois – présents aux abords du laboratoire n’ont en effet pas résisté aux salves imparables du Phaseur, ou plutôt du TreePol spectropolarimeter mis au point par Lucas Patty. Tous ont en effet été démasqués par l’arme secrète du chercheur, et ce jusqu’à une distance de plusieurs kilomètres. Des succès prometteurs, qui ouvrent la voie à la découverte potentielle de plantes aliens, mais aussi – plus prosaïquement – à l’étude de végétaux terrestres, comme le soulignent le chercheur et ses collègues dans leur pré-publication :

À lire aussi

Les 15 plus belles photos de la Terre prises depuis l’espace par l’astronaute Thomas Pesquet

« Nos résultats soulignent l’importance potentielle de la polarisation circulaire à la fois en tant que moyen permettant de détecter à distance la présence de vie [végétale] extraterrestre, ainsi qu’en tant qu’outil précieux utilisable pour surveiller la végétation sur Terre. » Une perspective un poil plus pragmatique, mais qui n’efface en rien les rêves cosmiques des scientifiques :

« La prochaine grande étape sera d’utiliser ces résultats dans des modèles exoplanétaires avec des paramètres réalistes tels que des surfaces diverses et des nuages, alors que de futures études sur le terrain et en laboratoire devraient continuer à explorer la polyvalence et le potentiel de cette technique », concluent les chercheurs néerlandais. Après la courte vie du plant de coton lunaire, d’autres végétaux pourraient un jour entrer – naturellement cette fois – dans l’Histoire spatiale.

Snapchat serait valorisée entre « 16 et 19 milliards de dollars

Snapchat, le populaire service de messagerie permettant de s’échanger des photos éphémères, prépare un nouveau tour de table qui pourrait le valoriser de 16 à 19 milliards de dollars, affirment le Financial Times et New York Times.

L’opération devrait permettre à la société de lever jusqu’à 500 millions de dollars, ajoute le NYT, citant une personne proche des négociations.

Si elle devait aboutir, la valorisation de la société aura pratiquement doublé en un an, dans la mesure où sa dernière levée de fonds s’était effectuée sur une base de l’ordre de 10 milliards de dollars.

 22, 40 OU 45 MILLIARDS

La société fondée en 2011 par trois étudiants de l’université Stanford se hisserait ainsi parmi les start-up les mieux valorisées dans le monde, à côté du spécialiste américain de la location de voiture avec chauffeur Uber (40 milliards de dollars) et du fabricant chinois de téléphones multifonctions Xiaomi (45 milliards de dollars).

Au cours des derniers mois, Snapchat a incorporé de nouvelles fonctionnalités comme des publicités dans ses messages, Discover, destinées aux médias comme CNN, ESPN ou National Geographic, ou les transferts d’argent avec Square. La valorisation de Snapchat se rapprocherait de celle de WhatsApp, le service de messagerie acquis l’an dernier par Facebook pour près de 22 milliards de dollars.

Lire le décryptage : Uber, Airbnb, Snapchat… Qui va entrer en Bourse en 2015 ?

Top tweets : Captain Europe est moqué par les internautes

Vous connaissez tous Captain America, mais connaissez-vous Captain Europe ? Au milieu des années 2000, peu de temps après l’échec du traité constitutionnel européen, Captain Europe a été créé. Ce super héros est censé représenter les européens, mais il a surtout été créé pour inciter les jeunes à participer aux élections européennes. Si l’idée est louable, il faut reconnaitre que le look de Captain Europe laisse à désirer… À l’occasion des futures élections européennes, qui auront lieu au mois de mai prochain, Captain Europe est sorti de sa retraite. Le parlement européen a posté sur son compte Twitter une photo du super héros. Malheureusement, celui-ci est aujourd’hui moqué par les internautes qui lui trouvent un style vraiment cheap. 

Voici une compilations des meilleurs tweets qui se moquent de Captain Europe.

#1

#2

#3

#4

#5

#6

#7

#8

#9

#10

#11

#12

#13

#14

#15

#16

#17

#18

#19

#20

#21

#22

#23

#24

#25

Bretagne : depuis 30 ans, des téléphones Garfield s’échouent sur les plages

Chaque année les personnes qui nettoient les plages des côtes du pays d’Iroise (Bretagne) font la même découverte. Ils retrouvent des téléphones à l’effigie de Garfield un chat orange, paresseux et héros de BD. « Un œil, un bras, une patte voire le corps entier de ces Garfield en plastique » sont retrouvés, rapporte FranceInfo.

« L’état des téléphones est stupéfiant. Ces objets sont en plastique dur et comportent encore leurs peintures, détaille Claire Simonin Le Meur, présidente de l’association Viltansoù. Les anciens ont souvenir d’un échouement de conteneur, possiblement dans la rade de Brest toute proche, au début des années 1980, sans pouvoir le dater précisément. »

Des contrefaçons à l’origine de la pollution ?

Pourtant l’entreprise Paws, qui exploite aujourd’hui la licence Garfield, assure ne pas avoir eu vent d’un échouement de cargo ou de conteneur transportant des téléphones de ce type. L’entreprise confirme toutefois que ces appareils ont bien été fabriqués dans les années 1980. par la société Tyco. Mais pour elle, cette pollution viendrait de possibles contrefaçons.

Un argument qui ne convainc pas Claire Simonin Le Meur : « Dans les années 1980, la contrefaçon, notamment asiatique, n’avait pas la même réalité qu’actuellement ». Au total, environ 200 pièces de toutes tailles ont été récoltées en 2018.

VIDÉO – Thaïlande : une plongeuse sauve un poisson pris au piège d’un sac plastique

La Thaïlande fait rêver pour ses plages, ses paysages, ses eaux turquoises, mais malheureusement, ce panorama cache une triste réalité : la pollution des fonds marins. Des tonnes de déchets plastiques transforment les plus beaux endroits de la planète en véritable enfer pour les animaux, y compris dans la mer.

C’est ce qui est arrivé le 14 février au large de Phuket, à un magnifique poisson bleu et argent qui s’est retrouvé prisonnier d’un sachet en plastique. Rentré à l’intérieur, il n’a pas pu en ressortir. C’était sans compter sur l’aide d’une plongeuse qui lui a sauvé la vie.

Nat Senmuang, au cours de sa plongée, a été attirée par ce poisson qui ne bougeait pas. Elle s’est alors dirigée vers lui, s’apercevant rapidement qu’il était coincé. Ce n’est qu’en saisissant le plastique qu’elle constate que l’animal est bloqué à l’intérieur. Elle l’a ensuite délivré et le poisson a pu retrouver sa liberté.

Revenue sur la terre ferme, la jeune femme a publié sur Facebook la vidéo sous-marine qu’elle avait réalisée. Elle l’a intitulée « Aidons-nous les uns les autres », un cri d’alerte sur l’état de nos mers et nos océans. Ce bel « happy end » doit nous rappeler que, selon Greenpeace, d’ici à 2050, il y aura davantage de déchets dans les océans que de poissons et qu’il est urgent de trouver des alternatives aux emballages plastique.

Pollution de l’air : la voiture est-elle la première responsable ?

La qualité de l’air est particulièrement mauvaise au-dessus des grandes agglomérations en France et en Europe de l’Ouest. Dans notre pays, cette pollution touche le Nord autour de Lille, la région parisienne, mais aussi la vallée du Rhône et les alentours de Marseille. La météo est également un autre facteur qui aggrave la situation.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 27/02/2019 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 27 février 2019 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Avec le retour de la pluie, pourquoi la pollution baisse-t-elle ?

Le retour du mauvais temps rime avec la fin du pic de pollution sur les régions parisienne et lilloise. « Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser », explique Pierre Pernot d’Airparif, sur Europe 1.

La pluie fait son retour sur une grande moitié nord du pays jeudi. Et avec le soleil, c’est aussi la pollution qui s’en va. « La sortie d’épisode de pollution est due à un changement des conditions météo. Dans le cours de la matinée, on aura des conditions météo beaucoup plus dispersives avec du vent et l’arrivée des averses dans l’après-midi », explique Pierre Pernot d’Airparif, à Europe 1.

Le temps jeudi sera en effet marqué par un retour des nuages et de la pluie sur une grande moitié nord du pays. Une perturbation entrera le matin par le nord-ouest, accompagnée de petites averses éparses en matinée sur la Bretagne, la Normandie, le nord des Pays de la Loire et de la région Centre, sur l’Île-de-France et les Hauts de France. Du Sud-ouest vers la Champagne-Ardenne, le ciel sera par ailleurs très nuageux dès le matin et les nuages gagneront le Grand-Est en fin de matinée (plus de détails par ici).

« Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser. » Des « conditions météorologiques » qui « vont permettre de disperser la pollution dans le sens horizontal », puisque le vent favorise la dispersion des particules suspendues dans l’air. Mais il y a aussi un effet « vertical », dû à la pluie : « Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser, se diluer sur un volume d’air beaucoup plus important. » La pluie effectue en quelque sorte un « lavage » des masses d’air. Ce qui diminue la concentration en particule.

Pierre Pernot tient tout de même à « rappeler que l’impact de la pollution sur la santé n’est pas que lié aux épisodes de pollution ». « Au contraire, l’essentiel de l’impact est lié à la pollution chronique, à savoir la pollution que vous respirez tous les jours tout au long de l’année. »