Connect with us

Technologie

La fois où des journalistes (dont moi!) ont partagé une fausse nouvelle

Published

on


Dans le contexte d’une chronique à l’émission Corde sensible, sur ICI Première, j’ai demandé à des collègues du milieu journalistique de me faire part d’un moment où ils se sont fait prendre par une fausse nouvelle. L’objectif? Voir les leçons que l’on pourrait tous en tirer, parce que les pièges classiques de la désinformation guettent tout le monde.

On commence par moi!

Jeff Yates : la vitesse

Le 2 novembre 2018, je me suis réveillé et, comme d’habitude, j’ai immédiatement consulté Twitter sur mon téléphone mobile (OK, j’ai possiblement un problème). J’ai tout de suite vu une image qui mettait dans l’embarras un conspirationniste reconnu. Je n’irai pas trop dans les détails, mais j’ai expliqué ce qui est arrivé ici (Nouvelle fenêtre).

En gros, j’ai tenté de vérifier la véracité de l’image, mais je n’arrivais pas à le faire à l’aide de mon téléphone mobile. Un peu pressé, j’ai décidé de la partager quand même, quitte à faire des vérifications par la suite, quand j’arriverais au bureau. Je me suis dit que, de toute façon, l’image devait être véritable, parce que le conspirationniste en question a le don de toujours se mettre les pieds dans les plats de cette façon. En plus, la personne qui avait publié l’image possédait un compte vérifié et avait l’air crédible.

Erreur; l’image était fausse. Je me suis excusé, j’ai retiré de Twitter mon message erroné et j’ai corrigé l’information.

La morale de l’histoire, c’est que la vitesse tue! Quand une histoire croustillante se met à circuler, plusieurs d’entre nous veulent être les premiers à la partager. Si on n’a pas le temps de valider l’information, il vaut mieux de ne pas la relayer.

Patrick Lagacé : conforter ses opinions

Comme moi, le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé n’a pas vérifié la véracité des faits avant de republier sur Twitter une photo qui montrait que le visage de la chancelière allemande, Angela Merkel, avait été masqué à la télévision lors de sa visite en Arabie saoudite, puisqu’elle ne portait pas de voile. En fait, il s’agissait d’un photomontage. M. Lagacé a effacé le message Twitter en question et a fait son mea culpa.

Mais pourquoi n’a-t-il pas vérifié si l’image était véritable? « Je crois que l’Arabie saoudite est un État barbare. Je pense que c’est un État rétrograde et [l’image] venait confirmer mes préjugés, m’a-t-il avoué. Je pense que c’est ça, la mécanique des fausses nouvelles. On s’accroche à des nouvelles qui ne sont pas vraies, bien souvent parce qu’on aimerait qu’elles le soient. »

Tout à fait! Quand une information vient confirmer ce que l’on savait déjà, qu’elle conforte notre opinion ou encore qu’elle suscite une vive réaction, on devrait faire encore plus attention.

Vous pouvez écouter ma conversation avec Marie-Eve Tremblay, ainsi que des extraits de mes entrevues avec les journalistes, à l’émission Corde sensible en cliquant ici.

Brigitte Noël : la crédibilité des pairs

La journaliste du Journal de Montréal Brigitte Noël connaît très bien le monde de la désinformation. Pourtant, elle s’est fait avoir par une campagne de marketing d’Arcade Fire basée sur la propagation de fausses nouvelles. L’histoire voulait que le groupe ait dépensé des millions de dollars pour tourner un vidéoclip avec le cinéaste Terry Gilliam, et que ce clip n’eût jamais abouti. Tout était faux. Le groupe a ici voulu faire une campagne douteuse pour jouer sur la mode des fausses nouvelles.

Dans le cas de Mme Noël, c’est un ami qui lui avait parlé de l’histoire. Le pire, c’est toutefois que l’article qu’elle a relayé provenait du National Post, un média canadien très sérieux. Une des journalistes de ce quotidien avait cru à un faux communiqué de presse émis par le groupe.

« J’y réfléchis maintenant, et c’est vraiment parce que c’était un article qui provenait d’une source crédible. Je n’ai pas pensé à faire une contre-vérification », m’a-t-elle expliqué.

En effet, l’histoire de Mme Noël nous montre qu’il faut faire attention, même quand la source semble fiable. De plus, elle démontre qu’on a souvent tendance à prêter plus de crédibilité aux histoires qui nous sont relayées par nos amis.

Gérald Fillion : l’influence des algorithmes

Au lendemain de l’assermentation du nouveau Conseil des ministres du gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ), un compte Twitter au nom du nouveau ministre de l’Économie, Éric Girard, est apparu. L’algorithme du site a suggéré au journaliste économique de Radio-Canada, Gérald Fillion, de suivre le compte en question. Puisque c’est son travail de surveiller ce que fait le ministre de l’Économie, M. Fillion a accepté la suggestion, puis a averti ses abonnés que M. Girard avait un nouveau compte. Or, c’était un faux profil, qui a finalement servi à tenter de propager une fausse nouvelle sur la mort de la directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde.

« Je me suis dit, « Éric Girard s’est fait avoir, lui qui vient d’arriver sur Twitter! » », m’a raconté M. Fillion. ll a réalisé peu de temps après que le compte était faux.

Attention à l’algorithme de suggestions! Celui-ci tente de nous montrer du contenu qui saurait nous plaire. Dans le cas de M. Filion, l’algorithme a bien saisi qu’il serait intéressé à suivre les publications de M. Girard. Par contre, en raison de son empressement à nous faire plaisir, l’algorithme n’est pas assez intelligent pour départager le vrai du faux. Cette responsabilité nous appartient.

Stéphane Giroux : la difficulté de valider les faits

Dans les jours qui ont suivi la légalisation du cannabis au Canada, en octobre 2018, les files d’attente à la Société québécoise du cannabis (SQDC) faisaient bien jaser. Le président de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et journaliste à CTV, Stéphane Giroux, a vu passer sur Facebook une photo montrant une file d’attente monstre à la Commission des liqueurs, le jour de l’abolition de la prohibition de l’alcool au Québec, en 1921.

« Je trouvais ça cute. Je trouvais qu’on voyait des échos de cette nouvelle-là, 80 ans plus tard, m’a relaté M. Giroux. J’avais eu un petit doute. J’avais googlé la photo, mais je ne voyais pas de résultats très clairs. »

En fait, la photo ne montrait pas du tout la fin de la prohibition au Québec, mais bien celle aux États-Unis, 12 ans plus tard. Et les gens dans la file attendaient pour acheter un permis de vente d’alcool, comme j’ai fait remarquer à M. Giroux dans les commentaires sur sa page Facebook. Ne vous inquiétez pas, nous sommes toujours amis!

M. Giroux a tenté de valider la véracité de l’image, mais n’a pas réussi à trouver une réponse. Dans ce cas-là, il vaut mieux ne tout simplement pas partager l’information. Rien ne nous oblige à relayer quoi que ce soit sur nos réseaux sociaux! On devrait réserver cet honneur aux informations validées.

Vous avez vu circuler une info douteuse, une photo louche ou une citation peu crédible? Envoyez-la-moi! Vous pouvez m’écrire un courriel ou me joindre sur Facebook ou Twitter.



Source link

قالب وردپرس

Technologie

Snap perd un autre directeur financier | BARBARA ORTUTAY

Published

on

By



Snap a indiqué que le directeur financier Tim Stone allait saisir d’autres occasions d’affaires non précisées. Il avait rejoint Snap huit mois plus tôt, après avoir passé deux décennies chez le détaillant en ligne Amazon.

Un certain nombre de hauts dirigeants ont quitté Snap ces derniers mois. M. Stone avait généralement été perçu comme une personne susceptible d’apporter une plus grande stabilité aux échelons supérieurs de l’entreprise. En conséquence, son départ a provoqué une chute de près de 14 % du cours de l’action de Snap, mercredi.

L’exode des cadres « met en relief la série de difficultés auxquelles la société est confrontée dans sa lutte contre Instagram et dans sa réponse aux défis posés par la refonte de son application », a fait valoir John Blackledge, analyste chez Cowen.

Snap, connue pour son application de messagerie photo et vidéo éphémère, lutte contre la popularité du service Instagram, de Facebook. La fonctionnalité Stories d’Instagram – que Facebook a copiée à partir d’une fonctionnalité semblable de Snapchat – compte 400 millions d’utilisateurs quotidiens. Pour l’ensemble de ses différentes fonctionnalités, Snap compte 188 millions d’utilisateurs actifs quotidiens.

Snap a annoncé fin 2017 qu’elle allait apporter des modifications à son application pour attirer plus d’utilisateurs, mais les utilisateurs existants ont mal accueilli ces changements. Snap a notamment essayé de séparer ce que les utilisateurs partagent entre amis et ce que les organisations de médias publient. Après avoir reçu des plaintes, le chef de la direction, Evan Spiegel, a affirmé en mai que la société annulerait certains des changements. Cependant, jusqu’à présent, cela n’a pas freiné le déclin du nombre d’utilisateurs.

Michael Pachter, analyste chez Wedbush, s’est dit « troublé » par le départ de M. Stone. Si M. Stone s’en va « en raison de son incapacité à s’entendre avec les autres dirigeants », a-t-il souligné, cela pourrait être un mauvais signe.

En annonçant le départ de M. Stone, mardi, Snap a assuré qu’il n’y avait eu aucun désaccord avec lui au sujet de la comptabilité, de la gestion, des activités, des questions réglementaires ou d’autres choses.

En novembre, Snap a indiqué qu’elle avait reçu des assignations à comparaître de la part du gouvernement fédéral liées à un recours collectif intenté à la suite de son entrée en Bourse. La poursuite prétend que Snap a induit les investisseurs en erreur quant à la croissance de son nombre d’utilisateurs avant le premier appel public à l’épargne.

La société Santa Monica, en Californie, avait suggéré à l’époque que les autorités réglementaires étudient certaines divulgations lors de son entrée en Bourse au sujet de la concurrence d’Instagram.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Technologie

Plus de transparence pour les publicités politiques sur Facebook

Published

on

By



D’ici la fin de juin, les personnes désirant publier des publicités politiques devront faire vérifier leur identité et leur localisation par Facebook. Seules les personnes autorisées pourront publier de telles publicités.

Toute publicité ayant trait aux élections, à un parti politique, à une campagne électorale ou à un enjeu de société sera identifiée par la mention « payé par », suivie de l’origine du financement de la campagne.

En cliquant sur cette mention, tout internaute pourra consulter une archive indiquant le montant d’argent investi dans la publicité et le nombre de personnes l’ayant vue (ainsi que leur âge, leur lieu et leur sexe).

Aux États-Unis, où ce système est en place depuis l’an dernier, les archives doivent rester accessibles sept ans. Il n’est pas clair pour le moment si Facebook compte adopter la même politique au Canada.

Un système imparfait

Jeff Yates, chroniqueur et spécialiste du phénomène de la désinformation sur les réseaux sociaux, salue l’initiative de Facebook, mais estime qu’il ne faut pas avoir une confiance aveugle en ce système.

« C’est bien, que Facebook fasse preuve de plus de transparence en ce qui a trait aux publicités politiques, affirme-t-il. On se rappelle que des trolls russes avaient réussi à acheter quelque 100 000 $ de publicités politiques sur Facebook aux États-Unis pendant la présidentielle de 2016. Par contre, ce système a aussi des ratés. Par exemple, Vice a réussi à acheter des publicités au nom du vice-président américain Mike Pence (Nouvelle fenêtre) pendant l’élection de mi-mandat cet automne. »

Cet expert souligne que la plateforme de Facebook permettait en effet au créateur de la publicité d’inscrire manuellement le nom associé à la mention « payé par ». En d’autres mots, une personne achetant une publicité politique pouvait prétendre que la campagne était payée par quelqu’un d’autre ou même par personne en particulier. On ignore si ce problème a été corrigé depuis.

La définition floue de « publicité politique » pose également problème, soulignait M. Yates dans une chronique qu’il a publiée le 10 juillet dernier. Certaines publicités n’ayant visiblement rien à voir avec la campagne électorale américaine ont ainsi été archivées par le système de Facebook, probablement parce qu’elles contenaient certains mots-clés comme « parti » et « indépendance », indique-t-il.

Les Canadiens d’un océan à l’autre devraient être appelés aux urnes à l’automne 2019. La date de scrutin prévue par la loi électorale canadienne est le 21 octobre, mais cette date peut changer si le premier ministre déclenche des élections anticipées.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Technologie

200 millions de CV chinois volés par des pirates

Published

on

By



Les curriculum vitae de plus de 200 millions de Chinois ont été compromis en ligne, révélant des informations personnelles sur leur propriétaires, ont découvert des experts en cybersécurité.

La firme de sécurité informatique Hackenproof a récemment découvert l’existence d’une banque de données contenant des centaines de curriculum vitae tirés de sites d’emplois chinois. Une douzaine de personnes y auraient eu accès, d’après les informations obtenues par l’entreprise.

La banque de données n’était pas sécurisée par un mot de passe, ce qui signifie que n’importe qui aurait pu y accéder.

Le nom, l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone, l’adresse courriel, la formation académique, l’expérience professionnelle et le salaire recherché font partie des informations compromises.

Cette banque de données semble avoir été assemblée par des pirates ayant extrait automatiquement les CV des sites d’emplois chinois, d’après l’un des sites interrogés par Hackenproof.

Le répertoire a été retiré du serveur où il se trouvait après que son existence ait été révélée publiquement sur Twitter (Nouvelle fenêtre) par Bob Diachenko, le directeur de la recherche à Hackenproof.



Source link

قالب وردپرس

Continue Reading

Chat

Affaires4 minutes ago

Embraer révise à la baisse ses estimations de résultats pour 2018

Anglais18 minutes ago

Personal Injury firm to pay an estimated $4 million to settle class-action with former clients

Arts Et Spectacles60 minutes ago

Keith Richards réédite l’album Talk is Cheap

Anglais1 heure ago

Westmount Park Elementary School students to be temporarily relocated to 2 separate buildings – Montreal

Actualités2 heures ago

Les Canadiens consomment un peu moins de sucre | STÉPHANIE MARIN

Arts Et Spectacles2 heures ago

Corey Hart entrera au Temple de la renommée de la musique | STÉPHANIE MARIN

Affaires2 heures ago

Le producteur d’aluminium Alcoa renoue avec les bénéfices

Anglais2 heures ago

RCMP seek help finding Canadian actress and nephew ‘considered missing’ from Kamloops since Sunday

Actualités3 heures ago

Évaluation du projet Gazoduq: le ministre Charette corrige le tir | Martin Croteau

Arts Et Spectacles3 heures ago

La Queens’: la volonté de résister | LUC BOULANGER

Anglais3 heures ago

Doug Ford rewrote the rules, now he wants to redraw Ontario’s borders

Technologie4 heures ago

Snap perd un autre directeur financier | BARBARA ORTUTAY

Actualités4 heures ago

La candidate libérale contre Jagmeet Singh se retire | LAURA KANE

Santé Et Nutrition4 heures ago

These Well-Crafted Chile-Chicken Nachos Take Every Component Seriously

Affaires4 heures ago

Orange mis en demeure sur ses obligations sur le marché entreprises

Anglais4 heures ago

Want to warm up to winter in Sask.? Here are a few ways to embrace the cold – Saskatoon

Actualités5 heures ago

Montréal remanie sa haute direction | PIERRE-ANDRÉ NORMANDIn

Santé Et Nutrition5 heures ago

Chile Chicken Nachos Recipe | Bon Appetit

Anglais5 heures ago

Man shot in the back gets disturbing Christmas card from imprisoned shooter

Technologie6 heures ago

Plus de transparence pour les publicités politiques sur Facebook

Anglais2 mois ago

Body found after downtown Lethbridge apartment building fire, police investigating – Lethbridge

Santé Et Nutrition3 mois ago

Gluten-Free Muffins

Santé Et Nutrition1 mois ago

We Try Kin Euphorics and How to REALLY Get the Glow | Healthyish

Anglais1 mois ago

Trudeau government would reject Jason Kenney, taxpayers group in carbon tax court fight

Styles De Vie4 mois ago

Renaud Capuçon, rédacteur en chef du Figaroscope

Anglais2 mois ago

Ontario Tories argue Trudeau’s carbon plan is ‘unconstitutional’

Santé Et Nutrition4 mois ago

3 fois par jour – Desserts: le casse-tête sucré de Marilou | Sophie Ouimet

Anglais2 mois ago

100 years later, Montreal’s Black Watch regiment returns to Wallers, France

Actualités3 mois ago

Le fils aîné de Tony Accurso meurt dans une embardée | Daniel Renaud et Vincent Larouche

Mode3 mois ago

Kid’s collections : Little Hedonist

Technologie4 semaines ago

Les cryptomonnaies ont encore du chemin avant de conquérir l’économie | LAURENT BARTHELEMY

Affaires4 mois ago

Pas de grève cette semaine à Postes Canada

Anglais2 mois ago

Keystone pipeline is Trump’s latest failed attempt to roll back environmental regulations

Anglais3 mois ago

Hackers target federal government networks an average of 474 million times per day, memo shows

Anglais4 mois ago

Condo developer Thomas Liu — who collected millions but hasn’t built anything — loses court fight with Town of Ajax

Technologie3 mois ago

Le nombre de morts par égoportrait ne cesse d’augmenter dans le monde

Anglais3 mois ago

No federal party will turn back the clock on the legalization of marijuana

Actualités3 mois ago

La souveraineté est toujours nécessaire, dit Bernard Landry | Denis Lessard

Arts Et Spectacles2 semaines ago

Le chanteur R. Kelly accusé de pédophilie dans un documentaire

Anglais3 mois ago

Police presence in Jewish communities across Canada to be increased following Pittsburgh shooting – National

Trending