Circulation interdite sur Camillien-Houde: une «réussite», selon la Ville

[ad_1]

La Ville de Montréal qualifie de « réussite » le projet-pilote interdisant la circulation de transit sur la voie Camillien-Houde qui se termine aujourd’hui. La circulation de transit a presque été éliminée et les débits de circulation sur la montagne ont chuté de façon importante, a constaté la Ville.

Chef de division au Bureau du Mont-Royal, Pierre-Paul Savignac, a présenté mercredi matin aux membres du comité exécutif un bilan préliminaire du projet-pilote mené depuis le début du mois de juin sur la voie Camillien-Houde.

La Ville a constaté que le nombre de voiture circulant sur la montagne en semaine était passé de 10 000 à 3700 véhicules par jour sur la voie Camillien-Houde. Sur le chemin Remembrance, les observations font état d’une baisse de 10 800 à 2700 véhicules par jour au cours du projet-pilote.

Le nombre de constats d’infraction remis par les policiers a par ailleurs baissé, passant de 600 à 700 contraventions en juin, soit au début du projet-pilote, à 300 à 400 en septembre.

Pierre-Paul Savignac a cependant signalé que la « grande majorité » des contrevenants n’effectuaient pas de transit, mais qu’ils utilisaient plutôt le tronçon interdit pour se rendre aux stationnements du parc et aux cimetières.

M. Savignac estime que les mesures mises en place par la Ville ont permis de créer un contexte plus favorable à une cohabitation sécuritaire pour les usagers du parc, mais elles n’ont pas réglé tous les problèmes. Plusieurs conflits entre les automobilistes et les cyclistes et comportements dangereux ont été observés, note-t-il. Mais le projet-pilote a été une « réussite », conclut-il.

L’administration de Valérie Plante n’a pas encore pris de décision quant au plan à long terme pour cet axe routier car elle attendra les recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OPCM) qui poursuit sa consultation.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس