Ford recalls over 950,000 vehicles over Takata airbag inflator that can explode, hurl shrapnel

[ad_1]

Ford is recalling more than 953,000 vehicles worldwide to replace Takata passenger airbag inflators that can explode and hurl shrapnel.

The move includes 782,000 vehicles in the U.S. and is part of the largest series of recalls in U.S. history. There were no immediate numbers provided for Canadian vehicles.


READ MORE:
Over 450,000 Ford F-150 trucks recalled in Canada after block heaters cause fires






Included are the 2010 Ford Edge and Lincoln MKX, the 2010 and 2011 Ford Ranger, the 2010 to 2012 Ford Fusion and Lincoln MKZ, the 2010 and 2011 Mercury Milan, and the 2010 to 2014 Ford Mustang.

Some of the recalls may be limited to specific geographic areas of the U.S.

At least 23 people have been killed worldwide by the inflators.

Ford says it doesn’t know of any injuries in vehicles included in this recall. Dealers will replace the inflators.


READ MORE:
Takata adds 3.3 million faulty airbags to largest automotive recall in U.S. history

WATCH: Coverage of the Takata airbag scandal


[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

un airbag extérieur latéral pour sauver des vies

[ad_1]

La protection des occupants d’un véhicule pourrait gagner en efficacité avec l’arrivée de cet équipement.

Chaque année, les routes du monde tuent 1,35 million de personnes et en blessent près de 50 millions. Chaque jour, des familles sont dévastées par ces drames. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne que ces chiffres ne cessent d’augmenter et que les accidents de la route sont désormais la principale cause de mortalité chez les enfants et les jeunes de 5 à 29 ans. Il faut reconnaître que la mobilisation de l’ensemble de la filière automobile et les politiques mises en place depuis plusieurs années déjà par nos gouvernants n’ont pas permis d’endiguer cette pandémie.

» LIRE AUSSI – Les mesures du gouvernement pour faire baisser la mortalité routière

En l’absence d’un véritable programme d’éducation et de formation, l’essentiel des actions s’est focalisé sur un durcissement de la législation, à travers la mise en place d’une politique coercitive et répressive, et sur les progrès de l’industrie. On ne le dira jamais assez mais la baisse de la mortalité routière dans les pays occidentaux repose principalement sur l’amélioration des véhicules. L’introduction de nouveaux aciers à haute résistance, la généralisation des systèmes de sécurité active et passive et les performances sans cesse accrues des pneumatiques ont fait régresser le risque routier chez nous.

Annoncée à grand renfort de publicité, la voiture autonome constitue la prochaine étape sur la route du zéro accident. Mais, elle fait déjà figure de renoncement. Renoncement à éduquer et à responsabiliser autant les conducteurs que tous les usagers de la route, qu’ils soient piétons, cyclistes, motards, routiers et demain, les accros de la trottinette. D’ici là, la voiture se sera peut-être enrichie de nouvelles protections. Après avoir investi les habitacles et le pare-brise pour protéger les piétons, l’airbag pourrait gagner les flancs. Lors du congrès international sur les airbags organisé le mois dernier à Mannheim, en Allemagne, l’équipementier ZF a présenté un coussin gonflable extérieur latéral.

Réduire de 40 % la gravité des blessures

Pour beaucoup, il représente la meilleure parade contre le choc latéral, responsable d’un tiers des victimes de la route. Faisant penser à un énorme pare-battage de bateau, cet équipement contribue, selon les tests effectués par les ingénieurs de ZF, à réduire jusqu’à 40 % la gravité des blessures des occupants. Ceux-ci sont particulièrement exposés lors d’une collision latérale du fait de leur proximité avec la carrosserie. Ce nouvel airbag serait capable de se déployer en un dixième de seconde après avoir constaté l’imminence du choc grâce à une batterie de capteurs, de caméras et de lidars amenés à se généraliser avec l’avènement de la conduite autonome. Il n’est pas exclu que l’airbag extérieur latéral devienne obligatoire pour obtenir la note maximale de cinq étoiles aux crash-tests de l’Euro Ncap.

Ce sont les prochaines exigences du programme de cet organisme européen, en vigueur en 2020, notamment en matière de protection des occupants se trouvant du côté opposé d’un choc latéral qui ont conduit l’équipementier allemand à développer un coussin gonflable central. Ce dispositif pourrait, lui aussi, devenir indispensable pour bénéficier des cinq étoiles.

» Suivez toutes les infos du Figaro culture sur Facebook et Twitter.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس