Edmonton collector selling rare Star Wars figurine for $30K

[ad_1]

An Edmonton collector is selling a rare Canadian release of a Star Wars figurine that could take in tens of thousands of dollars thanks to growing interest in the memorabilia.

Shane Turgeon acquired the unopened, decades-old caped Jawa toy in December after learning about it through a friend who owns a toy store in Victoria.

“He contacted me right away because he knew the significance of it and he knew that we’d be able to work out a deal and afford it, because it is a very expensive piece to buy from the original owner,” said Turgeon, who owns Shades of Grey Tattoo and Collectibles in Edmonton.

The figurine is modelled after the hooded Jawa creatures featured in the Star Wars film franchise and features a vinyl cape, which was discontinued in favour of a more realistic cloth cape version shortly after production began in 1978.


READ MORE:
Edmonton comic book store slated to close will remain open under a new name

An unpackaged cloth cape Jawa retails for about $30 to $40, according to Turgeon, while a mint condition vinyl edition could fetch $3,000.

As for Turgeon’s latest find, which remains inside its unique Canadian packaging by manufacturer Kenner, it’s one of only five or six known to exist, he said. It’s currently listed at $30,000.

A U.S. grading company rated the item 30 out of 100, largely because of wear and tear on its packaging, Turgeon said.

Courtesy: Shane Turgeon

“A lot of people will look at a story like this and they’ll say, ‘A Star Wars toy is worth $30,000,’ and they think all of their Star Wars toys are worth $30,000, and that’s not the case,” Turgeon said. “Star Wars toys that are worth that much money are because they’re very specialized pieces and they’re that way because there are very few of them remaining.”


READ MORE:
Stan Lee hoped to produce Adam Beach-starring Indigenous superhero show

The figurine is currently with a grading company in the United States, which ranked it 30 out of 100. It docked some points because of the packaging, Turgeon told Global News.

He said there is a growing market for collectibles like his, thanks to people getting older and moving up in their careers.

“That disposable income is driving up the prices on pop culture collectibles across the board, especially the best of the best of pop culture collectibles,” Turgeon said.

The long-time collector hopes to find a buyer who appreciates Star Wars and understands what makes it special, but admits with a chuckle that “money talks.”

© 2019 Global News, a division of Corus Entertainment Inc.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Une exposition Star Wars montée par un fan à Paris

[ad_1]

Jusqu’au 10 mars, «Les Fans Contre-Attaquent» dévoile 600 pièces collectors de la saga, issues de la plus grande collection privée d’Europe, dans le tout nouveau Centre Expo Lafayette-Drouot.

Ce jeudi 13 décembre, le collectionneur Daniel Prada présentait son exposition en avant-première.
Ce jeudi 13 décembre, le collectionneur Daniel Prada présentait son exposition en avant-première. Élodie Falco

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine (de quelques semaines seulement), le Centre Expo Lafayette-Drouot n’était qu’un parking. Ce 14 décembre, le nouveau lieu artistique de Paris ouvre ses portes avec une exposition cosmique: «Les Fans Contre-Attaquent». «La visiter tu dois» scande Yoda sur tous les panneaux publicitaires de la ville. On ne peut que se fier à ce grand sage vert, et maître jedi, de 66 cm! Ce voyage immersif au sein de la saga Star Wars présente la plus grande collection privée d’Europe. D’épisode en épisode, de planète en planète, on découvre 600 impressionnantes pièces qui sont pour la plupart uniques au monde. Elles appartiennent toutes à Daniel Prada, un chaleureux quadra madrilène.

La scénographie a été entièrement pensée par ce fan qui a débuté sa compilation à l’âge de 8 ans. «Quand j’étais enfant, j’étais très malade. Mes parents ont dû me garder éveillé pendant une nuit entière pour la bonne exécution d’un test médical. Pour que je puisse tenir le coup, ils m’ont emmené dans un magasin de vidéo à la recherche de films qui m’aideraient à ne pas m’endormir. J’ai choisi la trilogie Star Wars. Quelques jours plus tard c’était mon anniversaire. Mes parents m’ont offert mes deux premières figurines de collection. C’est ainsi que cette histoire folle a débuté». Depuis, Daniel Prada est parti en pèlerinage à Los Angeles, territoire de création de George Lucas, à la rencontre d’autres fans et a acquis des œuvres d’art conçues dans le monde entier. L’exposition a traversé les grandes villes espagnoles, où elle a même été élue «meilleure exposition de l’année» par un jury d’internautes, et compte poursuivre sa route à travers la planète Terre.

Allez Chico, on met la gomme!

Le module de course piloté par Anakin Skywalker.
Le module de course piloté par Anakin Skywalker. Élodie Falco

Il n’y a pas plus fidèles accompagnateurs que C-3PO et R2-D2. C’est donc naturellement avec eux que l’aventure démarre. Toutes les reproductions manifestent d’un travail exigeant, accompli avec le souci du détail. Le démontre ce droïde doré de Tatooine, qui a encore ses fils apparents et surtout sa jambe droite non-colorisée, en référence à l’Épisode I: La Menace Fantôme où Anakin ne peut terminer sa construction. Le parcours s’ouvre au -2 avec une première surprise de taille: le podracer du jeune Skywalker, mis en scène en pleine course de la Bounta Eve avec les effets d’accélération marqués au sol. L’engin, le Radon-Ulzer 620 C pour les connaisseurs, fait plusieurs mètres de long et se laisse admirer pendant des heures au vu de la complexité de sa réalisation. Tout comme le buste de Grievous et ses organes apparents derrière son armure blanche. Dans la même pièce se trouve une trentaine de figurines articulées comme celles de Mace Windu, du chasseur de primes Jango Fett, du rougeoyant Dark Maul, de Padme Amidala dans trois de ses tenues iconiques et des séduisantes combattantes Aayla Secura et Shaak Ti.

Une fiche d’identité, reprenant la typographie culte, est adjointe à chaque objet pour nous rappeler la planète, la taille, l’espèce, la réplique phare et les épisodes où apparaît le personnage. Pour poursuivre l’excursion, il faut passer devant le visage diaphane et flétri du Chancelier Palpatine. Le Seigneur noir des Sith est confortablement installé dans son trône du Palais Impérial, aussi sombre que son âme. À ses côtés, Dark Vador semble toiser impassiblement les visiteurs du haut de ses 2,03m. Le côté obscur de la Force est bien là.

D’Han Solo et Leia à Rey et Kylo Ren

L'impressionnant Rancor mesure 3m90.
L’impressionnant Rancor mesure 3m90. Robin Cannone

D’une rareté considérable dans les films et unique au monde en réplique, un Rancor pose à côté de sa dernière victime. Une belle bête féroce de 3,90m, fière de montrer ses dents tranchantes, qu’on n’aimerait pour rien au monde croiser ailleurs que dans cette exposition. L’animal de compagnie partage l’étage avec son propriétaire Jabba Le Hutt et ses 5m de long répartis au milieu de coussins moelleux. «Sa confection a demandé des mois. Il n’a encore jamais été exposé auparavant, c’est une première mondiale pour Jabba!» s’enthousiasme Daniel Prada.

Avec passion, le collectionneur commente ses pièces et se plaît à rappeler des anecdotes de la saga: les parties articulées des Troopers fixées avec du scotch jusque dans les années 90, la ceinture de l’armée suédoise datant de la Seconde Guerre Mondiale que porte le Jawa, la barbarie initiale des Ewoks assagis pour le grand public, l’attaque du monstre au début de L’Empire Contre-Attaque pour justifier les cicatrices de Mark Hamill… Comme des poupées russes, les quadripodes impériaux TB-TT et les Stormtroopers sur leurs speeder bikes se déclinent du plus grand au plus petit. «Vous voyez la réplique minuscule de ce Stormtrooper dans la forêt d’Endor? Je l’ai trouvée dans un Kinder Surprise» dévoile en riant Daniel.

Le pont de commandement de l'Étoile de la Mort est une pièce unique au monde.
Le pont de commandement de l’Étoile de la Mort est une pièce unique au monde. Quentin Bujidos

Au dernier étage, les sabres lasers et les costumes des univers étendus prennent place sur le pont de commandement de l’Étoile de la Mort et sa centaine de boutons répondant à des fonctionnalités précises («Dépressurisation», «Rotation», «Contrôle du chauffage», «Réparer les dommages», …). Vous ne le verrez qu’ici. Les œuvres non-protégées peuvent être touchées par le public. Qui résistera à la tentation de glisser sa tendre main dans le pelage soyeux de Chewbacca? Avec cette exposition conçue par un fan pour les fans, accueillis par des guides en cosplays, Daniel Prada offre un concept muséal innovant et l’occasion unique d’embrasser un Wookie.

«Les Fans Contre-Attaquent» au Centre Expo Lafayette-Drouot. 44, rue du Faubourg Montmartre (IXe). Jusqu’au 10 mars 2019. Du mardi au vendredi, de 12h à 18h. Enfants jusqu’à 12 ans: 11,50€. Adultes: 16€. Tarif réduit: 13€. Forfait famille (deux adultes + deux enfants): 46€. Du samedi au dimanche de 10h30 à 19h. Enfants jusqu’à 12 ans: 13,50€. Adultes: 18€. Tarif réduit: 15€. Forfait famille (deux adultes + deux enfants): 50€. En période de vacances scolaires, ouvert tous les jours de 10h30 à 19h. Les organisateurs précisent que la téléportation n’est pas encore disponible pour se rendre à l’événement.

SERVICE: Réservez vos places pour «Les Fans Contre-Attaquent» sur Ticketac

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Ce robot bipède a l’air tout droit sorti de Star Wars

[ad_1]

Le robot Cassie n’est pas normalement équipé de canons à laser ni d’un cockpit blindé, mais il a autrement tout pour rappeler l’AT-ST, rendu célèbre par le film Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi. Dans ce film, les protagonistes devaient combattre des AT-ST dans une forêt de la lune d’Endor en se faisant aider par des Ewoks, de petites créatures intelligentes indigènes.

Le groupe de l’Université de l’Oregon a d’ailleurs imité cette scène dans une vidéo mise en ligne sur YouTube. On y voit le robot marcher dans la forêt sur un épais tapis de feuilles mortes.

Cassie n’est pas le robot bipède le plus agile au monde, mais ses capacités n’en demeurent pas moins impressionnantes. Il est relativement petit pour un robot aussi complexe fonctionnant à batterie. Le fait qu’il arrive à conserver son équilibre par lui-même en marchant sur des surfaces irrégulières contribue aussi à en faire un robot hors du commun.

Voici une vidéo montrant Cassie sans son déguisement d’Halloween.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس