Emmanuel Macron reçoit François Legault à l’Élysée

[ad_1]

Emmanuel Macron a reçu François Legault lundi à l’Élysée, avec l’ambition de renforcer « le lien historique privilégié » qui unit la France et le Québec, en particulier dans les domaines économique et commercial.

« C’est spécial pour un premier ministre du Québec de venir en France », a souligné M. Legault, homme d’affaires multimillionnaire, qui a débuté dimanche sa première visite en France depuis son arrivée au pouvoir en octobre.

Après avoir rencontré son homologue Édouard Philippe, il a eu un entretien avec Emmanuel Macron sur « l’agenda commun », notamment « l’attachement à la lutte contre les inégalités, en même temps » que la promotion d’« une économie mondiale productive et compétitive », selon le chef de l’État.

« On peut en faire plus ensemble » dans le commerce, alors que « la France demeure la porte d’entrée en Europe » pour les exportateurs québécois et que la « Belle Province » ouvre le marché nord-américain aux groupes français, a déclaré M. Legault dans une déclaration commune.

Il a indiqué dimanche, dans un entretien à TV5Monde, son ambition de « doubler » les échanges commerciaux entre Paris et Québec, qui plafonnent à moins de 5 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards d’euros), la France n’étant que le troisième partenaire commercial du Québec au sein de l’Union européenne, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Le premier ministre doit réunir, mardi lors d’un déjeuner-conférence dans la très symbolique Bourse de Paris, des centaines de chefs d’entreprise à qui il doit vanter les mérites d’investir au Québec.

M. Legault a également insisté sur sa « responsabilité de protéger le français en Amérique du Nord », en soulignant la richesse des échanges culturels. La chanteuse française « Zaz fait un tabac chez nous », a-t-il souligné.

De Paris, le premier ministre doit ensuite rejoindre le Forum de Davos, en Suisse.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

La Guilde des développeurs de jeux indépendants du Québec reçoit un appui de 750 000 $

[ad_1]

La Guilde, qui est une coopérative à but non lucratif, a pour mission de favoriser le succès des studios québécois dans l’écosystème du jeu vidéo. Elle regroupe 162 studios indépendants générant environ 2200 emplois directs et indirects et constitue la plus importante coopérative au monde dans ce secteur.

Pour le président de La Guilde, Louis-Félix Cauchon, le modèle coopératif va de pair avec la philosophie et les valeurs des créateurs et créatrices de jeux vidéo indépendants.

La Guilde a été créée pour répondre à un besoin : celui des entrepreneurs indépendants en jeu vidéo de partager leur expertise et de se regrouper.

Louis-Félix Cauchon, préside de la Guilde des développeurs de jeux indépendants du Québec

La contribution de 750 000 $ a été annoncée par Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, qui a souligné la volonté de ces studios de se regrouper au sein d’une « coopétition ».

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس