Connect with us

Actualités

Des médecins torpillent Rendez-vous santé Québec

Published

on

Rien ne va plus avec le service Rendez-vous santé Québec (RVSQ), lancé à l’ère Barrette. La plateforme publique de rendez-vous médical en ligne éprouve non seulement des problèmes informatiques, mais se trouve en plus boudée tant par les médecins de famille que par les citoyens.

Lancé par Québec en avril 2017, RVSQ est censé permettre aux citoyens de sélectionner gratuitement et rapidement en ligne une place vacante dans une clinique sans rendez-vous.

Il devait concurrencer, voire remplacer, Bonjour Santé, un service privé qui a connu du succès depuis 2012.

Le RVSQ a coûté 6,8 M$ à l’État, soit 2,2 M$ de plus que prévu au départ. Il a été développé par CGI, qui a dûment remporté un appel d’offres. La facture annuelle d’entretien s’élève à 1,4 M$.

Des bogues informatiques et des problèmes de connexion au réseau ont marqué l’implantation de ce système.

Rendez-vous santé Québec: la plateforme publique de rendez-vous médical en ligne éprouve non seulement des problèmes informatiques, mais se trouve en plus boudée tant par les médecins de famille que par les citoyens.
En 2017, l’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, annonçait que RVSQ deviendrait obligatoire l’année suivante pour les cliniques, les super-cliniques et les médecins de famille.

Pour ce faire, M. Barrette a forcé par contrat les 50 super-cliniques – lesquelles sont subventionnées – à afficher des plages horaires sur la nouvelle plateforme publique.

Or, les cliniques réussissent à contourner l’obligation et offrent très peu de service aux citoyens sur cette plateforme, a-t-on constaté.

Secret des horaires

Selon les données obtenues par notre Bureau d’enquête, sur RVSQ, les médecins de famille participants ont offert 152 000 plages de rendez-vous en 2018. Et, de ce nombre, seules 110 000 consultations ont été comblées par des patients.

Une des causes est la crainte des médecins d’être surveillés par le ministère de la Santé. « En utilisant le RVSQ, c’est comme si les médecins transmettaient leur horaire au ministère. Ils ne veulent pas ça. Dans notre équipe médicale, personne ne souhaitait ça », a affirmé l’administratrice d’un groupe de médecine de famille réseau (GMF-R), situé à Montréal.

Des médecins torpillent Rendez-vous santé Québec : reportage
Même si elles sont forcées par contrat de faire affaire avec RVSQ, les cliniques signent des ententes avec des plateformes web privées, dont Bonjour Santé.

À leurs yeux, celles-ci offriraient un service plus complet. Par exemple, on peut y prendre rendez-vous par téléphone, ce qui est impossible sur RVSQ.

Toute la place au privé

Des super-cliniques choisissent donc d’utiliser uniquement le mode « privé » du logiciel RVSQ et donnent toute la place au privé, soit Bonjour Santé.

Dans cette utilisation du RVSQ, « les patients ne voient pas les disponibilités des médecins », admet carrément Alain Boisseau, le responsable du Centre d’urgence Saint-Laurent à Montréal.

Pour les voir, il faut aller sur l’outil privé : « On a déjà un système qui s’appelle Bonjour Santé et qui permet de prendre des rendez-vous », dit-il.

Par conséquent, à l’heure actuelle, RVSQ est beaucoup moins populaire et efficace que Bonjour Santé.

Selon les crédits budgétaires, malgré les ratés et les objections des médecins de famille, le gouvernement Legault veut continuer le déploiement de Rendez-vous santé Québec.

Rendez-vous santé Québec

(Service gouvernemental)

57 cliniques participantes

En date du 20 mars 2019, 47 super-cliniques sur 50 ont adhéré à l’obligation

Nombre de plages offertes par les cliniques au 31 octobre 2018 : 152 261

Nombre de rendez-vous pris au 31 octobre 2018 : 110 698

Coût à l’État, par rendez-vous, incluant l’amortissement : 26,03 $

Bonjour Québec

(Service privé)

383 cliniques participantes

2344 médecins participants

Nombre de rendez-vous en 2018 : 2,5 millions

Service dans une clinique où le citoyen est membre : gratuit

Coûts par client pour une recherche d’établissement hors de sa clinique : 17,25 $

Les médecins refusent de collaborer

« Je ne suis pas intéressé à faire affaire avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, c’est un monstre », peste Alain Boisseau, responsable des TI pour le Centre d’urgence Saint-Laurent à Montréal.

Il dit utiliser le service Rendez-vous santé Québec (RVSQ) par obligation… mais admet en bloquer l’accès à ses clients.

La raison ? Il a vécu des problèmes informatiques liés à l’ajout de la plateforme de prise de rendez-vous en ligne du ministère. « Une fois qu’on a complété nos tests, on a fermé l’accès », indique M. Boisseau. « Je subis les effets techniques de l’implantation des systèmes. »

Il attend une solution

Il a informé le ministère des problèmes et attend impatiemment qu’on lui propose une solution. Notre Bureau d’enquête a également obtenu des courriels démontrant de sérieux problèmes informatiques, notamment de connexion, en février dernier.

Comme plusieurs autres qui se sont manifestés à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), M. Boisseau veut choisir lui-même le logiciel qu’il utilisera pour que sa clientèle ait accès à des rendez-vous rapides. « Comme “industriel”, j’ai contracté Bonjour Santé », dit le gestionnaire.

Plusieurs professionnels font le même choix : « On a l’obligation de l’utiliser, le RVSQ. Alors, on y met quelques disponibilités pour s’acquitter de nos obligations. Mais on utilise aussi en parallèle les solutions de Bonjour Santé », explique l’administratrice d’une super-clinique montréalaise.

Elle estime combler 90 % de ses plages sans rendez-vous grâce au service de Bonjour Santé et un mince 10 % avec le système public RVSQ.

Impopulaire

La RAMQ souligne que les professionnels de la santé peuvent bénéficier du service étatique « même s’ils continuent d’utiliser un logiciel de gestion d’agenda privé, à condition que des arrimages soient effectués au préalable entre ce système et RVSQ ».

Notons que Bonjour Santé a tenté, en vain, de décrocher le contrat gouvernemental pour le service de gestion d’agenda et de prise de rendez-vous.

Du reste, la RAMQ poursuit Bonjour Santé devant le tribunal parce qu’elle lui reproche de facturer des frais illégaux aux clients. Une demande d’action collective a été également déposée contre l’entreprise.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Logo du CF Montréal : quatre experts se prononcent

Published

on

By

Au lendemain du dévoilement de la nouvelle identité du CF Montréal, les commentaires sur le logo et les couleurs choisies par l’équipe continuent d’alimenter les discussions. Quatre experts en design graphique et en image de marque se prononcent.

La fleur de lys et les rayures noires et bleues de l’Impact ont fait place à un flocon de neige gris sur fond noir. Des flèches pointant vers l’intérieur rappellent celles du métro de la métropole. Le nouveau logo, contenu dans un cercle entouré de bleu comporte également les mots Club de Foot Montréal.

C’est très statique, c’est très symétrique, c’est un flocon de neige. Je comprends le sportif de ne pas comprendre le logo, avance Julie Royer, chargée de cours en identité de marque à l’Université Laval. On fait des références visuelles qui n’ont rien à voir avec le sport.

Le choix du flocon de neige étonne particulièrement les experts consultés par Radio-Canada Sports, étant donné que le CF Montréal pratique un sport estival. Ils soulignent, avec un sourire en coin, que l’image pourrait davantage se prêter à une organisation hivernale, comme un club de ski.

Le même logo pourrait exister sur des produits surgelés avec un flocon de neige et on comprendrait. Ça pourrait être sur un manteau en duvet pour nous dire qu’on va être protégé du froid. La carte de la nordicité, je ne la comprends pas tant que ça, explique Louis Gagnon, directeur artistique pour Paprika, une firme de design graphique.

Un avis partagé par Sylvain Allard, professeur à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ce dernier aurait aimé une référence plus claire au sport pratiqué par le club de la Major League Soccer.

Quand je pense au soccer, je pense à quelque chose en mouvement. Là, c’est très statique et tout converge vers un centre vide, mentionne-t-il, en précisant qu’il préfère toutefois le nouveau logo à celui de l’Impact. Ça va vivre assez longtemps au niveau du style, parce que c’est un logo dans la plus pure tradition : à plat, pas de dégradé, pas trop dérangeant.

Continue Reading

Actualités

Les développements sur la COVID-19 du 17 janvier 2021

Published

on

By

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de la COVID-19 bouleverse nos vies depuis plusieurs mois.                 

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l’économie.  

DERNIER BILAN 23H11

PLANÉTAIRE

Cas: 95 022 922
Morts: 2 030 515
Rétablis: 52 282 407 

ÉTATS-UNIS

Cas: 23 932 306
Morts: 397 561

CANADA

Québec: 243 714 cas (9055 décès)

Ontario: 237 786 cas (5409 décès)

Alberta: 116 837 cas (1436 décès)

Colombie-Britannique: 60 117 cas (1047 décès)

Manitoba: 27 511 cas (761 décès)

Saskatchewan: 20 272 cas (215 décès)

Nouvelle-Écosse: 1558 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 947 cas (12 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 396 cas (4 décès)

Nunavut: 266 cas (1 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 104 cas

Yukon: 70 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 25 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 709 616 cas (18 014 décès)

NOUVELLES

23h02 | L’Australie ne rouvrira probablement pas ses frontières en 2021

L’Australie ne devrait pas rouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers en 2021, et ce en dépit des campagnes de vaccination qui vont progresser dans le monde entier, a estimé lundi un haut responsable australien de la Santé. 

Continue Reading

Actualités

Cas de COVID-19 dans les avions : la liste des voyageurs exposés s’allonge au Québec

Published

on

By

De nombreux Québécois qui ont voyagé au Mexique, à Cuba, aux États-Unis et en France ont été exposés au coronavirus lors de leur retour au pays. C’est aussi le cas des passagers de deux vols d’Air Transat arrivés à Montréal les 10 et 13 janvier en partance de Port-au-Prince.

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) procède habituellement à l’analyse de cas de COVID-19 à bord d’un avion et juge à risque quelques rangées devant et derrière les porteurs du coronavirus. Or, dans le cas de ces deux vols d’Air Transat, ce sont toutes les rangées qui ont été jugées à risque.

Le nombre total de passagers contaminés n’est pas connu, mais les avions qui les transportaient peuvent accueillir plus de 300 personnes. Dix jours plus tôt, les passagers de six rangées d’un vol d’Air Transat sont arrivés de la capitale haïtienne en étant exposés à la COVID-19.

Les passagers en provenance d’Haïti ne sont pas tenus pour le moment de présenter un résultat négatif de test à la COVID-19. En effet, Ottawa impose le dépistage pour tous les voyageurs revenant de l’étranger depuis le 7 janvier, sauf pour Haïti et Saint-Pierre-et-Miquelon, qui ont été exemptées de cette mesure jusqu’au 21 janvier en raison du manque de capacité ou de disponibilité des tests.

Mais les avions en provenance d’Haïti ne sont pas les seuls à enregistrer un nombre important de porteurs du coronavirus. Des voyageurs qui rentraient récemment de destinations soleil à Montréal et à Québec ont également été exposés. Les rapports rendent compte d’au moins un cas confirmé de la COVID-19 à bord de certains de ces vols internationaux.

Et la liste de ces vols qui préoccupent les autorités de santé publique du Canada continue de s’allonger depuis le début du mois de janvier, selon ce que révèlent des données compilées par Ottawa dans sa mise à jour samedi.

Des Québécois qui ont voyagé au Mexique, à Cuba, aux États-Unis et en France ont aussi eu à surveiller l’apparition de symptômes un peu plus étroitement, parce qu’ils ont été exposés au virus lors du retour à la maison. C’est notamment le cas pour les passagers de trois vols d’Air Canada en provenance de Cancún, au Mexique, qui ont atterri à Montréal du 3 au 5 janvier. Les passagers de 27 rangées au total ont été exposés.

D’autres voyageurs qui rentraient de Fort Lauderdale, en Floride, ont aussi été exposés à bord de six autres vols d’Air Canada et Air Canada Rouge jusqu’à la semaine dernière. Deux vols de Sunwing, en provenance de Cuba et de Cancún, ont aussi transporté des gens qui avaient la COVID-19 le 3 janvier, jusqu’à l’atterrissage de l’appareil à Montréal. Quatre vols en provenance de Paris ont été touchés du côté des transporteurs Air Canada et Air France les 5 et 6 janvier.

Il ne s’agit là que de quelques exemples récents, parmi un plus grand nombre de vols surveillés à l’échelle canadienne, démontrant ainsi l’importance pour les voyageurs de respecter la quarantaine de 14 jours après leur arrivée au Canada.

Continue Reading

Chat

Actualités3 jours ago

Logo du CF Montréal : quatre experts se prononcent

Actualités3 jours ago

Les développements sur la COVID-19 du 17 janvier 2021

Actualités3 jours ago

Cas de COVID-19 dans les avions : la liste des voyageurs exposés s’allonge au Québec

Actualités3 jours ago

COVID-19 au Québec: 1918 cas supplémentaires, 62 nouveaux décès

Actualités3 jours ago

Un CHSLD de Laval «au bord de la perte de contrôle»

Actualités3 jours ago

La police interrompt un autre rassemblement de motards

Affaires4 jours ago

Trois étapes vers un meilleur avenir financier

Affaires4 jours ago

Conseils pour continuer d’épargner et atteindre vos objectifs financiers

Affaires4 jours ago

Opérations bancaires en ligne : comment se protéger contre la fraude

Affaires4 jours ago

Prêts sur salaire : un type d’emprunt qui coûte cher

Affaires4 jours ago

Conseils pour vous aider à reprendre le contrôle de vos finances

Affaires4 jours ago

Cinq astuces pour personnaliser votre assurance et économiser de l’argent

Affaires1 mois ago

Une nouvelle prime COVID chez Sobeys

Affaires1 mois ago

Une première personne vaccinée au Canada

Affaires1 mois ago

Transat: l’offre d’Air Canada est acceptée

Affaires1 mois ago

Le père Noël autorisé à parcourir le Canada

Affaires1 mois ago

AnalyseL’une des plus importantes fausses nouvelles au monde en 2020 provient du Canada

Affaires1 mois ago

21 nouveaux centres de vaccination au Québec dès lundi

Affaires1 mois ago

COVID-19 : plus de 1000 personnes hospitalisées au Québec

Actualités1 mois ago

Nouveaux records de cas de COVID-19 en Ontario

Anglais2 années ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Styles De Vie2 années ago

Salon du chocolat 2018: les 5 temps forts

Anglais2 années ago

This B.C. woman’s recipe is one of the most popular of all time — and the story behind it is bananas

Anglais2 années ago

27 CP Rail cars derail near Lake Louise, Alta.

Anglais2 années ago

Man facing eviction from family home on Toronto Islands gets reprieve — for now

Santé Et Nutrition2 années ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition2 années ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais2 années ago

Ontario’s Tories hope Ryan Gosling video will keep supporters from breaking up with the party

Anglais2 années ago

A photo taken on Toronto’s Corso Italia 49 years ago became a family legend. No one saw it — until now

Anglais2 années ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Styles De Vie2 années ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 années ago

This couple shares a 335-square-foot micro condo on Queen St. — and loves it

Mode2 années ago

Paris : chez Cécile Roederer co-fondatrice de Smallable

Anglais2 années ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Styles De Vie2 années ago

Ford Ranger Raptor, le pick-up roule des mécaniques

Affaires2 années ago

Le Forex devient de plus en plus accessible aux débutants

Anglais2 années ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Anglais2 années ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Technologie2 années ago

YouTube recommande de la pornographie juvénile, allègue un internaute

Anglais2 années ago

Province’s push for private funding, additional stops puts Scarborough subway at risk of delays

Trending