Avec le retour de la pluie, pourquoi la pollution baisse-t-elle ?

Le retour du mauvais temps rime avec la fin du pic de pollution sur les régions parisienne et lilloise. « Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser », explique Pierre Pernot d’Airparif, sur Europe 1.

La pluie fait son retour sur une grande moitié nord du pays jeudi. Et avec le soleil, c’est aussi la pollution qui s’en va. « La sortie d’épisode de pollution est due à un changement des conditions météo. Dans le cours de la matinée, on aura des conditions météo beaucoup plus dispersives avec du vent et l’arrivée des averses dans l’après-midi », explique Pierre Pernot d’Airparif, à Europe 1.

Le temps jeudi sera en effet marqué par un retour des nuages et de la pluie sur une grande moitié nord du pays. Une perturbation entrera le matin par le nord-ouest, accompagnée de petites averses éparses en matinée sur la Bretagne, la Normandie, le nord des Pays de la Loire et de la région Centre, sur l’Île-de-France et les Hauts de France. Du Sud-ouest vers la Champagne-Ardenne, le ciel sera par ailleurs très nuageux dès le matin et les nuages gagneront le Grand-Est en fin de matinée (plus de détails par ici).

« Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser. » Des « conditions météorologiques » qui « vont permettre de disperser la pollution dans le sens horizontal », puisque le vent favorise la dispersion des particules suspendues dans l’air. Mais il y a aussi un effet « vertical », dû à la pluie : « Tout ce qui restait bloqué au sol ces derniers jours va pouvoir se disperser, se diluer sur un volume d’air beaucoup plus important. » La pluie effectue en quelque sorte un « lavage » des masses d’air. Ce qui diminue la concentration en particule.

Pierre Pernot tient tout de même à « rappeler que l’impact de la pollution sur la santé n’est pas que lié aux épisodes de pollution ». « Au contraire, l’essentiel de l’impact est lié à la pollution chronique, à savoir la pollution que vous respirez tous les jours tout au long de l’année. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *