Afficher ses croyances sans contrainte

[ad_1]

Que la personne qui est devant moi soit catho, juive ou musulmane m’importe peu pourvu qu’elle fasse bien son travail. J’aime bien, malgré tout, savoir à qui j’ai affaire et, si une personne affiche ses croyances, je me dis : « Tant mieux ! Je sais ce que je dois et ne dois pas dire ou faire en sa présence. » J’aime mieux, d’ailleurs, avoir affaire à une personne qui affiche ses croyances plutôt qu’à une autre qui les dissimule sous quelque prétexte que ce soit.

Ce qui me choque, c’est que des hommes (des mâles nombreux, grands, intelligents et forts) s’inquiètent et s’insurgent parce que quelques femmes portent des vêtements qui les dissimulent plus que moins. Ces mêmes hommes, libéraux, péquistes, caquistes, n’ont pas le courage de faire enlever ce symbole carrément offusquant pour une partie de la population qu’est le crucifix à l’Assemblée nationale. Ils préfèrent s’attaquer à cette centaine de femmes qui ont le malheur de porter des vêtements ou des signes peut-être religieux. Bravo pour votre courage, messieurs dames de l’Assemblée nationale. Bravo de prôner la dissimulation des croyances tout en affichant carrément les vôtres sous le premier prétexte venu.

On ne choisit pas ses croyances. Elles nous sont imposées dès notre enfance par nos parents, notre famille, notre milieu. Ce n’est que peu à peu qu’on finit, si on l’ose, par remettre en question ces génuflexions, ces agenouillements, ces à-plat-ventrismes, ces simagrées que Dieu nous demanderait de faire. Dieu, s’Il existe, est infiniment au-dessus de tout ça qui n’a de sens que pour ces animaux que sont les êtres humains. On souhaite que nos gouvernants le comprennent et ne viennent pas compliquer inutilement la vie de ces croyants qui sont de bonne foi même s’ils ne savent pas ce qu’ils font.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس