Google supprime à son tour une application de collecte de données

[ad_1]

L’application de Google, appelée Screenwise Meter, offrait des cartes-cadeaux aux utilisateurs en échange d’un accès privilégié à leurs données. Les personnes intéressées pouvaient installer l’application, qui fonctionne comme un réseau privé virtuel (VPN), c’est-à-dire qu’il fait passer toutes les communications Internet du téléphone par les serveurs de Google.

Cela signifie que Google avait potentiellement accès au texte, aux photos, aux vidéos et à toute donnée reçue ou envoyée par n’importe quelle application présente sur les téléphones des utilisateurs.

Lorsque l’application a été lancée, les utilisateurs devaient avoir au moins 13 ans pour se servir de Screenwise Meter, mais cette limite a depuis été établie à 18 ans et plus, rapporte TechCrunch. Les mineurs d’au moins 13 ans peuvent toutefois toujours avoir accès au service en tant qu’utilisateur secondaire si l’utilisateur principal a au moins 18 ans.

Une zone grise

De tels services de récolte de données sont interdits sur l’App Store, mais à l’instar de Facebook, Google a profité d’une zone grise pour contourner les règles d’Apple. Le géant de la recherche en ligne proposait d’installer Screenwise Meter en utilisant un certificat de concepteur d’entreprise, une fonctionnalité des téléphones d’Apple qui permet aux entreprises de mettre en ligne des applications destinées à leurs employés sans passer par l’App Store.

Contacté par TechCrunch, Google a indiqué que son application n’aurait jamais dû se servir du certificat de concepteur d’entreprise et qu’il s’agissait donc d’une erreur. Google a retiré Screenwise Meter d’iOS.

Une application de Facebook utilisant le même stratagème a été bannie par Apple mercredi et le certificat de concepteur d’entreprise de Facebook a été révoqué du même souffle. Cela signifie que toutes les applications internes du réseau social sur iOS ont cessé de fonctionner.

Pour le moment, rien n’indique que le certificat de Google subira le même sort, l’entreprise ayant retiré son application avant qu’Apple réagisse.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Chanel supprime les peaux exotiques de ses collections

[ad_1]

INFO LE FIGARO – Chanel annonce qu‘elle n’emploiera plus de crocodile, de lézard, de serpent ni de galuchat dans ses créations. Cette décision, liée aux problématiques d’approvisionnement en termes d’éthique, est un pavé dans la mare pour l’industrie du luxe.

Rencontré à New York, où se déroule mardi 4 décembre le défilé des métiers d’art Chanel, Bruno Pavlovsky, le président des activités mode de la griffe, a annoncé la suppression des peaux exotiques des collections et donc de sa maroquinerie.

«Chez Chanel, nous évaluons en permanence nos filières d’approvisionnement afin de nous assurer qu’elles répondent à nos exigences en matière d’éthique et de traçabilité, dit-il. Or, il nous est de plus en plus difficile de nous procurer des peaux exotiques – crocodile, lézard, serpent et galuchat – correspondant à nos exigences en matière d’éthique. Deux alternatives s’offraient à nous: trouver le moyen d’assainir la filière, ce qui me paraît de moins en moins réalisable dans l’avenir ; ou nous priver de ces matériaux en inventant une nouvelle génération de produits ultraluxe. Bien que nous recevons de nombreuses commandes de ces sacs, qu’on appelle chez nous «Collector», nous faisons le choix d’arrêter ce type de peaux. Aujourd’hui, un sac exotique doit sa valeur essentiellement à sa matière première et peu à la main. Nous, nous allons privilégier la création, beaucoup le savoir-faire, les finitions, pour obtenir des objets d’exception à partir de matières nobles dont nous maîtrisons complètement le sourcing.»

Un impact important sur l’industrie du luxe

En ce qui concerne la fourrure, autre matière du luxe qui suscite le débat actuellement, M. Pavlovsky précise: «Nous en utilisons très peu en réalité, dans nos collections. Et comme pour le cuir, nous continuons de travailler avec la filière alimentaire et avec des fournisseurs certifiés, traçables.» Cette décision de la part d’une des plus grandes griffes de luxe au monde, devrait avoir un impact important sur l’industrie du luxe, les sacs en peaux exotiques ayant été, ces derrières années, en particulier sur les nouveaux marchés, une manne financière extraordinaire.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس