Des passionnés de jeux vidéo se réunissent à Moncton pour une bonne cause

[ad_1]

Un texte d’Alix Villeneuve

Le LAN de l’espoir a pour objectif d’amasser des fonds pour le radiothon de l’Arbre de l’espoir. Il s’agit d’une campagne pour améliorer l’accès aux soins.

Cette idée de joindre la passion pour les jeux vidéo à une campagne de financement est née d’un défi que se sont lancé des étudiants il y a quelques années, raconte Andy Couturier, le président de Tomorrow LAN, qui organise l’événement.

Les jeunes apportent leur propre ordinateur pour participer aux compétitions. Photo : Radio-Canada/Alix Villeneuve

Différents départements se sont alors mis au défi de récolter la plus grande somme possible pour l’événement caritatif. C’est là que des étudiants ont entrepris d’organiser leur premier LAN de l’espoir.

En informatique on s’est dit : qu’est-ce qu’on peut faire nous autres ? Qu’est-ce qu’on est bon à faire ? On s’est dit : « on va monter un réseau et on va jouer à des jeux vidéo ».

Andy Couturier, président de Tomorrow LAN

Un LAN?

Tirés de l’anglais, Local Area Network, les réseaux locaux étaient d’abord populaires avant l’avènement du jeu en ligne. Pour jouer entre amis, il fallait alors être physiquement au même endroit, d’où la nécessité de se rassembler.

Le populaire jeu Fortnite était naturellement un jeu à l’honneur au LAN de l’espoir. Photo : Radio-Canada/Alix Villeneuve

Toutefois ce type d’événement continue à gagner en popularité malgré les nouveaux moyens de communication. Car, si les jeux vidéo sont souvent perçus comme un loisir solitaire, il n’en est rien, juge Thomas Mallet, un autre organisateur.

C’est pas juste des jeux vidéo, le monde vient ici pour se rassembler.

Thomas Mallet, le directeur en marketing de Tomorrow LAN

Des compétitions ont lieu, mais le climat se veut surtout convivial et amical. Photo : Radio-Canada/Alix Villeneuve

Quand tu joues à la maison, tu es tout seul. Tu as les réseaux sociaux et tu as peut-être ton système pour parler en ligne comme discord, ajoute pour sa part Andy Couturier.

Mais tu n’as pas le monde à côté de toi qui crie quand il est content qu’il ait gagné une game.

Les joueurs pouvaient s’affronter à Super Smash Bros sur un écran géant. Photo : Radio-Canada/Alix Villeneuve

En 2017, plus de 1000 $ ont été amassés grâce aux frais d’inscriptions. L’organisation souhaite en récolter davantage.

Les amateurs ont joué à des jeux comme League of Legends, Fortnite, Overwatch, Rocket League, Counter Strike et Super Smash Bros.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس