Croisière initiatique à la découverte du Kimberley, le Far West australien

[ad_1]

REPORTAGE – Pour les australiens eux-mêmes, elle est la «dernière frontière». Une région si sauvage, si isolée qu’aucune route n’y mène. A bord d’un superbe yacht, entre merveilles naturelles et mystères aborigènes, ce bout du monde dévoile ses trésors en toute intimité.

Sur le vaste plateau de Kimberley piqueté d’herbes blondes et de baobabs, des stockmen (cow-boys) rassemblent leurs troupeaux dans la moiteur d’une fin de saison des pluies. Scène de vie ordinaire et emblématique de ce gigantesque territoire qui constitue la plus septentrionale des neuf régions de l’Australie-Occidentale. Un «Far West» grand comme deux tiers de la France (423.517 kilomètres carrés) qui ne compte que trois villes et moins de 40.000 habitants, ce qui en fait une des zones les moins densément peuplées de la planète…

Les cours d’eau qui la sillonnent se jettent à corps perdu vers un littoral escarpé, spectaculaire, bordé de mangroves parmi les plus vierges du monde, et quasi inaccessible par voie terrestre. Si ce n’est via la légendaire Gibb River Road et ses ramifications: 660 kilomètres d’une piste réservée aux aventuriers aguerris qui, en 4×4, gagneront à la sueur de leur front l’accès à quelques-unes des merveilles du Kimberley. Pour le grand …

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس