Cocotte et tire-bouchon, beau calibre bistrotier de la Butte

[ad_1]

LA CRITIQUE D’EMMANUEL RUBIN – La rencontre de deux frangins lyonnais et de deux jeunes pointures de fourneaux parigots pour une pleine cuisine de la repartie.

Lorsque deux frangins lyonnais, montés à Paris pour tenter une aventure de comptoir, rencontrent deux jeunes pointures de fourneaux parigots, cela donne parfois ce genre de beau calibre bistrotier. Lequel ajuste, entre petit bonheur de parquet et crépitantes pierres rustiques, une pleine cuisine de la repartie. Un ton autant qu’une touche. De celle qui excite et l’encornet et le tartare, en conciliant l’un et l’autre dans une liaison concombre-sésame. De celle qui réplique cocos de Paimpol et pickles de fenouil au flanc d’un maquereau, sauce aux prunes en avisant des travers de porc, huile d’olive et fleur de sel au cacao d’une ganache. À Lamarck, prêt, foncez!

Avec qui? Copains, compères, poteaux.

Une, deux, trois assiettes… Œuf miso, purée de pomme de terre, champignons grillés: habile rencontre. Tartare d’encornet, concombre et sésame: fringant. Croquettes de pieds de porc, gribiche: compulsif. Du sucré pour la route? Tartelette rhubarbe: le goûter s’invite au zinc.

Service? Frétillant.

L’addition? De 35 € à nettement plus, selon les flacons, l’envie, la compagnie.

Quelle table? Vu l’agencement en couloir, sans préférence!

Cocotte et tire-bouchon. 184, rue Cardinal (XVIIIe). Tél.: 09 53 35 42 83. Tlj de 17  h à 2  h. Métro: Lamarck-Caulaincourt. 

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس