Un dîner à La Malmaison avec Roger et Gallet | Miss Pandora

[ad_1]

TIP: Cliquez sur une image pour l’afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l’image.

Depuis que mon appartement est bourré à craquer d’objets chinés un peu partout et que mes murs n’affichent plus un centimètre carré de disponible, je n’ai malheureusement plus beaucoup l’occasion de me livrer à l’un de mes passes-temps favoris, qui est la décoration. Or, grâce à Roger & Gallet, ma marque chouchoute dont l’univers d’Impératrice Moderne me plait au plus haut point, j’ai pu obtenir l’immense chance de participer à la direction artistique d’un extraordinaire dîner organisé au Château de Malmaison pour la sortie des deux nouvelles fragrances de la marque -issues de la gamme Extraits de Cologne-, Rose Mignonnerie et Magnolia Folie. Inspirés par les Incroyables et les Merveilleuses, les parfums de cette ligne rendent hommage à la grâce primesautière des élégants de cette époque, dont la plus fameuse égérie reste la belle Rose de Beauharnais, que Napoléon rebaptisa Joséphine pour la postérité…Peu après son mariage avec celui qui n’était encore qu’un fougueux général, celle-ci acheta le domaine de la Malmaison, qu’elle fit rénover et décorer à grands frais, à travers une folie dépensière qui devait d’ailleurs jeter Napoléon dans des colères folles.

C’est à Malmaison que Joséphine vint s’établir après son divorce, dans ce château modeste mais coquet où elle avait choisi de mettre en scène sa passion pour les animaux et pour les fleurs exotiques, mais aussi pour les roses qu’elle faisait reproduire par le peintre Redouté, d’où l’idée de ce lieu pour célébrer le parfum Rose Mignonnerie ! Je vous avoue que j’ai du me pincer pour pouvoir croire qu’un tel honneur m’avait été confié, et qui plus est dans l’ancienne demeure de l’une de mes figures historiques favorites, d’autant plus que je n’avais encore jamais fait cela, sauf dans les Sims ! Heureusement, et peut-être grâce à Joséphine, tout s’est déroulé à merveille et surtout très simplement, puisque qu’après des repérages cet été, j’ai transmis l’ensemble de mes idées et de mes choix à la boîte de production, qui s’est ensuite occupée de tout. J’avais un peu la trouille, mais quelle émotion de découvrir le soir-même que ma « vision » avait été complètement respectée…Un rêve !

La soirée a commencé par une visite privée du château, qui est encore plus étourdissant la nuit : que de mystère et de majesté dans ces salles chargées d’histoire !

 Le parc et ses fleurs en camaïeu de tons rose poudre et parme.

C’est dans un style très Merveilleuse que j’ai pensé la décoration, à l’image des égéries de cette époques qui portaient des robes de mousseline et des bouquets à la main, je cherchais quelque chose de frais et de bucolique, avec du blanc et des fleurs choisies dans différents tons de rose et de pêche, des détails dorés pas trop écrasants, en somme, rien qui fasse poussiéreux ou trop guindé. Outre les références à Joséphine et son époque, la marque m’avait demandé de rester dans un esprit moderne, ce qui était un challenge très intéressant pour moi car j’ai souvent tendance à être littérale. Du coup, j’ai pensé aux chaises Napoléon III en version « ghost », aux couverts dorés chromés et aux verres semi-opaques. C’est surtout dans les fleurs que j’ai voulu concentrer l’effet, avec ces superbes compositions florales qui ont été réalisées par un designer floral qu’emploie souvent Roger & Gallet. C’est la première fois que je faisais ce type de prestation, et je devais bien entendu m’adapter aux contraintes budgétaires, ce qui n’est pas très facile pour moi car j’ai une nette tendance à aller vers le too-much, du coup il me fallait quelque peu réduire les écroulements de fleurs que j’avais d’abord imaginé, d’autant plus que, j’ai pu le voir en pratique lors du diner, si le chemin de fleurs avait parcouru l’ensemble de la table, il ne nous serait resté que très peu de place ! Seul regret, l’absence de chandeliers !

Dans la grande salle de réception, la boîte de production avait installé des spots qui offraient tout à tour un éclairage rosé ou orangé, ce qui s’accordait à la perfection avec l’esprit de deux nouvelles fragrances de la marque, Rose Mignonnerie et Magnolia Folie, et venaient parachever l’atmosphère onirique qui régnaient en ces lieux…J’avais envie de ces tonalités de rose depuis la visite de repérages au château, en découvrant la symphonie de tons pastels de cette salle Empire, et la grâce aérienne des muses qui faisaient virevolter leurs voiles le long des murs. Les invités ont pu découvrir les tables dressées à la fin de la visite du château, où ils ont été accueillis en musique par une harpiste, qui nous a fait le bonheur d’accompagner l’ensemble du dîner, qui est passé bien trop vite d’ailleurs !

Le thème floral se poursuivait jusque dans les assiettes, la soirée entière étant, à l’image de Joséphine, placée sous le signe de la délicatesse et de la fraîcheur, une ambiance très bucolique en somme, parfaite pour clôturer en beauté l’été…

***

From Paris with Love,

Louise


[ad_2]

Source link

قالب وردپرس