La reconnaissance faciale d’Android flouée par des photos

[ad_1]

De nombreux téléphones Android n’arrivent pas à différencier un photo d’un vrai visage, lors du déverrouillage par reconnaissance faciale, révèle une étude néerlandaise.

42 des 110 téléphones testés ont été bernés par des photographies en haute définition lors de contrôles de sécurité menés par Consumentenbond (Nouvelle fenêtre), un organisme de défense des droits des consommateurs des Pays-Bas.

Tous les téléphones fautifs fonctionnent à l’aide d’Android et certains proviennent de fabricants reconnus, tels que Samsung, Sony, LG, Xiaomi et Huawei. Plusieurs autres appareils utilisant Android ont toutefois relevé l’épreuve.

Les neuf iPhone testés ont quant à eux systématiquement résisté à la supercherie.

La reconnaissance faciale, bien qu’elle soit pratique, est considérée comme moins sécuritaire que d’autres méthodes pour verrouiller son téléphone. Selon Consumentenbond, il est préférable de se servir d’un mot de passe, d’un code numérique ou d’un dessin sur une grille pour éviter les intrusions.

En décembre dernier, une expérience similaire avait été menée par un journaliste de Forbes, qui avait fait fabriquer une réplique de son visage imprimé en 3D. Les téléphones d’Apple avait cette fois aussi résisté, mais pas ceux fonctionnant avec Android.

Voici la liste complète des téléphones qui n’ont pas su faire la différence entre une photo et un visage humain :

  • Alcatel 1X
  • Asus Zenfone 5 Lite 64 GB
  • Asus Zenfone 5, ZE620KL (64 GB)
  • BlackBerry Key2
  • BlackBerry Key2 (version américaine)
  • BQ Aquaris X2
  • BQ Aquaris X2 Pro
  • General Mobile GM8
  • HTC U11+
  • Huawei P20 (EML – L29)
  • Huawei P20 Lite
  • Huawei P20 Pro (CLT – L29)
  • Lenovo Motorola Moto E5
  • Lenovo Motorola Moto E5 (version brésilienne)
  • Lenovo Motorola Moto E5 Plus (version brésilienne)
  • Lenovo Motorola Moto G6 Play
  • LG K9 (LM-X210EMW)
  • LG Q6 Alpha (LG-M700n)
  • Motorola Moto G6 Play (version brésilienne)
  • Motorola One
  • Nokia 3.1
  • Nokia 3.1 (version américaine)
  • Nokia 7.1
  • Oukitel VU
  • Samsung Galaxy A7 (2018)
  • Samsung Galaxy A8 (32GB) (SM-A530F/DS)
  • Samsung Galaxy A8 (64 GB)
  • Samsung Galaxy A8+ (SM-A730F)
  • Samsung Galaxy J8 Brasil
  • Sony Xperia L2 (H3311)
  • Sony Xperia L2 (H3321)
  • Sony Xperia XZ2 (H8216)
  • Sony Xperia XZ2 (version américaine)
  • Sony Xperia XZ2 Compact (H8314)
  • Sony Xperia XZ2 Compact (version américaine)
  • Sony Xperia XZ2 Compact Dual SIM (H8324)
  • Sony Xperia XZ2 Dual SIM (H8266)
  • Sony Xperia XZ2 Premium (version américaine)
  • Sony Xperia XZ3
  • Vodafone Smart N9
  • Xiaomi Mi A2
  • Xiaomi Mi A2 (32GB)

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

La sécurité d’Android, bernée par une tête imprimée en 3D

[ad_1]

Le journaliste de Forbes Thomas Brewster a lui-même effectué ces tests à l’aide d’une réplique en plâtre de son visage qu’il a fait fabriquer sur mesure. La reconnaissance faciale des téléphones Android testés a pu être contournée grâce à cette supercherie, mais pas celle de l’iPhone X, d’Apple, ni celle des logiciels de Microsoft.

Ces résultats inquiètent des experts en cybersécurité, interrogés par Forbes et Techcrunch, qui recommandent de cesser d’utiliser la reconnaissance faciale pour sécuriser les appareils ou de s’en servir en combinaison avec un mot de passe ou un code numérique secret.

LG meilleur que Samsung et OnePlus

La fausse tête, qui a coûté 500 $, est venue à bout de la protection de quatre des appareils Android les plus populaires : le Samsung Galaxy S9, le Samsung Galaxy Note8, le LG G7 ThinQ et le OnePlus 6.

De tous ces téléphones, c’est le OnePlus 6 qui a été le moins efficace, se déverrouillant instantanément dès que le visage de plâtre était placé devant les capteurs.

Le Samsung Galaxy Note8, l’appareil le plus coûteux des quatre modèles Android, s’est également avéré peu sécuritaire en mode reconnaissance rapide. Son mode normal a quant à lui résisté plus longtemps, obligeant l’équipe de Forbes à ajuster l’éclairage pour le déverrouiller; la sécurité de ce téléphone est moins efficace lorsque l’éclairage est plus chaud (plus jaune ou orange).

Il n’aura aussi fallu que quelques secondes pour que la tête de plâtre déjoue la reconnaissance faciale du Samsung Galaxy S9.

Seul le LG G7 ThinQ a paru détecter la supercherie, ne réagissant pas au faux visage à tous les coups sur son mode le plus sécuritaire. Les modes de détection plus rapides ont, de leur côté, parfois été déjoués.

Apple et Microsoft, impénétrables

Quant à l’iPhone X, d’Apple, rien n’y a fait. Le téléphone de luxe de la marque californienne n’a jamais flanché, quel que soit le réglage ou l’éclairage choisi. Idem pour le nouveau système Windows Hello, de Microsoft, qui permet de déverrouiller des ordinateurs utilisant Windows 10.

En septembre dernier, des policiers américains se sont servi de la technologie Face ID, d’Apple, pour déverrouiller le téléphone d’un suspect en pointant les détecteurs vers son visage. Cette méthode avait servi d’électrochoc à la communauté de la cybersécurité, qui avait alors averti la population des risques associés à ce genre de système de sécurité.

Au Canada, les policiers ne peuvent pas demander à un suspect de divulguer un mot de passe, mais il leur est permis de pointer un téléphone vers le visage d’une personne ou d’utiliser ses empreintes digitales pour déverrouiller un appareil.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Google a modifié des paramètres d’Android à distance et sans autorisation

[ad_1]

L’erreur est due à un test interne qui a été envoyé aux appareils externes par erreur, a affirmé l’entreprise sur Reddit.

Malgré les excuses fournies par Google, plusieurs utilisateurs ont exprimé des craintes par rapport au respect de leur vie privée et au pouvoir des grandes entreprises de modifier les réglages de leur cellulaire.

Les téléphones touchés semblent tous utiliser la version 9 Pie du système d’exploitation Android.

L’économiseur de batterie peut diminuer la régularité des mises à jour des applications, retarder l’envoi de notifications et désactiver la fonction de géolocalisation d’un appareil afin de conserver l’énergie de la batterie.

Google a indiqué avoir remis l’économiseur de batterie à son état par défaut.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس