Canada’s main stock index reaches highest level since Oct. 5

[ad_1]

Canada’s main stock index posted a triple-digit gain Friday after oil hit a three-month high to extend the market’s winning streak to six weeks.

The S&P/TSX composite index closed up 142.26 points to 15,838.24, after hitting a peak during the day of 15,866.60. That’s the highest level since Oct. 5.

The Toronto market is just 4.4 per cent off the all-time high set last July and up 10.6 per cent so far this year.

Allan Small, senior investment adviser at HollisWealth, foresees the positive momentum continuing as long as geopolitical issues, especially the trade dispute between the U.S. and China, remain positive.

« Yes the year-to-date numbers look really strong in such a short period of time, but we’re just getting back to where we were trading at the end of the summer and early fall, » he said in an interview.

« Let’s get back from the highs … and that’s where things start to get a little bit more dicey. You may see the market start to trade sideways for a little bit until we get some sort of clarity on future and I think that’s where we kind of stall out. »

North American markets increased by as much as 1.7 per cent on continuing optimism about a trade deal with China after U.S. President Donald Trump told reporters he might extend the March 2 deadline for the imposition of tariffs, said Small.

We’ve heard some positive things come out of the administration over the past few days and I think it is no doubt that that’s what’s carrying the markets higher.– Allan Small, senior investment adviser at HollisWealth

In New York, the Dow Jones industrial average was up 443.86 points at 25,883.25. The S&P 500 index was up 29.87 points at 2,775.60, while the Nasdaq composite was up 45.46 points at 7,472.41.

« We’ve heard some positive things come out of the administration over the past few days and I think it is no doubt that that’s what’s carrying the markets higher, » said Small.

Energy sector gains

In Toronto, the key energy sector gained 3.2 per cent as Frontera Energy Corp. increased eight per cent, followed by Encana Corp., Canadian Natural Resources and Suncor Energy Inc.

The April crude contract was up $1.19 at $55.98 US per barrel, the highest level since mid-November on a weaker U.S. dollar and support from production curtailments by OPEC.

The March natural gas contract was up 5.2 cents at $2.62 per mmBTU.

The Canadian dollar traded at an average of 75.38 cents US, compared with an average of 75.20 cents US on Thursday.

The April gold contract was up $8.20 at $1,322.10 an ounce and the March copper contract was 2.4 cents at $2.80 a pound.

The Toronto market had widespread gains as industrials and financials rose.

The positive streak was also extended for another week on strong corporate earnings from several firms, including TransCanada Corp. and Manulife Financial Corp. In addition to beating analyst estimates, several raised their dividends and share buybacks.

« All the stuff that’s great for investors and adding to this positive feel for the market, » he added.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Le ministre Marc Garneau ordonne d’utiliser les freins à main sur les trains

[ad_1]

En réaction au tragique accident de train qui a coûté la vie à trois employés du Canadien Pacifique, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a imposé par décret, vendredi, « l’obligation de mettre les freins à main lorsqu’un train s’immobilise en terrain montagneux ».

Une décision qui est en vigueur dès maintenant, et jusqu’à nouvel ordre, à toutes les compagnies ferroviaires.

Tout en soulignant que ses pensées accompagnent les proches de victimes du déraillement survenu près de Field, en Colombie-Britannique, le ministre annonce avoir nommé un observateur auprès du Bureau de la sécurité des transports du Canada chargé de le tenir informé de l’enquête en cours sur les causes de l’accident.

Un convoi à destination de Vancouver comptant 112 wagons chargés de grains était immobilisé, avec ses freins à air comprimé actionnés, sur une pente à l’est de Field, en Colombie-Britannique, lorsqu’il a commencé à rouler tout seul vers 1 h du matin, lundi.

Le convoi a ensuite dépassé largement la limite de vitesse fixée dans le secteur, avant que 99 wagons et deux locomotives ne déraillent. Il faisait autour de -20 degrés à ce moment-là dans les Rocheuses.

Le mécanicien Andrew Dockrell, le chef de train Dylan Paradis et le stagiaire Daniel Waldenberger-Bulmer ont tous perdu la vie dans l’accident.

Le froid en cause

Un récent document de la compagnie de chemin de fer impliquée dans le déraillement meurtrier de cette semaine dans les Rocheuses rappelle à quel point il est difficile de faire rouler des trains par très grands froids.

« Les conditions hivernales rigoureuses sont une réalité inévitable dans le climat nordique canadien, rappelle le document [en anglais] sur le site Internet du Canadien Pacifique. L’hiver a de profondes répercussions sur les activités d’une compagnie de chemin de fer et sur sa capacité à maintenir le service pour ses clients. »

Selon le « livre blanc » du Canadien Pacifique, le froid augmente les fuites d’air dans les freins à air comprimé, ce qui entraîne une variation de la pression dans les freins entre la tête et la queue du train. Les convois sont d’ailleurs raccourcis lorsque la température descend au-dessous de -25, afin d’assurer une pression constante sur toute la longueur du train, indique le document.

Un représentant syndical a souligné que le convoi qui a déraillé lundi, avec ses 112 wagons, était plus court que les convois habituels du CP, qui comprennent 135 wagons depuis quelques années. Mais un vétéran mécanicien de train de Boston estime que pour un convoi de grains, 112 wagons, c’est un « gros convoi ».

« Nos aïeux dans le chemin de fer n’auraient jamais assemblé un convoi aussi gros dans ces conditions climatiques, et espéré ensuite qu’il n’y ait pas de problèmes », a soutenu Joe Mulligan, de l’organisme « Railroad Workers United », un groupe intersyndical bénévole de cheminots d’Amérique du Nord.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déjà déterminé que le train avait été garé pendant deux heures avant de se déplacer tout seul. Les freins à main n’avaient pas été serrés, a aussi conclu le BST. Mais pour M. Mulligan, « il aurait fallu énormément de freins à main pour retenir un convoi aussi gros » ; il croit qu’il n’y avait plus rien à faire une fois le train parti à la dérive.

La compagnie de chemin de fer de Calgary indique aussi dans son « livre blanc » qu’en hiver, elle place des locomotives à différents endroits dans un convoi. Cette répartition de la puissance du train accélère ensuite la mise sous pression des freins à air comprimé. Le convoi qui a déraillé lundi comptait effectivement une locomotive en tête, au milieu et en queue.

Dans des conditions de froid extrême, des « séchoirs » sont aussi utilisés pour empêcher l’humidité de s’infiltrer dans les freins — ce qui signifie qu’il faut plus de temps pour les pressuriser et faire les vérifications de sécurité requises, indique le « livre blanc » du CP. « Cela augmente inévitablement le temps que passe le train au terminus. »

Le « livre blanc » indique également que par temps très froid, la vitesse du train devait être réduite — d’au moins 16 km/h en dessous de -25 degrés, et d’au moins 32 km/h à -35.

Will Young, mécanicien de locomotive de Kansas City et membre de « Railroad Workers United », a soutenu que le temps froid menace plusieurs composantes d’un train qui ne se brisent généralement pas. « L’acier devient tout simplement friable, les joints en caoutchouc durcissent et ne fonctionnent plus », précise-t-il.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

This White Bean Chili Recipe Is Sunday’s Real Main Event

[ad_1]

Welcome to Never Fail, a weekly column where we wax poetic about the recipes—like this white bean chili recipe—that never, ever let us down.

Let’s get one thing out of the way: I like football. Really! (Says the former ballet dancer who went to a school with no football team or general school spirit—shout out to NYU!) Growing up in the suburbs of Los Angeles, I attended USC football scrimmages (NOT EVEN THE REAL GAMES!) with my family. We watched the NFL combines as if we were on a Sopranos bender and the draft like it was the Oscars (my sister had to take notes). I know all too well the difference between offsides and false starts (and the hand signals!) and can yell at the ref like any other football lover.

The Snack Stadium to End All Snack Stadiums

And yet, the only bowl I care about this Sunday is the one that’s going to be full of Claire Saffitz’s white bean chili recipe. (Wait, there’s a game? Just kidding.) Of course, the Super Bowl is going down (L.A. represent!) and, yes, I’ll be screaming at the TV every so often with the rest of America. But honestly that’s just the backdrop to this Platonic ideal of chili, a white bean chili recipe so simple and perfect that it is destined to steal the show. I’ll pass on watching a replay of the same play for the 1,000th time. I’ll be in the other room, helping myself to chili and all the fixings. It’s that good.

I’ve eaten a lot of chili in my day. The canned stuffed heated up and poured over rice, Hawaii-style. This heavenly brisket and squash recipe. This very complex and complicated version. But this one from Claire is the Tom Brady of chilis. (Not a Patriots fan, but I just can’t deny Brady’s brilliance.) Every component of the recipe is calibrated for the most flavor and texture, like the ultimate fantasy team. Spicy chorizo stands in for boring ground beef. Lame kidney beans are benched for buttery cannellini beans. Red onions, instead of less-flavorful white ones, join the huddle. Using the chorizo fat to sizzle the aromatics puts the “special” in special teams. Simmered together with a whole head of garlic (!!), hand-crushed canned tomatoes, a little cumin and chili powder, it’s the most simple yet satisfying thing to eat, even if there isn’t a game on.

bob armstrong chile con queso

Laura Murray

Okay, this queso recipe is pretty non-negotiable too.

It does require a little bit of planning ahead though—the beans need to be soaked overnight and all that simmering adds up to one and a half to two hours in the oven. But even if you forget, you can get around the soaking overnight and, plus, there’s a little game on that will keep you entertained until the real MVP appears: this glorious bowl of chili.

Get the recipe:

big-batch-white-bean-and-chorizo-chili.jpg

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Laïcité de l’État: François Legault tend la main aux autres partis

[ad_1]

Le premier ministre François Legault sollicite l’appui des partis d’opposition au projet de loi sur la laïcité de l’État. Il n’en fait toutefois pas une condition à l’utilisation de la clause dérogatoire auquel il recourra « si nécessaire » pour mettre à l’abri une éventuelle interdiction du port de signes religieux.

L’appui témoigné par l’électorat à la Coalition avenir Québec, le 1er octobre dernier, est suffisant pour aller de l’avant, selon lui. « Idéalement, je souhaiterais avoir l’appui d’autres partis, mais si c’est impossible, on va adopter le projet de loi », a-t-il déclaré à moins d’une semaine de la reprise des travaux à l’Assemblée nationale. « C’est un engagement très clair de la CAQ. »

M. Legault a chargé l’auteur du projet de loi sur la laïcité de l’État, Simon Jolin-Barrette, de rencontrer le chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, afin de tenter de dégager un consensus CAQ-PQ sur l’application d’une éventuelle interdiction de signes religieux chez les employés de l’État en position d’autorité, c’est-à-dire les policiers, les procureurs, les gardiens de prison, les juges ainsi que les enseignants.

Attendu pour le début de la session, le projet de loi sur la laïcité de l’État donnera lieu à un débat animé, anticipe M. Legault. Même si le gouvernement jouit d’une d’une nette majorité à l’Assemblée nationale, « ça ne passera pas comme une lettre à la poste », a-t-il lancé à la presse.

La question des droits acquis

L’inclusion d’une clause de droit acquis fait l’objet d’un débat au sein du groupe parlementaire de la CAQ, qui est rassemblé à Gatineau pour deux jours.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, a prié ses collègues de « faire attention avec ça ». La députée d’Iberville, Claire Samson, a exprimé sans détour son opposition à une « clause grand-père » même si elle permettait, par exemple, aux enseignantes portant un hidjab de demeurer en poste dans une école primaire ou secondaire du réseau public. « Dites-vous que chaque fois qu’on fait une loi, il y a un rêve quelque part qui est brisé », a-t-elle lâché dans un impromptu de presse, mercredi avant-midi.

M. Legault a dit se réserver le droit de décider de l’inclusion ou non d’une clause de droit acquis dans le projet de loi à venir. « Je vais écouter le caucus, puis je vais trancher », a-t-il averti.

Il a argué que la CAQ a déjà fait preuve de « compromis » en restreignant la portée de l’interdiction de port de signes religieux à « cinq groupes d’employés » et non pas à « tous les fonctionnaires ». D’ailleurs, le chef du gouvernement a rappelé son intention de ne pas soumettre les écoles privées subventionnées par l’État québécois à cette exigence, rappelant que plusieurs d’entre elles ont des liens durables avec « certaines religions ». « On a délimité un carré de sable. On n’a pas inclus les écoles. Est-ce qu’on aurait dû les inclure ? C’est discutable », a-t-il expliqué.

« Je comprends que certaines personnes sont racistes et qu’elles souhaiteraient interdire tous les signes religieux au Québec. Ce n’est pas le cas. Nous avons choisi un compromis. »

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Water main break damages homes in Côte Saint-Luc – Montreal

[ad_1]

Several homes were damaged after a huge water main break in Côte Saint-Luc.

The incident happened at Mackle Road and Eldridge Avenue around midnight Friday.


READ MORE:
Côte Saint-Luc city councillor says heated sidewalks are ‘the way to go for the future’

The break has been capped, but water is up to waist level in some home basements.

Power has been cut off in the area, and Eldridge Avenue is closed between Mackle and Kildare roads.

© 2018 Global News, a division of Corus Entertainment Inc.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Habiller son enfant de seconde main

[ad_1]

vêtement bébé occasion pas cher écolo

Quand j’ai commencé à penser à l’équation bébé + vêtements la première chose qui s’est imposée  à moi telle une évidence a été :

PAS

DE

NEUF

!

(enfin on va nuancer un peu mais c’est pour planter le décor, hein, comme d’habitude… Et puis vous connaissez mon amour pour la demie-mesure…)

Je me revois encore, il y a 11 ans, submergée par les vêtements neufs, portés 1 fois ou 2, voire pire, jamais portés parce que…ben pas eu le temps. Les bébés et les enfants ça grandit vite. Très vite. (thanks Captain Obvious) Et acheter des vêtements neufs s’apparente quand même beaucoup à un énorme gaspillage d’argent et de ressources. Et ça on n’aime pas.

Heureusement on a aujourd’hui plein d’options pour court-circuiter le système ! Hashtag la rébellion. ✊🏼

LA RECUP’

Vous avez des amis/frères/soeurs/cousines/voisins qui ont eu un bébé récemment ou qui ont un enfant un peu plus âgé que le vôtre ? N’hésitez pas à leur demander s’ils ont des vêtements à vous donner, vous prêter ou à vous vendre à un tarif sympa ! En règle générale les gens le proposent assez facilement d’eux-même mais je crois qu’il ne faut pas hésiter à demander. Franchement ça emmerde tout le monde d’avoir 25 bodys et 17 dors-bien sur les bras et trouver un moyen de s’en débarrasser, croyez-moi, ça fait toujours plaisir !

LES BROCANTES

Là ça va valoir uniquement pour l’été et le début de l’automne puisqu’en hiver point de brocantes et autres vide greniers mais en étant un peu prévoyant on peut tout à fait en profiter avant l’arrivée de bébé (et continuer à en profiter les années suivantes). Nous par exemple on a acheté une grande partie de nos bodys (et quelques pyjamas/vêtements) en brocante au début de l’été avant même de connaître le sexe de notre bébé. Les prix sont mi-nu-scules (on a trouvé des fringues NEUVES pour 1 BALLE PIÈCE !), il y a souvent des lots et on peut même encore négocier.

Pour connaître les brocantes près de chez vous, hop, direction vide-greniers.org !

LES BOURSES AUX VETEMENTS

Dans toutes les villes de France et de Navarre il y a des bourses aux vêtements (souvent couplées à la puériculture, hop, d’une pierre deux coups) ! Ici encore c’est un super moyen de s’équiper à moindre coût ! N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site bourse-puericulture.org pour connaître les prochains événements prévus près de chez vous !

LES FRIPERIES ET DEPOTS-VENTE

Un système qui se démocratise de plus en plus ! Dans ces magasins on trouve des vêtements mais aussi souvent des jouets et de la puériculture, encore une fois d’occasion et à moindre coût ! En règle générale les tarifs sont un peu plus élevés que dans les brocantes ou bourses aux vêtements mais ça reste hyper intéressant et c’est souvent plus agréable que de farfouiller 2h dans un bac géant sur le trottoir de la rue de l’Eglise à Chantelle-Sur-Garonne !

LES VIDE-DRESSING ET DÉPÔT-VENTES EN LIGNE

Là attention c’est mine d’or power ! Personnellement je ne me suis fournie quasiment que sur ce genre de sites !

L’avantage premier c’est qu’il y a souvent une sélection faite en amont… De ce fait sur certains sites vous ne trouverez que des articles en excellents état (autrement dit : comme neufs !), des marques triées sur le volet, des photos correctes et si le site fait aussi « dépôt-vente » vous n’aurez qu’une seule facturation pour les frais de port !

Quelques adresses :

  • By Bambou : Aaaaaah ! J’ai trouvé tellement de vêtements géniaux là-bas ! Du côté des marques ça va du H&M/Zara jusqu’au Bonton, Jacadi etc. en passant par toutes les petites marques trop cool qui coûtent habituellement un bras de type Mini Rondini, Oeuf NYC… On trouve aussi un rayon accessoires/puériculture qui n’est pas hyper fourni mais on peut quand même y faire de jolies trouvailles si on a l’oeil et la patience ! Seul bémol, tous les vêtements ne sont pas stockés par le site… Du coup il m’est arrivé de mettre plusieurs articles dans mon panier et de me rendre compte au moment de commander qu’il fallait que je paye à chaque fois les frais de port séparément. Très rédhibitoire dans mon cas puisque acheter un petit legging à 5 balles et avoir le même montant de frais de port…bif bof. Mais certains articles sont « en stock » chez By Bambou, ce qui permet de regrouper les frais de port.

 

  •  Le Kids Market : Un vide dressing pour les enfants de 0 à 12 ans. Tout est en stock donc frais de ports regroupés si on commande plusieurs articles (yay !), les marques sont triées sur le volet donc pas de marques distributeur type H&M, Zara ou de marques comme Catimini, IKKS, Marèse mais du pointu type Bobo Choses, Imps&Elfs, My Moumout et du classique Jacadi, Bonton, Petit Bateau &co. Déjà testé, je valide à 100% !

 

  • Il Était Plusieurs Fois : Même principe pour les enfants de 0 à 8 ans. On y trouve de très jolies marques comme Poudre Organic, Bobo Choses, Finger in The Nose, Aden+Anaïs mais aussi du Zara, H&M, Petit Bateau… Et un peu de puériculture. Il s’agit d’un dépôt-vente donc les frais de port ne sont appliqués qu’une seule fois ! Et petit détail super cool à chaque commande ils indiquent la quantité d’eau et de CO2 économisés !

 

  • Little Panda : Pour les enfants de 0 à 12 ans. Encore une fois une sélection de marques très chouettes, des tarifs vraiment raisonnables.

 

  • Movesti : Dans la même veine que By Bambou la sélection est assez pointue et les marques très cool ! Très bon moyen de se procurer des pièces super chouettes mais qui sont habituellement vendues assez chères. Les tailles vont de 0 à 8 ans, la présentation est super chouette…et j’ai trop envie de tester mais je n’ai plus besoin de rien *pleure en silence face à l’océan*

 

  • Les Petits Phoenix :  Un dépôt-vente un peu concept où tous les articles sont d’occasion mais vendus sous forme de lots/petites tenues. Côtés marques on est sur du assez haut de gamme avec du Jacadi, Tartine & Chocolat, Bonpoint…

 

  • Percentil : un dépôt-vente super engagé ! Les vêtements sont stockés par le site (donc pas de frais de port qui s’accumulent) Ils vendent de l’enfant mais aussi de la femme, de l’homme, des sacs, des chaussures… Côté marques il y a un peu de tout : Benetton, Zara, Petit Bateau, La Redoute, Catimini, DPAM et j’en passe et les tailles vont de 0 à 16 ans ! Et en bonus track ils donnent à des ONG tous les vêtements qu’ils reçoivent mais ne correspondent pas à leur standards.

 

  • Vinted : Obviously ! Bien que ce soit un peu la jungle, que les photos laissent parfois…à désirer (!) et les marques bien souvent plutôt « bas de gamme » ça reste génial pour s’équiper à petits prix ! Beaucoup proposent des lots de vêtements et quand vous commandez plusieurs articles chez une même personne il est possible de faire une commande groupée et d’économiser encore un peu plus. Super bon plan aussi pour la petite puériculture !

 

  • Vide Dressing : Le site n’est pas hyper bien fourni côté babies et enfants et il s’agit surtout de marques très hauts de gamme comme Baby Dior, Burberry, Chloé (une robe taille 3 mois à 150 balles, quelqu’un ? Non…? Personne ?) ou des trucs du genre, ce qui fait que même d’occasion tu t’étrangles avec les tarifs mais ça reste moins cher que du neuf !

 

  • Vestiaire Collective : Même esprit que Vide Dressing, du haut de gamme et du luxe donc des tarifs très élevés.

Et reste ensuite les fameux Leboncoin, Ebay et compagnie… On trouve aussi des tas de lots vendus soit aux enchères soit une miette de pain !

Je n’ai pas listé tous les vide dressing et autres dépôts-vente qui existent sur le marché parce que déjà je ne les connais pas tous, que certains me semblent bif bof intéressants mais ça reste très perso donc n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires !

LE POINT PUÉRICULTURE

J’aborde assez peu le cas des accessoires de puériculture mais il va de soi qu’on peut trouver des tas de choses (voire tout ce dont on a besoin) de seconde main ! Pour les petits articles comme, exemple au pif, les écharpes de portage, vraiment, n’achetez pas neuf, c’est totalement inutile ! J’en ai trouvé une comme neuve à plus de moitié prix sur Vinted ! Et ça déborde (mais genre vraiment) d’offres donc il est quasi impossible que vous ne trouviez pas ce que vous cherchez.

Pour les articles + volumineux type poussette, vu le prix que ça coûte je ne saurais aussi que trop vous conseiller de jeter un oeil sur Le Bon Coin. J’ai trouvé la mienne (j’ai opté pour la Xplory de Stokke) TROIS FOIS MOINS CHÈRE à seulement quelques minutes de chez moi, dans un super état et pile poil le modèle que je voulais.

Pensez aussi aux dépôts-vente physiques et autres Emmaüs que ce soit pour les lits, les tables à langer, les commodes, les baignoires…

En bref si vous souhaitez vraiment éviter les achats neufs ou que vous avez un budget très serré pour vous équiper, n’hé-si-tez pas !

LES NUANCES

Bon comme toujours vous savez qu’ici on reste cool – bébé sinon j’te dirais bye byeoui j’ai un peu honte de ma ref’ -. Acheter d’occasion pour ses bambins c’est super, c’est génial, c’est super génial mais parfois…

C’est chiant.

Typiquement quand tu dois refaire toute une garde-robe parce que ton gamin n’a plus rien à se mettre sur le dos tu peux avoir envie de dire « va chier » et rentrer dans le premier magasin que tu croises pour refaire un stock de survie. Et ce n’est pas grave. Ou tu peux juste avoir un coup de coeur pour une pièce en particulier et l’acheter neuve. Ou tu peux aussi ne pas avoir le temps de passer des heures sur les vide dressings, dépôts-vente et autres Vinted, tout comme ne pas avoir le courage, tout comme ne pas trouver ce que tu cherches.

Typiquement nous on a réussi à constituer un bon, à la louche, 85% d’occasion niveau vêtements pour bébé grâce à des pièces récupérées ci et là, aux brocantes cet été, Vinted et certains sites mentionnés juste au dessus. Mais le jour où je me suis rendue compte qu’on n’avait quasi pas de pyjamas en taille 1 mois et qu’après avoir passé 1h sur By Bambou je me suis rendue compte que tout ce que j’avais trouvé était proposé par des vendeuses différentes et que ça allait me coûter le même prix en frais de port… Je suis allée sur La Redoute et j’ai commandé des lots de pyjamas.

En bref à un moment je pense qu’il faut aussi faire preuve d’un peu de bon sens et accepter que parfois, oui, l’achat neuf est bien plus simple et bien moins chronophage.

L’idée générale n’est donc absolument pas de diaboliser les achats neufs mais d’apporter un jour nouveau sur les vêtements (et accessoires) d’occasion et leurs énormes avantages aussi bien écologiques, qu’éthiques mais aussi économiques (parce que sérieux c’est QUOI les tarifs des trucs pour bébés ?! Arrêtez la drogue, les gars…).


J’espère que ce post vous aura inspiré et surtout qu’il vous aura donné des pistes intéressantes !

❤️

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Habiller son enfant de seconde main

[ad_1]

vêtement bébé occasion pas cher écolo

Quand j’ai commencé à penser à l’équation bébé + vêtements la première chose qui s’est imposée  à moi telle une évidence a été :

PAS

DE

NEUF

!

(enfin on va nuancer un peu mais c’est pour planter le décor, hein, comme d’habitude… Et puis vous connaissez mon amour pour la demie-mesure…)

Je me revois encore, il y a 11 ans, submergée par les vêtements neufs, portés 1 fois ou 2, voire pire, jamais portés parce que…ben pas eu le temps. Les bébés et les enfants ça grandit vite. Très vite. (thanks Captain Obvious) Et acheter des vêtements neufs s’apparente quand même beaucoup à un énorme gaspillage d’argent et de ressources. Et ça on n’aime pas.

Heureusement on a aujourd’hui plein d’options pour court-circuiter le système ! Hashtag la rébellion. ✊🏼

LA RECUP’

Vous avez des amis/frères/soeurs/cousines/voisins qui ont eu un bébé récemment ou qui ont un enfant un peu plus âgé que le vôtre ? N’hésitez pas à leur demander s’ils ont des vêtements à vous donner, vous prêter ou à vous vendre à un tarif sympa ! En règle générale les gens le proposent assez facilement d’eux-même mais je crois qu’il ne faut pas hésiter à demander. Franchement ça emmerde tout le monde d’avoir 25 bodys et 17 dors-bien sur les bras et trouver un moyen de s’en débarrasser, croyez-moi, ça fait toujours plaisir !

LES BROCANTES

Là ça va valoir uniquement pour l’été et le début de l’automne puisqu’en hiver point de brocantes et autres vide greniers mais en étant un peu prévoyant on peut tout à fait en profiter avant l’arrivée de bébé (et continuer à en profiter les années suivantes). Nous par exemple on a acheté une grande partie de nos bodys (et quelques pyjamas/vêtements) en brocante au début de l’été avant même de connaître le sexe de notre bébé. Les prix sont mi-nu-scules (on a trouvé des fringues NEUVES pour 1 BALLE PIÈCE !), il y a souvent des lots et on peut même encore négocier.

Pour connaître les brocantes près de chez vous, hop, direction vide-greniers.org !

LES BOURSES AUX VETEMENTS

Dans toutes les villes de France et de Navarre il y a des bourses aux vêtements (souvent couplées à la puériculture, hop, d’une pierre deux coups) ! Ici encore c’est un super moyen de s’équiper à moindre coût ! N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site bourse-puericulture.org pour connaître les prochains événements prévus près de chez vous !

LES FRIPERIES ET DEPOTS-VENTE

Un système qui se démocratise de plus en plus ! Dans ces magasins on trouve des vêtements mais aussi souvent des jouets et de la puériculture, encore une fois d’occasion et à moindre coût ! En règle générale les tarifs sont un peu plus élevés que dans les brocantes ou bourses aux vêtements mais ça reste hyper intéressant et c’est souvent plus agréable que de farfouiller 2h dans un bac géant sur le trottoir de la rue de l’Eglise à Chantelle-Sur-Garonne !

LES VIDE-DRESSING ET DÉPÔT-VENTES EN LIGNE

Là attention c’est mine d’or power ! Personnellement je ne me suis fournie quasiment que sur ce genre de sites !

L’avantage premier c’est qu’il y a souvent une sélection faite en amont… De ce fait sur certains sites vous ne trouverez que des articles en excellents état (autrement dit : comme neufs !), des marques triées sur le volet, des photos correctes et si le site fait aussi « dépôt-vente » vous n’aurez qu’une seule facturation pour les frais de port !

Quelques adresses :

  • By Bambou : Aaaaaah ! J’ai trouvé tellement de vêtements géniaux là-bas ! Du côté des marques ça va du H&M/Zara jusqu’au Bonton, Jacadi etc. en passant par toutes les petites marques trop cool qui coûtent habituellement un bras de type Mini Rondini, Oeuf NYC… On trouve aussi un rayon accessoires/puériculture qui n’est pas hyper fourni mais on peut quand même y faire de jolies trouvailles si on a l’oeil et la patience ! Seul bémol, tous les vêtements ne sont pas stockés par le site… Du coup il m’est arrivé de mettre plusieurs articles dans mon panier et de me rendre compte au moment de commander qu’il fallait que je paye à chaque fois les frais de port séparément. Très rédhibitoire dans mon cas puisque acheter un petit legging à 5 balles et avoir le même montant de frais de port…bif bof. Mais certains articles sont « en stock » chez By Bambou, ce qui permet de regrouper les frais de port.

 

  •  Le Kids Market : Un vide dressing pour les enfants de 0 à 12 ans. Tout est en stock donc frais de ports regroupés si on commande plusieurs articles (yay !), les marques sont triées sur le volet donc pas de marques distributeur type H&M, Zara ou de marques comme Catimini, IKKS, Marèse mais du pointu type Bobo Choses, Imps&Elfs, My Moumout et du classique Jacadi, Bonton, Petit Bateau &co. Déjà testé, je valide à 100% !

 

  • Il Était Plusieurs Fois : Même principe pour les enfants de 0 à 8 ans. On y trouve de très jolies marques comme Poudre Organic, Bobo Choses, Finger in The Nose, Aden+Anaïs mais aussi du Zara, H&M, Petit Bateau… Et un peu de puériculture. Il s’agit d’un dépôt-vente donc les frais de port ne sont appliqués qu’une seule fois ! Et petit détail super cool à chaque commande ils indiquent la quantité d’eau et de CO2 économisés !

 

  • Little Panda : Pour les enfants de 0 à 12 ans. Encore une fois une sélection de marques très chouettes, des tarifs vraiment raisonnables.

 

  • Movesti : Dans la même veine que By Bambou la sélection est assez pointue et les marques très cool ! Très bon moyen de se procurer des pièces super chouettes mais qui sont habituellement vendues assez chères. Les tailles vont de 0 à 8 ans, la présentation est super chouette…et j’ai trop envie de tester mais je n’ai plus besoin de rien *pleure en silence face à l’océan*

 

  • Les Petits Phoenix :  Un dépôt-vente un peu concept où tous les articles sont d’occasion mais vendus sous forme de lots/petites tenues. Côtés marques on est sur du assez haut de gamme avec du Jacadi, Tartine & Chocolat, Bonpoint…

 

  • Percentil : un dépôt-vente super engagé ! Les vêtements sont stockés par le site (donc pas de frais de port qui s’accumulent) Ils vendent de l’enfant mais aussi de la femme, de l’homme, des sacs, des chaussures… Côté marques il y a un peu de tout : Benetton, Zara, Petit Bateau, La Redoute, Catimini, DPAM et j’en passe et les tailles vont de 0 à 16 ans ! Et en bonus track ils donnent à des ONG tous les vêtements qu’ils reçoivent mais ne correspondent pas à leur standards.

 

  • Vinted : Obviously ! Bien que ce soit un peu la jungle, que les photos laissent parfois…à désirer (!) et les marques bien souvent plutôt « bas de gamme » ça reste génial pour s’équiper à petits prix ! Beaucoup proposent des lots de vêtements et quand vous commandez plusieurs articles chez une même personne il est possible de faire une commande groupée et d’économiser encore un peu plus. Super bon plan aussi pour la petite puériculture !

 

  • Vide Dressing : Le site n’est pas hyper bien fourni côté babies et enfants et il s’agit surtout de marques très hauts de gamme comme Baby Dior, Burberry, Chloé (une robe taille 3 mois à 150 balles, quelqu’un ? Non…? Personne ?) ou des trucs du genre, ce qui fait que même d’occasion tu t’étrangles avec les tarifs mais ça reste moins cher que du neuf !

 

  • Vestiaire Collective : Même esprit que Vide Dressing, du haut de gamme et du luxe donc des tarifs très élevés.

Et reste ensuite les fameux Leboncoin, Ebay et compagnie… On trouve aussi des tas de lots vendus soit aux enchères soit une miette de pain !

Je n’ai pas listé tous les vide dressing et autres dépôts-vente qui existent sur le marché parce que déjà je ne les connais pas tous, que certains me semblent bif bof intéressants mais ça reste très perso donc n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires !

LE POINT PUÉRICULTURE

J’aborde assez peu le cas des accessoires de puériculture mais il va de soi qu’on peut trouver des tas de choses (voire tout ce dont on a besoin) de seconde main ! Pour les petits articles comme, exemple au pif, les écharpes de portage, vraiment, n’achetez pas neuf, c’est totalement inutile ! J’en ai trouvé une comme neuve à plus de moitié prix sur Vinted ! Et ça déborde (mais genre vraiment) d’offres donc il est quasi impossible que vous ne trouviez pas ce que vous cherchez.

Pour les articles + volumineux type poussette, vu le prix que ça coûte je ne saurais aussi que trop vous conseiller de jeter un oeil sur Le Bon Coin. J’ai trouvé la mienne (j’ai opté pour la Xplory de Stokke) TROIS FOIS MOINS CHÈRE à seulement quelques minutes de chez moi, dans un super état et pile poil le modèle que je voulais.

Pensez aussi aux dépôts-vente physiques et autres Emmaüs que ce soit pour les lits, les tables à langer, les commodes, les baignoires…

En bref si vous souhaitez vraiment éviter les achats neufs ou que vous avez un budget très serré pour vous équiper, n’hé-si-tez pas !

LES NUANCES

Bon comme toujours vous savez qu’ici on reste cool – bébé sinon j’te dirais bye byeoui j’ai un peu honte de ma ref’ -. Acheter d’occasion pour ses bambins c’est super, c’est génial, c’est super génial mais parfois…

C’est chiant.

Typiquement quand tu dois refaire toute une garde-robe parce que ton gamin n’a plus rien à se mettre sur le dos tu peux avoir envie de dire « va chier » et rentrer dans le premier magasin que tu croises pour refaire un stock de survie. Et ce n’est pas grave. Ou tu peux juste avoir un coup de coeur pour une pièce en particulier et l’acheter neuve. Ou tu peux aussi ne pas avoir le temps de passer des heures sur les vide dressings, dépôts-vente et autres Vinted, tout comme ne pas avoir le courage, tout comme ne pas trouver ce que tu cherches.

Typiquement nous on a réussi à constituer un bon, à la louche, 85% d’occasion niveau vêtements pour bébé grâce à des pièces récupérées ci et là, aux brocantes cet été, Vinted et certains sites mentionnés juste au dessus. Mais le jour où je me suis rendue compte qu’on n’avait quasi pas de pyjamas en taille 1 mois et qu’après avoir passé 1h sur By Bambou je me suis rendue compte que tout ce que j’avais trouvé était proposé par des vendeuses différentes et que ça allait me coûter le même prix en frais de port… Je suis allée sur La Redoute et j’ai commandé des lots de pyjamas.

En bref à un moment je pense qu’il faut aussi faire preuve d’un peu de bon sens et accepter que parfois, oui, l’achat neuf est bien plus simple et bien moins chronophage.

L’idée générale n’est donc absolument pas de diaboliser les achats neufs mais d’apporter un jour nouveau sur les vêtements (et accessoires) d’occasion et leurs énormes avantages aussi bien écologiques, qu’éthiques mais aussi économiques (parce que sérieux c’est QUOI les tarifs des trucs pour bébés ?! Arrêtez la drogue, les gars…).


J’espère que ce post vous aura inspiré et surtout qu’il vous aura donné des pistes intéressantes !

❤️

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Water main break floods houses in Vancouver – BC

[ad_1]

A major water main break flooded a number of homes in Vancouver on Wednesday.

The pipe broke around 2 p.m. near Oak Street and West 29th Avenue. There was as much as one to two feet of water in the street in some places.


READ MORE:
Localized flooding in parts of Metro Vancouver after Sunday night rainstorm

“It was sort of like a river going on,” resident Jagjit Pabla said. “There was so much water. It was coming out; the earth was shaking like somebody was pounding a hammer on it.”

Resident Solly Khalifa said the basements in five of the six houses on his block were “very flooded.”

“There’s definitely going to be some insurance claims made,” Khalifa said.

Daniel Roberge, the City of Vancouver’s director of water and sewage, said they are working with the “dozen or so” houses that were affected.

Crews are hoping to have the repairs completed overnight.

A broken water main pipe in Vancouver.

City of Vancouver

—With files from Jennifer Palma

© 2018 Global News, a division of Corus Entertainment Inc.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

‘Would have been a step backwards’: Winnipeggers vote to keep Portage and Main closed

[ad_1]

Winnipeggers have voted nearly two-to-one to keep the city’s iconic downtown intersection closed to pedestrian traffic. 

Voters were asked to mark « yes » or « no » in response to the question, « Do you support the opening of Portage and Main to pedestrian crossings? » 

On Wednesday, 65 per cent said « no. » 

While the results of the plebiscite are non-binding, Brian Bowman, who was re-elected mayor, promised during the campaign that he would honour the result.

Coun. Jeff Browaty, re-elected Wednesday night, was a vocal opponent of opening Portage and Main. 

« I don’t think we’re saying ‘no’ to progress and improvements to our downtown. I think what Winnipeg didn’t approve of was the dramatic impacts it would have on our traffic, » Browaty said. « I think this would have been a step backwards. »

The intersection was closed to above-ground pedestrian traffic in 1979, sending pedestrian traffic to an underground concourse.

Vote Open campaign spokesperson Adam Dooley called the results « super disappointing. » 

It would be difficult to win support for any public works project through a plebiscite, he said. 

« I think we’ve raised a lot of issues, and … this issue isn’t going away, and I don’t think we’ll be going away, either, » Dooley said.

« At some point those barricades have to come down, when the intersection is repaired, and I think that there’ll be an opportunity to continue discussion. I just hope it isn’t by a plebiscite and I hope it’s not as divisive as this one has been. » 

Dooley said he also hopes the new city council deals with some of the downtown traffic and accessibility issues identified during the campaign.

John Giavedoni, a Vote Open volunteer and a resident in the Exchange District, said the group fought an uphill battle and were disappointed with the result. (Holly Caruk/CBC)

John Giavedoni, executive director of the Residents of the Exchange District, also volunteered for Vote Open and was disappointed by the result, but said he’s not giving up. 

« We knew it was a big hill to climb, » he said. « It’s very difficult to ask people to spend money for something that may delay their commute, in an area they might not even go to. » 

‘The whole city got to vote’

People didn’t have enough information before this plebiscite, he said, and he expects when cost estimates to fix the concourse come out next year, council may take another look. 

« I don’t vote on a roundabout in River Heights and I don’t vote on a traffic light in Charleswood, and yet the whole city got to vote on a very small expenditure at Portage and Main, » he said.

« I don’t blame this on the voters — this is on city council. »

Council approved the plebiscite question — the first in Winnipeg in 35 years — in July.

Vote Open spokespeople, Adam Dooley (left) and Brent Bellamy (right), took their loss in stride after the city voted in favour of keeping Portage and Main closed on Wednesday. (Holly Caruk/CBC)

Downtown successes

« When it comes to our downtown, I believe that all Winnipeggers have a stake in it, » Browaty said. « Public perception of Winnipeg, I think a lot of that comes from downtown. » 

He cited developments in the Exchange, The Forks and True North Square. 

« I don’t think Portage and Main needs to be open for our downtown to succeed. »

Reopening the intersection to pedestrians was part of Bowman’s successful 2014 mayoral campaign, but Browaty pushed for the plan to go to a vote.

Watch re-elected Mayor Brian Bowman speak on the Portage and Main vote:

‘Winnipeggers on both sides of the issue care passionately about our city,’ says Brian Bowman, who was re-elected as Winnipeg’s mayor on Oct. 24. 0:51

Motkaluk said the plan was nothing more than a vanity project for Bowman and the money could be better spent on other things.

Initially, reopening the intersection was projected to cost $11.6 million, including the cost of purchasing more buses to offset rush-hour transit delays.

Plebiscite results aside, the city will still go ahead with $2 million in repairs to the intersection.

The city said earlier this year that even with a « no » vote on reopening the intersection, the repairs, both above and below ground, could result in the removal of some of the concrete barricades.

A CBC-commissioned Probe Research poll conducted in August found a majority of respondents — 67 per cent — opposed the idea of reopening the Portage and Main intersection. (Lyzaville Sale/CBC)

Poll showed strong opposition

CBC-commissioned Probe Research poll conducted in August suggested most people opposed reopening the intersection for three main reasons: concerns about traffic delays, costs and the potential for collisions between cars and pedestrians.

Those who said they wanted the intersection reopened cited concerns about accessibility for people in wheelchairs, the need to design downtown for pedestrians as well as cars, and concerns about safety in the underground concourse and stairwells.

After council approved putting the question on the ballot, a group of Winnipeggers started a Vote Open campaign and pushed for the removal of the barricades, saying reopening the intersection would help revitalize downtown.

​​With files from Bartley Kives and Holly Caruk.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Water main break causes flooding at Parliament St. and Front St. – Toronto

[ad_1]

An underground condo building garage near Toronto’s Distillery District was flooded overnight following a water main break, Toronto Fire officials say.

Emergency crews were called to the area of Parliament Street and King Street around 2:42 a.m. Wednesday and discovered water gushing from the underground garage.


READ MORE:
Sinkhole closes portion of Eglinton Ave. E. near Mt. Pleasant Rd.

Toronto Hydro said power to the building was turned off as crews from the City of Toronto were brought in for further inspection.

The intersection at Parliament Street and Front Street was also flooded and it’s unclear if road work in the area was caused by construction.

© 2018 Global News, a division of Corus Entertainment Inc.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس