changement de régime au Palais Bourbon

[ad_1]

ENQUÊTE – Avec l’arrivée d’une génération de députés plus jeune et plus soucieuse d’une alimentation saine, le changement à l’Assemblée passe aussi par la table. La convivialité est en berne.

À une époque pas si lointaine, chez Tante Marguerite au 5, rue de Bourgogne (Paris VIIe), la préoccupation du directeur, Érick Donzeau, chaque mardi et mercredi, jours de séance à l’Assemblée nationale, consistait à élaborer son plan de salle, midi et soir, pour que les «grosses têtes», comme il avait baptisé les habitués dont Martine Aubry, Éric Woerth, Luc Chatel, Christian Jacob ou François Bayrou, ne se retrouvent pas voisins de table.

Le Figaro

Situé à dix mètres du Palais Bourbon, le restaurant ouvert en 2009 ne désemplissait pas. Surtout au moment de la coupure, de 20 heures à 21h30, lorsque les élus de tous bords politiques venaient reprendre des forces avant de débattre tardivement dans l’Hémicycle. «Nous étions leur “cantine” au point que des clients nous demandaient quels députés ils allaient croiser en venant déjeuner», s’amuse Érick Donzeau. Las. Ces bombances sont histoire ancienne.

Aujourd’hui, la palette du jeune chef bourguignon …

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس