Faire l’impasse sur le cléricalisme

[ad_1]

Dans « Le Devoir d’histoire » sur l’histoire québécoise et le débat sur les signes religieux (15 décembre), l’historienne Catherine Robert souligne que le développement perçu de la laïcité au Québec n’a pas toujours bien servi les femmes et que ceux qui avancent que laïcité et féminisme vont de pair se trompent. Au fil de son argumentaire, elle va cependant jusqu’à faire le procès de ceux qui évoquent l’histoire du Québec pour étoffer leurs positions dans le débat actuel.

Libre à Mme Robert de privilégier une lecture féministe très actuelle. L’histoire n’est pas « une série de récits figés », écrit-elle, et on ne peut qu’être d’accord. Mais comme plusieurs lecteurs l’ont souligné en réponse dans Le Devoir numérique, on ne peut quand même pas faire l’impasse sur le cléricalisme tout-puissant qui a marqué le Québec pendant deux siècles !

Diffus ou prégnant, le souvenir de ce contrôle social pesant aussi bien sur les hommes que sur les femmes ne s’effacera par magie. On n’a pas à revenir ici sur la collusion entre la hiérarchie catholique et le pouvoir civil pusillanime qui lui laissait toute la place pour s’occuper de santé, d’instruction, de culture et de mœurs. Dans la priest ridden society qui fut la nôtre, les signes religieux étaient marqueurs de légitimité et d’autorité, de hiérarchie et de valeurs.

Le démantèlement fulgurant du système clérical dans les années 1960 rencontra peu de résistance populaire. Les églises se vidèrent ici plus vite qu’ailleurs en Occident. Le peuple réalisait à son grand étonnement qu’il avait été beaucoup moins croyant que soumis. Les signes présumés de la foi avaient surtout été des signes de contrôle et d’obéissance. Dès lors, ce qu’il y avait d’authentiquement religieux dans notre société a noblement accepté de se faire discret dans la vie publique.

La référence à l’histoire dans ce contexte n’est pas, comme le suggère la doctorante, une quête de récits figés ou de leçons, mais un souci authentique de prendre acte du passé et de négocier de nouveaux passages.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس