Connect with us

Actualités

Legault se réserve le «dossier de la laïcité»

Published

on


Le « dossier de la laïcité » sera traité au sommet de l’État, a annoncé François Legault vendredi, soit moins de 24 heures après le dévoilement de son Conseil des ministres.

Le premier ministre a confié au ministère du Conseil exécutif — son ministère — la tâche d’élaborer un projet de loi visant notamment à interdire aux enseignants du primaire et du secondaire ainsi qu’aux personnes en position de coercition — policiers, procureurs de la couronne, juges et gardiens de prison — de porter un signe religieux.

Il déleste ainsi le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) de cette tâche. « Les gens qui travaillent à l’immigration n’auront rien à voir avec ce dossier-là », a insisté M. Legault lors d’un point de presse dans l’édifice Honoré-Mercier. Du coup, Simon Jolin-Barrette assurera la « supervision » des travaux de rédaction du projet de loi sur la laïcité de l’État, non pas en sa qualité de ministre de l’Immigration, mais de leader parlementaire, a-t-il précisé.

La Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) s’expliquait mal pourquoi le « dossier de la laïcité » avait incombé au MIDI. « On ne voit pas vraiment le lien », avait dit le directeur de la TCRI, Stephan Reichhold, jeudi. Le chef du gouvernement a rectifié le tir vendredi.

M. Legault a réitéré sa volonté de « régler rapidement » le « dossier de la laïcité ». Dans les 100 premiers jours ? « On n’est pas rendus là », a-t-il rétorqué.

Le chef de la Coalition avenir Québec trouve cependant prématuré de jeter du lest aux partis d’opposition — par exemple en s’engageant à dispenser dès maintenant les enseignants de retirer tout signe religieux avant leur journée de travail. « Il est trop tôt », a-t-il fait valoir quelques heures après son assermentation comme 32e premier ministre du Québec. « On va voir s’il y a des consensus qu’on est capables de dégager », a-t-il ajouté.

Cela dit, M. Legault écarte la possibilité de retirer le crucifix du Salon bleu de l’Assemblée nationale, qu’il décrit comme un « objet patrimonial important ».

« Je veux que vous compreniez que j’ai été élu avec un certain programme. Puis, dans mon programme, on garde le crucifix », a-t-il lancé à la presse.

Il s’agit d’un plan en matière de laïcité « ignorant ou intellectuellement malhonnête », a fait valoir le philosophe Charles Taylor à la CBC. « C’est lui qui a changé d’idée [sur le rapport qu’il a] cosigné » avec Gérard Bouchard, a rétorqué M. Legault vendredi.

Rentrée parlementaire

« On est pressés de se mettre au travail », a dit le nouveau premier ministre, qui a pourtant reporté de deux semaines la date de début des travaux parlementaires fixée par Philippe Couillard avant le coup d’envoi de la campagne électorale.

Les 124 députés effectueront leur entrée à l’Assemblée nationale le mardi 27 novembre 2018, a décrété M. Legault.

Le Parlement siégera seulement deux semaines, ce qui lui permettra de prononcer son discours inaugural et à certains de ses ministres de soumettre « quelques » projets de loi.

Le chef du gouvernement a dit vouloir légiférer « le plus tôt possible » afin de tirer vers le haut — de 18 à 21 ans — l’âge minimum requis pour la consommation du cannabis. Dans les 100 premiers jours ? « Réaliste », M. Legault n’a pas voulu s’y engager, ne pouvant tenir pour acquise « la collaboration de l’opposition » sur ce front.

Par ailleurs, l’identité du ministre qui veillera à resserrer le cadre législatif et réglementaire de la consommation de cannabis au Québec ne semblait pas claire à son esprit vendredi. « Je suppose que c’est la ministre de la Justice », a-t-il lâché après une courte hésitation.

M. Legault s’est dit convaincu — avec assurance cette fois-ci — de pouvoir dévoiler « des baisses fiscales » avant la période des Fêtes. « Maintenant, à quelles dates vont s’appliquer ces baisses fiscales, on va pouvoir répondre à ces questions-là dans les prochaines semaines. »

40 000 immigrants en 2019

Le gouvernement est déjà à l’ouvrage afin d’abaisser le nombre d’immigrants admis annuellement au Québec de quelque 52 000 à 40 000 dès 2019, a affirmé M. Legault, disant avoir obtenu l’assurance qu’Ottawa ne lui mettrait pas des bâtons dans les roues.

« [Justin] Trudeau m’a signifié qu’il va mettre en contact ses fonctionnaires avec nos fonctionnaires », a-t-il fait remarquer. Ceux-ci s’affaireront à déterminer le nombre de personnes sélectionnées par le Québec (travailleurs qualifiés, gens d’affaires) et le Canada (proches de personnes établies au pays, réfugiés) afin que, regroupées, elles n’excèdent pas 40 000.

Enfin, le premier ministre disait ignorer vendredi s’il participera à la prochaine Conférence annuelle des Nations unies sur les changements climatiques (COP24), qui battra son plein en Pologne du 3 au 14 décembre, comme le lui demandent le Parti québécois et Québec solidaire. « J’ai un emploi du temps très chargé au cours des prochaines semaines. La décision n’est pas prise », a indiqué M. Legault.

Le chef caquiste a dit avoir « plusieurs idées » en tête pour réduire les émissions de GES : révision des projets financés par le Fonds vert, développement de l’industrie des technologies vertes. Il a toutefois demandé « un petit peu de temps » avant de les détailler.



Source link

قالب وردپرس

Actualités

Francophones: la décision revenait à Doug Ford, fait valoir Andrew Scheer

Published

on

By


Le chef du Parti conservateur fédéral, Andrew Scheer, a dit avoir exprimé ses préoccupations au premier ministre ontarien Doug Ford à la suite de l’abandon du projet d’une université de langue française, mais il ne lui a pas demandé de revenir sur sa décision.

Lors d’une conférence de presse, M. Scheer a déclaré aux journalistes qu’il avait abordé le sujet avec M. Ford à l’occasion du congrès du Parti progressiste-conservateur de la province, mais que la décision incombait au premier ministre de l’Ontario.

« C’est à M. Ford de gérer ce genre de chose, a-t-il commenté. Je lui ai dit que lorsque je serai premier ministre en 2019, je vais oeuvrer avec mes homologues provinciaux pour d’assurer que les services en français ne seront pas affectés par ce genre de changement. »

Le gouvernement Ford a annoncé cette décision jeudi dans sa première mise à jour économique depuis son entrée en fonction. Il a décidé d’abolir le Commissariat aux services en français de l’Ontario. Queen’s Park n’a pas dit combien d’argent il espérait épargner de cette façon.

Les plans de l’université de langue française avaient été annoncés en juillet 2017 par le précédent gouvernement libéral en Ontario.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est dit « profondément déçu » par la décision de Doug Ford. La ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, a écrit sur Twitter que MM. Ford et Scheer devraient être conscients que les francophones « ne peuvent pas et ne seront pas laissés-pour-compte ».

M. Scheer, qui devra se battre pour obtenir des appuis chez les francophones, a indiqué que son gouvernement n’imitera pas l’Ontario, a soutenu que les libéraux ne font qu’essayer de faire des gains politiques avec une décision qui n’a rien à voir avec lui.

« Je suis tellement déçu que les libéraux et Madame Joly aient choisi de jouer à des jeux partisans. L’enjeu des langues officielles est trop important pour le politiser », a-t-il fait valoir.

Le chef conservateur a réitéré son appui « inébranlable » aux langues officielles. Ses positions sur les questions intéressant les francophones ont toujours été « nettes et fermes ».

« Aux prochaines élections fédérales, la population se prononcera sur les enjeux fédéraux. Elle pourra voter sur les enjeux provinciaux à l’occasion des scrutins provinciaux. »



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Appel aux dons pour les réfugiés traumatisés

Published

on

By



Face à une demande croissante de suivis, le Réseau d’intervention auprès des personnes ayant subi la violence organisée (RIVO) a lancé une campagne de financement « De la survie à la vie », qui culminera jeudi à l’occasion d’une soirée-bénéfice au cabaret Lion d’Or.

La travailleuse sociale et psychothérapeute Véronique Harvey explique que l’expertise du RIVO permet aux réfugiés et demandeurs d’asile de surmonter les épreuves subies à l’étranger pour ensuite s’intégrer plus aisément à la société québécoise.

Les traumatismes liés à la guerre ou encore à la persécution ne peuvent pas être traités de la même manière que les séquelles d’un accident de voiture, illustre-t-elle. « Un accident de voiture, personne n’y peut rien. La personne qui a vécu ce genre de traumatisme va peut-être avoir peur de monter dans sa voiture par la suite, mais ça n’affectera pas toutes les sphères de sa vie ».

Or, certains immigrants doivent carrément se reconstruire en tant que personnes, réparer le lien de confiance en l’humain, tout en composant avec leur déracinement.

« Ils ont fui pour leur vie. Ils n’ont pas choisi de venir ici et ils doivent faire le deuil de tout ce qu’ils ont laissé derrière : leur maison, leur emploi, leur communauté, leurs habitudes, leur culture, etc. La thérapie vise à les aider à faire cette transition aussi », expose Mme Harvey.

« On veut qu’ils s’intègrent à leur plein potentiel. Ces gens-là ont beaucoup à offrir et on veut qu’ils puissent vraiment s’épanouir », ajoute-t-elle, citant en exemple les difficultés de concentration accompagnant un traumatisme, qui peuvent nuire à l’apprentissage du français.

En plus de former certains intervenants de première ligne, le RIVO, qui célèbre cette année ses 25 ans d’existence, dit avoir offert un total de 40 00 heures de thérapie depuis sa fondation. Véronique Harvey déplore toutefois que le nombre limité de rencontres puisse s’avérer insuffisant, surtout pour les enfants.

« Ça prend une contribution de toutes parts, incluant du grand public », plaide-t-elle.

Le RIVO profite déjà du soutien financier de Centraide, de la Croix-Rouge et de Bell Cause.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Actualités

Ingérence russe: Ottawa met en garde les électeurs | MICHAEL MACDONALD ET KEITH DOUCETTE

Published

on

By



Harjit Sajjan a affirmé en entrevue à La Presse canadienne que le gouvernement avait pris cette menace « très au sérieux dans sa politique de défense ».

Le ministre a ajouté qu’il fallait sensibiliser davantage les citoyens à l’impact des fausses nouvelles, et que « personne ne souhaite être dupé par quiconque ».

M. Sajjan a fait ces commentaires lors d’une conférence sur la défense et la sécurité à Halifax, au cours de laquelle des experts, des officiers militaires et des responsables politiques représentant des démocraties à travers le monde ont longuement discuté des menaces en ligne.

M. Sajjan a déclaré que « nous sommes pris pour cibles [lorsque nous défendons les droits de l’homme et lorsque] nous nous tenons debout face à des nations comme la Russie qui vont à l’encontre de l’ordre fondé sur des règles ».

Il a souligné que la décision du Canada de protester contre l’annexion de la Crimée par la Russie a également soulevé l’ire de Moscou.

Le ministre a fait valoir que le gouvernement canadien avait mis en place un plan de cybersécurité incluant notamment la création du Centre canadien pour la cybersécurité au sein du Centre de la sécurité des télécommunications, qui se consacre à la collecte de renseignements par signaux étrangers.

Rose Gottemoeller, secrétaire générale adjointe de l’OTAN, a souligné que la Russie n’était pas le seul pays à utiliser internet pour diffuser de la désinformation, citant un rapport de l’OTAN dévoilé dimanche qui attire l’attention sur la Corée du Nord, la Chine et l’Iran.

Le rapport, présenté dimanche à une assemblée parlementaire de l’OTAN à Halifax, a été examiné par le comité scientifique et technologique de l’OTAN.

Susan Davis, membre démocrate du Congrès américain, a affirmé au comité que l’ingérence de la Russie avait persisté dans les débuts des récentes élections américaines de mi-mandat, bien que ce ne fut pas de l’ampleur de l’élection de 2016 ayant porté Donald Trump à la présidence.

Mme Gottemoeller, qui était auparavant sous-secrétaire à la sécurité internationale du département d’État américain, a déclaré que les démocraties doivent être prêtes à se défendre, sur le champ de bataille ou dans le cyberespace.

« Il y a beaucoup de créativité chez les personnes malveillantes », a-t-elle souligné, en entrevue dimanche.

À titre d’exemple, Mme Gottemoeller a évoqué le groupement tactique de l’OTAN en Lettonie dirigé par le Canada, qui a été soumis à un flot continu de fausses informations visant à saper la mission en activité depuis un an.

« Les Russes diffusent de nombreuses nouvelles sur le comportement supposément déplorable des troupes canadiennes et sur le coût du groupement tactique pour la Lettonie », a-t-elle déclaré, ajoutant que les soldats canadiens ont pris des mesures proactives en informant les résidants locaux des motifs de leur présence sur le terrain.

« C’est un excellent exemple de la façon dont le Canada […] a réussi à lutter contre la désinformation », a-t-elle soutenu.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Actualités1 minute ago

Francophones: la décision revenait à Doug Ford, fait valoir Andrew Scheer

Arts Et Spectacles11 minutes ago

Le Festival Image + Nation débute jeudi | MARC-ANDRÉ LUSSIER

Affaires29 minutes ago

Le conflit est terminé chez Pages Jaunes

Anglais30 minutes ago

114th Santa Claus Parade marked largest parade in city’s history

Anglais2 heures ago

Puppies saved from Korean meat trade up for adoption in Calgary

Actualités2 heures ago

Appel aux dons pour les réfugiés traumatisés

Affaires3 heures ago

Grande marche pour défendre la gestion de l’offre à Montréal

Anglais3 heures ago

‘Just something you do’: Bystanders save man from burning vehicle

Technologie3 heures ago

Des passionnés de jeux vidéo se réunissent à Moncton pour une bonne cause

Actualités3 heures ago

Ingérence russe: Ottawa met en garde les électeurs | MICHAEL MACDONALD ET KEITH DOUCETTE

Anglais4 heures ago

One dead after shooting in West Hill neighbourhood, police say

Actualités4 heures ago

Francophonie: la décision revenait à Doug Ford, dit Scheer

Arts Et Spectacles4 heures ago

Un Picasso volé à Rotterdam peut-être retrouvé enterré en Roumanie | IONUT IORDACHESCU

Affaires5 heures ago

Viola Desmond: le billet de 10$ en circulation lundi

Anglais5 heures ago

Montreal sportscaster Randy Tieman dies at 64, remembered as ‘warm and kind’ – Montreal

Actualités5 heures ago

Le NPD demande au commissaire à l’éthique de se pencher sur le cas Di Iorio

Affaires6 heures ago

Viola Desmond: le billet en circulation lundi

Anglais6 heures ago

Trudeau ‘deeply disappointed’ by cuts to Ontario French services

Arts Et Spectacles6 heures ago

Un film sur la disparition de Julie Surprenant | MATHIEU PERREAULT

Anglais7 heures ago

Years after landmark case, some Ontario inmates with mental health issues still segregated for months at a time, ministry data dump reveals

Santé Et Nutrition4 semaines ago

Gluten-Free Muffins

Styles De Vie2 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Mode1 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Anglais1 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Santé Et Nutrition2 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais1 semaine ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Affaires2 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Technologie1 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Actualités3 semaines ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Anglais23 heures ago

‘At whose expense?’: B.C. entrepreneur says small business owners caught in postal strike crossfire

Actualités1 mois ago

Cannabis: tolérance zéro pour les policiers de Longueuil | Pierre-André Normandin

Mode2 semaines ago

W.I.M.A.M.P, la capsule responsable de Bobo Choses 2018

Anglais2 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Affaires2 mois ago

Taxes sur les importations: Pékin riposte à Washington

Actualités1 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Styles De Vie1 mois ago

Motorhell Master, l’exclusivité à la française

Anglais2 mois ago

3rd tornado hit eastern Ontario last week, says Environment Canada

Anglais3 semaines ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Mode2 mois ago

Have A Nice Day | Hello it’s Valentine

Anglais2 mois ago

Ontario government to increase mercury disability payments to affected First Nations

Trending