L’Institut Pinel revoit son plan de réorganisation

[ad_1]


Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir

Québec — L’Institut Philippe-Pinel accepte de revoir son plan de réorganisation, se félicite la ministre de la Santé, Danielle McCann. La ministre est sortie de son mutisme, mercredi, après que le syndicat, le Parti québécois et Québec solidaire eurent dénoncé la décision de l’établissement d’abolir 37 postes de sociothérapeute. Elle a expliqué être intervenue dans le dossier afin d’exiger que l’institut, qui fournit des soins en santé mentale aux personnes violentes, maintienne les sociothérapeutes en poste, ou les replace ailleurs dans le réseau. Le 8 novembre, la direction avait annoncé une réorganisation des postes au sein de l’institut, supprimant 37 postes de sociothérapeute pour ajouter 37 postes d’agent d’intervention. Une décision très critiquée, notamment par le syndicat.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس