Le projet Royalmount doit être revu, estime Valérie Plante

[ad_1]

Au lendemain de l’adoption des recommandations d’une commission de la Ville qui prône la suspension du projet Royalmount, Valérie Plante entend rencontrer à brève échéance le promoteur Carbonleo et le maire de Mont-Royal afin d’avoir un portrait précis de l’état des travaux.

Le projet doit être revu, estime la mairesse de Montréal. Mais selon elle, la loi lui accorde des outils qui pourraient être utilisés pour intervenir auprès du promoteur avant d’envisager d’emprunter la voie des tribunaux.

Je ne dis pas non au projet. Mais il faut prendre un pas de recul.

 

Jeudi, la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation, que préside le conseiller Richard Ryan, a recommandé que le projet de mégacentre commercial soit suspendu afin que celui-ci puisse être revu et réponde aux « besoins de la population montréalaise ».

La commission suggérait aussi à la Ville et à l’agglomération d’envisager des recours légaux si aucune entente ne pouvait être conclue avec le promoteur pour redéfinir le projet.

« Le promoteur a besoin de l’acceptabilité sociale. Je ne dis pas non au projet », a soutenu la mairesse lors d’une conférence de presse vendredi. « Mais il faut prendre un pas de recul. »

Mme Plante veut rencontrer dans les plus brefs délais le promoteur Carbonleo, le maire Philippe Roy et les autres partenaires comme la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, afin d’avoir un portrait complet de la situation et l’état d’avancement du projet. « La Loi sur l’aménagement et l’urbanisme nous donne des leviers pour agir sur la planification du territoire. Mais pour moi, c’est important d’y aller étape par étape », a-t-elle dit. « Je compte énormément sur la bonne foi et jusqu’à maintenant, les discussions qu’on a eues sont positives. »

Cette rencontre pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.

Dans son rapport, la commission soulignait que compte tenu de l’ajout récent d’un volet résidentiel au projet par le promoteur, une modification au schéma d’aménagement de l’agglomération de Montréal devrait être approuvée par les élus. À cet effet, l’administration invoque les articles 6 et 86 de cette loi.

D’autres détails suivront.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس