Partir méditer dans les arbres

[ad_1]

Parmi les dernières retraites bien-être, une parenthèse originale dans les cabanes du domaine des Grands Chênes, en Picardie. Au programme: séances de yoga, initiation à la méditation, bons repas et énergie de la forêt.

Il y a encore dix ans, qui voulait s’échapper loin du stress et de la ville n’avait que peu d’options détox: thalasso, cure thermale, retraite extrême au Népal. La mode du tout wellness et des médecines alternatives a rebattu les cartes, si bien que face à l’avalanche des propositions, on ne sait plus à quelle «cure» se vouer. Les Américains et les Asiatiques, parce qu’ils ont moins de congés que nous, sont depuis longtemps friands des séjours combinant voyage et remise en forme sur une courte période, les Français s’y mettent petit à petit. Qu’ils soient déjà experts des salutations au soleil et de la pleine conscience, ou néophytes, ils partent en petit groupe, accompagnés d’experts (nutrition, sport, yoga…) afin de se refaire une santé à la campagne ou au soleil, en un temps record et pour le prix d’un sac à main.

Le printemps, idéal pour un reset

mind

Dernier concept renouvelant le genre, un séjour dans des cabanes perchées (une quinzaine de participants) organisé par Mind, l’application de «méditation pour vivre mieux» et My Travel Dreams, le blog dédié aux voyages. «Comme les membres de ma communauté, essentiellement des mamans entrepreneuses ou à jobs à hautes responsabilités, j’avais envie – et besoin – de prendre du temps pour moi, pour ma tête et pour mon corps, explique Marie Faure Ambroise, la fondatrice de My Travel Dreams. Je ne suis pas une puriste du yoga, je n’aime pas manger des graines et je ne trouvais pas ce que je cherchais dans les retraites existantes. J’avais envie d’un endroit incroyable, de nourriture délicieuse, de pouvoir boire un verre de vin sous les étoiles si j’en avais envie. Mais aussi me lever à 7h du matin pour apprendre des choses et rencontrer des gens inspirants. Les séjours bien-être sont en train de s’ouvrir à des publics plus larges, je travaille aussi à une version famille, pour des parents avec leurs enfants, en Normandie.» Dans l’éco-domaine des Grands Chênes en Picardie (45 minutes de Paris en voiture), au début du printemps – période idéale pour un «reset» -, les trois jours s’écouleront entre séances de yoga, cours de méditation, bain nordique dans les cimes, marche méditative, temps pour soi et apéro en bonne compagnie.

Du 1er au 3 avril 2019, à partir de 700 € tout compris par personne les trois jours en cabane triple. Réservations sur www.mytraveldreams.fr et https://gift.mind-app.io

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Innovation : Veja lance des baskets à partir de maïs

[ad_1]

Pas de produits d’origine animale dans nos placards ! Le véganisme, loin d’être seulement une tendance food-healthy, est un mode de vie qui séduit et s’inscrit dans tous les aspects de la vie.

Chez Veja, une obsession subsiste : comment améliore, toujours plus, la façon de produire des baskets ? (ndlr: 1,7 millions de paires vendues aujourd’hui…). Lancée en 2004, la marque siglée d’un V a depuis ses débuts voulu s’inscrire dans une démarche différente de la plupart de ses concurrents : la « slow fashion ». Ou concevoir, fabriquer et assembler une chaussure de manière écologique (pour en savoir plus, découvrez notre reportage sur la production responsable de Veja en direct du Brésil). 

Et cette année, la marque française innove une de fois de plus grâce à une paire de sneakers vegan, la Campo. Dotée d’une semelle plus épaisse et déclinable en six coloris différents (bleu marine, rouge bordeaux, gris,…), cette chaussure est fabriquée à partir C.W.L, une matière écologique composée de déchets de maïs. À 63% biodégradable, et comparable au look et au toucher du cuir, le projet Campo est bluffant. L’aboutissement ultime d’années de recherches et d’engagement pour une basket parfaite. Une petite révolution dans le monde des sneakers, qui on l’espère, inspirera !


Veja Campo, 125€
Disponible sur veja-store.com

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس