Le stress financier affecte-t-il votre santé physique et mentale ?

(EN) Pour plusieurs d’entre nous, les soucis liés à l’argent sont la plus grande source de stress, et bien plus que les obligations familiales. En fait, selon une étude récente, 40 %de Canadiens disent qu’ils sont dépassés par leurs dettes, tandis que 48 % affirment avoir perdu le sommeil à cause de soucis financiers. Ce stress peut certainement avoir un impact négatif sur votre santé physique et mentale.

Les sources de stress financiers sont nombreuses et peuvent inclure un niveau d’endettement élevé, le fait de vivre d’un chèque de paie à l’autre, la gestion des dépenses familiales, la difficulté d’épargner pour atteindre ses objectifs à court et à long terme. En fait, cela peut affecter tous les travailleurs, peu importe leurs revenus et leur âge.

Effets du stress financier sur votre santé physique et mentale

Selon le Center for Financial Services Innovation, si vous êtes aux prises avec un stress financier, vous êtes :

  • Deux fois plus susceptibles de déclarer avoir un mauvais état de santé global;
  • Quatre fois plus susceptible de souffrir d’insomnie, de maux de tête et d’autres maladies;
  • Plus à risque d’éprouver de la tension dans vos relations personnelles.

Le stress financier peut également entraîner des problèmes de santé plus graves, tels que des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle et des problèmes de santé mentale comme la dépression et l’anxiété.

Le stress financier a des répercussions sur votre travail

Le stress financier peut vous empêcher de vous concentrer sur ce qui compte le plus pour vous, et ce n’est pas quelque chose que vous pouvez laisser à la maison. Selon un sondage de l’Association canadienne de la paie mené auprès des employés, près de la moitié des travailleurs canadiens admettent que le stress lié aux finances personnelles influe sur leur rendement au travail. Mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi.

Les avantages d’investir dans votre bien-être financier

Lorsque vous investissez dans votre bien-être financier, vous en tirerez de nombreux avantages, dont les suivants :

  • Une meilleure santé mentale et physique : L’absence du stress relié aux questions financières réduit l’anxiété.
  • Une productivité élevée: Si vous n’avez pas de stress financier, vous serez moins distrait, ce qui vous permettra d’être plus concentré et productif dans votre vie personnelle et professionnelle.
  • Une augmentation de votre confiance en soi : Les recherches démontrent qu’une confiance accrue vous permet de mieux gérer vos finances quotidiennes.

Bien que la gestion de votre argent peut sembler une tâche écrasante, il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. Qu’il s’agisse de dettes, d’un prêt hypothécaire, des études de vos enfants ou de l’épargne-retraite qui vous préoccupe, il existe des ressources gratuites et impartiales pour vous aider.

Les plans de location avec option d’achat vous conviennent-ils?

(EN) La température plus chaude est arrivée, ce qui signifie qu’il est peut-être temps d’acheter un nouveau sofa ou un climatiseur. Ou encore, vous avez peut-être l’œil sur une nouvelle voiture. Vous envisagerez probablement différents modes de paiement dont une location avec option d’achat.

Qu’est-ce que la location avec option d’achat?

L’une des options envisagées par certains consommateurs est la location avec option d’achat, aussi appelée « location-achat », « louer pour acheter » ou « crédit-bail ».

Ces plans sont offerts par des prêteurs, c’est-à-dire des entreprises qui se spécialisent dans la location de produits électroniques, de meubles et d’appareils ménagers. Les entreprises de location de voitures d’occasion et les concessionnaires offrent également des plans de location avec option d’achat.

Ces plans vous permettent d’étaler vos paiements sur une certaine période, ce qui peut être attrayant si votre budget ne vous permet pas de payer la totalité du montant de l’article en un seul versement.

Vous pouvez être approuvé même si vous n’avez pas de cote de crédit ou si votre cote de crédit est faible. De plus, l’entreprise peut vous offrir des réparations ou des remplacements gratuits. Il existe cependant des aspects négatifs à considérer.

Coûts plus élevés et frais supplémentaires

Les fournisseurs de services de location avec option d’achat demandent généralement des prix d’achat plus élevés. Pour le même produit, vous pouvez vous attendre à payer entre deux et cinq fois le prix de détail régulier. Par exemple, un sofa dont le prix de détail est de 800 $ pourrait vous coûter jusqu’à 2 200 $, en tenant compte des majorations et des frais.

Des frais supplémentaires peuvent vous être facturés à l’achat du produit si vous ne pouvez plus faire les paiements et devez retourner le produit, ou si vous omettez de faire un paiement et ne respectez pas les modalités de votre entente.

Si les coûts s’accumulent, vous risquez de contracter une dette que vous ne pouvez pas assumer.

Examinez d’autres options

Il existe peut-être des solutions de rechange moins coûteuses pour obtenir les produits dont vous avez besoin ou que vous désirez, comme attendre d’avoir les moyens de payer le plein montant, ou encore, utiliser une carte de crédit ou marge de crédit.

En outre, vous pouvez examiner d’autres solutions de financement offertes par les magasins de détail, comme un plan de paiement « achetez maintenant, payez plus tard », lesquelles peuvent être moins coûteuses.

Donc, avant d’aller magasiner, assurez-vous que la location avec option d’achat vous convient. Vous pouvez obtenir des renseignements impartiaux et des outils pour vous aider à gérer votre argent auprès de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.

Utiliser votre auto comme garantie pour un prêt : ce qu’il faut savoir

(EN) Il y a beaucoup de facteurs à prendre en considération si vous devez emprunter de l’argent. Vous pouvez avoir besoin d’un prêt à court terme et souhaitez déterminer ce qui vous convient le mieux. Cependant, il reste que tous les types de prêts ne conviennent pas à tout le monde.

Si votre cote de crédit est faible et que vous possédez une voiture ou un autre véhicule, comme une motocyclette ou un bateau, vous pouvez envisager un prêt sur titre, aussi appelé « prêt sur titre automobile ». Selon ce type de prêt, vous pouvez utiliser votre auto ou un autre véhicule comme promesse de remboursement.

Bien que cela puisse sembler une façon alléchante d’emprunter de l’argent à court terme ou en cas d’urgence, il est important de savoir que si vous n’effectuez pas vos paiements, vous risquez de perdre votre auto. Outre les inconvénients, cette situation peut avoir une incidence sur votre revenu; vous pouvez avoir plus de difficulté à vous rendre au travail ou devoir débourser des frais de déplacement supplémentaires. Les prêts sur titre sont également un moyen coûteux d’emprunter de l’argent.

Comment les prêts sur titre fonctionnent-ils?

Les prêts sur titre sont habituellement d’une durée de trois mois à trois ans. Les banques et les coopératives de crédit n’offrent pas de prêts sur titre. Il est possible de les obtenir uniquement auprès d’autres prêteurs ou en ligne.

Règle générale, le coût est élevé. Lorsque vous ajoutez les frais supplémentaires, le taux d’intérêt peut atteindre 60 % annuellement.

Il importe également de savoir que les prêts sur titre varient d’un prêteur à l’autre. Par exemple, un prêteur peut ne pas vous accorder un prêt sur titre si vous devez de l’argent sur votre auto.

Quels autres facteurs devez-vous prendre en considération?

De même que pour tout prêt, assurez-vous de ne pas emprunter plus d’argent que nécessaire et d’avoir un plan de remboursement. Ne dépassez pas les limites de votre budget, sinon vous risquez de perdre votre auto. Enfin, assurez-vous de bien comprendre votre contrat. Demandez une copie de l’entente pour l’examiner avant de la signer. Connaissez le coût total de votre prêt, le montant et le calendrier des paiements, ainsi que le taux d’intérêt.

Soyez également à l’affût de toute condition inattendue. Par exemple, les prêteurs peuvent installer un système de localisation (GPS) pour repérer l’emplacement de votre auto. Ils peuvent aussi installer un dispositif d’immobilisation leur permettant de bloquer le démarreur de votre auto à distance. Les prêteurs peuvent vous facturer des frais pour installer ces appareils, et ensuite les utiliser pour saisir votre auto si vous vous trouvez en défaut de paiement.

Vous devez tenir compte de nombreux facteurs en ce qui a trait aux prêts sur titre. Renseignez-vous. Vous pouvez obtenir des renseignements impartiaux et des outils pour vous aider à gérer votre argent auprès de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.

Les fraudes par carte de crédit sont de plus en plus fréquentes – quoi faire si vous en êtes victime

(EN) Avec les nouvelles technologies qui rendent les renseignements personnels et financiers plus accessibles aux fraudeurs, les Canadiens sont de plus en plus inquiets des risques de fraude et de vol d’identité.

Selon un nouveau sondage réalisé par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), 70 % des Canadiens redoutent plus la fraude aujourd’hui qu’il y a cinq ans. De plus, près d’une personne sur cinq sait qu’elle a été victime d’une fraude par carte de crédit, un type de fraude très courant.

Pour assurer votre protection et votre sécurité financière, il est important de respecter certains conseils de sécurité essentiels :

  • Vérifiez vos relevés bancaires tous les mois afin de voir s’ils comportent des anomalies. Les voleurs ne font pas nécessairement de gros achats avec des renseignements volés; ils font plutôt des petits achats moins visibles. Effectuez donc le suivi de vos comptes régulièrement.
  • Déchiquetez les documents qui renferment vos renseignements personnels avant de vous en défaire.
  • Cachez le clavier numérique quand vous composez votre NIP au guichet automatique ou à la caisse.
  • Évitez d’utiliser le Wi-Fi public pour faire l’achat de biens sur des sites Web ou pour effectuer des transactions bancaires en ligne. Attendez d’être à la maison ou utilisez plutôt le forfait de données de votre téléphone cellulaire.
  • Programmez des alertes électroniques qui vous informeront de toute activité bancaire liée à vos comptes. Votre institution financière vous informera automatiquement des achats effectués, des paiements qui arrivent à échéance et des paiements qui sont versés, ce qui vous permettra d’effectuer un suivi de toutes vos transactions. Ces alertes vous avertissent également de la présence d’activités frauduleuses, par exemple, de paiements non autorisés.

Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site cpacanada.ca/le-programme-de-litteratie-financiere-de-cpa-canada.

Vous achetez une maison? Attention à la fraude hypothécaire

(EN) L’achat d’une maison constitue une étape importante qui donne généralement lieu à une foule de moments heureux, depuis le choix du nouveau mobilier et des éléments de décoration à la découverte des endroits intéressants dans le quartier.

Cependant, c’est aussi le moment où un acheteur risque de faire l’objet d’une fraude hypothécaire. Selon un récent sondage réalisé par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), seulement 35 % des gens sont au courant des dangers associés à la fraude hypothécaire.

Pour se protéger, la première étape consiste à s’informer sur les différents types de ce genre de fraude :

La fraude liée au titre de propriété. Ce type de fraude survient lorsqu’un fraudeur usurpe l’identité d’un propriétaire et utilise ensuite cette fausse identité pour se faire passer pour le propriétaire. Il peut alors faire un emprunt sur la valeur de la maison et conserver l’argent. Le propriétaire est alors obligé de verser les paiements hypothécaires sans, dans les faits, être propriétaire de sa maison. L’assurance de titres de propriété peut vous protéger contre ce type de fraude.

Les ventes en ligne. Tout le monde sait qu’il ne faut pas cliquer sur des publicités aléatoires ou des pourriels, mais certaines personnes apprennent à leur dépens que de faire des recherches en ligne pour trouver une maison moins chère auprès d’un vendeur privé est souvent décevant. Vous voulez peut-être épargner sur la commission du courtier? Attention au risque puisqu’il se peut vous envoyiez des milliers de dollars à un vendeur malhonnête qui ne vous transférera jamais le titre de propriété. Si vous choisissez la vente privée, ne signez rien et ne transférez aucun un montant d’argent avant d’avoir demandé à un avocat de lire soigneusement tous les documents.

Courtiers malhonnêtes. Étant donné que les lois canadiennes sur les prêts hypothécaires se resserrent grâce à des mesures comme l’épreuve de simulation de crise du BSIF, les gens sont plus nombreux à délaisser les grandes banques qui ne veulent plus leur accorder un prêt hypothécaire. Ces personnes sont alors exposées au risque d’être arnaquées par un courtier véreux. Assurez-vous toujours de faire affaire avec un courtier agréé. Mieux encore, consultez les bureaux locaux d’enregistrement des titres de bien-fonds et faites appel à un évaluateur pour en apprendre sur l’historique de la propriété que vous songez à acheter.

Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site cpacanada.ca/le-programme-de-litteratie-financiere-de-cpa-canada.

Cinq arnaques susceptibles de tromper même les personnes les plus avisées – comment vous protéger

(EN) Vous vous pensez à l’abri des dernières fraudes et des plus récentes arnaques? Les entreprises s’efforcent continuellement de protéger les données contre les attaques des fraudeurs, mais les fraudeurs s’efforcent encore plus d’y accéder. Vos renseignements personnels et financiers sont donc vulnérables aux intrusions.

« Même si l’on se facilite la vie grâce aux progrès de la technologie et aux outils comme les dispositifs de reconnaissance d’empreinte du pouce, de la voix et du visage, nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde, » indique Doretta Thompson, responsable de la littératie financière à l’organisation Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). « Chacun de nous doit continuer à faire personnellement preuve de diligence en raison de la menace constante de la fraude, en ligne et hors ligne. »

Voici quelques exemples d’escroqueries dont il faut se méfier :

  1. Les arnaques de rénovation domiciliaire. Les coûts associés aux rénovations peuvent s’accumuler rapidement, mais cela ne signifie pas que vous devez rogner sur les dépenses et faire des économies qui risquent de compromettre votre santé financière et votre sécurité. Méfiez-vous si un entrepreneur vous offre un rabais à la condition que vous le rémunériez en argent comptant et assurez-vous que chaque personne qui entre dans votre maison est agréée pour le type de travail qu’elle doit exécuter. De plus, veillez à ce que le contrat énonce clairement le type de travail qui sera effectué, les produits de finition qui seront utilisés et la personne qui sera responsable en cas de problème.
  2. La fraude par carte de crédit. Selon un nouveau sondage réalisé par CPA Canada, 70 % des Canadiens redoutent plus la fraude aujourd’hui qu’il y a cinq ans. Il n’en demeure pas moins que malgré cette inquiétude, nous sommes nombreux à nous faire arnaquer : 19 % ont indiqué être au courant d’avoir été victimes d’une fraude par carte de crédit. Par exemple, si vous devez entrer vos renseignements de carte de crédit sur un site Web, assurez-vous que la connexion internet est sécurisée en vérifiant la présente de la lettre « s » dans la mention « https », ce qui indique que le site est « sécurisé ».
  3. Le vol d’identité. Votre numéro d’assurance sociale (NAS) vous identifie. Ne donnez jamais ce numéro à quiconque, sauf à un employeur qui vous a embauché, à un responsable d’un programme gouvernemental (comme les prêts étudiants) et à l’ARC aux fins de l’impôt sur le revenu.
  4. Les stratagèmes amoureux. Les personnes seules, à la recherche de l’amour et de l’amitié, peuvent être très vulnérables et leur capacité à prendre des décisions est parfois compromise. Si vous communiquez avec une personne que vous avez connue sur un site de rencontre en ligne, prenez votre temps pour lui faire de la place dans votre vie et méfiez-vous si elle vous demande de l’argent pour quelque raison que ce soit, même si c’est pour venir vous voir.
  5. Les arnaques fiscales. Durant la saison des impôts, l’Agence du revenu du Canada avertit les Canadiens de faire attention à cette arnaque fréquente qui déçoit trop de personnes chaque année. Rappelez-vous que l’ARC ne demande jamais de renseignements personnels par courriel ou au téléphone, et n’envoie aucune communication contenant des propos menaçants ou agressifs.

Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site cpacanada.ca/le-programme-de-litteratie-financiere-de-cpa-canada.

Les inconvénients financiers d’être trop aimable

(EN) Nous connaissons tous une personne – ou peut-être sommes-nous cette personne – qui paie l’addition au restaurant, achète des cadeaux et dépense sans compter pour les autres. Bref, une personne agréable à côtoyer. Mais qu’en est-il de toutes ces dépenses? Les personnes aimables ont-elles plus d’ennuis d’argent?

Selon un récent rapport publié par des chercheurs de l’Université Columbia, cela pourrait bien être le cas.

Le rapport se fonde sur une série d’études visant à comprendre le lien entre l’amabilité et les difficultés financières. Les chercheurs ont notamment étudié des tests de personnalité, dont ils ont apparié les réponses à des indicateurs d’habitudes financières comme les retards de paiement, les découverts et le recours aux prêts sur salaire. Les répondants ayant une personnalité aimable avaient souvent moins d’épargne et plus de dettes, et leurs prêts étaient plus susceptibles d’être en souffrance. Mais pourquoi?

Les chercheurs sont arrivés à la conclusion qu’un facteur clé explique la relation entre la personnalité et le comportement financier : les personnes aimables se soucient moins de l’argent. Ce ne sont pas le manque de connaissances financières, les faibles aptitudes à la négociation ou la paresse qui entraînent des conséquences négatives. Les gens pour qui l’argent n’est pas une priorité sont plus susceptibles de s’en départir, que ce soit en affaires, au profit d’amis et de membres de la famille, ou sous forme de dons.

Si vous êtes d’un naturel généreux, il est important de maintenir un bon équilibre entre la gentillesse et le bien-être financier. Donner selon ses moyens n’en est pas moins un acte de générosité, et c’est une façon responsable de prendre soin de soi. Comptabilisez vos dépenses et vos dons, connaissez bien les organismes de bienfaisance avant de leur verser de l’argent, veillez à vous constituer un bas de laine et, ce qui est peut-être le plus important, apprenez à dire « non ».

Consultez le site rbcplacementsendirect.com pour trouver d’autres sources d’inspiration.

Voici une astuce simple pour s’enrichir

(EN) Que nous les touchions sous forme de salaire ou de gains de placement, nous aimerions tous voir augmenter nos revenus. Bien qu’il n’existe pas de recette magique, les experts affirment qu’un discours intérieur positif pourrait être plus efficace que nous le pensons pour améliorer nos finances.

« De nombreuses études ont démontré qu’en adoptant un discours intérieur plus positif, nous pouvons améliorer notre santé mentale et physique en plus de favoriser notre réussite en affaires et dans d’autres sphères de notre vie », explique Leigh Felesky, directrice de rédaction, Investisseur inspiré, RBC Placements en Direct. Elle ajoute ceci : « Si, au contraire, notre discours intérieur est négatif ou pessimiste, nous pouvons nous sentir anxieux, déprimé, en colère ou inquiet et obtenir en général de piètres résultats. »

À l’image des compétitions sportives, des entrevues d’emploi et des transactions commerciales, l’investissement est une activité exigeante qui gagne à être effectuée dans un bon état d’esprit. Voici quelques techniques que vous pourriez utiliser pour donner un ton plus positif à votre discours intérieur.

Pronoms : Il est plus efficace de se parler à soi-même à la deuxième personne qu’à la première personne. L’utilisation du pronom « tu » – comme dans « Tu peux y arriver! » – peut renforcer vos intentions positives avant d’entreprendre une tâche, et même vous aider à mieux la réaliser.

Mots d’encouragement : Avant de relever un défi, dites-vous que vous réussirez. Une étude publiée dans le journal Frontiers in Psychology démontre qu’un discours intérieur positif est plus efficace que la visualisation de la réussite.

Influences positives : Autant que possible, entourez-vous de personnes généralement positives. Leur façon de penser est contagieuse!

Pause : Réfléchir quotidiennement aux objectifs que vous vous êtes fixés vous aidera à éviter de ruminer le passé et à garder le cap sur l’avenir.

Méditation : Des recherches récentes ont montré que la méditation peut susciter des changements neurologiques positifs à long terme, ainsi que soulager les personnes qui souffrent d’anxiété, de dépression ou de douleurs chroniques. Comme la méditation ne requiert que quelques minutes par jour, il vaut la peine de l’essayer.

Consultez le site rbcplacementsendirect.com pour trouver d’autres sources d’inspiration.

Faites fructifier vos placements en un clic

(EN) Vous souhaitez faire fructifier votre argent, mais vous n’avez pas beaucoup de connaissances en placement et n’avez pas le temps d’en acquérir? Il existe maintenant de nouveaux moyens ingénieux de laisser les experts s’en charger, dont notamment les conseillers-robots.

Grâce au service de conseiller-robot, il est généralement possible d’ouvrir un compte en ligne en quelques minutes après avoir répondu à quelques questions sur vous et vos objectifs financiers. Il suffit souvent de déposer 1 000 $ pour que le service de conseiller-robot investisse vos fonds dans un portefeuille diversifié dont la composition de l’actif correspond à vos objectifs de placement. Vous laissez ensuite le conseiller-robot gérer votre portefeuille.

Voici trois questions à se poser pour savoir si ce service de placement vous convient.

  1. Le service de conseiller-robot et sa tarification sont-ils simples? Vérifiez si la plateforme est conviviale et si le barème de frais est clair et transparent. Il vous en coûtera généralement des frais de gestion de compte, en sus du ratio des frais de gestion imputé par le gestionnaire de FNB.
  2. Est-il possible de parler à un être humain? Il est bon de savoir que vous pourrez discuter de vos placements au besoin. Vérifiez si le conseiller-robot fournit un numéro de téléphone et une adresse courriel pour communiquer avec un conseiller en chair et en os agréé en gestion de portefeuille. Vous aurez ainsi l’assurance de pouvoir parler à un professionnel si vous le souhaitez. Vous pourrez aussi laisser aux experts le soin d’élaborer votre portefeuille, d’acheter et de vendre vos placements, et de rééquilibrer votre portefeuille au besoin.
  3. Le conseiller-robot offre-t-il une gamme d’investissements responsables? Si vous souhaitez que vos investissements contribuent au bien commun, vérifiez si le conseiller-robot offre une option « investissement responsable ». Il s’agit d’un portefeuille de placements qui est composé de titres de sociétés évaluées selon l’efficacité de la gestion de leurs risques associés aux enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il exclut les titres de sociétés de certains secteurs, comme le tabac, les armements controversés et les armes à feu civiles.

Utiliser pour la première fois des services bancaires au Canada

(EN) Changer de pays est une occasion unique de démarrer une nouvelle vie, de s’établir et de lancer sa carrière dans un nouveau milieu. Les nouveaux arrivants qui prennent le temps de découvrir comment fonctionne le système financier canadien jettent des bases solides qui pourraient bien leur permettre de réussir plutôt que de simplement survivre pendant leurs premières années au pays.

Si la plupart des nouveaux arrivants sont conscients qu’il existe des différences entre le système bancaire canadien et celui de leur pays, rares sont ceux qui savent en quoi ces différences consistent. Bon nombre sont surpris d’apprendre qu’ils peuvent ouvrir un compte bancaire avant même d’avoir obtenu un emploi. Dans certains pays, cela exige d’avoir un revenu stable. Au Canada, ouvrir un compte bancaire est l’une des premières choses à faire pour les nouveaux arrivants, même si aucun dépôt n’est fait dans l’immédiat.

Deux types de comptes sont très souvent utilisés. Le compte-chèques est conçu pour les besoins quotidiens : vous pourrez y déposer et en retirer des fonds en tout temps. Le compte d’épargne est idéal pour mettre de l’argent de côté puisque le solde engendrera des intérêts, mais il vous permettra également d’accéder à vos fonds au besoin.

Voici quelques conseils utiles.

Informez-vous au sujet des frais. Lorsque vous ouvrez un compte, vérifiez s’il y a des frais et en quoi ils consistent. Par exemple, des frais peuvent être facturés si vous dépassez un certain nombre d’opérations, si le solde de votre compte passe en deçà d’un certain seuil ou en cas de découvert. Les conditions et les montants varient d’une banque à l’autre.

Comparez les options offertes. Le paiement automatique des factures est parfois possible. Par ailleurs, l’utilisation d’une appli de services bancaires mobiles ou d’autres fonctions numériques comme le dépôt de chèques à distance pourrait vous éviter de devoir vous déplacer jusqu’à un GAB. Le simple fait d’avoir accès à un excellent service clientèle à toute heure du jour ou de la nuit ainsi qu’à des succursales et à des GAB dans votre quartier peut aussi être commode. Demandez-vous quels sont les critères à remplir pour vous offrir une excellente expérience qui saura répondre à vos besoins uniques.

Soyez à l’affût des offres spéciales. Il se pourrait que votre banque propose des offres spéciales avantageuses, comme des rabais chez des détaillants partenaires près de chez vous ou l’annulation des frais pendant la première année. Les banques tentent par de nombreux moyens de récompenser et de fidéliser leurs clients. Informez-vous au sujet des offres auxquelles vous avez accès, et comparez-les. Par exemple, le programme RBC Privilège Plus pour nouvel arrivant propose des solutions en matière de services bancaires, de crédit et de placement qui sont créées sur mesure pour les nouveaux arrivants.